Covid-19 : suspension des soignants non « vaccinés » et Question Prioritaire de Constitutionnalité

Plusieurs tribunaux ont été saisis par des soignants ou d’autres travailleurs « suspendus » parce que non « vaccinés » contre le Covid-19.

Pour défendre ces professionnels, certains avocats vantent la stratégie de la QPC (Question Prioritaire de Constitutionnalité) : à les entendre, c’est par ce biais que les salariés pourraient obtenir gain de cause, au moins partiellement.

Or, la QPC est une très mauvaise stratégie de défense, qui n’a que peu de chances d’aboutir à un résultat positif.

Avant d’expliquer pourquoi, rappelons d’abord ce qu’est la QPC.

Qu’est-ce que la QPC ?

La QPC est prévue en particulier par l’article 61-1 de la Constitution. En vertu de cet article, quand, au cours d’une instance devant une juridiction, il est soutenu qu’une disposition législative porte atteinte aux droits et libertés que la Constitution garantit, le Conseil d’État ou la Cour de cassation peuvent être saisis et transmettre la question au Conseil constitutionnel afin que ce dernier dise si, selon lui, la disposition litigieuse viole ou non la Constitution.

Lire la suite

Vladimir Poutine au Kremlin : Écoutez attentivement cette conférence de presse !

Source Afrique Média

L’analyse de François Asselineau sur cette dangereuse situation..

Lire la suite

Poutine déclarera-t-il la guerre à l’Ukraine le 30 septembre 2022 ?

Tout risque d’aller très vite et, ce ne sont pas les déclarations de notre va-t-en guerre national Macron au conseil de sécurité de l’ONU qui vont apaiser les tensions. Voici comment risque de se passer la suite selon les russes. Merci Thierry65

Par Sergey Marzhetsky pour TOPCOR

Sept mois après le début d’une opération militaire spéciale pour démilitariser et dénazifier l’Ukraine, celle-ci est contrainte de se transformer en autre chose. Le point de non-retour sera le 30 septembre 2022, lorsque le président Poutine doit transmettre un message à l’Assemblée fédérale de la Fédération de Russie à la suite des résultats des référendums dans quatre anciennes régions d’Ukraine. Après cela, le conflit entre Moscou, d’une part, et Kyiv et ses « sponsors occidentaux », d’autre part, passera à un tout autre niveau. Aujourd’hui, alors que le cours des événements commençait à s’accélérer rapidement et que tant de personnalités politiques influentes

Lire la suite

10 Faits cachés sur les voitures électriques !

Faire disparaître les véhicules thermiques… Vraiment pour la planète ?

Il y a une multitude de raisons pour lesquelles la gauche est absolument déterminée à forcer les Américains à quitter leurs voitures et camions à carburant privés pour se tourner vers des transports publics peu fiables et des véhicules électriques (VE) coûteux, et aucune de ces raisons n’a à voir avec la « sauvegarde de l’environnement ».

La raison principale pour laquelle la gauche aime les VE est que le processus de forcer les Américains à se convertir au transport électrique détruira à jamais l’incroyable liberté et prospérité associées aux véhicules à carburant privés.

L’avenir sera au contraire contrôlé de manière centralisée par de riches élitistes et leurs politiciens corrompus, des bureaucrates avides de pouvoir et des « experts » guidés par leur idéologie.

Lorsque Ransom Olds, en 1901, et Henry Ford, en 1908, ont vendu les premières automobiles américaines produites en série (respectivement la Olds à tableau de bord incurvé et le modèle T), ils ont lancé l’Amérique sur la voie de la première société à route ouverte du monde. Lire la suite

Stratégie du choc et ingénierie de la soumission : vers un « blackout » programmé au service du Reset ? Vincent Held

Source Liliane Held Khawam

C’est comme on le sait à l’auteur canadien Naomi Klein que l’on doit la notion de « stratégie du choc », à laquelle elle a consacré un livre éponyme paru en 2007. Pour expliciter cette notion de « stratégie du choc », Naomi Klein commence par décrire la méthodologie des célèbres expériences de « contrôle mental » que la CIA avait élaborées à partir des années 1950 :

« La torture, ou « l’interrogatoire coercitif » comme on l’appelle à la CIA, est un ensemble de techniques conçues pour plonger les prisonniers dans un état de choc et de désorientation grave et les forcer à faire des concessions contre leur gré. La logique de la méthode est exposée dans deux manuels de l’agence qui ont été déclassifiés à la fin des années 1990. On y explique que la façon de vaincre les résistances des « récalcitrants » consiste à provoquer une fracture violente entre le prisonnier et sa capacité à comprendre le monde qui l’entoure.« 

L’essentiel étant de faire en sorte que le prisonnier prenne « peur au point de perdre toute capacité à penser de façon rationnelle et à protéger [se]s intérêts ». Plongé dans un état « d’apathie » et de « paralysie psychologique », la personne concernée devient alors « une page blanche ouverte à toutes les suggestions ». C’est « le point de frappe idéal pour le bourreau, [le moment] où le sujet est le plus susceptible de coopérer ».

Lire la suite

Quand le Vert devient Brun – et que personne ne le remarque

Proposé par

Par Peter Koenig pour Mondialisation.ca

Figurez-vous qu’il existe un mouvement vert, censé être respectueux de l’environnement et des personnes. Il a une histoire relativement courte, de 20 à 30 ans, peut-être ?

Qui n’aimerait pas ça ? Le Vert est beau. Il prétend protéger la Terre Mère et l’humanité. Au fil des ans, il devient de plus en plus populaire et se transforme en un parti politique. « Les Verts ». De plus en plus fort dans le monde occidental.

Ils parlent et prédisent contre le style de vie gaspilleur des hommes. Ils font la promotion de l’alimentation biologique et luttent contre les aliments génétiquement modifiés ou OGM.

Ils font des incursions dans les parlements des pays occidentaux et deviennent des décideurs importants.

Ils transforment le « réchauffement de la planète », vieux de deux décennies, en « changement climatique » dans leur programme.

Lire la suite

La crise mondiale de l’eau pourrait faire plonger l’industrie de l’énergie

Article traduit de l’anglais qui met en lumière comment le manque d’eau pourrait à terme si une solution n’est pas trouvée plombé le secteur déjà fragile de l’énergie. De la à prévoir une hausse du prix de l’eau et à terme un plan de restriction de l’accès à l’eau généralisé comme on a connu cet été pourrait devenir une réalité.

La crise mondiale de l’eau pourrait faire plonger l’industrie de l’énergie

by Tyler Durden

Monday, Sep 26, 2022 – 11:00 AM

Authored by Felicity Bradstock via OilPrice.com,

  • L’eau est de plus en plus rare en raison du changement climatique.
  • La rareté de l’eau pourrait freiner l’essor de l’énergie verte, voire entraver la production de combustibles fossiles.
  • Compte tenu des préoccupations croissantes concernant la rareté de l’eau, principalement en raison du changement climatique, il est à craindre que la transition en grande échelle vers les énergies renouvelables ne soit encore entravée.

Depuis des années, le secteur de l’énergie, et presque tous les autres secteurs, considère l’eau comme une ressource abondante. Mais alors que nous entrons dans une nouvelle ère des énergies renouvelables, les grandes quantités d’eau nécessaires pour alimenter les opérations d’énergie verte pourraient ne pas être si faciles à trouver. Et ce ne sont pas seulement les énergies renouvelables qui sont menacées par la rareté de l’eau, car elles entravent également la production de combustibles fossiles et menacent la sécurité alimentaire. Lire la suite

Étude explosive ! l’Ivermerctine était bien efficace à 92% contre le covid

Complotisme ? Non, c’est officiel !

Une nouvelle étude évaluée par des pairs a conclu que le taux de mortalité chez les personnes qui utilisaient régulièrement de l’ivermectine était inférieur de 92% à celui des non-utilisateurs et de 84% à celui des utilisateurs irréguliers.

Parmi les auteurs figurent Flávio Cadegiani, endocrinologue certifié par le conseil d’administration, et Pierre Kory, un spécialiste franc de la médecine pulmonaire et des soins intensifs, ainsi que président et médecin en chef de la Front Line Critical Care Alliance. Lire la suite

Lancement du référendum d’intégration à la fédération de Russie dans les régions du Donbass, de Zaporojié et de Kherson – Donbass Insider

Christelle Néant pour Donbass-Insider

Le 23 septembre 2022 marque le lancement du référendum d’intégration à la fédération de Russie dans les régions du Donbass (Républiques Populaires de Donetsk et de Lougansk), de Zaporojié et de Kherson. Dans chaque région, les conditions de vote varient selon les endroits en fonction de la situation en matière de sécurité.

Lire la suite

Ce vendredi matin, je rejoins vers les 8 h 30 un groupe de quatre femmes faisant partie de la commission électorale de leur district. Malgré le froid et la pluie battante, elles vont faire du porte à porte pendant 12 h pour permettre à leurs concitoyens de voter pour le référendum d’intégration à la fédération de Russie, sans bouger de chez eux.

Équipées d’une liste papier des électeurs, de bulletins de vote et d’une urne scellée portative, ces quatre femmes ont quatre jours pour visiter un maximum d’électeurs. Le but : minimiser le nombre de votants qui devront se rendre le 27 septembre 2022 dans les bureaux de vote pour faire savoir leur volonté lors du référendum sur l’intégration de la RPD au sein de la fédération de Russie.

Car à cause des bombardements quotidiens menés par l’armée ukrainienne contre les zones résidentielles de Donetsk, Gorlovka et Makeyevka, il serait extrêmement dangereux que de longues files d’attentes se forment devant les bureaux de vote.

Alors ce sont les membres des commissions électorales, des volontaires, qui prennent le risque à la place des électeurs, en se déplaçant de maison en maison, d’immeuble en immeuble, pour faire voter les gens chez eux. Et le premier jour de ce référendum d’intégration à la fédération de Russie, la météo ne rend pas les choses faciles.

Mais malgré les risques de bombardement, la pluie, la boue et leurs chaussures trempées, les quatre femmes que j’accompagne continuent leur devoir, et toquent à chaque porte. La procédure est presque la même que dans un bureau de vote. L’électeur montre son passeport, son identité est vérifiée, il signe en face de son nom dans la liste, remplit son bulletin de vote et le glisse dans l’urne scellée. Faute d’isoloir et d’endroit approprié (certains votent sur le seuil de leur porte), les femmes que j’accompagne détournent simplement le regard lorsque la personne coche la case qui correspond à son choix.

Voir le reportage filmé sur place, sous-titré en français :

D’autres équipes, comme celle suivie par la journaliste canadienne Eva Bartlett, utilisent un classeur comme mini isoloir.

t.me/Reality_Theories/8920

L’urne scellée quant à elle ne sera ouverte que le soir, une fois déposée au bureau de vote du district, respectant ainsi les procédures visant à assurer la fiabilité du vote. Pour ceux qui n’auront pas pu (ou pas voulu) voter à la maison, les bureaux de vote seront ouverts le 27 septembre 2022.

En RPD, le vote est surveillé par 129 observateurs étrangers venant d’Italie, de France, de Russie, du Venezuela, de Roumanie, du Togo et d’Afrique du Sud. Et pas moins de 542 journalistes venant de RPD, de Russie, du Royaume-Uni, de Chine, de France, d’Italie, du Portugal, du Venezuela et du Qatar, couvrent l’événement.

En région de Kherson, la situation sécuritaire permet d’organiser le référendum d’intégration à la fédération de Russie dans des bureaux de vote, comme on peut le voir sur les images de Patrick Lancaster.

t.me/patricklancasternewstoday/1025

Pour ma part, sans surprise, je constate que tous les électeurs visités ce matin votent pour l’intégration à la fédération de Russie, et le font de manière ostensible. Comme le dit une des femmes qui a voté aujourd’hui : « Nous sommes pour la Russie, nous ne voulons rien d’autre ».

Une autre explique son vote pour l’intégration lors de ce référendum car « la Russie, ce sont ceux qui ne nous ont pas trahis, ce sont ceux qui nous aident, ceux qui respectent notre choix, nous aident et nous soutiennent ».

Il est clair que les bombardements récents de l’armée ukrainienne contre les civils n’ont pas découragé les gens de voter. Bien au contraire ils ont renforcé la volonté des habitants de Donetsk de choisir l’intégration à la fédération de Russie lors de ce référendum.

Christelle Néant


Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

“Notre pays est en train d’être détruit“: François Asselineau analyse les causes “taboues“ de l’effondrement

Un de mes correspondants Yves P. m’a demandé d’ouvrir un débat sur l’analyse de François Asselineau, invité par France-Soir sur la situation catastrophique de la France. L’avantage sera de connaître les fondements même de ce qui nous a emmenés à cette situation. Les médias financés et alignés à la doxa macronienne/européïste/atlantiste/mondialiste, se contentant de « survoler » et « d’édulcorer », tout ce qui ne satisfait pas la politique aplaventriste et mortifère de celui qui a fait allégeance à une nation prédatrice et guerrière, détruisant consciencieusement cette France qu’il déteste et, qui n’est plus qu’une ombre ridiculisée partout dans le monde, par ce psychopathe dangereux. Une question est posée par Yves P à savoir : F. Asselineau pourrait-il être celui qui sauvera la France ? Au delà de ce que l’on peut penser sur F.A, c’est une bonne question qui nous est posée et un débat pour faire le point. Merci de rester dans ce sujet d’importance, à l’heure où les bruits de bottes se font entendre. Tout hors sujet ou critique stérile seront supprimés sans explication.

Illustration/François Asselineau

Source France-Soir (Pour soutenir France-Soir)

Dans cet « Entretien essentiel », François Asselineau, président de l’Union populaire républicaine (UPR), analyse la tendance au suivisme des populations et les raisons de la baisse du niveau général de l’intelligence, dont le déclin depuis les années 1960 se traduit aujourd’hui par une incapacité à passer les informations « au crible de la raison », à reconnaitre les faits, et à produire un raisonnement logique. Souvent blacklisté par les médias mainstream, l’homme politique évoque également les tabous qu’il n’est pas permis d’évoquer en France – l’influence de la CIA et du financier George Soros – et les dogmes qu’il n’est pas permis de questionner à l’instar des origines du réchauffement climatique. Enfin, M. Asselineau revient sur la genèse du conflit en Ukraine et des projets américains de démantèlement de la Russie, avant de dénoncer le silence de « l’opposition de complaisance », qui a droit de cité dès lors qu’elle ne propose pas de sortie de l’Union européenne, de l’euro et de l’Otan.

Lire la suite
1 2 3 278