Comment cultiver sans terre et sans argent

Merci à Robert du 09

Université Francophone de l’Autonomie Alimentaire

Récolter en 100 jours 100 Kilos de légumes par les techniques de la Lasagne et du Keyhole garden en partant du sol bétonné d’un ancien terrain de tennis et utilisant seulement des matériaux de récupération ainsi que des déchets verts du voisinage, voici le pari (réusssi) de François Rouillay de l’Université Francophone d’Autonomie Alimentaire. Secondé par sa compagne, Sabine Becker, ce duo de mains vertes nous livrent leurs secrets. Ce film plein de conseils est fait pour celles et ceux qui rêvent d’autonomie alimentaire mais qui n’ont pas à priori de surfaces directement cultivables sous la main (habitants de cités, bidonvilles, prisonniers, sols ingrats, etc.). Cette façon de faire intéressera aussi tous ceux qui veulent commencer à se lancer dans la permaculture au sens large. Un film réalisé par Marc Khanne.

Pour télécharger le tutoriel de réalisation du jardin mandala par étapes, c’est ici : http://www.autonomiealimentaire.info/…

Davos. L’idée de la carte de crédit bloquée par un quota « CO² »…

Par Charles Sannat pour Insolentiae

Du côté de Davos c’est huggy les bons tuyaux, et côté bonnes idées, il y en a tous les jours sur leur site.

Mais prenons le temps de nous arrêter sur celle-ci.

Une carte de crédit qui serait bloquée en fonction de votre empreinte carbone.

En clair, vous pouvez acheter et utiliser vos dollars autant que vous le voulez, mais pas comme vous le souhaitez, et le jour, ou malheur à vous, vous avez trop pollué vous ne pourrez plus que regarder vos comptes en banque sans pouvoir accéder à vos sous.

Lire la suite

15 Animaux Qui Ont Ému le Monde Avec Leurs Actions

Merci à Didou, qui trouve que nous ne parlons pas assez de nos amis à poils, à écailles et à plumes…

Illustration

Source Le Monde de Leo

Les animaux sont une belle espèce qui a beaucoup à nous apprendre en termes de gratitude, de compassion et de bienveillance. Même si les animaux sauvages se comportent comme ils le font, ils ont toujours un côté émotionnel instinctif qui peut être encore plus puissant que la façon dont les humains montrent leur amour et leur attention. Du petit singe qui gardait les tigres au grand lion qui adore ses teckels, découvrez les belles vidéos de 15 animaux qui ont fait des choses et fait fondre le cœur des gens.

Lire la suite

Traçage, contrôle, contrainte : la « science » suggère d’appliquer au climat la tactique du Covid

Source France-Soir

Le futur nous a à l’oeil/©Dreamstime

Le « passe sanitaire » et les diverses technologies de contrôle social représentent un tel accomplissement dans la gestion de la crise sanitaire qu’il serait dommage de ne pas faire appel à ces outils pour d’autres crises, et notamment celle associée au climat.

C’est en tout cas ce que suggèrent quatre chercheurs dans un article paru le 16 août dans la « prestigieuse » revue Nature : s’inspirer des outils de lutte contre l’épidémie du Covid et les appliquer à la lutte contre la « crise climatique. » L’idée (qui date des années 90) est la suivante : allouer à chaque personne un « quota carbone individuel » et (nouveauté) faire appel aux évolutions technologiques pour contrôler et imposer ce quota.

Premier constat de l’article, que personne ne contestera : « des restrictions imposées aux individus au nom de la santé publique […] qui étaient impensables il y a seulement un an ont été adoptées par des millions de personnes. » Déduction logique : « les gens pourraient être plus disposés à accepter le suivi et les contraintes liés aux quotas carbone individuels pour favoriser un climat plus sûr » ou d’autres « bénéfices » comme la « réduction de la pollution atmosphérique et l’amélioration de la santé publique. »

Tracé comme jamais !

C’est cette acceptation par le public « d’une surveillance et d’un contrôle supplémentaires en échange d’une plus grande sécurité » qui semble inspirer le plus nos chercheurs : les « avancées technologiques » portées par les applications mobiles de traçage leur donnent plein d’idées « pour la conception de futures applications de suivi des émissions personnelles. »

Lire l’article complet sur  FranceSoir

Les commentaires et les articles y compris ceux en « tribune libre » sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation

[MISE A JOUR] La modification artificielle du ciel

La modification artificielle du ciel

Bonjour, ayant remarqué que l’éclaircissement de cette question stagne de façon presque atemporelle et anticipant qu’avec la crise actuelle ce n’est pas près de changer, voici tout-de-même quelques pistes de réflexion sur un sujet qui, laissé à l’abandon, pourrait bel et bien nous exploser à tous à la figure dans un jour pas si lointain : il s’agit de la modification artificielle du ciel. Les raisons invoquées par les autorités publiques ont en rapport avec la lutte contre le réchauffement climatique ; bien qu’il existe également une théorie d’après laquelle le but recherché serait d’ordre militaire et consisterait en une modification de la propagation des ondes radiophoniques via des nuages de particules métalliques. En guise d’introduction, voici quelques citations extraites d’articles italiens visant à piquer la curiosité d’un lecteur sceptique : Lire la suite

Le ministère de l’Intérieur attaque notre liberté d’informer. Reporterre ne cèdera pas

Source REPORTERRE

Illustration/123.RF

Alexandre-Reza Kokabi, journaliste à Reporterre, a été condamné à 750 euros d’amende en couvrant une action d’un mouvement écologiste. Reporterre conteste fermement cette atteinte à la liberté d’informer et dépose ce 16 septembre un recours auprès du ministre de l’Intérieur, M. Gérald Darmanin.

L’essence du journalisme, c’est d’aller voir et de raconter ce qu’on voit. Non pas parler sur des plateaux télévisés, non pas multiplier les commentaires, non pas arranger des dépêches, des rapports et des communiqués, mais aller sur le terrain, écouter, interroger, observer, éprouver la réalité physique et humaine des situations, et puis raconter. Quand Albert Londres a parlé des bagnes de Cayenne, il avait été dans les bagnes de Cayenne. Quand George Orwell a décrit la pauvreté en Angleterre, il avait vécu des mois dans une pension misérable anglaise. Quand Ryszard Kapuściński a raconté comme personne ce qu’est une dictature, il avait passé des semaines en Iran à observer et à écouter le régime du chah. Ce qu’ont fait trois des plus grands journalistes qui ont honoré la profession d’informer et en sont des modèles, c’est ce travail de… reporter. Aller sur le terrain, regarder, écouter, raconter.

Lire la suite

Macron prépare un «Blitzkrieg» pour la présidence française de l’UE

Par Olivier Renault pour Observateur-Continental

Le titre de «Blitzkrieg» est sorti du magazine français Le PointObservateur Continental, intrigué par le choix de ce vocable nazi et liant une terminologie de guerre pour envahir un espace vital (Lebensraum), a décidé de jeter un œil plus proche sur cette guerre éclaire annoncée.

Déjà au début de la pandémie, Emmanuel Macron avait lancé que nous étions en guerre. Une volonté de conquête se trouve dans la stratégie de ce leader français qui adore parler en anglais au lieu du français et qui n’hésite par à employer le mot «guerre». Il se trouve que cet Blitzkrieg s’engage sur des chenilles voulant «construire une voie européenne entre le contrôle d’Etat à la chinoise et la liberté totale à l’américaine».

Lire la suite

Brève notice sur la « mystérieuse » baisse de la fertilité humaine

Brève notice sur la « mystérieuse » baisse de la fertilité humaine

Je viens de lire ceci dans cet article :

« Lors du congrès de la Fédération internationale de gynécologie et d’obstétrique (FIGO), qui s’est tenu en 2006 à Kuala Lumpur, les participants avaient mis l’accent sur le nombre croissant de grossesses non parvenues à terme. On ne sait pas pourquoi le fœtus cesse de se développer chez les femmes en bonne santé. Comme l’indique la FIGO, le taux de grossesses spontanément avortées dans le monde, a considérablement augmenté : ces dernières années, leur nombre est passé de 20% à 46%. Chaque année, de plus en plus de cas sont enregistrés dans le monde. »

Donc ça m’a intrigué et je suis allé divaguer sur google et voilà grosso modo ce qui en est sorti.

Lire la suite

Un peu de collapsologie océanique

 

ACIDIFICATION DES OCÉANS, ULTRAVIOLETS , PLANCTON ET OXYGÈNE

 

L’océan absorberait environ 30% du dioxyde de carbone (CO2) présent dans l’atmosphère, de deux manières différentes (les végétaux sur la terre ferme en absorberaient autour de 20%) :

    • Le procédé physico-chimique représente 90% de l’absorption : le CO2 est absorbé dans l’océan de façon strictement mécanique et chimique. Plus les eaux sont froides, plus la quantité de carbone absorbée est grande car le CO2 est plus soluble dans l’eau froide. Ce point va être important par la suite.
    • Le plancton végétal a besoin de la lumière du soleil et du CO2. De cette photosynthèse dépend ainsi la moitié de l’oxygène que nous respirons. Là aussi, il faut bien retenir ce dernier pourcentage pour bien saisir l’impact de certaines données exposées par la suite de cet article.

Lire la suite

[Mise à Jour] Nucléaire, ozone et pollution

Infographie: Les pays ayant procédé au plus d'essais nucléaires dans le monde | Statista
Pour illustration

Voici un petit parcours des conséquences écologiques de l’utilisation de la technologie nucléaire et plus précisément des essais militaires de bombes atomiques.

Au passage, on commentera les exemples de possibles tentatives de manipulations syntaxico-médiatiques que l’on trouvera sur le chemin.

PIECES DU DOSSIER

1. la durée de vie des déchets de l’industrie nucléaire

Voici un texte tiré du site internet de l’université de Genève :

Lire la suite
1 2 3 572