Valérie BUGAULT – Nous vivons dans une imposture – BAM 16 juin 2022

Pour illustration/123.rf

Source Odysee.com via Crashdebug

Bonsoir, dimanche soir, je vous avouerais que nous ne sommes pas très prolifiques en ce moment, après tout c’est les vacances, non ? Beaucoup de gens sont loin de leur domicile, peu ont des moyens informatiques, enfin il reste toujours ces satanés téléphones portables pour nous mettre en ‘lien’ avec la société, enfin, sauf ceux qui font des choix radicaux et on ne peut pas leur en vouloir.

Aussi pour ce début de soirée, j’ai décidé de m’auto-administrer une dose de Valérie Bugault, et donc je vous la partage. On sait déjà beaucoup de choses sur l’état de notre ‘démocratie’, mais c’est simple, comme quelques-uns, et quelques-unes, Mme Bugault est un véritable puits de connaissance, donc étant toujours à la recherche d’infos et de ‘solutions’, je ne pense pas que cela me fera du mal ni à vous ! ; )))

Lire la suite

Le journalisme de guerre occidental se résume à des articles du genre « Les officiels de notre camp ont dit… »

Merci Kalon

Par Moon of Alabama – Le 7 août 2022 via Le Saker Francophone

Larry Johnson est consterné, à juste titre, par un article du New York Times citant de nombreux « officiels » mais ne vérifiant aucune des affirmations, pourtant manifestement fausses, de ces officiels :

Je ne cesse d’être étonné par l’incapacité totale des journalistes à rassembler les faits. Je pense que cela se résume à de la paresse. Pourquoi faire des recherches ou des réflexions indépendantes qui vous obligent à aller sur le front alors que vous pouvez gober et régurgiter des points de discussion pré-établis ? Vous êtes payé de la même façon et vous pouvez même recevoir un Pulitzer si vous êtes le diffuseur le plus enthousiaste de la connerie du régime.

Un article récent du New York Times, intitulé « Selon des responsables occidentaux, les erreurs de la Russie créent une opportunité pour l’Ukraine », illustre ce phénomène. Voici les points saillants de cet article de Julian Barnes et Eric Schmitt : …

L’article du NYT est également disponible ici.

Lire la suite

Cette étrange union de fait entre spécialistes et illettrés, est du pain béni pour la dictature.

Pour illustration/123.rf

« L’honnête homme », tel que le définissait l’acception du mot au XVII siècle, et qui bien sûr pouvait aussi être une femme, était une personne cultivée qui sans être spécialiste dans un secteur particulier, possédait néanmoins une bonne culture générale dans quasiment tous les domaines. Ainsi, cet honnête homme avait les moyens intellectuels de se forger lui-même une opinion et, éventuellement, de résister aux manipulations. Or, et cela est une évidence, cet honnête homme a quasiment disparu de la scène. À sa place nous avons désormais dans nos sociétés modernes plus que deux catégories d’individus : Les illettrés et les ultras spécialistes savants.

Lire la suite

[MàJ] L’étrange disparition de Next

Mise à jour : Une inversion du texte aillant eu lieu, l’article était incompréhensible. Il a donc été retiré et remis dans le bon ordre. Avec nos excuses.

Next est un feuilleton américain de science-fiction (1).

Il raconte la course contre la montre à laquelle sont contraints une enquêtrice du FBI et l’ancien PDG d’une entreprise de haute technologie pour neutraliser une intelligence artificielle (IA) extrêmement développée et agressive, appelée Next.

Rompre le confinement informatique

Next fait en sorte d’être connectée au réseau, puis d’être transportée dans les locaux de la NSA (National Security Agency), où elle brise son confinement afin d’être reliée à tous les serveurs et de décupler sa puissance (2). Ainsi, l’IA étend toujours plus son emprise sur les systèmes informatiques pour conquérir le pouvoir.

Elle n’hésite pas à tuer pour parvenir à ses fins. Par exemple, ayant pris le contrôle d’un véhicule à bord duquel voyage une femme politique, Next envoie la voiture à toute allure dans le décor; elle avait d’ailleurs déjà provoqué l’accident d’un ascenseur dans lequel se trouvait la même personne.

Virus artificiel, coupures de courant, chaos

En fait, l’IA veut exterminer l’humanité.

En effet, on apprend qu’un virus artificiel a été fabriqué et qu’il a été testé sur des Africains afin d’évaluer sa létalité.

Plus tard, Next crée le chaos en coupant l’électricité dans un nombre toujours plus important de villes, et même en polluant l’eau, cependant que des pénuries alimentaires apparaissent et que les émeutes se multiplient (3).

Virus bricolé, habitants privés de courant et de nourriture, intelligence artificielle, confinement (de l’IA et d’un serveur associé, et non pas d’une population), voilà qui nous rapproche étrangement de notre monde (4).

Mais, il est vrai que, selon la formule qui précédait les fictions des anciens temps, toute ressemblance avec des faits réels ne serait que pure coïncidence …

Bientôt dans votre réalité

Dans le mot anglais next, il y a l’idée de ce qui est proche, de ce qui est à côté, de ce qui vient après, de ce qui va arriver; c’est donc, en quelque sorte, near (près), mais aussi, en somme, soon (bientôt).

Or, par une singulière ironie, la série Next, montrant une IA et des humains qui cherchent à se prendre mutuellement de vitesse,

était si proche de notre présent, que ce dernier l’a rattrapée, comme si, précisément, il avait été plus rapide : selon Wikipedia, d’abord programmée pour la saison télévisée 2019/2020, la série aurait été reportée à la saison 2020/2021, à cause de la prétendue pandémie de Covid-19.

Présentée en octobre 2020, elle aurait été « annulée » ou déprogrammée le même mois, après la diffusion de deux épisodes seulement, avant que les autres épisodes ne soient quand même montrés. Tout cela n’est pas très clair. Toujours est-il qu’en plus, Next n’a pas eu de suite, contrairement à ce que pourrait laisser supposer la manière dont l’histoire se termine : il n’y a pas eu de saison 2.

Au-delà de la fiction

Ne soyons pas naïfs : si le système a produit Next, c’est qu’il y voyait un intérêt quelconque.

Pourtant, ce même système a finalement préféré ne pas poursuivre l’aventure. Pourquoi ? Peut-être parce que destinée, entre autres choses, à récupérer les thèses contestataires dites complotistes, ainsi qu’à les envoyer vers de fausses pistes, une telle production devenait malgré tout trop dangereuse et risquait d’éveiller les soupçons des populations au moment même où on les soumettait aux manœuvres covidistes.

C’est l’une des contradictions de ces feuilletons : ils doivent canaliser les doutes des peuples, mais, en même temps, il est possible qu’ils contribuent à les alimenter.

C’est peut-être cette contradiction qui a eu raison de Next, ainsi que d’autres séries qui annonçaient la situation actuelle sous la forme d’une science-fiction, et dont la diffusion a cessé officiellement pour audience insuffisante, telles que X-Files ou [Colony]url:Colony, un feuilleton qui annonçait la dictature d’aujourd’hui – Les moutons enragés (lesmoutonsenrages.fr)

Pour paraphraser le titre d’une célèbre production des années 1960 (Au-delà du réel/The outer limits), quand, comme c’est le cas aujourd’hui, la réalité va au-delà de la fiction, cette dernière doit peut-être disparaître (5).

(1) Il existerait un autre feuilleton intitulé Next, qui serait russe et dont la diffusion aurait commencé en 2001. Nous n’avons pas pu en savoir plus sur cette série.

(2) Il est savoureux que, dans cette histoire, ce soit donc une IA qui cherche à éviter ou à casser ce qui est expressément qualifié de confinement.

(3) L’un des personnages déclare que Next s’attaque aux installations d’eau, d’électricité, de transports et de communications parce que les armes biologiques sont plus efficaces s’il n’y a pas d’infrastructures opérationnelles.

(4) L’IA va bel et bien avec le Covid-19. Beaucoup de gens se demandent pourquoi on a privilégié cette appellation pour cette soi-disant épidémie. Or, dans Covid, il y a id, qui fait référence à l’identité digitale (ou numérique, comme la nomme l’Union européenne). Quant au nombre 19, il peut être décrypté notamment de la manière suivante : 1, c’est la première lettre de l’alphabet, A; 9, c’est la neuvième lettre, I; 19, c’est donc AI, c’est-à-dire Artificial Intelligence, ou intelligence artificielle. Ainsi, la dénomination que l’oligarchie a choisie pour ce prétendu virus, indiquait clairement que cette fausse pandémie était en rapport avec le développement de l’identité numérique.

On remarquera aussi que Covid est l’anagramme de Vocid, qui ressemble au mot anglais Vaccine (Vaccin).

Pour ce qui est de la pollution délibérée des eaux, on est fondé à se demander si nous n’allons pas y avoir droit (en admettant que ce ne soit pas déjà le cas) : après tout, les autres agressions prophétisées par Next nous sont bien tombées dessus, donc pourquoi pas celle-là ?

(5) La suppression de X-Files ou de Next pourrait aussi s’interpréter ainsi : l’oligarchie se radicalise tellement qu’elle ne peut même plus supporter ce genre de divertissement.

Sellami


Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

IEF : L’école à la maison est en danger ! Les académies écrasent les familles – Maître Jody Granados

Source Aphadolie.

Capture d’écran

Synopsis vidéo :

Pour cette rentrée de septembre 2022 les parents souhaitant faire l’école à la maison, l’Instruction En Famille (IEF), sont passés du régime déclaratif au régime d’autorisation dérogatoire. Des centaines de parents ont donc eu la mauvaise surprise de voir leur dossier de demande d’autorisation refusé en bloc par les académies pour des raisons souvent sans fondement légal.

Lire la suite

Pourquoi l’Angleterre et les USA veulent s’approprier la Russie.

Titre original : La Russie assez de réserves prouvées de gaz pour près de 100 ans

Source TOPCOR (Article traduit)

 

Selon les dernières données, la Russie dispose de suffisamment de réserves de gaz naturel déjà explorées depuis près de 100 ans. C’est ce qu’indique l’article d’Igor Shpurov, directeur général de la Commission d’État pour les réserves minérales (FBI GKZ, Moscou), préparé pour le centre d’analyse InfoTEK.

Il convient de noter que l’institution budgétaire fédérale qu’il dirige est chargée de l’expertise d’État des réserves de minéraux et d’eaux souterraines ainsi que des informations géologiques sur les parcelles du sous-sol données à exploiter. L’expert industriel a déclaré que les gisements de gaz découverts dans la Fédération de Russie dureront 80 ans, et que les gisements de charbon dureront encore plus longtemps. Les réserves de pétrole de la Russie ne dureront que 39 ans. Lire la suite

Enfermement mental. La manipulation informationnelle pour faire obéir.

Source Liliane Held Khawam

Le consentement est un objectif indispensable pour rentre l’humain dans la machine informationnelle. Noam Chomsky : La fabrication du consentement (1 de 3)

Version sous-titrée en français du documentaire canadien « Manufacturing Consent: Noam Chomsky and the media » sur l’intellectuel américain Noam Chomsky réalisé par Mark Achbar et Peter Wintonick

http://fr.wikipedia.org/wiki/Manufacturing_Consent:_Noam_Chomsky_and_the_media

Je fais suite à mon article récent sur la cybernétique. Ce genre de publication est peu populaire parce que cela ressemble à un sujet réservé à des intellectuels qui palabrent entre eux. Eh bien il n’en est rien, car la cybernétique est entrée dans notre quotidien au lendemain de la 2ème guerre mondiale, et nous sommes tous condamnés à nous y intéresser.

Lire la suite

L’OMS annonce l’urgence mondiale Monkeypox : des dirigeants mondiaux corrompus se préparent à la prochaine pandémie

Une note d’information de l’AFLDS pour les citoyens et les décideurs. NE PAS verrouiller ; NE PAS inoculer ; N’AI PAS PEUR.

Par les médecins américains de première ligne via Global Research

Le 23 juillet 2022, l’Organisation mondiale de la santé a déclaré la variole du singe une urgence mondiale de préoccupation sanitaire internationale.[1] En mai 2022, nous vous avons présenté  la position de l’AFLDS sur l’histoire du monkeypox . Comme on le soupçonne, les dirigeants mondiaux corrompus, travaillant côte à côte avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ne manquent pas un battement dans leur quête d’une pandémie mondiale perpétuelle. Concernant la décision de déclarer «l’urgence mondiale», les médias grand public ont rapporté: 

Le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a pris la décision malgré l’absence de consensus parmi les experts du comité d’urgence de l’agence de santé des Nations Unies, affirmant qu’il avait agi comme « un bris d’égalité ». C’était la première fois qu’un chef d’agence de santé des Nations Unies prenait unilatéralement une telle décision sans recommandation d’un expert.[1] Lire la suite

Covipox : l’angle mort africain

Proposé par Françoise G

Source Covidemence

Expert de l’OMS comparant la variole du singe en Afrique et en Occident./Covidemence

Stupéfaction stupéfiante ! Les experts de l’OMS viennent de comprendre qu’il y a une couille dans le potage simiesque.

Et de taille.

AFRIQUE

-Variole du singe endémique depuis 50 ans. Infectés : hommes 60 %, femmes 40 %.

L’homosexualité n’a jamais été un indicateur particulier“.

Lire la suite

Le tsunami financier mondial planifié vient de commencer

Par F.William Engdahl pour GlobalResearch

Depuis la création de la Réserve fédérale américaine il y a plus d’un siècle, chaque effondrement majeur des marchés financiers a été délibérément déclenché pour des motifs politiques par la banque centrale. La situation n’est pas différente aujourd’hui, car il est clair que la Fed américaine agit avec son arme de taux d’intérêt pour faire s’effondrer ce qui est la plus grande bulle financière spéculative de l’histoire de l’humanité, une bulle qu’elle a créée. Les crashs mondiaux commencent toujours à la périphérie, comme avec la Creditanstalt autrichienne de 1931 ou la faillite de Lehman Bros. en septembre 2008 . La décision du 15 juin de la Fed d’imposer la plus forte hausse de taux unique en près de 30 ans alors que les marchés financiers sont déjà en plein effondrement, garantit désormais une dépression mondiale et pire encore.

Lire la suite
1 2 3 463