1984: 8 prédictions d’Orwell qui se sont réalisées

Source Observateur Continental

Ces technologies et processus modernes dans la société qui ont été prédites avec une précision déconcertante par George Orwell encore au milieu du XXe siècle. 

En 1949 a été publié son roman 1984, devenu l’un des modèles dans le genre de la dystopie. Il y décrit un avenir où les gens sont contrôlés par la surveillance et la propagande, et les technologies existent uniquement en tant qu’instrument de contrôle. Depuis, certains ont tenté de trouver des coïncidences des événements décrits avec la réalité, et certaines choses se sont effectivement réalisées. 

Lire la suite

Oser quitte la ville ! L’autonomie en question.

Faisant suite à de précédents écrits sur la nécessité de recouvrir une certaine autonomie alimentaire, force est de remarquer qu’en cette période de crise, nombreux sont les citadins qui remettent en question leur mode de vie et veulent fuir la promiscuité des villes aux profits de grands espaces verts.

Mais pourquoi vouloir quitter la ville pour nos campagnes ? Certains rétorqueront-ils ?
Serait-ce un nouvel eldorado pour ceux ne s’y retrouvant plus dans les zones très urbanisées ou une vision romancée sans lendemain ?

Je peux prendre ici l’exemple (et même les!) de Brian, un ami, se nommant lui-même néo-autonomiste, ayant quitté sa vie de citadin il y a trois ans, pour tendre vers un mode de vie plus autonome, s’étant pris de passion pour le sujet et partageant régulièrement ses expériences, rencontres, et reportages, sur ces ex-citadins en chemin vers la ré-acquisition d’une certaine autonomie à l’ancienne, sur sa chaîne YouTube de L’ArchiPelle, qui connaît une forte progression des abonnés depuis les premiers confinement, dont le compteur tourne au moment de l’écriture de cet article autour des 140 000. Lire la suite

La surpopulation de la planète et les guerres pour l’eau

Source Observateur-Continental

Selon l’Organisation des Nations unies, d’ici 2050, la population de la Terre augmentera jusqu’à 9,7 milliards d’habitants. La hausse de la population terrestre s’accompagne d’autres processus qui ne sont pas très rassurants. Le système écologique de notre planète n’est pas adapté à un tel nombre d’habitants et encore moins à son traitement complètement barbare par les humains. Les ressources naturelles de la Terre fondent avec une rapidité alarmante, et une superficie de plus en plus grande de la planète devient complètement inhabitable. 

D’après les meilleurs spécialistes en matière d’environnement (les vrais scientifiques, pas les politiques qui font carrière sur l’écologie), très bientôt ce n’est pas les métaux précieux ni même le pétrole ou le gaz qui auront le plus de valeur. C’est l’eau, l’eau ordinaire, sans laquelle aucun individu ne peut survivre, qui devient aujourd’hui non seulement une source déficitaire, mais même un objet de convoitise des pays qui sont prêts à aller jusqu’à une guerre pour l’obtenir. 

Par exemple, le conflit entre l’Egypte et l’Ethiopie qui risque de dégénérer en affrontement armé est dû à l’intention de cette dernière de construire un immense barrage en amont du Nil afin d’électrifier et d’industrialiser le pays. Le Caire considère la mise en œuvre de ce projet comme une condamnation à mort et il est prêt à déclencher une guerre pour l’eau du Nil. Les Turcs risquent également d’entrer en conflit avec les voisins s’ils continuaient d’ériger des digues sur le Tigre et l’Euphrate. 

Tous les problèmes actuels, à en juger par les pronostics des chercheurs, terniront sur fond de pénurie critique d’eau potable qui attend l’humanité au milieu du siècle. Selon les estimations des analystes de l’Onu, d’ici là ce fardeau affectera plus de 6 milliards de personnes, soit presque deux tiers de la planète. Le nombre de victimes potentielles dans une telle situation est très difficile à calculer. Car l’absence d’eau ne tue pas seulement par la soif. Elle conduit à la famine, car dès à présent l’agriculture est impossible sans irrigation dans plusieurs régions du monde, sachant que leur nombre grandit inéluctablement. 

Une autre conséquence de la pénurie d’eau se traduit par l’apparition de maladies et d’épidémies qui surviennent forcément dans les zones surpeuplées rencontrant des problèmes d’alimentation en eau. Selon les normes médicales contemporaines, un individu a besoin de 50 litres d’eau par jour. Avec un « seuil » minimal de 30 litres. Dont 5 sont nécessaires pour boire et cuisiner (il faut boire 1,5-2 litres d’eau par jour pour un fonctionnement normal de l’organisme), et les 25 restants pour les besoins d’hygiène. 

Sinon le prix à payer est très lourd, car c’est l’insalubrité qui est la deuxième cause mondiale de la mortalité parmi les enfants – environ 2 millions mouraient chaque année à cause des maladies infectieuses intestinales il y a encore quinze ans. Ces statistiques ont-elles changé pour le mieux aujourd’hui? C’est très improbable. On ignore quelle nouvelle maladie pourrait surgir et se répandre à travers la planète dans ces conditions. Probablement une chose après laquelle le coronavirus passerait pour un léger désagrément. 

L’eau, comme la plupart des ressources et bienfaits vitaux, est répartie très inégalement entre les gens. Les Américains en consomment 400 litres par jour sans songer à économiser. Les Européens consomment deux fois moins d’eau. Dans certaines régions d’Afrique et d’Asie centrale la norme de consommation d’eau potable même de 5 litres par jour reste un rêve inatteignable pour une grande partie d’habitants. Quels cataclysmes pourraient survenir à cause de tout cela? 

Les foyers de guerres éventuelles pour l’eau susceptibles, avec la famine et les maladies, d’emporter des millions de vies pourraient se trouver dans le bassin du Jourdain, où l’hostilité israélo-arabe couplée à la soif risque de dégénérer en affrontement mortel pour 1% d’eau potable du monde située au Moyen-Orient avec ses 5% de la population mondiale. La Mésopotamie est une région tout aussi explosive. Une guerre risque également d’éclater pour les eaux du Tigre et de l’Euphrate que la Turquie cherche à contrôler de plus en plus. L’Afrique se trouve indéniablement dans la « zone à risques », notamment sa partie Nord, ainsi que l’Angola et la Namibie. 

Sans l’ombre d’un doute, les guerres pour l’eau sont l’un des moyens les plus plausibles de l’autodestruction de tous les Terriens. Etant donné que dès à présent plusieurs pays dotés de l’arme nucléaire font face à une pénurie d’eau, la perspective qui se dessine est très alarmante. 

D’une manière ou d’une autre, ce problème devra être réglé par des moyens et des méthodes pacifiques. Certains voient la solution dans l’adoucissement massif de l’eau de mer salée, d’autres – dans la « conquête » de l’Arctique et de l’Antarctique pour alimenter en eau tous les Terriens. Cependant, le plus important consiste probablement à renoncer à l’exploitation irréfléchie et prédatrice des ressources naturelles par l’humanité. De celles qui restent du moins…

Alexandre Lemoine

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n’engagent que la responsabilité des auteurs

Les commentaires sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

Érosion du genre humain

Il va falloir une bonne dose d’optimisme pour espérer reprogrammer (dans le bon sens) le genre humain. Partagez ! Volti

******

Par Sylvain Rochex

Pour illustration//123.RF

Nous assistons à une atrophie du genre humain. Atrophie signifie «qui n’est plus nourri». Les conditions de la vie dite moderne font que de nombreuses parties des êtres humains ne sont plus nourries, et n’étant plus nourries, elles fondent et disparaissent. Il s’agit d’organes bien-sûr, de muscles, de fonctions, mais aussi de parties du cerveau. Le corps et l’âme étant unis, c’est l’âme aussi qui s’en va. Nous assistons à l’érosion de l’être humain. Il n’y a pas que les calottes glaciaires qui fondent. Il n’y a pas que les forêts qui sont détruites. Il n’y a pas que les sols qui perdent la vie et s’érodent pour partir à la mer. Il n’y a pas que « l’érosion de la biodiversité ». Il y a l’érosion du genre humain.

Je voudrais insister aujourd’hui sur une catégorie essentielle de cette érosion. Elle se décline en différentes notions. Cette catégorie d’érosion est sans doute la plus importante car elle est un peu comme le permafrost : sa fonte provoque un effet domino exponentiel de destructions en destructions. Le mot clé principal — mais c’est loin d’être le seul — est celui de Devoir. Je vous invite à lire ou relire mon texte de fin décembre 2020 : Les Devoirs de l’Homme et du Citoyen.

Il me semble bien qu’au moins 20 ans de cheminement intellectuel m’amènent à cette exploration de la situation actuelle du Devoir et à déceler cette incroyable toxicité et les vices mortifères du concept de « Droits ». Voilà plus d’un an que je me sens très mal à chaque apparition du concept de « Droits » dans les textes et les discours des uns et des autres, et voilà bientôt dix ans que je dénonce ce qui se passe au niveau de ce que j’ai nommé « Le Bouddhisto-Bien-être« . Je ressens que quelque chose de très grave est attaché à ce concept de Droits, et à l’hédonisme-égoïsme systémique, et à leur hypertrophie. Et ce quelque-chose, c’est l’érosion de parties entières du cerveau. Hypertrophie du concept de Droits = atrophie des champs d’honneur du Devoir et de l’Effort.

Lire la suite

« L’Etat français « pompe » la trésorerie du fonds de garantie des dépôts et des autres !! » L’édito de Charles SANNAT

Partagez ! Volti

******

Charles Sannat pour Insolentiae

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

C’est par une dépêche discrète et passée fort inaperçue, avec bien peu de publicité médiatique autour du 14 décembre dernier que l’on a appris par l’agence de presse Reuters que : « L’Etat français s’assure l’accès à la trésorerie d’organismes publics ». Source Reuters via le site investing.com ici.

Que nous dit l’agence Reuters ?

Que, le « gouvernement français a demandé à une dizaine d’organismes publics ou privés de déposer leurs avoirs au Trésor, montrent des documents officiels que Reuters a pu consulter, l’Etat cherchant ainsi à s’assurer la meilleure situation de trésorerie possible dans le contexte de la crise sanitaire et des incertitudes liées au Brexit.

Lire la suite

« L’emploi à l’arrêt aux Etats-Unis !! » L’édito de Charles SANNAT

Et ça n’est guère mieux ailleurs. Partagez ! Volti

*****

Charles Sannat pour Insolentiae

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Je vous montrais hier dans la vidéo du Grenier de l’éco quelques graphiques.

Le premier était l’évolution de la masse monétaire… qui monte en ligne droit comme aux plus belles heures de l’hyperinflation de l’Allemagne de Weimar.

Le second était l’évolution des dettes d’Etats qui suivait la même pente inquiétante.

Puis le troisième était l’évolution désastreuse de la circulation de la monnaie qui s’effondre littéralement ce qui permet de prévoir une terrible crise économique.

Lire la suite

Sputnik V – L’Ukraine refuse d’enregistrer le vaccin russe contre le coronavirus

Pourquoi ne mettons pas en balance, le vaccin russe Sputnik V, élaboré de manière conventionnelle, avec celui à ARNm prêt en quelques mois, des firmes Moderna, Astra-Zénéca et Pfizer-Biontech dont on ignore tout quant à leurs effets, qui n’ont jamais été utilisés sur des humains ? Il y a un sacré problème d’éthique médicale, puisque plusieurs phases ont été écartées (à cause de l’urgence !??) pour passer directement à l’humain et, quand des sommités mondiales font part de leurs doutes, qu’ils sont censurés partout, ça doit inciter à se poser des questions sur le but réel de cette expérience mondiale. Qui sont les vrais « charlatans » dans cette histoire ? De plus, quand la politique, les conflits d’intérêt, la corruption s’en mêlent, c’est l’apothéose ! Le consentement libre et éclairé ne peut plus être invoqué. Il y a des morts jeunes après la vaccination au Portugal, en Grèce mais, le « vaccin » n’y est pour rien paraît-il ! Depuis combien d’années les chercheurs font-ils appels aux dons via les téléthon et autres pour leurs thérapies géniques contre la mucoviscidose, le Sida, le cancer ? Ils n’ont toujours rien trouvé. Là en 8 mois, ils ont la solution pour le Covid ? Un vrai débat public devrait être exigé et on devrait parler des vaccins russe (que la Russie met à la disposition de tous) et chinois conventionnels, d’autant que la France dépend (comme d’hab) des décisions des autres, elle n’aura pas les doses en temps et en heure, ce qui va l’obliger à mélanger des mixtures de différents labos. Avec quelles conséquences, à quel prix ? La russophobie n’explique pas tout. Partagez ! Volti

********

Par Christelle Néant pour Donbass-Insider

Suite à la requête d’enregistrement en Ukraine du vaccin russe Sputnik V déposée par la société Biolek, basée à Kharkov, les autorités ukrainiennes ont opposé une fin de non-recevoir sous un prétexte bidon, alors que le pays a interrompu les négociations visant à signer un contrat d’approvisionnement pour un vaccin contre le coronavirus.

La société Biolek demande l’enregistrement du vaccin Sputnik V en Ukraine

Le 30 décembre 2020, la société Biolek, basée à Kharkov, un des fleurons de l’industrie pharmaceutique ukrainienne, qui a la capacité de production et le personnel qualifié nécessaires pour produire un vaccin contre le coronavirus, a déposé auprès du ministère ukrainien de la Santé une demande d’enregistrement pour le vaccin russe Sputnik V. Le but de cette demande était de pouvoir produire le vaccin russe directement en Ukraine, et d’assurer ainsi rapidement la vaccination de la population ukrainienne.

Lire la suite

Les vaccins vont tuer, ils diront que c’est le Covid !

Proposé par chossy6. Partagez ! Volti

******

Source Quadrillage Traduction

Le Pr Cahill est généticienne et immunologue à l’Université de Dublin, elle fait partie du collectif ACU 2020.org

Le PrCahill explique que les effets des vaccins à ARNm se manifesteront des mois plus tard, et que nous ne voulons pas qu’ils soient étiquetés comme décès Covid, alors qu’en réalité ils meurent des effets des vaccins ARNm.

Lire la suite

Attention ! la BUBA se réveille

Si c’est le président de la Bundesbank qui le dit, ce n’est pas n’importe qui. Relever les taux d’intérêts, Ça finira d’achever les états surendettés. Fini l’argent gratuit ? Va-t-il falloir passer à la caisse ? Ça risque de faire très mal, avec une économie par terre, si l’inflation repart. Attention aux comptes bancaires, les banques ne se gêneront pas de ponctionner, puisque c’est prévu si elles sont en difficulté. Souvenez-vous de la Grèce et de Chypre. Merci à Titi04. Partagez ! Volti

*******

Par Philippe Simonnot journaliste pour FranceSoir

Pas d’utilisations autres qu’éditoriales/123.RF

Jens Weidmann est pratiquement inconnu en France. Et son avertissement en ce 31 décembre  risque de passer inaperçu. D’autant qu’il n’est pas agréable à entendre, même si les fêtes de fin d’année sont de toutes façons gâchées par le confinement.

Ecoutons tout de même ce que nous dit ce Monsieur, qui n’est autre que le président de la Bundesbank, la banque centrale d’Allemagne, dite la BUBA, membre le plus puissant de la Banque Centrale Européenne :

« Nous ne prendrons pas en considération les coûts de service de la dette si la stabilité  des prix impose une hausse des taux d’intérêt », a-t-il déclaré au journal allemand  Rheinische Post. En langage clair, cela veut dire que la Banque Centrale Européenne devra relever ses taux d’intérêt, aujourd’hui proches de zéro, si l’inflation des prix à la consommation repart.

Lire la suite

La « pandémie » Covid-19: Détruire la vie des peuples. Dépression économique provoquée. Coup d’État « mondial »?

Merci à Françoise G. Partagez ! Volti

******

Par Prof Michel Chossudovsky pour Mondialisation.ca

Introduction

Les zones rouges, le masque facial, la distanciation sociale, la fermeture des écoles, collèges et universités, plus de réunions familiales, plus de fêtes d’anniversaire, la musique, les arts : plus d’événements culturels, les manifestations sportives sont suspendues, plus de mariages, « l’amour et la vie » est carrément interdit.

Et dans plusieurs pays, les fêtes de Noël sont annulées…

C’est la destruction de la vie des gens. C’est la déstabilisation de la société civile. Et pour quoi ?

Les mensonges sont soutenus par une campagne massive de désinformation des médias. 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, des « alertes Covid » incessantes et répétitives depuis dix mois. … C’est un processus d’ingénierie sociale.

Manipulation des estimations. Les tests RT-PCR sont trompeurs.

Ce qu’ils veulent, c’est augmenter les chiffres afin de justifier le verrouillage.

Lire la suite
1 2 3 72