L’OMS passe sous silence le lien entre le diabète et l’addiction au sucre …

Encore des non-dits ? Ça semble évident pourtant…

Chaque année, le 14 novembre, est célébrée la Journée Mondiale du Diabète. Bien que l’OMS soutienne la Journée depuis 25 ans, le nombre de nouveaux malades n’a en rien pu être diminué. Y a-t-il un rapport entre le taux de glycémie trop élevé (diabète) et la consommation importante de sucre, cette dernière ayant triplé en 50 ans ?

Source Kla-Tv

Le hamburger végétal qui « saigne » grâce au génie génétique extrême….

Jusqu’où oseront-ils aller dans le génétiquement modifié ? Et cerise sur le gâteau, parmi les investisseurs de Impossible Burger, on trouve Bill Gates, le milliardaire de Hong kong Li Ka-Shing et Googles Ventures qui a essayé d’acquérir l’entreprise en 2015. (voir note en fin d’article). Effrayant !..

Le hamburger végétal de Impossible Foods, contenant un « sang végétal » obtenu par biologie de synthèse. Photo via Forbes

Des documents obtenus par les Amis de la Terre Etats-Unis et le Groupe ETC montrent que le fabricant de l’ « Impossible Burger » n’a pas tenu compte des avertissements de l’Agence de l’alimentation et des médicaments (FDA) sur les risques d’un ingrédient GM. Lire la suite

Les magasins Carrefour vont vendre des légumes « interdits »….

A moins que ce ne soit qu’une histoire de gros sous, puisque le bio a le vent en poupe, on peut néanmoins, apprécier la nouvelle..

Ces légumes sont issus de semences paysannes qui ne sont pas homologuées par l’administration française. L’enseigne de distribution veut ainsi s’engager aux côtés d’agriculteurs pour sauver de vieilles variétés.

Illustration

Sur les étals de Carrefour, on va trouver des échalotes, des artichauts ou des potimarrons. En tout, une dizaine de variétés anciennes de légumes seront vendues dans des enseignes d’Île-de-France et de Bretagne. Ce sont des légumes produits par des paysans, qui ont ces variétés depuis souvent des générations sur leur ferme.

Ils peuvent, eux, les cultiver et les vendre chez Carrefour (c’est autorisé), mais ils aimeraient pouvoir aussi vendre leurs graines à d’autres agriculteurs pour qu’ils soient plus nombreux à en cultiver et que les consommateurs aient un peu plus de choix. Mais ils ne le peuvent pas. C’est interdit. Lire la suite

[MàJ] Le CETA entre en application jeudi: voici 9 choses à savoir…

Quelqu’un peut dire pourquoi ce CETA va prendre effet aujourd’hui, alors qu’il n’a pas été ratifié par tous les pays membres? On nous dit que c’est « provisoire », alors que c’est illégal s’il n’a pas été signé par tous et, comme ça prendra des années.. Ils ont encore trouvé le moyen d’imposer ce que pas grand monde veut, en manipulant l’opinion.. REFUS ! Le Canada et les USA sont les principaux producteurs de gaz de schiste et de pétrole issu des sables bitumineux, la province de l’Alberta est ravagée, elle ne serait pas là l’embrouille entre autres dans ce traité plus que douteux ?

[MàJ] CETA : la société civile demande un référendum et présente son nouveau rapport; Une pétition a déjà réuni près de 200 000 signataires exhortant le Président Emmanuel Macron à stopper la mise en œuvre du CETA et l’invitant à consulter les citoyen.ne.s à travers l’organisation d’un référendum. L’enjeu est de taille pour la démocratie en Europe. Voir l’article des Amis de la Terre
A télécharger:

L’accord commercial entre l’UE et le Canada, le CETA, entrera en application provisoire jeudi, le temps qu’il soit officiellement ratifié par l’ensemble des parlements de l’Union européenne. Neuf choses à savoir sur ce texte controversé:

1- Presque totalement appliqué
L’accord, qui concerne plus de 510 millions d’Européens et 35 millions de Canadiens, sera certes appliqué de manière provisoire, mais dans sa quasi-totalité. Les droits de douane entre le Canada et l’UE sur les biens seront supprimés à 98% dès le premier jour jeudi. Lire la suite

Casques bleus dans le Donbass – L’Ukraine veut les utiliser comme force d’occupation pour procéder à une épuration ethnique…

Vous savez que la Russie est dépeinte comme l’agresseur principal, dans la guerre en Ukraine? c’est ce que l’on entend sur toutes les chaines Tv et médias. Comme d’habitude, voici le point de vue analytique du côté du Donbass par Christelle Néant.

Img/DoniPress

Comme indiqué dans mon article du début du mois de septembre, la proposition russe d’envoyer des casques bleus dans le Donbass pour protéger les observateurs de l’OSCE, et uniquement sur la ligne de front, était vouée à l’échec dès le départ, à cause du gouffre qui séparait la vision russe de la vision ukrainienne de cette mission (sans parler les États-Unis, ou de l’Allemagne qui avaient aussi leur propre vision de la chose).

Cet état de fait vient d’être acté par le refus de l’Ukraine et des États-Unis d’étudier la proposition russe à l’ONU. Lire la suite

Une guerre sinistre sur notre droit à détenir du cash…

Si on se sert des moyens électroniques de paiement et pas d’argent liquide, de toute évidence, les banques nous feront admettre que de plus en plus nombreux à payer par ce moyen et, la facilité attachée à ce mode de paiement, font que la monnaie fiduciaire, n’a plus lieu d’être. Ce qui n’était qu’une « suggestion » de Bruxelles mais, qu’il lui est impossible de mettre en œuvre, pour cause de refus massif par les peuples, va être imposé par les banques qui elles, ne s’embarrasseront pas de l’avis de leurs clients. Avec ces moyens « bien pratiques », cartes, contact etc… on saura où vous étiez tel jour, à telle heure et ce que vous avez acheté. Inutile de souligner que la liberté ne sera qu’un lointain souvenir.. Ne laisser en banque que le nécessaire pour les factures et prélèvements, et payer en argent liquide devient urgent.. Pour l’instant, les banques veulent mutualiser les DAB et les banques françaises se font tirer l’oreille. Une info de Maître Confucius.

Une opération qui a commencé comme une discussion académique assez obscure il y a trois ans est en train de devenir une campagne de propagande massive par certaines des institutions les plus puissantes du monde industrialisé. C’est ce qu’on appelle à juste titre la guerre contre le cash. Comme la guerre contre la terreur, la guerre contre le cancer ou la guerre contre les drogues, son véritable agenda est sinistre et opaque. Si nous sommes assez sots pour avaler la propagande de l’élimination complète du cash en faveur de l’argent bancaire purement numérique, nous pouvons bientôt dire adieu à notre autonomie restante et à notre vie privée. La dystopie de George Orwell, 1984, sera devenue réalité et sous stéroïdes. Lire la suite

Economies : des milliers de postes dans le viseur à Pôle emploi…

Les employés de pôle emploi vont pouvoir, apprécier la diligence de l’État à faire des économies, et à tester in situ la galère pour les demandeurs d’emploi.. Merci Chris B

Le gouvernement envisage de réaliser trois milliards d’économies en cinq ans sur le budget du service public de l’emploi. A la clé, notamment, des milliers de suppressions de postes. Lire la suite

Panique ratée sur les cryptos….

Même si je n’y comprends pas grand chose en Bitcoin, ni en cryptomonnaie, en lisant cet article du Vaillant Petit Économiste, il en fait les louanges et dit que, c’est un bon placement. Quand il s’agit d’argent, la prudence est de mise, informez vous au maximum.

Le Bitcoin et les cryptomonnaies sont un investissement INTERDIT à votre banquier… Et cela le rend fou.

La semaine dernière, deux événements ont fait plonger le Bitcoin :

  • Jamie Dimon, PDG de la banque JP Morgan et souvent surnommé « le banquier le plus puissant du monde » a qualifié mardi le Bitcoin d’escroquerie (l’hôpital se fout de la charité) et prédit que les États interdiraient le Bitcoin tôt ou tard.
  • La Chine, ex-premier marché pour le Bitcoin, a justement interdit les plateformes d’échanges sur son territoire vendredi.

Ces deux événements, probablement coordonnés, ont mis une lumière intéressante sur l’impuissance des États face au Bitcoin et aux cryptomonnaies. Lire la suite

Comprendre les phénomènes d’effondrement de sociétés. Quel avenir pour la nôtre ? …

Comprendre les mécanismes pour y faire face. Emmanuel Prados nous l’explique très bien et surtout, nous donne une piste pour y faire face. Il ne tient qu’aux individus de bonne volonté et lucides, de s’unir et de se retrousser les manches, pour recréer un système pérenne. Visitez notre page Aide, projets, idées et solutions et participez…

Avons nous à faire à une combinaison passagère de crises liée à une redistribution globale des cartes ou sommes nous face à des phénomènes encore plus profonds comme un effondrement de société ? Lire la suite

Mensonges médiatiques contre France insoumise….

Nous sommes habitués aux affirmations des médias, incriminant la Russie pour beaucoup de choses, lui valant des sanctions internationales, niant le régime néo-nazi de l’Ukraine, affirmant que la Russie a annexé la Crimée (alors que ce sont les habitants qui ont choisi), ou encore que Bachar al Assad est un affreux dictateur qui gaze son peuple, qu’il n’a pas droit d’être sur Terre et que les terroristes renommés « rebelles » font du « bon boulot » en Syrie d’après Mr Fabius etc.. Le Vénézuela n’échappe pas à la désinformation et ceux qui disent le contraire, comme Mélenchon, sont vivement critiqués. Malgré tout, au lieu de blablater et de faire de la figuration, Mr Maduro a envoyé 30 tonnes de secours à St Martin. Faites vous votre avis en regard des éléments si dessous…

Grèce, Espagne, France… les pouvoirs financier et médiatique usent fébrilement du repoussoir de la « dictature-au-Venezuela » pour attaquer les résistants au libéralisme (1). Les grands groupes et leurs journalistes ne sont élus par personne mais utilisent leur pouvoir de facto pour discréditer des mouvements ou des députés sortis des urnes. Face à ces voies de fait contre le choix des électeurs, de jeunes militants ont commencé à étudier de près la réalité vénézuélienne et ont découvert le talon d’Achille du discours journalistique : sa coupure du réel, qui le réduit à recopier la propagande des médias privés majoritaires dans la nation sud-américaine. Lire la suite

1 2 3 1 126