Est-il inéluctable que Joe Biden mène des guerres actives?

Source Observateur Continental

Pendant les quatre années de son mandat, le président américain, Donald Trump, n’a pas déclenché une seule guerre et, bien au contraire, il a pris des mesures pour réduire les contingents déjà déployés à travers le monde. Joe Biden est désormais à la Maison Blanche et ce changement de pouvoir est préoccupant. Les média ont exprimé des inquiétudes quant à une éventuelle reprise de l’ancien cours de la politique étrangère américaine qui pourrait conduire au début de nouvelles opérations militaires et conflits dans le monde. 

Le calme relatif. Au cours des quatre dernières années, le Pentagone, suivant le cours de l’administration de Donald Trump, a continué de mener un certain nombre d’opérations militaires commencées plus tôt. Les plans militaires en Afghanistan, en Irak et en Syrie ont été, donc, poursuivis. Mais, au même moment, le contingent impliqué dans ces opérations a été progressivement réduit. Les soldats et les armes ont été systématiquement supprimés des points chauds. 

Lire la suite

Les Etats-Unis se préparent à l’inauguration comme pour l’apocalypse

Source Observateur-Continental

Aux Etats-Unis, les préparatifs pour l’inauguration de Joe Biden sont en voie d’achèvement. Le FBI a déjà mis en garde contre d’éventuelles provocations de la part de militants d’extrême droite car ils auraient l’intention d’infiltrer la cérémonie déguisés en militaires de la Garde nationale. Et Donald Trump, quant à lui, a préparé une vidéo d’adieu pour les Américains. 

Officiellement, Donald Trump ne quittera son poste que dans un jour, mais malgré cela, même maintenant, les décrets du 45e président des Etats-Unis semblent n’avoir aucun effet. Avant que le bureau de président sortant n’ait le temps de publier un document levant les restrictions à l’entrée aux Etats de 26 pays, le bureau du président élu, le 46, s’est empressé de bloquer cette décision.

Lire la suite

Pourra-t-on encore voter en France ?

Il n’est pas du tout certain que les élections prévues en 2021 et 2022 se tiennent. Si elles ont lieu, ce sera certainement dans des circonstances chaotiques. Quoi qu’il en soit, les personnes qui résistent à la dictature, ne pourront probablement pas participer.

Comme nous l’avons écrit dans un autre article, depuis longtemps nous pensons qu’il n’y aura peut-être pas d’élection présidentielle en France en 2022. En tout cas, si cette élection ainsi que les départementales et régionales de 2021 sont maintenues, elles se dérouleront, à coup sûr, dans des conditions calamiteuses. Les événements récents ne font que confirmer cette intuition.

Les précédents de 2019 …

 

En réalité, en France, ces derniers temps, il y a déjà eu des scrutins éminemment problématiques. Si cela s’était passé dans d’autres pays, la France, le Royaume-Uni, l’Union européenne, les Etats-Unis, le Canada auraient parlé de scrutins faussés, non valides, irréguliers, non conformes à la démocratie, et tutti quanti. Lire la suite

Biden et le pouvoir par la force, par Thierry Meyssan

Partagez ! Volti

********

Par Thierry Meyssan pour Voltaire.net

La prise du Capitole par des partisans du président Trump est présentée comme une tentative de coup d’État, alors que celui-ci est toujours à la Maison-Blanche. À bien y regarder, ce pourrait être l’inverse. La liberté d’expression a été confisquée par un pouvoir illégitime, au profit de Joe Biden.

Des boniments habituels

Pour « The West Australian », pour ses derniers jours, Donald Trump comme Adolf Hitler souhaite « le crépuscule des dieux ».

À chaque élection présidentielle aux États-Unis, on nous explique que le sortant était un monstre, que l’on est désolé des crimes qu’il a commis, mais qu’une aube nouvelle se lève pour l’humanité avec l’accession d’un nouveau chef. Seule exception : l’élection de Donald Trump en 2016. À ce moment là et avant même qu’il ne prête serment, on nous expliquait que ce milliardaire avait été élu à la suite d’une regrettable erreur, qu’il était misogyne, homophobe, raciste, qu’il n’incarnait pas le « pays de la liberté », mais le suprémacisme des « petits blancs » et les intérêts des riches. Durant quatre ans, on ne cessa de nous convaincre que ce diagnostic était juste. On le traita de menteur et l’on passa sous silence ses idées et toutes ses réalisations.

Cette fois-ci, l’insurrection survenue au Capitole permet aux agences de presse dominantes d’en rajouter une couche. Le président sortant, Donald Trump, est unanimement accusé d’avoir détruit la démocratie que le président entrant, Joe Biden, va bien sûr rétablir. Ceux qui se souviennent des élections de George H. Bush, de Bill Clinton, de George W. Bush et de Barack Obama sont-ils prêts à se laisser à nouveau berner ?

Lire la suite

La prise du Capitole inquiète l’establishment occidental

Partagez ! Volti

*******

Source Observateur-Continental

Les images parvenues de Washington sur la courte prise du Capitole ce 6 janvier, alors que la session du Congrès devait confirmer la victoire de Joe Biden à l’élection présidentielle du 3 novembre, aurait, d’après les média mainstream, semé le trouble parmi l’establishment occidental.

Les élites actuellement au pouvoir auraient vu que la bête révoltée, qui se forme lors d’une profonde colère populaire, peut toujours jaillir à tout moment et vouloir les renverser. Cette révolte, qui gronde, semble leur faire peur car des mouvements populaires, réclamant le pouvoir au peuple, couvent aussi en Europe, en France, en Allemagne, par exemple. 

Lire la suite

« 6 janvier, la peine Capitole pour Trump ? » L’édito de Charles SANNAT

Partagez ! Volti

******

Charles Sannat pour Insolentiae

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Depuis plusieurs mois, et en particulier ces dernières semaines j’attirais votre attention sur le fait que les élections n’étaient pas forcément terminées et que Trump utilisait une rhétorique où rien ne laissait croire qu’il allait abandonner.

En répétant à l’envi que cette élection avait été complètement volée, en disant encore et encore qu’il ne concèderait rien, et qu’il se battrait jusqu’au bout pour que les démocrates et le premier d’entre eux Joe Biden ne rentrent pas dans « notre Maison-Blanche », il ne fallait pas s’attendre à ce que tout se passe bien et au contraire à des évènements fâcheux.

Lire la suite

Fake référendum, fake démocratie

C’est celui qui dit qui l’est… Partagez Volti

******

Depuis il y a eu pire et ça n’est pas fini…

Par Anne-Sophie Chazaud pour RT-France

Selon Anne-Sophie Chazaud, philosophe et essayiste, plus le temps passe et plus les mesures du pouvoir semblent relever du «fake» tant dénoncé par ses propres prometteurs, du simulacre de démocratie dans la gouvernance de l’extrême centre macronien.

Les institutions ont été vidées de leur substance les unes après les autres, le Parlement n’est plus qu’une chambre d’enregistrement, la justice ne veille plus que dans un lointain souvenir à la protection des libertés des citoyens, les contre-pouvoirs n’existent plus et, lorsque c’est le cas, comme par exemple avec les réseaux sociaux ou les médias indépendants, l’on s’empresse d’essayer de les étouffer. C’est à présent au tour du référendum de faire l’objet de sa réduction au statut de simulacre, de gadget masquant à grand-peine la dérive anti-démocratique du régime.

Lire la suite

« Trump : Nous ne pouvons pas permettre la tenue d’une élection complètement frauduleuse ! » L’édito de Charles SANNAT

Il n’y a plus très longtemps à patienter. Partagez ! Volti

*******

Par Charles Sannat pour Insolentiae

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Je suis parti un peu comme un voleur, pour quelques jours de repos bien nécessaires à défaut d’être forcément bien mérités.

Pourtant, je ne suis pas bien loin et je vous reviens pour deux choses.

La première pour vous souhaiter du fond du cœur de belles fêtes de Noël pour ceux pour qui ce moment représente quelque chose d’important et de sacré et de bonnes fêtes de fin d’année pour tous les autres, car après tout, nous avons tous le droit de célébrer la fin d’une année et la venue d’une autre.

Surtout en ces temps de pandémie et d’année qui restera pour beaucoup très difficile.

Pourtant 2020 n’est pas encore terminée et les menaces restent nombreuses, les incertitudes multiples, les risques importants.

Lire la suite

« Report du rapport du DNI au centre de toutes les tractations! » L’édito de Charles SANNAT

À quoi allons nous assister d’ici le 20 janvier 2021 ? Ça s’agite fortement et, à vouloir éviter le pire, il n’est pas certain que ça aboutisse au meilleur tant les enjeux sont importants. Partagez ! Volti

******

Par Charles Sannat pour Insolentiae

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Je vous disais hier, que Trump, ne faisait pas et ne ferait pas n’importe quoi.

Il y a ce qui se voit, et ce qui ne se voit pas.

En coulisse, les tractations sont intenses.

Les négociations sont acharnées.

L’objectif réel de Trump ?

Obtenir la concession… de Biden sans combat officiel, sans créer une guerre civile ou plutôt en évitant une guerre civile.

Lire la suite

« L’Avocat de Trump aux Américains: Faites des provisions, préparez-vous ! » L’édito de Charles SANNAT

Ça risque de barder ou pas ? Tout va dépendre de ce que va décider D.Trump. Partagez ! Volti

******

Charles Sannat pour Insolentiae

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Avant toute chose, je veux vous parler des Etats-Unis d’Amérique.

Qu’est-ce que les USA ?

C’est une promesse, c’est un rêve, une terre où sont allés se réfugier des millions de femmes et d’hommes qui fuyaient la misère, les persécutions, parfois la famine dans leur propre pays et je pense aux Irlandais par exemple.

Ils sont arrivés et ont pris possession d’un territoire immense, sans franchement de loi, avec une autonomie totale et la nécessité de se débrouiller seul.

Au bout du compte cela a donné la Constitution Américaine écrite par les « pères fondateurs ».

Lire la suite
1 2 3 7