Gabriel, Dominique, ces paysans pris à la gorge par une administration aveugle…

Il faut bien se nourrir, de manière plus saine, de préférence bio et en circuit cours. Ce qui permet la maintenance des petits agriculteurs tout en protégeant notre santé, leur permet de vivre de leur travail, en plus d’éviter que des légumes et fruits « pesticidés » et récoltés verts pour supporter le voyage, fassent le tour du monde avant d’atterrir sur les étals, (trop de CO², mais non voyons). Ça c’est le vœu pieux et vertueux, déversé à l’envi par la pub bourre crânes et les politiques verdoyants, mangez cinq fruits et légumes par jours qu’ils nous serinent, OK! Mais quels fruits et légumes, ceux bourrés de glyphosate et autres, qui engraissent Monsanto/Bayer et consort et tuent nos sols, nos abeilles et insectes et tout ce qui en dépend ?  L’administration française, froide, impitoyable, ne connaissant que le règlement, les articles (et il y en a des tonnes) s’emploie avec ses agents robotisés, le manuel en bandoulière, sans aucun sentiment pour l’humain, ni l’animal à détruire le peu d’exploitation qui résistent à l’agrobusiness. Deux histoires de paysans hors normes, qui se battent pour ne pas mourir. Partagez ! Volti

******

Auteur Pierre-Étienne Rault pour Reporterre

Pierre-Étienne Rault avec ses vaches

Dans l’Eure, Gabriel, éleveur guidé par « un modèle de sobriété, d’efficience et de bon sens », a eu le malheur de croiser une administration « impitoyable », qui veut abattre des vaches saines, raconte l’auteur de cette tribune.

*****

GABRIEL DUFILS

Il était une fois une ferme paysanne dans le département de l’Eure. Une ferme où le temps semblait s’être arrêté. Cinq petits hectares où le culte des forces productives n’était pas parvenu à planter son dard pour y diffuser son poison.

Durant quarante ans, un homme, Gabriel Dufils, a élevé des vaches et cultivé soigneusement son lopin de terre, vendant les fruits de son labeur sur les marchés locaux. Pendant quarante ans, Gabriel, inspiré par un modèle de sobriété, d’efficience et de bon sens, a dessiné et façonné son micro-territoire. Lire la suite

Un appel de députés européens pour arrêter le massacre au Yémen…

Cette guerre qui est plus ou moins médiatisée, fait des victimes civiles à chaque minute qui passe. Ne plus livrer d’armes aux saoudiens et consort, qui mènent une politique de la terre brûlée, beaucoup de pays l’ont promis. Quant à Macron, il n’a pas prévu d’arrêter les livraisons. Il a même reçu la « majesté sanglante » MBS à l’Élysée. Espérons, que les députés européens en général et français en particulier, qui demandent la fin de ce massacre soient entendus. On pourrait peut-être écrire à nos députés pour appuyer la démarche, la majorité des français ne cautionnent pas cette politique sanglante et meurtrière, du locataire de l’Élysée, qui déclame à qui mieux-mieux « vouloir la paix ». Drôle de façon de le montrer. Partagez ! Volti

******

Auteur Anne Sophie Sempere pour BastaMag

A l’issue d’une conférence inter-parlementaire inédite sur le Yémen qui s’est tenue ce 8 novembre à Paris, des députés français, britanniques, italiens, allemands et néerlandais ont lancé un « Appel de Paris » pour le Yémen, demandant un cessez-le-feu immédiat dans le pays, l’accès à l’aide humanitaire pour les 22 millions de Yéménites qui en dépendent, et une suspension des livraisons d’armes aux belligérants. Lire la suite

Délocaliser l’agriculture, la Commission européenne est pour! LHK …

C’est vraiment scandaleux. Plus d’agriculture, c’est acheter au prix fort ce qui viendra d’ailleurs, non compris la pollution liée au transport. Et on vient nous parler de protection du climat. Soumettre les européens aux desiderata des lobbies pour se nourrir, ça paraît impossible et pourtant, c’est ce que compte imposer la commission européenne. Quant à la qualité, ce sera le rendement d’abord, pour le goût et la fiabilité sanitaire (avec moins de pesticides) on repassera. On ne s’étonnera plus des persécutions, dont sont victimes nos petits agriculteurs. Le piège de la mondialisation se referme. C’est encore un article qui nous met face à notre aveuglement. Nous avons accepté en silence, tous ces « changements » à petites doses, pondus par la dictature européenne. Il faut bien convenir que si c’est au conditionnel aujourd’hui, dans peu de temps se sera au présent.. Partagez ! Volti

******

Source Liliane Held Khawam

Mégaferme de 32’000 vaches répondant aux normes, contrairement à l’élevage de 12 génisses menées au licol vers des champs par des paysans vaudois dévoués! Image: http://colette214.blogspot.ch/2013/02/32000-vaches-chez-eux-bientot-1000-chez.html

La Commission européenne ne veut plus de l’agriculture (cf le texte ci-dessous)

Nous avons l’explication du pourquoi du harcèlement de nos agriculteurs.

https://lilianeheldkhawam.com/2017/07/13/nos-agriculteurs-sont-harceles-soutenons-les-lhk/

Les raisons invoquées sont évidemment celles qui arrangent les lobbies omniprésents dans la vie de l’organisation supranationale, elle-même dotée de sa propre personnalité juridique, qui signifie que la Commission européenne est un organe autonome inscrit au Registre du Commerce belge.

https://lilianeheldkhawam.com/2013/12/15/la-democratie-suisse-a-lepreuve-de-la-mondialisation/
https://lilianeheldkhawam.com/2018/05/11/les-paysans-locaux-ont-le-choix-entre-vendre-ou-se-pendre-liliane-held-khawam/

Si l’essentiel de l’agriculture devait être livré aux firmes transnationales, partenaires de la Commission européenne, Lire la suite

Victor Hugo : « Vous n’avez rien fait tant que le peuple souffre. » …

Il y a eu et il y a, des discours forts qui devraient remettre les décideurs face à leurs responsabilités, s’ils étaient attentifs aux besoins du peuple. Ce serait des priorités qui devraient être au premier plan. Mais, depuis ce beau discours, ils se sont encore plus éloignés et se sont envolés dans les hautes sphères du pouvoir, des privilèges, où ce qu’il y a dessous leur est si peu visible, que certains n’hésitent même plus à se comparer à ce peuple qu’ils n’ont de cesse de mépriser. Tels ceux qui « pleurent » sur leur obligation à payer eux aussi le carburant plus cher, alors qu’ils ont un salaire mensuel plus que confortable. Au XXIème siècle, dans un pays soi-disant riche, on meurt encore de faim et de froid dans les rues. Des immeubles s’écroulent faute d’entretien, il y a des travailleurs pauvres, la misère se propage partout, nos anciens oubliés, se suicident et ILS ne voient rien. Partagez ! Volti

******

Source Positivr

Victor Hugo (1802 – 1885), poète, dramaturge, prosateur romantique et député français

Le 9 juillet 1849, à l’Assemblée nationale, le romancier s’adressait à ses collègues députés dans un discours vibrant et musclé.

Alors que la misère est toujours de ce monde et que certains continuent de mourir sous les décombres de leurs logements délabrés, voici un texte ancien mais toujours d’actualité. On le doit au célèbre Victor Hugo… et il serait bon de ne point l’oublier. Lire la suite

« Déjà dans nos assiettes » : la vidéo de cuisine qui ne fera pas le Buzz…

Une petite vidéo coupe faim, pour motiver tout le monde sur le désastre du plastique dans notre environnement et nos océans. Si on éduquait les gens aux bonnes pratiques, ce ne serait pas un vrai problème. Mais l’humain est dégueulasse, il se fiche de tout ce qui n’est pas sa « petite personne ». Les efforts c’est pour tout le monde, sinon nos enfants nous jugeront pour avoir pourri leur « héritage » (s’ils peuvent encore en profiter, rien n’est moins sûr!). Partagez ! Volti

******

Source et voir toutes les images Mr Mondialisation

Crédit image : François Balthazard

Dans sa nouvelle vidéo choc intitulée « Déjà dans nos assiettes », le réalisateur François Balthazard nous interpelle à propos de cette récente découverte inquiétante : la chaîne alimentaire humaine, en particulier les aliments qui proviennent des océans, est contaminée par le plastique. Mr Mondialisation et l’association Expédition 7ème continent sont partenaires officiels de cette production originale. Lire la suite

« Préférer taxer le carburant plutôt que le travail revient à taxer… le travailleur !! » L’édito de Charles SANNAT

Ça devient infernal, tout est justifié par ceux qui ont mis le grappin sur la France, même si ça ne profite qu’à une poignée. Nos paysans meurent, broyés par le système, nos petites entreprises survivent péniblement ou ferment, nos centres villes sont devenus des déserts, Il faut justifier de l’usage de notre argent pour le retirer des banques, les zones de non droit sont omniprésentes, la violence et l’insécurité, sont devenus des choses auxquelles nous devons nous habituer, on met nos anciens à la rue pour impayés à la veille de l’hiver. Ce gouverne-ment répond à l’inquiétude des français, en taxant et surtaxant et en violentant ceux qui tente de se faire entendre (comme les ambulanciers.)  La colère gronde et le « pouvoir » est sourd et aveugle. Du haut de sa « jupitérienne » personne, celui qui devrait protéger le peuple, lui met des chaînes et vend le pays.   Partagez ! Volti

******

Charles Sannat pour Insolentiae.

Cette histoire de gilets jaunes est passionnante en termes économico-politiques.

Tout d’abord, les révolutions naissent des gamelles vides. Tant que les gamelles sont pleines, alors les gouvernants peuvent globalement gouverner et rapiner les peuples dans une paix relative.

Lorsque les gamelles se vident, les lames des guillotines commencent à se faire nettement plus aiguisées et acérées.

Il en fut évidemment ainsi de notre révolution de 1798, nettement plus liée à une histoire de pain et de brioche qu’à une idéologie de la république contre la royauté.

Il en fut ainsi en Chine, avec Mao. Lire la suite

Linky : les résistances face au déploiement du compteur communicant dans nos départements…

On m’a transmis un billet bien fait sur Linky, que j’aurais pu partager mais, il est dommage que l’auteur se soit laissé aller à la « conspiration », avec des références mal à propos. La lutte contre ce compteur est assez difficile, sans que l’on donne à Énédis des « arguments », qui feront passer les contestataires pour des illuminés.  Ceci dit, c’est Le Dauphiné qui nous propose cette carte sur les résistances face à Linky. Merci à Françoise G et au journal. Partagez ! Volti

******

Source Le Dauphiné : Publié par LR le 27.10.2018

Img/René Bickel

Le 15 octobre dernier, des habitants d’Autrans-Méaudre-en-Vercors, en Isère, dénonçaient le passage en force d’Enedis concernant l’installation des compteurs Linky.

Depuis le début de son déploiement en 2015, le compteur communicant Linky ne cesse de faire l’objet de nombreuses controverses et de contestations. Il y a une dizaine de jours, un de ces compteurs a explosé et mis le feu à une maison dans le LoiretLire la suite

L’Amazonie, convoitée par l’agrobusiness et l’industrie minière, en danger imminent avec l’élection de Bolsonaro…

Alors que le racket fiscal sur le carburant sous prétexte écologique augmente sans cesse, le poumon de la Planète l’Amazonie est en danger. Le nouveau président brésilien Bolsonaro, soutenu par les multinationales, va devoir renvoyer l’ascenseur et ça s’annonce mal pour la forêt et les peuples premiers qui y vivent et la respectent. Partagez ! Volti

******

Auteur Rachel Knaebel pour BastaMag

CC Ibama et Mapbox via Flickr.

Le nouveau président brésilien élu ce 28 octobre a multiplié les annonces visant directement l’Amazonie, les défenseurs de l’environnement et les communautés autochtones. Jair Bolsonaro veut la fin des démarcations de terres indigènes et ouvrir de larges zones de forêts à l’exploitation minière et à l’agrobusiness, des secteurs économiques qui ont appuyé sa candidature. Si l’élection de Bolsonaro, et la violence qu’il attise par ses discours, constituent une menace directe pour la vie des communautés locales, l’avenir de l’Amazonie nous concerne tous : l’accélération de sa destruction aura de lourdes conséquences sur l’équilibre climatique de la planète. Lire la suite

Comme un air de Grèce qui flotte sur la France…

Il y a quelques années, je disais à propos de la Grèce,  qu’elle servait de laboratoire, de test grandeur nature et que, si la misère qui la frappait fonctionnait, gare à nos fesses. Confucius m’a envoyé ce billet de Yanis Youlountas, qui a réagi à une info de RTL, que j’ai donné, dans les news du 2. Partagez ! Volti

******

Auteur Yanis Youlountas

En voyageant quotidiennement dans les coins les plus reculés de l’hexagone, au fil des mois, j’assiste non seulement aux difficultés croissantes des plus précaires, particulièrement touchés, mais j’observe aussi l’appauvrissement brutal d’une classe moyenne qui se croyait à l’abri.

COMME UN AIR DE GRÈCE QUI FLOTTE SUR LA FRANCE Lire la suite

Si on parlait du 17 novembre prochain …

Ça ne passera pas sur facebook, puisqu’ils effacent systématiquement tout ce qui est posté pour ce jour d’appel à la lutte contre la hausse du prix du carburant. Une autre option est proposée par Troc in Truck, qui me paraît plus pertinente car, elle vise directement le tonneau des Danaïdes de l’état qui se verra asséché de quelques millions, si tout le monde joue le jeu. (??) Le ton est un peu hard, mais on peut comprendre l’énervement, devant l’inertie des gens. Vos avis sont attendus ! Partagez ! Volti

******

Source Troc in Truck

⛔ne faire aucun achat, ⛔n’aller dans aucune banque, ⛔ne pas se servir aux pompes à essence, ⛔aucun cinéma, ⛔aucune dépense de quelque sorte, ⛔ne pas dépenser un seul centime. ⛔Aucune caisse en marche dans tout le pays, ⛔ne pas prendre de transport en commun, pas de péages, parking, autoroute… là oui !!! ❌ on bloque❌ ce qui emmerde le plus le gouvernement c’est a dire ❌✔LE FRIC….✔❌

Lire la suite

1 2 3 22