« Tempête sur le Capitole » instrumentalisée par le complexe numérico-financier ? (analyse d’Ernst Wolff)

C’est le chaos partout. Merci à Monique C et à Françoise G.

*******

Source Kla.Tv

Se pourrait-il qu’en créant des troubles sociaux, tels que la « tempête du Capitole » du 6 janvier 2021, différents groupes de la population soient délibérément divisés et dressés les uns contre les autres ? Dans cette émission, l’écrivain et expert financier allemand Ernst Wolff explique comment de tels événements sont contrôlés par le complexe numérico-financier et instrumentalisés à ses fins. Voyez par vous-même quels sont les objectifs poursuivis.

Transcription

« Tempête sur le Capitole » est le terme utilisé pour décrire l’entrée des manifestants dans le siège du gouvernement à Washington, D.C. le 6 janvier 2021. À cette date, le Congrès américain se réunissait au Capitole pour certifier la victoire de Joe Biden à l’élection présidentielle. Les protestataires voulaient empêcher que cela ait lieu. Deux officiers de police et cinq manifestants auraient été tués. Auparavant, le président encore en exercice Donald Trump s’est adressé à plusieurs milliers de partisans sur une scène non loin de la Maison Blanche. Trump les a appelés à manifester devant le Capitole. Cependant, il n’a pas été question d’un appel à la prise d’assaut du Capitole, ni d’un appel à la violence.

Lire la suite

« La France n’a pas les moyens d’un 3ème confinement ! » L’édito de Charles SANNAT

Joli le coup de gueule mais, est-ce vraiment une stratégie de l’erreur permanente où la démolition consciente de notre nation, le processus est déjà bien engagé non ? Dans ce cas il n’y a pas à gémir, il faut désobéir, que tout le monde reprenne sa vie en main, que les commerçants spoliés de leur travail ré-ouvrent, comme les restos et autres PME/PMI au bord du gouffre. Sacrifier des millions de vies pour en sauver une poignée, même si perdre un proche est éprouvant pour l’entourage, c’est quoi le calcul ? Tout est bien concerté dans les salons feutrés élyséens, il ne faut surtout pas que le peuple se réunisse, échange, bouge et quoi de mieux que la « résidence surveillée » pour l’en empêcher ? En Absurdistan, plus les mensonges sont énormes, et mieux ça passe. Volti

*******

Charles Sannat pour insolentiae

C’est avec une certaine colère économico-socialo-idéologique que je vous partage ces quelques lignes que vous pourrez faire suive aux Palais, qu’il s’agisse de l’Elysée ou du Matignon (si le cœur vous en dit), qui sont occupés à l’heure actuelle par de bien piètres stratèges et dirigeants sans vision.

Quand on fait la guerre, il faut la faire ou se taire.

Quand on la fait, on organise sa stratégie par rapport à ses moyens.

Quand on fait la guerre, tenir, 3 semaines, ce n’est pas la même chose que la faire 5 ans.

Nos mamamouchis mènent une guerre de 10 ans en utilisant les moyens d’une guerre de 6 mois !

Lire la suite

La Charte de la Statistique Publique bafouée.

Depuis le début, les chiffres statistiques des infectés décédés du ou avec le covid posent problèmes car, ce sont ces chiffres qui déterminent la politique dictatoriale et liberticide sous couvert « sanitaire » de nos pays. Liliane parle de la Suisse mais, pour la France et autres pays de l’UE, il en est de même. Quand on voit qu’un énième confinement se profile à l’horizon, il serait temps de demander des comptes à nos décideurs. Volti

******

Source Liliane held Khawam

Vous souvenez-vous de la question que je vous avais promis de poser au CHUV, CHU de Lausanne? Voici la question posée:

« Est-ce que le décès qui survient dans un contexte de test positif (mais sans symptômes) sera lui aussi comptabilisé sous les décès Covid? Je prends l’exemple d’un patient qui arrive aux soins intensifs pour un infarctus massif. Il décède. Est-ce que son dépistage à l’arrivée révélant un Covid positif va faire que son décès sera comptabilisé sous les décès Covid ? »

Voici la réponse reçue cet après-midi:

Lire la suite

Le syndrome du mouton.

En attendant la prochaine assignation à résidence…. Volti

*******

« Les gens sont malheureux. Oui, mais pas assez pour arrêter cette tyrannie ! – Je ferais mieux de bien me comporter, sinon je vais être puni. – LA PEUR ! – La peur conduit au syndrome du mouton, cette maladie sociale profonde qui nous frappe aujourd’hui. Ils s’en tiennent au récit – ils DOIVENT porter un masque – ils DOIVENT garder une distance de sécurité de 2 mètres – la police fait respecter« 


Par Peter Koenig pour Mondialisation.ca

Aujourd’hui et au cours des derniers jours, de nouvelles « mesures » – des restrictions de liberté imposées par les gouvernements pour des raisons de « sécurité de la santé publique », c’est-à-dire pour empêcher la propagation des infections de la Covid – ont été renforcées dans toute l’Europe. Littéralement, ces gouvernements traîtres disent : « nous devons serrer les vis ». Sérieusement. WTF – pour qui se prennent-ils ? Des serviteurs du peuple qui les ont élus et qui les paient. C’est de la haute trahison. Mais les gens la prennent sans poser trop de questions, certaines plaintes mais pas assez fortes… nous vivons au milieu du syndrome du mouton.

Ils – ces gouvernements soi-disant amis du peuple – les appellent « mesures », un euphémisme pour dire « lockdown » [verrouillage ou confinement]- sonne mieux aux oreilles d’un public fatigué des répressions continues et de plus en plus nombreuses. Cette deuxième, voire troisième mesure de confinement dans certains pays, comprend la fermeture de nouvelles entreprises, un contrôle plus strict du travail à domicile, une plus grande distance sociale de la part de la police, le port de masques, l’interdiction des activités de groupe en intérieur, la possibilité pour cinq personnes seulement de se réunir dans un appartement… et, et, et.

Lire la suite

Est-ce dans ce monde-là que nous voulons vivre ?

On se demande qui lit ces articles. Il y a de plus en plus d’écrits d’opinions qui dénoncent cette dictature, ça commence à bouger un peu partout mais, comme le « prince » à déclaré « Nous vivons dans une période où la dictature du quotidien est réelle« , il semble que ça satisfasse la majorité des moutons apeurés. Volti

*******

Par Jean-Michel Grau pour Mondialisation.ca

– Un monde où chacun d’entre nous est parqué chez soi arbitrairement de 18H à 6H pour un couvre- feu que seule une guerre peut justifier,

– Un monde où l’on ne peut plus se réunir à plus de 6 personnes, y compris chez soi,

– Un monde où l’on n’a plus aucune vie sociale, où l’on est isolés, claquemurés comme du bétail,

– Un monde où l’on n’a même plus le droit à la moindre détente, car les restaurants, les bars et les discothèques ont tous fermé,

– Un monde où l’on ne peut plus faire aucun projet de vacances car tous les établissements hôteliers et touristiques ont fermé et que l’on est tous à la merci d’un nouveau confinement,

– Un monde paranoïaque où toute opposition est bannie et qualifiée de complotiste,

– Un monde où l’on ne peut plus entretenir son corps et sa santé car les salles de sports ont fermé,

– Un monde où l’on interdit de se soigner avec les traitements qui on fait leur preuve contre le Covid car ceux-ci sont désormais interdits,

Lire la suite

Taisez-vous. Rentrez chez vous. Obéissez. Souriez. Bref, soyez un bon cybercitoyen du futur. LHK

On se demande à quoi ils servent tous ces « absentéistes » payés pour nous représenter.. Volti

*******

Par Liliane Held Khawam

21 janvier 21, une date au symbolisme fort pour les numérologues, et autres fétichistes.

L’Assemblée nationale française est dotée de 577 députés. Or, c’est par « 113 voix contre 43, [que]l’Assemblée nationale a donné mercredi son feu vert à la prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 1er juin, en dépit de l’opposition de la gauche et de la droite. » (Le Monde).

L’absentéisme des députés fait le jeu du coup d’Etat menée par la planète finance

Lire la suite

1984: 8 prédictions d’Orwell qui se sont réalisées

Source Observateur Continental

Ces technologies et processus modernes dans la société qui ont été prédites avec une précision déconcertante par George Orwell encore au milieu du XXe siècle. 

En 1949 a été publié son roman 1984, devenu l’un des modèles dans le genre de la dystopie. Il y décrit un avenir où les gens sont contrôlés par la surveillance et la propagande, et les technologies existent uniquement en tant qu’instrument de contrôle. Depuis, certains ont tenté de trouver des coïncidences des événements décrits avec la réalité, et certaines choses se sont effectivement réalisées. 

Lire la suite

« Le FMI demande à la France un plan pour réduire sa dette !! » L’édito de Charles SANNAT

Charles Sannat pour Insolentiae

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Beaucoup pensent que l’on ne paiera pas nos dettes et je fais presque partie de ceux-là.

Pourquoi « presque » ? Parce que « à ce stade » comme on dit, ou en l’état actuel des choses, le système semble vouloir faire croire en sa solvabilité et maintient sa fiction imaginaire … pour l’instant !

La France ne paiera pas ses dettes que si le monde entier ne paye pas ses dettes !

A ce stade donc, ne pas payer notre dette, cela équivaudrait donc à faire faillite, seul, dans un monde où les autres pays, eux-resteraient solvables.

Cette hypothèse n’est en aucun cas crédible.

Si la France fait faillite ce sera dans le cadre d’une immense faillite générale.

Sinon, cela impliquerait une catastrophe financière et sociale d’une grande violence pour notre pays qui se retrouverait totalement isolé.

Si je pense qu’à termes, nous serons obligés d’effacer une partie importante de nos dettes, cela ne peut être que le fruit d’un consensus collectif et d’une immense négociation internationale. Nous n’y sommes pas.

Nous n’y sommes tellement pas qu’avant d’y arriver, il va nous falloir passer, vraisemblablement, par la case austérité. Et ça, c’est le coeur même du boulot du FMI depuis des décennies !

Le FMI invite la France à préparer un plan pour réduire sa dette

La France doit travailler dès maintenant à un plan qui lui permettra d’assainir ses finances publiques dès que l’économie aura surmonté la crise due au coronavirus, a déclaré mardi le Fonds monétaire international. Source Magazine Challenges citant l’agence de presse Reuters ici.

Dans son rapport annuel sur la France et alors que la crise « devrait laisser le déficit budgétaire du secteur public à 7,7 % du PIB cette année, le FMI exhorte le gouvernement à ne pas perdre de temps et à élaborer des plans pour réduire les dépenses une fois que la reprise économique sera installée ».

« La dette en France est élevée et nous pensons que le moment est venu d’élaborer et d’approuver un plan d’assainissement budgétaire crédible à moyen terme », a déclaré le chef de la mission du FMI en France, Jeffrey Franks, lors d’une conférence téléphonique ».

Du côté de Bercy, notre ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire, a pris note de ce rapport en assurant partager l’analyse du FMI sur la nécessité de continuer à soutenir les entreprises, la pertinence d’un plan de relance « ambitieux » et « l’importance d’élaborer dès à présent une stratégie de rééquilibrage des finances publiques ».

Assainir les finances publiques !

Et vous savez ce que cela signifie lorsque le FMI parle d’assainissement des comptes publics d’un pays ?

Rien de franchement bon pour sa population qui se retrouve massacrée entre hausse de la fiscalité et baisse des services publics.

Rien de bon non plus pour la nation concernée, qui se trouve priée de brader quelques actifs et bijoux de familles. Il en a été ainsi de la Grèce, de ses ports et de ses quelques actifs.

Macron, comme il l’avait dit sur Brut sera « obligé » de faire des choses impopulaires, et il pourrait ne pas être en mesure de se représenter pour un second mandat.

Pour notre pays, la pression fiscale est déjà très élevée. Les impôts monteront mais pas tant que cela, c’est la dépense publique qui sera significativement diminuée, et tous ceux qui en dépendent souffriront de manière importante.

La disette arrive, le FMI vient de la demander officiellement !

Enfin, n’oubliez pas, les conséquences de la faillite ou les conséquences de la politique à mener pour éviter la faillite sont sensiblement les mêmes ! La seule différence c’est la dynamique. La faillite est brutale. L’austérité permet de gagner du temps. Dans tous les cas, les conséquences sont très désagréables.

Restez à l’écoute.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

Les commentaires sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

Réarmement, l’OTAN se fait Banque

Le complexe militaro-industriel est en dèche ?

Par Manlio Dinucci pour ilmanifesto.it via Mondialisation.ca

Le porte-avions Cavour, après avoir été restructuré dans l’arsenal militaire de Tarente pour embarquer les chasseurs F-35B à décollage court et atterrissage vertical, est sur le point d’appareiller vers les États-Unis. L’annonce a été faite par l’attaché naval de l’Ambassade italienne à Washington, précisant qu’à partir de la mi-février le porte-avions sera déployé dans la base de Norfolk en Virginie pour obtenir la qualification qui lui permettra de participer à des “opérations conjointes” avec la Marine et le Corps des marines des États-Unis. Ainsi prépare-t-on la participation du navire amiral de la Marine italienne à des missions OTAN sous commandement USA dans des théâtres de guerre lointains. 

Tout cela a un coût, que ce soit en termes politiques en liant de plus en plus l’Italie à la stratégie de guerre USA/OTAN ou en termes économiques. Le porte-avions Cavour a couté 1,3 milliards d’euros ; les 15 F-35B pour la Marine coûtent 1,7 milliards d’euros. S’y ajoutent les dépenses opérationnelles : un jour de navigation du Cavour coûte plus de 200 mille euros et une heure de vol d’un F-35 plus de 40 mille euros. Les autres 15 F-35B achetés par l’Italie vont à l’Aéronautique, avec 60 F-35A à capacité nucléaire.

Lire la suite

Bill Gates, promoteur du confinement, finance tranquillement un plan pour diminuer les rayons du soleil

C’est l’avènement des « Dieux » fous. Merci Françoise G.

******

Par Rusty Weiss pour The Mental Recession via Le Saker Francophone

Un projet mené par des scientifiques de l’université de Harvard et financé en grande partie par le fondateur de Microsoft, Bill Gates, pour tester la technologie de réduction de l’ensoleillement afin de refroidir le réchauffement climatique, avance tranquillement en Suède.

Nous savons ce que vous pensez – cela ne peut pas être réel.

Eh bien, mes amis, c’est pourtant bien le cas.

Reuters rapporte que le projet de Harvard « prévoit de tester une théorie controversée selon laquelle le réchauffement climatique peut être stoppé en pulvérisant dans l’atmosphère des particules qui réfléchiraient les rayons du soleil ».

Lire la suite
1 2 3 90