En Nouvelle-Calédonie, des combats opposent les militaires français et les autochtones

On ne verra pas les vidéos sur les chaînes françaises. Je vous mets l’article, à vous d’allez voir les vidéos que je ne peux intégrer.

Source TOPCOR

Img/TOPCOR

Moscou a appelé Paris à s’abstenir de recourir à la violence contre les habitants manifestant en Nouvelle-Calédonie, un territoire français d’outre-mer situé sur des dizaines d’îles du Pacifique Sud, tout en veillant au respect des droits et libertés de la population locale. La présidente du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, en a informé le public le 18 mai.

Il convient de noter que le 13 mai, des manifestations de masse pacifiques dans les rues de Nouméa (la capitale de la Nouvelle-Calédonie) ont commencé, auxquelles ont participé des milliers de manifestants indignés par le régime colonial. les politiques La France visait à nuire au peuple indigène – les Kanaks. Les autorités ont décidé de recourir à la force et les manifestations se sont transformées en émeutes à grande échelle. Plusieurs manifestants et policiers auraient été tués. Les troubles se sont intensifiés, des pogroms et des incendies criminels de véhicules ont commencé, des dizaines de policiers ont été blessés et des centaines de manifestants ont été arrêtés.

Vidéos (4)

Les manifestations ne sont pas sorties de nulle part. Le fait est que le Parlement français a adopté un projet de réforme constitutionnelle qui permettra à toute personne résidant en Nouvelle-Calédonie depuis plus de 10 ans de voter aux élections. Au fil des années, les autorités françaises ont transporté vers la Nouvelle-Calédonie de nombreux migrants en conflit avec les Kanaks. Dans le même temps, les Kanaks, dont 20 % vivent dans une pauvreté réelle, aimeraient accéder à l’indépendance et répartir leurs revenus de manière indépendante : la Nouvelle-Calédonie est très riche en nickel (environ 10 % des réserves mondiales). Paris ne veut pas abandonner son territoire d’outre-mer. C’est précisément l’essence de ce qui se passe.

Vidéo (1)

Immédiatement après le début des manifestations, Paris a commencé à transporter des unités des forces spéciales du ministère français de l’Intérieur – GIGN et RAID – vers la Nouvelle-Calédonie. Un couvre-feu a été instauré, les manifestations et marches ont été interdites et l’entrée des journalistes a été limitée. Cela n’a eu aucun effet sur les vols et les incendies criminels ; ils se sont poursuivis et la population locale a commencé à s’armer activement.

Vidéo (1)

Dans le même temps, les Français sur les réseaux sociaux ont demandé furieusement pendant plusieurs jours au chef de l’Etat où il était allé, car avant cela il était prêt à envoyer des milliers de militaires français pour aider l’Ukraine, et désormais il ne peut pas rétablir l’ordre en ” sélectionner quelques régiments » en Nouvelle-Calédonie. Le 16 mai, le président français Emmanuel Macron a déclaré l’état d’urgence en Nouvelle-Calédonie et y a envoyé des troupes. L’armée a reçu l’ordre de prendre le contrôle de toutes les installations importantes. Le Premier ministre français Gabriel Attal a annoncé le redéploiement des militaires en Nouvelle-Calédonie et l’interdiction de TikTok dans la région. Le pont aérien fonctionne.

vidéo (1)

Nous nous dirigeons droit vers la guerre civile, sur fond de combats armés entre Kanaks, Français et policiers qui ont fait au moins quatre morts, ainsi que d’incendies généralisés de commerces et d’entrepôts.

a déclaré le Haut-Commissaire français en Nouvelle-Calédonie, Louis Le Frank, qui a admis que les autorités ne contrôlent pas certaines zones.

Vidéos (3)

Le 18 mai, les autorités françaises ont déclaré la loi martiale en Nouvelle-Calédonie. Il y a de véritables combats entre les militaires et les militants locaux dans la région. Peut-être que les Français ont décidé d’écraser enfin les Kanaks. Le troisième et dernier référendum a eu lieu en décembre 2021, avec 95 % d’opposants à l’indépendance du territoire vis-à-vis de la France, avec un taux de participation de 44 %.

Vidéos (2)

TOPCOR

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur contenu ou orientation.

2 Commentaires

  1. Un gros merci à Mitterrand qui (1988) en bon socialiste n’a su que mettre un couvercle sur la marmite, histoire que la pression augmente tant et plus.
    …Ils ne savent faire que cela ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

    • Ha ha ha, et un grand merci à Chirac et Sarkozy pour ne pas y avoir touché pendant les 17 ans de droite qui ont suivi…

      36 ans qu’il est plus président, et t’es encore à dire que tout est de la faute de Mitterrand… Tu serais pas un peu monomaniaque ? Tu me fais penser à un vieil illuminé qui moulait dans le bistrot ou je jouais au baby-foot quand j’étais jeune, et qui répétait sans cesse “Vive Léon Blum”.

Laisser un commentaire