« 12 000 milliards de dollars de dette à taux négatifs !! » L’édito de Charles SANNAT..

Tout le monde sait ou devrait savoir, que personne ne pourra rembourser la dette des états, puisque c’est grâce à elle que les dits états, peuvent entretenir l’illusion et qu’ils s’endettent davantage tous les jours.. La profusion de monnaie de singe qui circule, ne tient que par la confiance que les peuples donnent à la monnaie ‘Monopoly », « adossée à du vent » et « imprimable à volonté » par les banques centrales avec leurs multiples Q.E. D’ailleurs, la quantité d’argent en circulation est tellement faramineuse, que l’on se demande comment le système tient encore debout. L’argent est quasi gratuit pour les « investisseurs » qui font des bénéfices insensés, alors que les peuples n’en voient pas la couleur, et pire ils voient le mois s’achever, sitôt qu’il a commencé. Combien de temps cela va encore durer ? Nul ne le sait mais, la chute risque d’être conséquente et va impacter tout le monde. Jusque là, tout va bien ! Les « gros » s’engraissent toujours plus et les « maigres » commencent à voient leurs os. Consommez ! Partagez ! Volti

******

Charles Sannat pour Insolentiae

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Tout va très bien mes chers amis, nous vivons dans un monde où vraiment tout va très bien. Dans ce monde il est normal d’avoir des taux négatifs et que son épargne au lieu de rapporter vous coûte.

Dans ce monde, il se développe un « stock » d’obligations à taux négatifs et au fur-et-à-mesure que le temps passe il s’accumule des quantités monstrueuses de dettes à taux négatifs ce qui est évidemment surréaliste puisque cela implique que vous remboursiez moins que ce que l’on vous a prêté…

Lire la suite

Réchauffement climatique : l’hystérie.. Par J.P. Bardinet..

Une opinion contre la thèse des réchauffistes. Il y a toujours une bonne raison pour lever des taxes et le climat, en est une. Propagande ou réalité, les avis divergent et ça n’est pas près de finir. Partagez ! Volti

******

Auteur Jean-Pierre Bardinet (Tous ses articles), Ingénieur ENSEM Nancy (École Nationale Supérieure d’Électricité et de Mécanique). Pour Contrepoint

Illustration

L’alarmisme climatique se transforme en religion. OPINION

Voici 5 critères qui permettent d’identifier une vaste opération de désinformation :

  1. Unanimité de tous les médias et de tous les politiques, voire de toutes les institutions internationales
  2. Surinformation sur un aspect de la question, omerta sur les autres
  3. Tous les bons d’un côté, tous les mauvais de l’autre
  4. Acquiescement de l’opinion débouchant sur une psychose collective avec une totale perte de bon sens.
  5. Refus d’accepter les observations dérangeantes et la controverse scientifique.

Le réchauffement climatique anthropique et la politique énergétique associée satisfont à ces 5 critères. Dans le domaine scientifique, l’esprit critique, le scepticisme et la controverse sont des vertus. Mais en climatologie et en production d’électricité ce sont des tares. Curieux, non ?

Contrairement à ce que l’on nous répète ad nauseam, il n’y a aucune urgence climatique pour plusieurs raisons simples et de bon sens, outre le fait qu’il n’y a aucune preuve scientifique que le CO2, quelle que soit son origine, ait une action mesurable sur la TMAG (température moyenne annuelle globale). Si tel avait été le cas, une seule COP, un seul rapport scientifique, un seul résumé pour les décideurs (SPM) auraient été suffisants.

Le problème du GIEC

Le GIEC a été créé par l’ONU, ce Grand Machin, pour diffuser un alarmisme climatique outrancier qui sert de justification à une noria de taxes, de normes souvent absurdes et de règlements contraignants. Rien que le fait que le nom originel, IPCC (Intergovernmental Panel For Climate Change) ait été modifié dans les autres langues en y introduisant le mot « experts » est très étrange… En effet cette appellation a pour but de nous faire croire que le GIEC est une structure scientifique, alors que c’est une structure intergouvernementale, donc politique.

…/…

Lire l’article complet

Source Contrepoint

Nos dossiers spéciaux:

GIEC

Réchauffement climatique

Transition énergétique

Réflexions hétérodoxes sur le réchauffement climatique. Contestées, les affirmations du GIEC ne devraient pas, même avérées, être aussi catastrophistes. Par Jacques de Guenin

Climat : annoncer l’Apocalypse, une nouvelle politique. La cause climatique franchit des sommets que rarement une idéologie aura atteinte dans l’Histoire. Par Michel de Rougemont

Tropicana : Arnaque au prix..

Si vos lisez la revue de presse, vous avez pu lire ce titre : Pepsi va passer du carton au plastique pour concurrencer Coca-Cola. Une décision qui concerne les jus Tropicana, enseigne rachetée par PespiCo en 1998. (**Irresponsable !!**). À l’heure où le gouvernement veut faire payer une consigne sur les emballages plastique, c’est assez irresponsable mais, ce n’est pas tout. Ces escrocs arnaquent aussi sur le prix et la contenance. On pourrait leur renvoyer leur slogan publicitaire en pleine figure « Quand c’est trop! c’est Tropico ». Lisez l’enquête de FoodWash. Partagez ! Volti

******

Source FOODWASH

Img/FoodWash

C’est une belle arnaque que deux de nos supporters ont dénichée : une arnaque au porte-monnaie !

Quand Serge et Marie-Claude nous ont alertés sur ce cas du jus Réveil Fruité de Tropicana (Pepsico), nous sommes allés vérifier dans les rayons. Et nous n’avons pas été déçus : nous avons trouvé les nouveaux emballages plastiques de la marque juste à côté de l’ancien packaging en carton: même dénomination, composition identique… mais avec 100 ml de moins et surtout… 0,72 euros plus cher. Bref : 38% plus cher pour 10% de jus en moins !

Lire la suite

La prochaine étape du reset préfabriqué de l’économie globale est arrivée..

On en revient toujours à la formule: « ils créent les problèmes » et « ils nous apportent les solutions ». Il est de plus en plus évident que l’Ordo ab chao, est LE plan pour asseoir LE globalisme total avec le Nouvel Ordre Mondial. N’oubliez pas les paroles de l’excité en 2009 « Sarkozy: Personne ne pourra s’opposer au Nouvel Ordre Mondial » Partagez ! Volti

******

Par Brandon Smith − Le 6 juin 2019 − Source Alt-Market.com via Le Saker Francophone

Lorsque l’on discute du fait que les globalistes organisent souvent délibérément des événements de crise économique, certaines questions se posent inévitablement. La première question étant « Pourquoi les élites ruineraient-elles un système qui fonctionne déjà en leur faveur ? ». La réponse est d’une certaine manière compliquée parce qu’il y a de multiples facteurs qui motivent les globalistes à faire ce qu’ils font. Cependant, avant d’entrer dans les explications, nous devons comprendre que ce genre de question est enraciné dans de fausses hypothèses, et non dans la logique.

La première hypothèse que les gens font est que le système actuel est le système globaliste idéal. Ce n’est pas le cas et de loin.

Lire la suite

En Amazonie colombienne, les terres autochtones pillées par l’extractivisme..

Quand nos politiques se « verdissent » en surface, pour des propositions dont on ignore la finalité mais qu’ils vont discuter devant un bon gueuleton, à l’occasion des multiples G machins qui coûteront un bras, sans qu’aucun changement perceptible ne soit perçu, si ce n’est au travers de taxes multiples. juste pour nous montrer qu’ils « s’occupent du problème ». On ne peut pas combattre pour la protection de la planète et de tout ce qui y vit et « en même temps », protéger les faramineux profits des multinationales qui pillent et polluent en toute impunité. Si vous êtes sensibles à l’enfumage verdissant ambiant et gobez les promesses verdoyantes des opportunistes, qui ne visent que les sièges confortables sur lesquels ils sont assis, l’article qui suit, devrait vous remettre les yeux en face des trous. Mobiliser toute une jeunesse « smartphonisée »dans des manifestations pour le climat, voilà une belle propagande pour l’exclusive satisfaction de ceux qui se dissimulent derrière ce paravent illusoire, d’un combat joué d’avance surtout, pour les profits, pillages et destructions, Ils se servent de nos enfants pour motiver les esprits. Partagez ! Volti

******

Par Matthias Motin pour REPORTERRE

Le 11 mai, lors de la venue du Président Ivan Duque à Mocoa, les peuples autochtones se sont insurgés contre la légalisation de la technique du fracking.

Feu vert au fracking, une technique d’extraction du gaz polluante, multiplication des projets miniers… En Colombie, le plan national de développement porté par le gouvernement menace le bassin amazonien et les peuples autochtones qui y vivent.

Lire la suite

Usul. Corruption des élus: les Français s’en foutent?

Vaste sujet… Merci pour le lien. Partagez ! Volti

******

L’accumulation des affaires en politique a contribué à discréditer la parole politique. Mais faut-il pour autant crier au « tous pourris » ? On sait la place qu’a eue dans notre histoire cette rhétorique. C’est sans doute ce qui, malgré les scandales, nous rend prudents. Trop ?

Lire la suite

« Facebook va lancer sa cryptomonnaie, et cela va marcher !!» L’édito de Charles SANNAT…

Pour ceux qui s’intéressent aux crypto-monnaies le guide incontournable avec analyses et synthèses sur le sujet sur https://cryptoast.fr/fiches-crypto/. Tout savoir sur le Bitcoin c’est ICI (guide gratuit)et toute l’actu des cryptos avec un article sur la cryto-monnaie de Facebook dont Charles nous parle. La facilité pour le géant Facebook, de se substituer aux états en battant monnaie n’est pas si innocente que cela, pour l’instant, pas de réaction des gouvernements.. Partagez ! Volti

******

Charles Sannat pour Insolentiae

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Libra, le projet de cryptomonnaie de Fracebook, devrait voir le jour officiellement en 2020 et c’est à ce jour 27 partenaires qui ont signé un accord avec Facebook et qui investissent chacun plusieurs millions dans le projet.

Techniquement, Libra sera une cryptomonnaie basée sur la technologie dite « blockchain ».

L’innovation majeure, ne va pas tant tenir dans la technologie de la cryptomonnaie elle-même que dans sa facilité d’utilisation et au fait que Facebook, c’est 2 milliards d’utilisateurs.

Lire la suite

Mme Merkel invite les diplômés de Harvard à s’engager dans la globalisation par le commerce..

À ce niveau, ça devient de la folie furieuse. On alerte sans cesse sur le danger de la globalisation du commerce qui incite à consommer toujours plus, alors que d’un autre côté, on nous met sous le nez, en nous culpabilisant, le désastre environnemental que cette globalisation entraîne, nous reprochant de trop consommer et donc de polluer. Il y a un gros paradoxe entre, faire toujours plus d’échanges commerciaux (et donc polluer) pour le business des plus riches, et les taxes qu’ils nous faudra payer pour soi-disant lutter pour la préservation de la planète. Cette bande d’hypocrites, se fichent royalement de notre devenir et veulent un monde totalitaire où le fric est roi, le peuple « bon con-sommateur » et, tant pis si, dans peu de temps, comme le prédisent les Cassandre, nous allons vers la disparition de notre espèce. L’argent devrait être un outil, pas un dieu au Nom duquel on asservit le bas de l’échelle en détruisant tout ce qui existe. Le bien vivre commence par le partage équitable, les discours passéïstes qui prône la croissance infinie, sont obsolètes. Le tic-tac est enclenché.. Partagez ! Volti

******

Publié par Liliane Held Khawam

30 mai 2019. Angela Merkel s’adresse à un parterre d’anciens étudiants de Harvard dans le cadre de la rencontre annuelle de la Harvard Alumni Association.

Ce discours, dont vous trouverez quelques extraits en bas de page, a suscité le texte ci-dessous de Myret Zaki. Elle y relève les conséquences d’une politique qui a fait de la liberté de commerce l’alpha et l’oméga de la politique. Des critiques qui se justifient au vu des dérives auxquelles nous assistons aujourd’hui en matière de clivage entre les tenants supranationaux de l’outil de production, et le reste de l’humanité en est devenu viscéralement dépendant.

Lire la suite

L’Amérique en voie de clochardisation et nous avons la confirmation désormais que le pire reste à venir…

Il y a ce qui se dit pour la galerie « tout va bien » et, ce qui ne se voit pas et fait partie du côté sombre, de ce grand pays « riche » que sont les USA. Pas de quoi pavoiser, nous avons le même problème en France où les sans abri sont de plus en plus nombreux, et le gouvernement incapable de résoudre cette crise, qui risque de prendre des proportions avec le chômage, les loyers hors de prix et l’économie peut-être bien moins florissante que ce que l’on nous dit. (À part pour l’industrie des armes qui se porte très bien). Merci pour le lien. Partagez ! Volti

******

Source BusinessBourse via Planète360

Partout aux Etats-Unis, de larges zones de nos grandes métropoles se transforment en véritables fosses septiques insalubres à vous retourner l’estomac. Des dizaines de milliers de villes ont été subventionnées d’un bout à l’autre du pays tandis que la population de sans-abris explose, même le New York Times admet que nous faisons face à « la pire crise liée à la drogue de l’histoire des États-Unis », il y a eu, l’année dernière, plus de 28.000 plaintes officielles liées aux excréments humains dans les rues de San Francisco, ainsi que des millions de rats qui envahissent la ville de Los Angeles. Et pourtant le gouvernement persiste à nous dire que l’économie se porte bien et que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Lire la suite

Les abus contre Assange montrent qu’il n’a jamais été question d’appliquer la loi..

Des nouvelles sur le sort qui attend Julian Assange s’il est extradé au USA, avec la complicité des autorités anglaises et suédoises, sans compter la trahison de l’ambassade de l’Équateur. Les MMS se contentent des dépêches d’agences après avoir bien profiter des révélations divulguées par Assange sur les crimes de guerres des USA, l’espionnage de certains chefs d’États par la NSA etc.. Maintenant que nous sommes au courant, à quoi sert de s’acharner sur ce vrai journaliste, qui n’a fait que son travail d’information ? Ça n’apportera rien aux USA dont on connaît les méthodes répugnantes pour asseoir son hégémonie sur la planète. Partagez ! Volti

******

Par Jonathan Cook publié par Mondialisation.ca, 07 juin 2019

l est étonnant de voir combien de fois on entend encore des gens bien informés, raisonnables par ailleurs, dire de Julian Assange : « Mais il a fui les accusations de viol en se cachant à l’ambassade de l’Equateur à Londres. »

Cette courte phrase comporte au moins trois erreurs factuelles. En fait, pour la répéter, comme tant de gens le font, il faut au moins avoir vécu sur une île déserte ces dix dernières années ou, ce qui revient à peu près au même, compter sur les grands médias pour obtenir des informations sur Assange, y compris des médias supposément progressistes tels que The Guardian et la BBC.

Lire la suite
1 2 3 36