Un plan à 100 milliards de dollars par an pour sauver la Terre. Par SciencePost..

C’est la Terre ou l’humanité qu’il faut sauver ? Nous en sommes à la sixième extinction et la Terre est toujours là. Par contre, pour les humains et la biodiversité, il y a du souci a se faire. L’ère industrielle a permis de mieux vivre ( pas pour tous ), mais à quel prix quand on voit le « progrès » exporté vers des pays, dont les populations ne sont pas éduquées à le gérer. Comment mettre en place « ce plan » ? Il faudra que tous les acteurs, multinationales, industries, gouvernements, etc.. soient partie prenante dans ce projet mondial et donc oublier le profit et le mercantilisme. On peut douter. Partagez ! Volti

******

par Brice Louvet, rédacteur scientifique pour SciencePost

Pixabay

l y a eu cinq extinctions de masse dans l’histoire de la Terre. Mais nous sommes confrontés à la sixième, dont les principaux responsables sont les humains. Pour sauver la planète, une stratégie doit être mise en place. Un plan à 100 milliards de dollars par an ?

Un plan pour sauver la Terre

Cette étude a impliqué du monde, notamment des leaders internationaux des mondes universitaire, sociétal, philanthropique et industriel. Parmi eux, des chercheurs de la National Geographic Society, de plusieurs grandes universités américaines, de Fondation Leonardo DiCaprio, de l’Académie chinoise des sciences, ou encore de Google et Microsoft. L’objectif : réparer les pots cassés par l’Homme depuis le début de l’ère industrielle. La proposition – A Global Deal for Nature – est audacieuse, mais semble nécessaire pour espérer inverser la tendance : préserver la diversité et l’abondance de la vie sur Terre, pour un coût de 100 milliards de dollars par an.

« Ce n’est pas un prix énorme, assure Greg Asner, l’un des co-auteur de cette étude publiée dans Science Advances. Ce n’est pas un chiffre inespéré, mais nous devions nous rencontrer et nous mettre d’accord. Je sais que ces chiffres ne sont pas farfelus ». L’idée serait de mettre en place des accords sur le climat et la nature à l’échelle mondiale. L’accord de Paris sur le climat de 2015 était un premier pas, notent les chercheurs, mais un premier pas insuffisant.

« Toutes les nations (ou presque) ont signé cet accord, relève Eric Dinerstein, de l’organisation non gouvernementale Resolve, basée à Washington. Mais l’accord de Paris n’est qu’un demi-accord qui ne sauvera pas à lui seul la diversité de la vie sur Terre. Le Global Deal for Nature, dit-il, est un plan scientifique, planifié dans le temps. Sans lui, les objectifs de l’accord de Paris sur le climat sont inaccessibles. L’atteinte des objectifs du Global Deal for Nature serait le plus beau cadeau que nous puissions offrir aux générations futures – une restauration de l’environnement, une voie menant à un Eden 2.0. Nous devons saisir cette voie prometteuse ».

Restaurer la biodiversité terrestre

Pour ce plan, trois objectifs généraux ont été présentés.

– Protégez la biodiversité en conservant au moins 30 % de la surface de la Terre d’ici 2030.

– Atténuer le changement climatique en préservant les réserves de carbone naturelles de la Terre.

– Réduire les principales menaces auxquelles doit actuellement faire face l’humanité.

Par baisser ces menaces, les chercheurs entendent par exemple de mettre en œuvre des moyens de satisfaire la demande alimentaire mondiale à l’horizon 2050. De limiter – autre exemple – la pêche industrielle, la chasse et le braconnage. Et bien évidemment de réduire l’utilisation de plastiques ou de toxines écologiques. …/….

Lire l’article complet

Source originale Phys.org via Sciencepost

Voir aussi sur SciencePost :

Le changement climatique a transformé certains Néandertaliens en cannibales

Les voitures électriques ne permettraient pas de réduire les émissions de CO2 selon une étude !

Un robot pour trier les déchets à la place des humains ?

États-Unis : les ordures des personnes riches génèrent une véritable économie parallèle !

Voici l’ancêtre de l’iPhone qui n’est jamais sorti !

Voici Bicar, la micro-voiture électrique bientôt produite en série !

Tous les objets sont toxiques : absolument tous ! Par Sylvain Rochex..

Belle réflexion pour commencer la semaine et grand ménage. Tous vers le Feng shui ? Partagez ! Volti

******

Sylvain Rochex de Déscolarisation.org

PIXABAY

Des milliers de thèmes qui me viennent en plantant les patates, les radis et les fleurs et que je garde pour moi et l’univers, je décide d’en livrer un au monde aujourd’hui.
C’est une telle évidence pour moi aujourd’hui : les objets nous tuent. Ils nous tuent car chaque objet est pour moitié un poison et nous passons nos vies à nous obnubiler (étymologiquement : nous obscurcir de nuages) par ce que l’objet nous apporte au premier chef sans conscientiser son autre versant qui est TOUJOURS un toxique mortel, oui, le moindre petit objet, oui, ce capuchon de stylo-bic aussi ou ce joint de tuyauterie de 1cm de diamètre qui traîne à l’aplomb du lavabo : TOUS !!!

Lire la suite

Expériences sur la conscience des végétaux…

Très intéressant article, sur une certaine forme de conscience chez les végétaux. Avez-vous la « main verte »? Quelle est votre relation avec les végétaux ? Écoutez un extrait de l’interview de Yvo Perez Barreto. (abonnement pour la suite) Partagez ! Volti

******

Sources multiples publié par Aphadolie

« La paix ne pourra naître dans ce monde que lorsque toujours plus d’hommes prendront conscience de l’unité de la vie existant entre la nature, les animaux, les plantes, les minéraux et les hommes ;  et vivront en conséquence… »
Elan Noir, indien Sioux

L’Effet Backster

L’un des premiers a avoir osé parler d’une conscience chez les plantes est Cleve Backster en 1966. Cet expert de la CIA, spécialiste du détecteur de mensonges, a eu un jour l’idée d’attacher les électrodes de son appareil aux feuilles d’une plante verte présente dans son bureau, par curiosité…

Lire la suite

L’arrestation d’Assange est une mise en garde de l’histoire (Counterpunch)..

Pour Lenin Moréno, Julian Assange a tenté de créer «un centre d’espionnage» dans l’ambassade d’Equateur. Piètre excuse pour justifier la trahison. Le père de Julian demande à Canberra de le rapatrier en Australie, qui a répondu par la voix du premier ministre que Julian Assange ne recevrait « aucun traitement spécial » de Canberra. « J’ai 74 ans et je parais en meilleure forme que lui qui en a 47 » a t-il ajouté. (Information de 2010) « Insurance.aes256″, l’assurance-vie de Julian Assange, Gigantesque fichier informatique de 1,39 Go, « Insurance.aes256 » contiendrait des révélations explosives que WikiLeaks promet de diffuser s’il arrive quelque chose au célèbre fondateur du site. Souhaitons que ce ne soit pas une menace en l’air et que ce fichier, (s’il existe) soit révélé à tous. Partagez ! Volti

******

Auteur John PILGER pour Counterpunch via Le Grand Soir qui a traduit l’article

Dessin de Nathaniel St. Clair

L’image de Julian Assange traîné hors de l’ambassade de l’Equateur à Londres est emblématique de notre époque. La force contre le droit. La brutalité contre la loi. L’indécence contre le courage. Six policiers malmenant un journaliste malade, ses yeux plissés contre sa première lumière naturelle depuis près de sept ans.

Que ce scandale se soit produit au cœur de Londres, dans le pays de la Magna Carta, devrait faire honte et mettre en colère tous ceux qui se soucient pour les sociétés « démocratiques ». Assange est un réfugié politique protégé par le droit international, le bénéficiaire de l’asile en vertu d’un pacte strict dont la Grande-Bretagne est signataire.

Lire la suite

Privatisation de l’eau : une nouvelle usine d’embouteillage inquiète dans l’Ain par Mr Mondialisation..

Tout se vend dans notre pays et l’eau, ce bien collectif, n’échappe pas à l’appétit des multinationales. Sans compter qu’il y aura sans doute, exportation dans des pays où le recyclage du plastique est le dernier souci. On viendra ensuite nous culpabiliser sur les « continents de plastiques », la mort des cétacés. Qui fera face à l’assèchement des nappes phréatiques ? Le scandale avait été dénoncé pour Coca-Cola en Inde où la firme était accusée de dilapider l’eau au détriment des agriculteurs. Combien de combats à mener contre tous ces voleurs de ressources ? Privatiser les profits et mutualiser les pertes, une affaire rentable pour les actionnaires et au cas où, des impôts pour le peuple. Partagez ! Volti

******

Source Mr Mondialisation

Pixabay

Sur le papier depuis 30 ans, la construction d’une usine d’embouteillage d’eau à Divonne-les Bains (Ain) pourrait soudainement se concrétiser. Mais alors que le permis de construire a été signé il y a quelques semaines, nombreux sont ceux qui craignent la réalisation d’un projet contraire aux principaux objectifs climatiques. Explications.

Lire la suite

Les déchets plastiques qui prolifèrent dans nos rivières

Avec les déchets plastiques, les pesticides, les rejets polluants volontaires ou accidentels, le manque d’entretien, nos cours d’eau sont bien mal en point. Quant aux Océans, on sait mais, l’éducation n’étant pas au rendez vous, on se contente de constater. Partagez ! Volti


Illustration

Étant donné qu’environ 80 % des déchets plastiques qui finissent leur course dans l’océan y sont transportés par les cours d’eau, de nombreux experts estiment que concentrer les actions de lutte contre la pollution plastique sur les fleuves et rivières est l’une des solutions les plus efficaces.

Lire la suite

LAUSANNE : Manifestation pour le Climat..

Très sympathique vidéo de la manif pour le climat, que notre jeune ami Alexandre Salama nous a transmise. Il n’en demeure pas moins que leurs actions positives d’accaparement de l’espace public, ont été contrecarrées par la police qui leur a confisqué le « dangereux matériel » subversif, devant servir à réaliser des pistes cyclables, masquer des panneaux de pubs et nettoyer la ville. Fini les craies, pinceaux et terreau. Les « abominables terroristes » ont été retenus le temps d’un contrôle d’identité. Pas de robocop, de bombe lacrymo, ni de violence policière mais, la démonstration de la protection du système mercantile et polluant contre lequel se bat la jeunesse. Puissent ces jeunes, servir d’exemple et ne pas se laisser manipuler. Partagez ! Volti

******

Auteur SALAMA

Le 6 avril à Lausanne a eu lieu la deuxième marche pour le climat, quatrième événement organisé par le collectif de la Grève pour le Climat. Cette marche très familiale, à laquelle près de 10’000 manifestant·e·s ont répondu présent·e·s, s’est bien déroulée. Après une marche et deux grèves, le mouvement a décidé d’évoluer vers une manifestation active.

Lire la suite

Pour une planète viable, arrêtons la 5G ..

Nous avons du souci à nous faire, baigner dans un bain d’ondes néfastes à la santé , va être notre quotidien si cette 5G est déployée. L’accumulation des ondes, toutes sources confondues, ne sont pas à prendre à la légère, le principe de précaution n’est pas respecté, on nous prépare un monde hyper-connecté, avec des engins de plus en plus sophistiqués qui émettront 24/24h. Déjà, des vaches meurent à Nozay et des humains sont malades, depuis l’installation d’éoliennes, les ondes basses/hautes fréquences sont-elles en causes ? Tout l’environnement sera impacté avec la domotique, LINKY, le WI-FI, antennes relais et autres « box ». Nous ne voulons pas de « smart city« !!. La liste des médecins, scientifiques, membres d’organisations environnementales et citoyens ayant signé cet appel est disponible ICI. Partagez ! Volti

******

Source : https://www.5gspaceappeal.org via REPORTERRE

L’offensive de l’industrie des télécommunications pour le déploiement du réseau sans fil de cinquième génération (5G) se déroule avec l’appui des gouvernements. Les signataires de cet appel demandent d’y mettre un terme à cause des conséquences irréversibles pour la santé et l’environnement que cette technologie va provoquer.

Lire la suite

Le fil de notre Histoire…

En droite ligne du plus ça va et moins ça va. Excellente réflexion et analyse sur la déliquescence de notre société. Y sommes nous pour rien ? Un autre article à lire qui peut être complémentaire, « ventre mou » (À lire ICI) Partagez ! Volti

******

Auteur Xavier Alberti

Pixabay

Un jour nous avons oublié qu’une nation n’avait pas vocation à se réunir uniquement les soirs de victoires et les après-midis de deuil, et nous avons perdu le fil de notre Histoire. Ce ne serait pas très grave, si ce faisant, nous n’avions abandonné la République en rase campagne pour lui préférer les attributs qui qualifient et qui divisent. Dans son dernier ouvrage, « L’archipel français », Jérome Fourquet décrit cette France désormais atomisée, socialement, économiquement, culturellement, territorialement, et c’est un fait que, jamais peut-être dans son Histoire, la Nation Française n’avait à ce point tenu à un fil. Passée à la lessiveuse consumériste, notre cohésion s’est dissoute dans l’individualisme et le storytelling personnel s’est substitué au roman national.

Lire la suite

Destruction imminente de zones humides à Saint-Malo..

Manque de logements et on détruit une zone humide avec toute sa biodiversité, pour en construire. Pas de discussions possibles avec le maire. Étonnant qu’il n’y ait pas concertation avec les habitants. Partagez ! Volti

******

Source Association Rothéneuf environnement via Notre-Planète-Info

800 logements devraient être construits dans la zone humide de la ville portuaire, touristique et emblématique de Saint-Malo (Bretagne). De paroles d’habitants, jamais une question environnementale n’avait autant secoué les habitants de Rothéneuf, quartier nord de St Malo. Le refus total du Maire de s’ouvrir à toutes discussions, à tout ajustement du projet, déconcerte.

Lire la suite
1 2 3 268