Dictature sanitaire : qui manipule qui ?

Le nouveau festival en technicolor d’Olivier Véran, sinistre de la santé, bat son plein. Pas annulé celui-là… Dommage. Mettez vos lunettes noires, car explosion lumineuse intense. Des départements en gris – presque pas de virus, youpi -, rose bonbon – virus en goguette, attention, muselage en vue -, rouge écarlate – virus courroucé et invasif, houlà-là, dangereux, on ferme – et noir rayé de blanc style bagnard – alors là, mal barré… Tous consignés. Cayenne c’est pas fini chantait Higelin… (1)

Mal lotis les Marseillais. Déjà qu’une sardine leur avait bouché l’entrée du port dans un passé lointain, Olivier Véran vient de décider le couvre-feu pour ce département à « haut risques » selon ses dires. Fermeture des bars, restaurants et salles de sports. Le virus, toujours sélectif, sévit dans les restaurants, mais pas dans les écoles, ni au travail. Sacré virus…

Difficile de s’y retrouver dans ce maelström de nouvelles totalement disproportionnées, ineptes, mensongères et fumeuses. Et tout de monde en rajoute une couche. Même un philosophe, essayiste, gauche caviar répondant au nom de Raphaël Enthoven, se permet de traiter de fou le professeur Raoult. C’est vrai que l’opinion d’un philosophe gaucho est plus importante que le savoir d’un virologue reconnu comme l’un des top experts mondiaux. Enthoven est prêt à tout pour vendre son dernier bouquin… Fuyez-le ! (2) Lire la suite

Éradiquer la mort en éradiquant la vie, l’ambition d’un système en plein délire?

Quand l’on voit écrit ce que nous pensons depuis le début de cette épidémie, on espère que le maximum de gens réfléchiront à ces mesures liberticides, qui ne sauveront pas des vies (au contraire). Un nouveau virus circule, et les personnes fragiles doivent être protégées c’est une évidence. Mais en aucun cas, la privation de la liberté de respirer, de circuler ou d’être tracés ne se justifie. Nous sommes confrontés journellement à des milliers de virus et autres bactéries, notre corps et son système immunitaire nous protège depuis des années. Ces mesures sont politiques, il faut un effondrement pour la mise en place de leur agenda et, tant pis pour ceux qui resteront sur le carreau, ça aussi ça devient de plus en plus évident. La mort fait partie intégrante de la vie, personne n’est immortel, il faut cesser d’avoir peur et vivre… Partagez ! Volti

******

Par Dominique Muselet pour Mondialisation.ca

Tout comme, depuis les années 1970, les ouvrages de Brzeziński servent de programme de politique étrangère aux Etats-Unis, il se pourrait bien que 1984, la dystopie d’Orwell, leur serve (et à nous aussi qui leur sommes inféodés) de programme de politique intérieure.

On peut imaginer avec quelle gourmandise, nos élites, dont le souci principal est de dominer le petit peuple pour pouvoir l’exploiter au mieux de leurs intérêts, se sont appropriées et ont mis en œuvre les enseignements de ce petit livre. Pendant que la Russie et le Moyen-Orient se débattaient sous les coups programmés par Brzeziński, des apprentis Big Brother prenaient subrepticement le contrôle de nos existences.

Les peuples occidentaux commencent à s’en rendre compte et l’adjectif orwellien s’est répandu pour décrire la communication gouvernementale, les inversions de valeur, les éléments de langage, les décisions contradictoires, bref presque tout ce qui, chez nous, rappelle 1984.

Lire la suite

Immobilier : la délicate séquestration de la caution…

Que l’on soit propriétaires ou locataires ça nous concerne. Pourquoi faire simple quand on peut tout compliquer? Toutes les opportunités sont bonnes, pour mettre la main sur le « magot ». Partagez ! Volti

******

Par Nafy-Nathalie et H16

Il y avait longtemps que l’État ne s’était pas mêlé d’immobilier. Heureusement, youpi, un nouveau projet de loi vient de voir le jour. Pas de doute : quand il s’agit d’inventer des mesures pour développer des rapports plus harmonieux entre les vilains propriétaires qui refusent de louer leurs logements et les gentils locataires ont du mal à se loger, l’État a de la ressource : la nôtre.

Selon le principe que si cela ne marche pas, c’est forcément qu’on n’a pas essayé assez fort, l’ambition de l’État reste donc de développer des rapports « équilibrés » et « conformes à l’intérêt général » du parc locatif privé : comme les lois précédentes ont déséquilibré les relations entre les locataires et les propriétaires, on va en introduire de nouvelles et ça va marcher. Forcément.

Lire la suite

Une Constitution universelle pour un Etat global, privatisé et financiarisé, sous les couleurs de l’Agenda 2030.

Quel beau programme…. Partagez ! Volti

******

Par Liliane Held Khawam

Un jeu qui permet de prendre connaissance des transformations qui traversent notre monde-Fidèle à sa volonté de sensibiliser la population aux ODD, l’association La Fonda vient de lancer « Faire ensemble 2030 », son nouveau jeu coopératif.
Il s’agit d’un outil ludique à visées pédagogiques fondé sur la résolution de défis en lien avec les ODD. L’idée consiste principalement à mettre en avant des solutions communes, des partenariats d’acteurs, dans l’esprit de l’ODD17 «  Partenariats pour la réalisation des objectifs »
Le Commissariat général au développement durable est heureux d’avoir été associé à l’élaboration de cet outil.

Lire la suite

Le pays sera différent – Ce qui attend l’Ukraine après les élections locales

Partagez ! Volti

******

Source : Ukraina.ru (Traduction Christelle Néant pour Donbass-Insider)

Il n’y aura pas de vainqueur clair aux élections locales en Ukraine, mais les élites régionales vont certainement se renforcer, ce qui sera un problème pour le gouvernement central et personnellement pour le président Zelensky.

Le dimanche 25 octobre, des élections locales doivent avoir lieu en Ukraine. Ce sera le premier vote appliquant la nouvelle législation électorale.

Pourquoi les élections locales en Ukraine sont-elles importantes ?

Souvent, même les experts politiques ont fait preuve de mépris à l’égard des élections locales en Ukraine. Cependant, cette approche est erronée.

Lire la suite

Deep fake: la notion de vérité est-elle vouée à disparaître

Comment faire la différence entre le vrai et le faux ? Imaginez ce que l’on pourra faire dire à un individu, pour le discréditer et saper son influence. On pourra truquer des images pour lui imputer une action qu’il n’aura jamais faite. On pourra voir des scènes horribles qui n’ont jamais existé, pour justifier une intervention guerrière. Avec cette technologie, on ne pourra plus faire confiance. Photoshop fait déjà des « miracles », avec ce genre de logiciel, ce sera un cauchemar pour ceux qui seront dans le collimateur des tireurs de ficelles. On arrête pas le progrès dit-on, à ce point, ça devient un outil de manipulation de masse et, c’est la vérité qui est en danger. Partagez ! Volti

******

Source Observateur-Continental

Des spécialistes américains de la sécurité de l’information ont introduit une nouvelle notion de « deep fake », ou « fake profond ». Ce terme est apparu pour la première fois en 2017 pour désigner des photos, l’audio, des vidéos et d’autres contrefaçons réalistes créées à l’aide des technologies d’intelligence artificielle (IA). L’usage de fakes profonds pourrait devenir un défi pour la sécurité nationale dans le monde contemporain, ainsi qu’engendrer la méfiance à l’égard de toute information. 

Lire la suite

Systèmes d’armes létales autonomes : y aura-t-il un Terminator tricolore ?

Ils sont sérieux dans leurs délires guerriers ! Effrayants ou protecteurs ? Qui programmera ces « machines à tuer » ? S’ils utilisaient leur intelligence à fabriquer les mêmes machines pour sauver, ça changerait de la vision de « Terminator ». Ils en ont les moyens, tout est question de programmation et d’humanité, de désir de paix et de partage, d’entraide et de respect. Malheureusement, nous n’en sommes pas encore à considérer « l’autre » comme un frère, c’est plutôt un ‘adversaire ou pire, l’ennemi qu’il faut vaincre.. La concurrence, la course pour être le premier à « inventer » ce qui détruit, n’est plus à prouver. Rien que la bombe nucléaire nous en a donné le triste exemple. Partagez ! Volti

******

Par Laure de Rochegonde* pour The Conversation

« Terminator ne défilera pas au 14 juillet », promettait Florence Parly le 5 avril 2019, alors qu’elle présentait la stratégie du ministère des Armées en matière d’intelligence artificielle. Ainsi signifiait-elle la décision française de ne pas développer de systèmes d’armes létales autonomes (SALA).

Ces technologies, que les médias appellent volontiers « robots tueurs », ont été définies en 2012 par le Département de la Défense américain comme « des systèmes d’armes qui, une fois activés, peuvent sélectionner et attaquer des cibles sans autre intervention d’un opérateur humain ».

Lire la suite

« Scandale ? Un dirigeant peut désormais mettre en faillite son entreprise et la racheter sans les dettes ni le personnel !! » L’édito de Charles SANNAT

Racheter sans dettes OK mais, sans le personnel elle tourne comment l’entreprise ?? Partagez ! Volti

******

Charles Sannat pour Insolentiae

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Voici un sujet important car on sent la volonté de « scandale » monter. De quoi s’agit-il ?

De la possibilité pour le patron d’une entreprise en faillite de se racheter lui-même sa propre entreprise à la barre du tribunal avec les dettes en moins et quelques salariés en moins également !

Cela pourrait donc sembler une excellente affaire pour les dirigeants d’entreprises en difficulté mais pas pour l’Etat qui perdrait ce que l’on appelle les dettes fiscales et sociales et les salariés qui perdraient leurs emplois.

Lire la suite

Surprise, le Prince Charles est partie prenante du Big Reset. Les financiers aussi.

Le prince Charles écologiste passionné, a déclaré que la pandémie de Covid-19 est une« fenêtre d’opportunité »pour réinitialiser l’économie pour un avenir plus vert». Il est tombé à point ce virus, pour que ceux qui attendaient et œuvraient dans l’ombre, prennent le pouvoir sur l’humanité.. Partagez ! Volti

******

Par Liliane Held Khawam

Image impressionnante d’un Prince Charles couronné à Davos ce 22 janvier 2020.
Le Big Reset du World Economic Forum arbore les couleurs du Prince Charles

2 100 milliards de dollars (1 773 milliards d’euros) de transactions suspectes ont été réalisées entre 1999 à 2017, bien qu’informées du caractère délictuel. Et comme d’habitude, les établissements incriminés sont attrapés en bande. Sur ce coup, ils ne sont que 5, à savoir JPMorgan Chase, HSBC, Standard Chartered, Deutsche Bank, et Bank of New York Mellon.

https://www.nouvelobs.com/economie/20200921.OBS33625/une-enquete-internationale-revele-le-blanchiment-de-sommes-enormes-par-des-grandes-banques.html?fbclid=IwAR0PC64iKJBfV8COen8g01IZe_k0yOf96W3Dj19LCdludOhtOFeaayMlOnw
https://www.icij.org/investigations/fincen-files/global-banks-defy-u-s-crackdowns-by-serving-oligarchs-criminals-and-terrorists/

20 ans de crimes dévoilés, mais au moins autant d’années qui passent à la trappe durant plus de quatre décennies de laxisme et de pseudo libéralisme? Combien de crimes non décelés car non décelables et couverts par les politiques en tous genres?

Lire la suite

L’Europe sacrifiera-t-elle les libertés?

Quand on voit la facilité avec laquelle les gens acceptent tout, on se pose la question. Partagez ! Volti

******

Source Observateur-Continental

Le sociologue et philosophe allemand, Herbert Marcuse, dans son livre L’Homme unidimensionnel (1964), explique que «la fonction fondamentale des média est de développer des pseudo-besoins de biens et de services fabriqués par des entreprises géantes, liant les individus au consommateur de voitures et à la passivité politique», à des systèmes politiques qui seront un terreau fertile pour le virus pathogène connu sous le nom de «autos-kratos» ou autocratie, une forme de gouvernement exercée par une seule personne avec un pouvoir absolu et illimité. 

Lire la suite
1 2 3 10