Il faut que je trouve les bonnes personnes par Sylvain Rochex

Doit-on tout attendre des autres ? Quelques éléments de réflexion et des réponses d’après Sylvain. Partagez ! Volti

******

Par Sylvain Rochex pour Descolarisation et Débordélisation

Img/123.RF

Combien sont-ils à avoir cela comme excuse pour ne pas se lancer vers le retour à la terre et vers les choses rustiques et simples ? Des millions. Des millions, voire des milliards, qui attendent et rêvent à leur petit groupe parfait de 15 personnes qui ne viendra jamais.

C’est pourtant une psychologie de peur qui se cache derrière ça et quand les autres ont cette même psychologie, ça ne peut rien donner de bon. La rencontre est alors basée sur l’intérêt mutuel, non sur un partage. On attend les uns des autres, on s’attend les uns les autres.

Lire la suite

Le forçage génétique : Ne laissons pas les multinationales décider seules de l’avenir du vivant !

Il y a vraiment de quoi s’inquiéter. Action Pollinis pour l’application du principe de précaution et l’organisation d’un débat citoyen sur le forçage génétique. Partagez ! Volti

******

Source Pollinis via Aphadolie

Attendu que les nouvelles techniques d’édition du génome permettent désormais de modifier facilement et à moindre coût le patrimoine génétique de n’importe quel être vivant sexué, et de s’assurer de la transmission de ces modifications à toute sa descendance, dotant ainsi les laboratoires industriels d’un droit de vie ou de mort sur l’ensemble des organismes vivants, sur des critères commerciaux, productifs, économiques, qui ne représentent pas nécessairement l’intérêt général.

Lire la suite

La supercherie coronavirus devient toujours plus évidente

Et les infos s’ajoutent aux infos pour dénoncer cette mascarade. Partagez ! Volti

******

Par Jean-Yves Jézéquel pour Mondialisation.ca

1 – Le dimanche 19 juillet 2020, le Dr. Carrie Madej publiait une vidéo pour expliquer ce qui va se passer avec les vaccins : je renvoie les anglophones à cette vidéo éloquente (ci-bas).

Dans la vidéo suivante, la Dr Carrie Madej s’interroge sur ce que « c’est que d’être humain ». Pourquoi ? Parce que les vaccins dits [antis-] « COVID » utilisent la technologie de l’ADN/ARN qui « recompose » le code génétique tout comme Monsanto, par exemple, recompose le code génétique de nombreuses semences (y compris les tomates, le maïs, etc.), sans parler de l’application de la biotechnologie génétique aux animaux. (Mark Taliano, « Vaccins contre la COVID » et « Humains génétiquement modifiés », juillet 2020. Ce texte résume la vidéo.)

Lire la suite

Des humains génétiquement modifiés? Bientôt possible grâce à la révision de la loi bioéthique.

Ce sujet pose un grave problème, il est certainement trop compliqué pour beaucoup qui préfèrent l’ignorer. Il en va du devenir de l’humanité, ce n’est tout de même pas anodin et mériterait une interpellation citoyenne envers des décideurs qui n’y comprennent peut-être pas plus que nous, et se fient aux « experts » pour voter des lois sur des abominations, dont on ignore ce qu’elles vont induire sur les générations suivantes tant humain qu’environnemental. Il devrait être impératif que chacun réfléchisse sur les conséquences inimaginables de ces technologies, qui sont en passe d’être approuvées. C’est la marchandisation de l’humain en pièces détachées disponibles. Ce n’est pas de la science, c’est la manipulation la dégradation et la mise sous brevet du vivant, de tout le vivant. On ne doit pas accepter. Et comme par hasard, ça se vote pendant les vacances. Continuez à brouter, les Frankenstein s’occupent de vous et de votre avenir qui s’annonce bien sombre. Faites l’effort intellectuel de vous informer et de comprendre, avant qu’il ne soit trop tard, ce qui se prépare est assez terrifiant, n’attendez pas d’être devant le fait accompli. Écoutez les explications données dans les vidéos. Partagez ! Volti

******

Par Liliane Held Khawam

Crispr-Cas9 permet de couper et remplacer des gènes dans l’ADN de tout être vivant. La généticienne Catherine Bourgain, chargée de recherche à l’Inserm et impliquée dans la Fondation Sciences Citoyennes, nous offre un panorama des vertigineuses questions éthiques que cette méthode soulève : OGM, thérapies géniques, expérience sur les animaux ou les embryons humains…

Rupture sur l’humanité. Clonage humain. Chimère homme-animal. Marchandisation du corps humain. Une loi qui traite de cela risque d’être votée en urgence aujourd’hui par le parlement français. Si les parlementaires acceptent cette révision introduite en juillet 2019 par Agnès Buzyn, la porte s’ouvrira à la légalisation de l’eugénisme, aux fœtus OGM, et à bien d’autres abominations dont certains scientifiques ainsi que leurs financeurs ont le secret.

Lire la suite

VIDÉO. Ce jardinier cultive les plantes en associant celles qui s’entendent bien

Pour oubliez un peu les contraintes, astreintes, obligations, en attendant que « l’affreux virus » soit éradiqué, stoppé, annihilé, par un « bon vaccin ». Si les big pharma se focalisaient sur un vaccin anti-connerie, ils y aurait vite une pénurie. Parlons du jardinage qui fait du bien, avec les associations de plantes qui se protègent entre elles. Partagez ! Volti

******

Par Positivr

« Grâce à la culture associée, Jean-Paul Thorez peut compter sur les interactions des plantes. Bien associées les unes aux autres, elles se font du bien. » Axel Leclercq

Source : France 5

Pour garder les plantes en bonne santé et les préserver des parasites, on peut faire appel aux produits phytosanitaires, avec tous les risques et les doutes que cela implique. Sinon, on peut aussi renouer avec une méthode naturelle et ancestrale qui consiste à associer les plantes entre elles en fonction de leur capacité à vivre et s’épanouir ensemble. Explications.

Depuis 50 ans, note France 5, Jean-Paul Thorez mélange les légumes et les fleurs dans son jardin. Il a déjà testé 300 types d’alliances différentes. Son ambition ? Associer des plantes qui s’entendent bien entre elles pour leur garantir les meilleures conditions de vie possible tout en se passant d’engrais, d’herbicides et autres insecticides.

Lire la suite

EN ROUTE VERS LE RATIONNEMENT. Par Sylvain Rochex

Une bonne réflexion. Je me souviens des articles postés, il y a quelques années où l’on disait « qu’il valait mieux s’y mettre et choisir, plutôt qu’ à force de gaspillage, cela soit imposé et gare à ceux qui ne seraient pas préparés ». À force ça finira bien par aboutir une vraie prise de conscience. Partagez ! Volti

******

Par Sylvain Rochex

Lire la suite

Les suites de la loi EGALIM : la Commission Européenne s’oppose à la vente libre des semences de variétés paysannes aux jardiniers amateurs..

Combien de temps va-t-on se laisser imposer le diktat de ces non élus, qui impose la pluie ou le beau temps dans le bouzin européen ? Les lobbys ne sont pas étrangers à cette décision complètement stupide. À l’heure où Macron veut « verdir » sa politique, il serait très mal vu, de revenir sur « l’article 10 de la loi ‘relative à la transparence de l’information sur les produits agricoles et alimentaires’. Cette loi a été promulguée le 10 juin dernier et elle est entrée en vigueur le 12 juin dernier. Elle est donc pleinement applicable. » Si la vente de semences libres et reproductibles est de nouveau interdite, c’est la fin de la biodiversité, les espèces anciennes disparaîtront au profit des « chimères » F1 non reproductibles, calibrées et sans goût, sans parler des OGM. Ça se fera encore, pour les profits indécents des Monsanto, Bayer et consort. Ceux qui contrôlent l’argent, la santé et la nourriture sont les maîtres du monde, de « leur monde » où tout sera uniformisé, insipide et ennuyeux. Arrêtons d’accepter cette dictature. Résistance !! Partagez ! Volti

******

Illustration

Par GoodPlanet-Mag

En 2018, les parlementaires ont introduit dans la loi EGalim (Agriculture et Alimentation) un amendement permettant la vente de semences de variétés libres de droit et reproductibles à des utilisateurs non professionnels, dans le but de favoriser la conservation de la biodiversité alimentaire. Cet amendement exemptait la vente de semences de variétés du domaine public à des utilisateurs non professionnels des règles de commercialisation prévues par les directives européennes sur le commerce des semences (et notamment de l’obligation d’inscription au catalogue officiel). Il n’a malheureusement jamais pu entrer en vigueur car il a fait l’objet d’une censure incompréhensible par le Conseil constitutionnel au motif de l’absence de lien avec le projet de loi initial (‘cavalier législatif’). Les députés se sont alors mobilisés à nouveau et l’ont réintroduit au sein d’une nouvelle proposition de loi, qui a été définitivement adoptée par l’Assemblée nationale le 27 mai dernier. Il s’agit de l’article 10 de la loi ‘relative à la transparence de l’information sur les produits agricoles et alimentaires’. Cette loi a été promulguée le 10 juin dernier et elle est entrée en vigueur le 12 juin dernier. Elle est donc pleinement applicable.

Lire la suite

J-9. Le compte à rebours pour l’édition solidaire du « Cinquantième Livre » est lancé! Plus que 9 jours pour agir!

Amoureux de la culture et des livres, c’est à vous de jouer pour que « Cinquantième Livre » de Pierre Martial voit le jour, pour permettre à ceux qui n’ont pas accès aux livres et à la culture, d’en bénéficier. Il compte sur nous ! Partagez ! Volti

******

Par Pierre Martial (voir son blog)

Oui! Plus que 9 jours pour participer à la co-édition collective et solidaire du « Cinquantième Livre » de Pierre Martial, dont l’ensemble des droits d’auteur et des ventes sera reversé à la défense des livres et de la lecture auprès des enfants et personnes défavorisées!

Chaque jour, et par différents canaux (Plate-forme HelloAsso, CB, chèques, espèces et virements bancaires), vous êtes des dizaines à rejoindre l’opération et j’en suis à la fois profondément ému, touché et heureux!

Tout est prêt! Il ne manque plus que l’objectif de collecte à atteindre complètement!
L’imprimeur n’attend plus que le feu vert! Les maquettes sont enregistrées, les épreuves ont été définitivement corrigées, le BAT (Bon A Tirer) n’attend plus que ma signature chez l’imprimeur.

Lire la suite

Les globalistes révèlent que la grande réinitialisation économique est prévue pour 2021

Combien vont résister à ce qui s’annonce ? Partagez ! Volti

******

Par Brandon Smith pour Alt-Market.com via Le-Saker-Francophone

Pour ceux qui ne connaissent pas l’expression « réinitialisation de l’économie globale », c’est une expression qui est utilisée depuis plusieurs années de plus en plus souvent par les élitistes du monde des banques centrales. Je l’ai entendue pour la première fois en 2014, référencée par Christine Lagarde, la directrice du FMI à l’époque. La réinitialisation est souvent mentionnée dans le même souffle que des idées comme « le nouveau multilatéralisme » ou « l’ordre global multipolaire » ou « le nouvel ordre mondial ». Toutes ces phrases ont essentiellement la même signification.

Lire la suite

Les caissières : hier « héroïnes », aujourd’hui flouées malgré les profits de la grande distribution..

Éviter la déshumanisation de ces temples de la consommation, en n’utilisant pas les caisses automatiques, ni les scanners portables (vous travaillez gratuitement pour la grande distribution en plus de payer). Gardons le lien social avec les caissières, il en va de leur emploi. Combien d’automates ont remplacé les humains ? Dans les stations services, les banques, les administrations avec le tout par internet, les livraisons par drone, les assistants vocaux de Google Assistant, Amazon avec Alexa et Siri d’Apple ? Bientôt les voitures autonomes sans chauffeur. L’ère techno va nous transformer en zombies bien obéissants et soumis. Investir dans des robots, c’est économiser les salaires et engraisser les actionnaires. Partagez ! Volti

******

Un reportage de Basta

Un supermarché Auchan à Paris / CC RamboXP via Flickr

La grande distribution affiche de confortables profits, réalisés en particulier grâce au dévouement de leurs employés de caisse. Certaines grandes enseignes ont cependant décidé d’accélérer leur remplacement par des caisses automatiques, et les promesses de primes à 1000 euros n’ont pas vraiment été tenues. Enquête.

Un peu partout en France, certains supermarchés ont fait un pas de plus vers l’automatisation pendant la crise du Covid-19. C’est le cas dans plusieurs magasins Casino parisiens, comme à Riquet ou à Ménilmontant, équipés de nouvelles caisses automatiques en plein confinement, en plus de celles qui avaient été installées avant. Au Géant Casino de Lannion, dans les Côtes-d’Armor, les clients ont également vu apparaître un nouveau mode de paiement. Ils ont désormais la possibilité de passer par un grand portique vert dont l’accès est réservé au « Scan Express » avec l’application Casino Max. Autrement dit : les acheteurs peuvent dorénavant scanner et payer les produits directement avec leur smartphone, en ayant préalablement téléchargé l’application et enregistré leur carte bancaire. Pour sortir, plus de passage en caisse, mais un portillon à ouvrir avec un code barre affiché sur son smartphone.

Lire la suite
1 2 3 220