Les multinationales de l’élevage industriel sur-financées par la Banque mondiale

Ces millions d’animaux parqués, considérés comme des steaks sur pattes.. Merci Élysées. Partagez ! Volti

******

Credit: James McWilliams

Par Raphaël D. pour Mr Mondialisation

Avec 14,5% des émissions de gaz à effets de serre à l’échelle mondiale, l’élevage industriel est l’un des secteurs les plus néfastes pour l’environnement. Outre la pollution de l’air, cette activité est également synonyme de déforestation, de cruauté animale, de dégradation des eaux et d’exploitation des agriculteurs. Aujourd’hui, tous les experts s’accordent pour dire que la production industrielle de viande et de produits animaux doit baisser drastiquement pour affronter sérieusement la crise écologique. Une enquête du Bureau odef Investigative Journalism révèle pourtant que les principales banques de développement du monde ignorent délibérément ces appels. Au total, la BERD et l’IFC ont ainsi versé pas moins de 2,3 milliards d’euros à l’industrie de la viande et des produits laitiers sur la dernière décennie…

Lire la suite

Les suites de la loi EGALIM : la Commission Européenne s’oppose à la vente libre des semences de variétés paysannes aux jardiniers amateurs..

Combien de temps va-t-on se laisser imposer le diktat de ces non élus, qui impose la pluie ou le beau temps dans le bouzin européen ? Les lobbys ne sont pas étrangers à cette décision complètement stupide. À l’heure où Macron veut « verdir » sa politique, il serait très mal vu, de revenir sur « l’article 10 de la loi ‘relative à la transparence de l’information sur les produits agricoles et alimentaires’. Cette loi a été promulguée le 10 juin dernier et elle est entrée en vigueur le 12 juin dernier. Elle est donc pleinement applicable. » Si la vente de semences libres et reproductibles est de nouveau interdite, c’est la fin de la biodiversité, les espèces anciennes disparaîtront au profit des « chimères » F1 non reproductibles, calibrées et sans goût, sans parler des OGM. Ça se fera encore, pour les profits indécents des Monsanto, Bayer et consort. Ceux qui contrôlent l’argent, la santé et la nourriture sont les maîtres du monde, de « leur monde » où tout sera uniformisé, insipide et ennuyeux. Arrêtons d’accepter cette dictature. Résistance !! Partagez ! Volti

******

Illustration

Par GoodPlanet-Mag

En 2018, les parlementaires ont introduit dans la loi EGalim (Agriculture et Alimentation) un amendement permettant la vente de semences de variétés libres de droit et reproductibles à des utilisateurs non professionnels, dans le but de favoriser la conservation de la biodiversité alimentaire. Cet amendement exemptait la vente de semences de variétés du domaine public à des utilisateurs non professionnels des règles de commercialisation prévues par les directives européennes sur le commerce des semences (et notamment de l’obligation d’inscription au catalogue officiel). Il n’a malheureusement jamais pu entrer en vigueur car il a fait l’objet d’une censure incompréhensible par le Conseil constitutionnel au motif de l’absence de lien avec le projet de loi initial (‘cavalier législatif’). Les députés se sont alors mobilisés à nouveau et l’ont réintroduit au sein d’une nouvelle proposition de loi, qui a été définitivement adoptée par l’Assemblée nationale le 27 mai dernier. Il s’agit de l’article 10 de la loi ‘relative à la transparence de l’information sur les produits agricoles et alimentaires’. Cette loi a été promulguée le 10 juin dernier et elle est entrée en vigueur le 12 juin dernier. Elle est donc pleinement applicable.

Lire la suite

Macron recycle les politicards et l’UE nous noie dans les algues vertes

Il n’y a pas qu’Asselineau à vouloir sortir du bouzin européen, il a fait des émules avec Le Parti Pour la Démondialisation qui propose un programme similaire pour la Réunion, on connaît les difficultés pour les territoires d’Outre-Mer. Ne nous privons pas d’étudier toutes les options qui pourraient nous sauver de ce piège mondialiste. Partagez ! Volti

******

Par PARDEM

Ah la France est en haleine : Macron parlera le 14 juillet au pays. On sent poindre le vi-brant appel le jour de la fête nationale. Avez-vous perçu l’attente fébrile des citoyens ? De ceux qui se sont rués dans les trains et sur les routes pour des vacances plus attendues que jamais comme de ceux qui resteront chez eux, faute de moyens suffisants pour s’offrir un peu de vert ou de bleu océan ?

Il est vrai que le chantre du « plus jamais ça » face aux pénuries de matériel sanitaire et à la misère faite aux hôpitaux publics a l’art de faire virevolter le verbe. Cela lui vient sans doute de sa formation théâtrale durant ses années de lycée. Mais trêve de fariboles : l’heure est grave.

Lire la suite

Une crise ultra-violente, mais heureusement, un gouvernement ultra-préparé

H16 avec ses « Petites chroniques désabusées d’un pays en lente décomposition… » nous donne régulièrement le topo et le tempo sur ce qui nous attend. Pas de panique ! Le bulldozer étatique est en marche et tout va bien se passer……….pour lui. Pour nous, les futurs écrasés, faisons le plein de kleenex pendant qu’il est encore temps, la rentrée sera pleine de « méchantises » et de « mauvaisetés ». Préparez vous à apprécier la « grande décrépitude » que cet état prédateur nous concocte avec brio, et autosatisfaction. Nous sommes prévenus, préparons nous ! Partagez ! Volti.

******

Par H16 pour Ashtable

Les économistes nous ont prévenu, le FMI l’anticipe, le président lui-même l’a expliqué : la crise économique qu’on sent déjà poindre promet d’être sévère.

Il va y avoir de la casse : faillites à gogo, chômage qui explose et probablement des mouvements sociaux plus ou moins violents, non, décidément, la rentrée de septembre 2020 n’augure rien de bon. Il y a beaucoup à parier que le gouvernement Castex devra faire preuve de beaucoup de calme, de pondération, de patience et d’inventivité pour surmonter les écueils des prochains mois.

Fouyaya qu’on vous dit, ça ne va pas être rose.

Lire la suite

Les abeilles robots : Plan B avec un fort potentiel d’abus

« Que se passe-t-il lorsqu’il n’y a pas assez d’abeilles pour polliniser les plantes ? Les abeilles robotisées, appelées RoboBees, sont-elles vraiment une alternative, ou représentent-elles plutôt un danger ? » Partagez ! Volti

******

Illustration/123RF

Par Kla-Tv

Lire la suite

L’étau du tout-numérique se resserre, luttons contre la 5G

La liberté ne s’achète pas, elle se gagne. Encore faut-il que les mougeons prennent conscience de ce que cette technologies, dont nous n’avons pas un besoin vital à notre échelle, va avoir comme impact sur nos libertés et, c’est bien parti pour que ce soit nous les moutons serviles et pigeons payants/consentants tout en bas qui en soyons les premières victimes. « Ils » savent déjà beaucoup de choses (si ce n’est tout) sur nous, avec la 5G ce sont les clés de nos vies qui leur sont offertes. Vu le nombre d’adeptes au tout connecté, les récalcitrants inquiets, font figures de dinosaures qui ne sont pas adaptés à leur temps. Pour les plus décidés et actifs, c’est le tribunal qui les attend, l’état tout puissant n’écoutant pas la vox populis. On nous en dit encore trop peu sur l’incidence des OEM sur les humains, les insectes, la flore et sur les effets cumulatifs de ces ondes, via le tout connecté, pourtant des scientifiques du monde entier alertent sur les dangers de l’exposition à ces OEM, sont-ils tous des conspirateurs rétrogrades ? On ne tient pas compte de leurs avis au contraire, ils sont ridiculisés…. Il ne semble pas que le principe de précaution soit une priorité pour les « tireurs de ficelles ». Merci Françoise G. Partagez ! Volti

******

Par Collectif de défense des vieux objets non connectés via Reporterre

«Ce n’est pas uniquement à la 5G que nous nous opposons, mais à tout un projet de société qui ne cesse de provoquer la dévastation du vivant», écrivent les auteurs de cette tribune, qui appellent à ne pas laisser se dérouler les procès contre les saboteurs d’antennes-relais «dans l’indifférence».

Ce jeudi 9 juillet deux hommes seront jugés par le tribunal correctionnel de Lons-le-Saunier, accusés d’avoir incendié le 15 avril dernier un relais téléphonique à Foncine-le-Haut dans le Jura.

Ces derniers mois des antennes-relais ont brûlé dans le monde entier. Tandis que les médias s’engouffrent dans la piste du complotisme pour dépolitiser les raisons de s’attaquer aux antennes-relais et à la 5G, la police fait son sale boulot, et a déjà arrêté quelques personnes. Le procès des deux Jurassiens est l’un des premiers médiatisés en France. Les inculpés auront à passer un examen psychiatrique avant l’audience. Il semble pourtant que cette folie soit largement partagée.

Lire la suite

« Enfin, l’Europe lance un plan pour la… voiture (allemande !!!) à hydrogène » L’édito de Charles SANNAT

Il y a l’écologie consciente, celle que tous les gens avec un cerveau qui fonctionne, mettent en œuvre par conviction, et les abrutis congénitaux qui veulent verdir le plus polluant, avec une courte vue, des tonnes de formulaires et… des sanctions. On marche à côté de nos pompes avec la tête sous le bras et, ce n’est pas demain qu’on va retrouver la raison. Plus on avance et plus on fonce vers le mur. L’écologie n’est pas un parti, c’est un concept de protection de notre « maison » la Terre, qui regarde tout le monde, un monde sciemment crétinisé, lobotomisé par la « surconsommation » et la mondialisation, qu’il faut ré-éduquer de toute urgence. Partagez ! Volti

******

Par Charles Sannat pour Insolentiae

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Lors d’un dîner avec des amis hier, nous rigolions de mes problèmes de fosse septique qui n’est pas conforme selon le service intercommunal de gestion de mes pipis-cacas.

Vous connaissez mon agacement terrible, non pas sur l’écologie en soi, j’aime trop la vie sous toutes ses formes pour ne pas parler écologie, je vous parle de l’écologie à la con, celle que l’on nous impose pour mieux nous imposer, l’écologie qui est menée par des Khmers verts insupportables et qui font, de vous à moi, n’importe quoi.

Lire la suite

Guide du Néo-Rural – Épisode 2

Cette crise sanitaire, nous a permis de nous poser des questions sur notre mode de vie, et pour beaucoup, de nous recentrer sur notre avenir et pourquoi pas, changer de direction. Pour cela, il faut des conseils, des astuces, Jean Baptiste et Nicolas sont là pour nous aider. Si vous avez apprécié le premier épisode, le second est en projet, mais il ne pourra pas se faire sans nous. C’est un projet d’utilité, pour donner des pistes à ceux qui voudraient franchir le pas de la décroissance, de la protection de la Nature et nous savons tous, qu’elle en a bien besoin. Pour cela il y a des obstacles à franchir pour s’installer, faire les bons choix, les conseils juridiques seront les bienvenus. Ça ne sera pas une super production hollywoodienne à coup de millions, l’équipe est minimale et le travail énorme mais, ils sont motivés. Lisez les grandes lignes du projet et, participez pour qu’il puisse se concrétiser. Merci pour ce projet qui réapprend le retour aux sources élémentaires. Dans notre société consumériste et pollueuse à outrance, ça fait du bien. Donnez votre avis ! Partagez ! Volti

******

Illustration/123.RF

Par Jean Baptiste et Nicolas

Bonjour à toi « graine de permaculteur » !

Si tu as trouvé le chemin de cette page ulule, c’est soit que tu as la main verte, soit que tu as apprécié les réflexions d’un certain néo-rural du nom de Nicolas Pezeril.

Bonne nouvelle pour toi, féru de bons plans et astuces, nous préparons un deuxième épisode tout aussi ludique, qui risque bien de réjouir tes petites pupilles !!

Lire la suite

D’où vient l’électricité « si verte » pour recharger les voitures …

Proposé par Julien L. « Celui qui veut chercher davantage au sujet de l’origine de l’électricité pour les voitures électriques devrait se pencher sur le « merit order », qui est l’ordre selon lequel les centrales électriques sont exploitées. ». Partagez ! Volti

******

Par Kla.Tv

Complément :

Électricité : définition de la logique du « merit order : L’électricité ne se stockant pas à grande échelle, un parc électrique donné est plus ou moins sollicité en fonction de la demande.La logique dite de « merit order » (préséance économique) consiste à faire appel aux différentes unités de production électriques, au fur et à mesure, en fonction de leurs coûts marginaux croissants.

1 2 3 554