NASA : Des scientifiques veulent modifier génétiquement les futurs astronautes pour qu’ils puissent survivre aux missions sur Mars..

Au nom de la science, du progrès et de la possibilité pour l’humain, de palier à sa nature intrinsèque de vivre sur la planète Terre et pas ailleurs, la science veut combiner l’adn des tardigrades (extrémophiles) avec l’adn humain. Est-ce bien raisonnable ? Partagez ! Volti

******

Source Trust-My-Science

Pour illustration

Les voyages spatiaux et la colonisation spatiale en règle générale posent plusieurs problèmes d’ordre humain et technologique. L’un des problèmes les plus importants concerne l’adaptation du corps humain aux rigueurs de l’espace, notamment aux radiations. Pour contourner cet écueil, les chercheurs réfléchissent depuis plusieurs années aux bénéfices de l’édition génétique concernant les astronautes, afin de rendre l’organisme plus résistant aux conditions spatiales. Et l’une des solutions proposées pourrait être l’intégration d’ADN d’extrêmophiles, comme celui des tardigrades, dans le génome humain.

Lire la suite

Un robot contre les AVC !..

Je suis contre la technologie débridée, qui veut faire des clones humains en ferraille dotés de programmes sophistiqués, censés palier à la « faiblesse » des humains. Je ne parle même pas de l’emploi de ces « choses » par l’armée, jamais la dernière, pour inventer des machines à tuer par procuration. C’est dans le domaine médical que le génie humain est tout de même mis à contribution pour soulager, voire prévenir des misères humaines. En cela on ne peut que louer les performances de ces mini-robots dévolus à la santé, qui devront agir très vite, et là, ça dépendra de la rapidité de la prise en charge du patient. Partagez ! Volti

******

Sylvain Devaux pour La Robolution

AVC. Accident Vasculaire Cérébral…une des causes majeures de mortalité dans le monde. Un AVC toutes les 4 minutes en France (140 000 cas par an, en augmentation) qui tue ou tue dans l’année (20%) ou laisse des séquelles neurologiques importantes pour 60 % des cas. Aujourd’hui la solution est d’intervenir vite, très vite (moins de 2 heures, mais surtout moins d’une heure pour éviter de lourdes séquelles) et l’on utilise un fil très fin passé par l’aine pour aller déboucher les artères. C’est assez long, cela expose les médecins (guidage par rayon X) et peut entraîner des lésions des vaisseaux…bref, peut mieux faire. Eh oui la robotique pourrait bien être la solution, non pas au risque d’AVC mais à cette intervention qui deviendrait moins invasive et plus sûre pour les patients comme pour les médecins.

Lire la suite

Gaz lacrymogènes : un scientifique sonne l’alerte..

Je vous en ai déjà parler, et pas de réaction. Peut-être que ceux qui sont attentifs à leur santé consentiront à s’informer sur ce grave problème. Le ton du lanceur d’alerte est mesuré mais, il met en évidence que le gouvernement emploi contre le peuple des armes que les militaires n’emploient pas (pour éviter l’escalade paraît-il). Ce sont des armes chimiques, interdites par la convention de Genève. Tout le monde respire ces gaz pendant les manifs, mêmes les habitants des logements situés sur le parcours. Quoi qu’il en soit, l’information est là et disponible pour tous. Vous ne pourrez pas dire « Je ne savais pas ». Merci à Philippe A. Partagez ! Volti

******

Source Le Média

C’est une information qui a mis les réseaux sociaux en ébullition. Samedi dernier, à Nice, la police interpellait Alexander Samuel et le mettait en garde à vue pour 48 heures.

Illustration

Officiellement, il était soupçonné d’avoir participé à une action visant une agence de la Société générale, en marge d’une manifestation des Gilets jaunes. Soupçons infondés, puisqu’il a été relâché sans que la moindre charge n’ait été retenue. Mais voilà : Alexander Samuel n’est pas n’importe qui. C’est LE biologiste qui enquête, dans la solitude et l’obstination, sur les effets toxiques des gaz lacrymogènes, et en particulier sur la présence de cyanure dans le sang de manifestants ayant été exposés.

Lire la suite

Un essaim de frelons asiatiques tue un guide thaïlandais puis se nourrit de son cadavre..

Les frelons asiatiques n’aiment pas être dérangés. Et ils sont arrivé en Europe, ces indésirables, ça sert aussi à ça la mondialisation et le commerce à importer incognito, des espèces invasives et dangereuses. De plus ils attaquent et déciment les ruches occidentales, nos abeilles ne sachant pas se défendre contre ce prédateur, a l’inverse de leurs cousines asiatiques qui elles, ont développé une étonnante stratégie. Il est fortement déconseillé, d’essayer de détruire un nid de ces frelons très agressifs. Partagez ! Volti

******

Source Trust-My-Science

Avec des dimensions bien supérieures à celles des guêpes européennes et un comportement de prédation agressif, le frelon asiatique est devenu une menace à la fois pour l’Homme et les différentes espèces endémiques qu’il chasse. La neurotoxine contenue dans son venin peut vite s’avérer létale en une seule injection. De nombreux cas de décès ont déjà été enregistrés à travers le monde. Récemment, des touristes français en voyage en Thaïlande ont assisté à la mort de leur guide de 58 ans lors d’un parcours dans la jungle. Le guide local, Sanchai, a été attaqué simultanément par des centaines de frelons asiatiques, qui se sont ensuite nourris de son cadavre pendant 4 jours.

Lire la suite

Cet avion a été conçu pour résister à une attaque nucléaire, mais un oiseau vient juste de le mettre hors service..

On ne peut penser à tout mais, ça fait cher la rencontre inopinée. Partagez ! Volti

******

Source Trust-My-Science

Un E-6 Mercury de la marine américaine prend son envol le 28 août, depuis la base aérienne d’Offutt (Népal). | US Air Force/Josh Plueger

Un avion de l’US Navy, l’E-6B Mercury, conçu pour résister à une attaque nucléaire, a rencontré un adversaire plus fort que lui et pour le moins inattendu : un oiseau.

En effet, après qu’un simple oiseau a mis hors service l’un des quatre moteurs de l’aéronef, l’US Navy a déclaré qu’il s’agissait d’une « mésaventure de classe A », ce qui signifie que cet événement a causé plus de 2 millions de dollars de dommages, des décès ou des invalidités permanentes.

Lire la suite

Loi sur la bioéthique, Dieu, les Lumières

Au-delà de la « PMA pour toutes » la loi sur la bioéthique introduit des ruptures : il rend indépendant de l’âge la faculté de procréer par la légalisation de l’autoconservation des ovocytes ; il sépare la procréation de la sexualité par l’introduction de la PMA non-thérapeutique; il encourage l’eugénisme par l’extension du diagnostic prénatal et préimplantatoire ; il donne plus de liberté pour l’exploitation et la modification génétique des embryons humains ; il favorise l’avortement par la suppression du délai de réflexion et de l’autorisation parentale pour les mineurs.

Comme fondement de la filiation il fait prévaloir la force de la volonté : avec la PMA pour les lesbiennes, une femme peut être considérée comme un père . Lire la suite

Découverte d’un nouvel antibiotique dans le sol de la Forêt Tropicale mexicaine

D’où l’intérêt de protéger les forêts dont on ne connaît pas tout le potentiel pharmacologique. Partagez ! Volti

******

Source Trust My Science

Pixabay

Au cours des dernières années, la résistance bactérienne aux antibiotiques est devenue un véritable problème, obligeant les chercheurs à identifier continuellement de nouvelles classes de molécules antibiotiques. C’est dans le sol de la forêt tropicale mexicaine qu’une équipe internationale de biologistes a fait une découverte inattendue : un nouvel agent antibiotique. Ses propriétés spécifiques pourraient non seulement permettre de contourner la résistance aux antibiotiques actuels, mais également avoir un grand intérêt en agriculture.

Lire la suite

Les écouteurs et casques sans fil seraient dangereux pour la santé

Objets de mode les écouteurs et casques sans fil font fureur auprès des jeunes, mais également auprès des moins jeunes. Mais les utilisateurs des casques sans fil comme Sennheiser PXC 550, JBL TUNE 500BT, Sony WH-1000XM3…etc sont-ils au courant que cela peut nuire à leur santé ? Pour la plupart, il l’ignore. Pour ceux qui en ont conscience, cela leur semble tellement éloigné de la réalité qu’ils ont du mal à y croire. Et pourtant, bon nombre de scientifiques ont démontré par A+B que ces écouteurs et casques sans fil était dangereux, au point de provoquer un cancer ! Lire la suite

Une expérience génétique sur des moustiques visant à freiner leur reproduction vire presque au drame..

Vire presque au drame, ce n’est pas peu dire. Partagez ! Volti

******

Jonathan Paiano pour Trust-My-Science via Nature

Img/Depositphoto

Une expérience génétique visant à réduire une population de moustiques ne s’est pas déroulée comme prévu, laissant les scientifiques confus quant aux conséquences. Au départ, tout semblait facile : il s’agissait de modifier génétiquement des moustiques mâles en utilisant la technique d’édition génique CRISPR, pour que leur progéniture ne soit pas viable (et décède immédiatement). Ces derniers ont été introduits dans la nature pour que la “maladie” se propage à l’état sauvage (accouplement avec des moustiques non modifiés), avant d’observer le déclin de la population de moustiques. Mais malheureusement, il y a eu un imprévu conséquent.

Lire la suite

Un essai clinique « sauvage » mené sur au moins 350 patients découvert dans une abbaye..

Il est vraiment pitoyable d’abuser de la confiance des malades. Beaucoup de découvertes scientifiques ont été faites par hasard, en cherchant une chose, on en trouve une autre etc.. Il ne reste plus qu’à prouver que cette molécule peut être efficace. Depuis plus d’un an, il est souhaitable pour les mis en cause, qu’ils aient des comptes rendus de leurs travaux à jour, qui puissent être évalués par des « pairs ». Reste l’illégalité de la procédure, qui s’apparente à jouer avec la vie des gens, dans une structure ne permettant pas un suivi formel. Nous avons en mémoire le drame qui a eu lieu à Rennes où, un essai clinique mené en France pour évaluer une molécule anti-douleur a causé l’hospitalisation de six volontaires sains. L’un d’eux est en état de mort cérébrale. VOIR. Que ce serait-il passé s’il y avait eu mort d’homme ?

Cette histoire frôle le sordide quand le patient doit payer 1500 euros, sans aucune garantie que le traitement soit efficace. Face à la maladie, nous sommes fragilisés et prêts à beaucoup de sacrifices. Est-ce une raison pour profiter de l’opportunité et monnayer l’espoir d’une hypothétique guérison sans garantie que les molécules utilisées, puissent avoir un effet faste ou pire néfaste ?

Lire la suite
1 2 3 116