Pétition : Dicamba : l’herbicide de l’apocalypse…

Dicamba ! ce n’est pas une danse à la mode. Vous connaissez les ravages du glyphosate, le poison de Monsanto/Bayer. Cet empoisonneur mondial n’en reste pas là, il propose un poison encore plus toxique, c’est un oxymore mais, comment qualifier ce Dicamba qui éradique tout ce qui n’est pas chimérique (OGM) ? Il faut empêcher cette firme du diable, de propager son produit en France. Nous n’avons pas beaucoup de moyens à disposition, si ce n’est une pétition qui sera peut-être prise en compte si nous sommes nombreux à la signer. On souhaite ardemment que Nicolas Hulot cesse de faire de la figuration, ne nous déçoive pas une fois de plus, et agisse pour notre environnement, comme sa charge le lui impose. Refusons d’être les cobayes des empoisonneurs.  Partagez ! Diffusez ! Volti

**********

Par Santé Nature Innovation

A l’attention du ministre de l’Ecologie, Nicolas Hulot

Pour remplacer le Roundup, l’entreprise Monsanto pousse un herbicide qui est 75 à 400 fois plus dangereux pour les plantes environnantes !
Appelé Dicamba, il a été conçu pour tuer toutes les plantes sauf les OGM.

S’il se répand, ce sera l’apocalypse écologique et cette fois plus « seulement » pour les abeilles.
Un scénario cauchemardesque

Ce qui se déroule sous nos yeux est un cauchemar éveillé.
Nous étions sur le point d’obtenir de l’Union européenne l’interdiction du Roundup (glyphosate).

Depuis 50 ans, des associations de citoyens ont tout sacrifié pour dénoncer ce poison : substance mutagène, toxique pour la reproduction et pour l’environnement, à l’origine de lésions oculaires graves, classé « cancérogène » par l’Organisation mondiale de la santé – et pourtant répandu par milliers de tonnes chaque année dans nos champs, nos rivières, sur notre nourriture !!
Cette folie technicienne est une des pages les plus sombres de notre histoire. Nous pensions qu’elle était sur le point de se tourner. Mais aujourd’hui, c’est la douche froide : on nous propose une solution 400 fois plus dangereuse.

Car le Dicamba est un terrible poison.
Il est tératogène (il génère des malformations sur les fœtus), altère le processus de reproduction, provoque une perte d’appétit, des vomissements, des douleurs musculaires, des AVC, des problèmes respiratoires, de l’incontinence, des troubles visuels…

La mort pour les plantes environnantes

Deux millions d’hectares de cultures non OGM ont été détruits cette année simplement parce qu’elles se trouvaient à proximité de champs aspergés de Dicamba.
Le Dicamba a en effet la particularité folle de se « re-vaporiser » après épandage. Un simple coup de vent et il retombe sur les plantations environnantes et, bien sûr, sur les forêts, les espèces sauvages.

C’est l’herbicide de l’apocalypse. Une ferme bio a été obligée de détruire ses propres récoltes après avoir été contaminée par du Dicamba utilisé à des kilomètres !!
Il faut prendre des précautions contre l’entreprise Monsanto qui, depuis plus de 50 ans, commercialise des produits toxiques… et collectionne les scandales sanitaires.

Cette multinationale a une force d’action qui lui permet de convaincre les responsables politiques.
Grâce à ses lobbys, elle a récemment fait plier la Commission européenne sur le Roundup. Cette dernière a, en effet, accordé 18 mois de sursis au Roundup alors que le caractère cancérigène de cet herbicide a été dénoncé par l’OMS.

NOUS REFUSONS que le Dicamba soit testé sur le sol français.

NOUS REFUSONS d’être les cobayes de Monsanto.

NOUS EXIGEONS qu’une étude menée par des experts indépendants soit menée systématiquement pour chacun des produits Monsanto commercialisés en France.
C’est pourquoi nous vous demandons, monsieur le Ministre, d’agir pour faire barrage à l’utilisation des herbicides de Monsanto sur le sol français.

Ne laissons pas l’avenir de la planète entre les mains des entreprises d’OGM et d’herbicides.

Je vous remercie, monsieur le Ministre, de l’attention que vous voudrez bien porter à notre requête, et vous prie d’agréer l’expression de ma plus haute considération.

SIGNER LA PÉTITION

Cette maladie mortelle du 18ème siècle est de retour dans certains des pays les plus riches du monde…

« Que la nourriture soit ton remède » cette citation attribuée à Hippocrate (qui n’a pas dit tout à fait cela), nous fait prendre conscience, qu’une bonne alimentation contribue à conserver une bonne santé. Mais, avec la misère et la précarité de plus en plus présentes, où se nourrir convenablement devient un souci journalier, les carences ne sont pas rares et, le risque de propagation du scorbut n’est pas exclu. Pour ceux qui ont très peu de moyens, quels sont les aliments à privilégier autres que les agrumes, pour ne pas que la carence en vitamine C soit un danger, quand le fait de faire un seul repas par jour, est déjà un problème ? Partagez ! Volti

*************

Auteur Stéphanie Schmidt pour TrustmyScience

Pixabay

Dans le monde moderne actuel, nous ne considérons pas la malnutrition comme quelque chose qui concerne les pays riches. Pourtant, une maladie notoire du 18ème siècle causée par l’absence d’une seule vitamine a fait son apparition dans un pays qui gaspille, chaque année, un quart de la nourriture totale préparée.

La vitamine C n’a été découverte qu’en 1912, mais bien avant cela, le médecin écossais James Lind avait déjà compris que les agrumes pouvaient guérir le scorbut, une maladie causée par le simple manque de vitamine C. Lire la suite

Diabète : Diabeloop, ce « pancréas artificiel » qui pourrait changer la vie des diabétiques…

Innovation pour les diabétiques,  Diabeloop malgré son nom de pancréas artificiel, n’est pas un organe. Souhaitons que beaucoup de malades puissent en bénéficier. Vous êtes diabétiques, donnez votre avis. Partagez ! Volti

***********

Auteur Jean-Yves Paillé  pour La Tribune enrichit par Aphadolie

La startup française, qui vient de lever 13,5 millions d’euros, compte lancer sa pompe à insuline connectée pour les diabétiques de type 1 sur les marchés européen et américain, en 2018 et 2019. Si son appareil n’est pas totalement automatisé, Diabeloop estime détenir le système le plus performant au monde. Lire la suite

Chimie : comment les nano-particules nuisent-elles à notre santé ?…

La nourriture mais pas que, « améliorée » avec des nanoparticules. Il y en a partout et à long terme qu’est-ce que ça donnera pour la santé ? C’est ce que nous explique Jimmy.. Partagez ! Volti

*************

Auteur  Jimmy pour Terraponia

Après avoir connu les OGM, des nouvelles substances se font peu à peu connaître dans les produits alimentaires : les nano-particules. Pourquoi l’avènement des nanotechnologies dans l’alimentation ? Comme toujours, la réponse est très simple : faire exploser les profits de quelques-uns au détriment de la santé de tous les autres ! La preuve en est : aucune règle ou contrôle ne s’applique au domaine des nanotechnologies alimentaires. Lire la suite

Next-Up : Enquête Nationale Santé Linky…

Ce compteur Linky fait se poser de nombreuses questions tant sanitaires, que touchant à la liberté de la vie privée. L’organisation Next-Up a mis en ligne un formulaire, en vue de réaliser  une enquête sur les inconvénients ressentis ou pas,  par les usagers chez qui Énédis a installé Linky. Si vous voulez participer à cette consultation publique, rendez-vous sur la page dédiée. Merci à Biquette. Partagez ! Volti

************

Enquête Nationale Santé Linky Lire la suite

Santé : La liste des médicaments à éviter lorsqu’il fait chaud…

Souhaitons que les orages aient permis de rafraîchir atmosphère. La chaleur est particulièrement pénible pour les personnes fragiles et les enfants. Pour celles qui prennent des médicaments, tout ce qu’il y a à connaître pour éviter certains désagréments. Partagez ! Volti

************

Auteur Celine Deluzarche pour Futura-Sciences via Aphadolie

Lors de fortes chaleurs, la prise de certains médicaments augmente les risques de déshydratation ou d’hyperthermie. D’autre part, leur effet peut être diminué ou retardé.

Avec les fortes chaleurs, la prise de certains médicaments présente des risques pour la santé. D’autres peuvent aggraver les effets de la chaleur : prendre de l’aspirine ou du paracétamol pour traiter une insolation peut ainsi causer de graves atteintes rénales chez les personnes souffrant d’insuffisance hépatique. Lire la suite

Protéines : la fin d’un mythe et le début d’une nouvelle ère alimentaire !…

À quoi servent les protéines ? C’est ce que nous explique Jimmy, toujours aussi impliqué dans le bien être, avec une bonne nutrition. Il attend vos avis. Partagez ! Volti

***********

Auteur Jimmy pour Terraponia

Depuis quelques années, la mode des protéines a fait son bout de chemin jusqu’à en devenir un phénomène d’hystérie collective. Partout, on entend qu’il faut en manger. Le refrain est désormais bien rodé. Alors que les ventes de suppléments protéinés et autres barres céréalières crèvent les plafonds, il est bon de comprendre que cette surconsommation protéinique est scientifiquement infondée. Explications… Lire la suite

Démontage des antennes de téléphonie mobile grâce aux habitants…

De quoi donner des idées, à tous ceux qui refusent de baigner dans un bain d’ondes permanent dont il est difficile de prévoir les dégâts, si ce n’est de tenir compte des maladies déclarées depuis l’installation de ces antennes et, des soucis dont se plaignent les personnes électro-hyper-sensibles. Il est urgent de prendre des « mesures de précaution » quand on est sûr de rien.  Et n’oublions pas Linky avec ses antennes et répéteurs qui s’ajouteront à ce qui est déjà en place, et bientôt la 5G ?…. Partagez ! Volti.

**********

Source KlaTv.

Après plus de 9 ans de lutte acharnée d’un collectif d’habitants soutenus par des associations nationales et relayés par la presse locale, une décision de justice du tribunal a ordonné le démontage de 19 antennes. Lire la suite

Alimentation : un risque de contamination accrue en été…

La chaleur et les microbes ne font pas bon ménage, tout le monde le sait (?). Aussi, mis à part les alertes rappels produits, par les entreprises qui distribuent des produits alimentaires, il y a aussi des précautions à prendre par tous. Si vous envisagez un pique-nique, attention à la charcuterie, les côtes de porcs, saucisses, merguez insuffisamment cuites et aux denrées fragiles. Partagez ! Volti

***********

Auteur Alexandre pour Le Citoyen Engagé

L’agroalimentaire et la restauration rapide ont tous les deux été fortement touchés par ce problème de contamination aux agents pathogènes cet été, provoquant de vives réactions chez les consommateurs.

Vigilance dans nos assiettes

En période de vacances scolaires, on est nombreux à déjeuner sur le pouce et à opter pour des solutions rapides et simples. Un petit fast-food ou un aliment précuit à réchauffer au micro-onde de temps en temps ne fait pas du mal. L’été est aussi la période préférée des agents infectieux comme la salmonelle ou la listeria. La chaleur ambiante favorise leur reproduction massive dans les aliments que nous consommons. Même avec un contrôle hygiène très strict, l’infection ne peut pas être totalement évitée. Lire la suite

Test VIH : une supercherie enfin démasquée et expliquée…

Ces références de 1996/97 et 2007, ne doivent pas exclure que les recherches continuent. Même s’il est démontré que le SIDA peut se manifester sous diverses formes, il est acquis que c’est la déficience du système immunitaire qui en est la cause et non un virus. C’est sans doute la raison de la difficulté à mettre au point un vaccin. Et, la propension de big pharma à affirmer beaucoup de choses; posent problèmes. N’oublions pas que depuis ces déclarations, les tri-thérapies permettent à beaucoup de séropositifs, de mener une existence quasi normale. Informez vous ! Partagez ! Volti

**********

Auteur Jimmy pour Terraponia

Sur des sujets aussi sensibles et « dogmatiques » que sont le SIDA et VIH, je préfère laisser la parole à d’éminents spécialistes en la matière que sont la chercheuse Christine Johnson et les docteurs Marc Deru et Pascal Labouret. Lire la suite

1 2 3 298