Hopium Machina : cette voiture à hydrogène promet jusqu’à 1000 km d’autonomie

Source Aphadolie

Vidéo 1

Le premier prototype roulant de l’Hopium Machina a été dévoilé en juin 2021, et la berline à hydrogène de luxe devrait être disponible sur le marché en 2025 ou 2026. Elle se classera dans la catégorie mid-luxury pour un prix estimé aux alentours de 120 000 euros.

Lire la suite

10 Faits cachés sur les voitures électriques !

Faire disparaître les véhicules thermiques… Vraiment pour la planète ?

Il y a une multitude de raisons pour lesquelles la gauche est absolument déterminée à forcer les Américains à quitter leurs voitures et camions à carburant privés pour se tourner vers des transports publics peu fiables et des véhicules électriques (VE) coûteux, et aucune de ces raisons n’a à voir avec la « sauvegarde de l’environnement ».

La raison principale pour laquelle la gauche aime les VE est que le processus de forcer les Américains à se convertir au transport électrique détruira à jamais l’incroyable liberté et prospérité associées aux véhicules à carburant privés.

L’avenir sera au contraire contrôlé de manière centralisée par de riches élitistes et leurs politiciens corrompus, des bureaucrates avides de pouvoir et des « experts » guidés par leur idéologie.

Lorsque Ransom Olds, en 1901, et Henry Ford, en 1908, ont vendu les premières automobiles américaines produites en série (respectivement la Olds à tableau de bord incurvé et le modèle T), ils ont lancé l’Amérique sur la voie de la première société à route ouverte du monde. Lire la suite

Quand le Vert devient Brun – et que personne ne le remarque

Proposé par

Par Peter Koenig pour Mondialisation.ca

Figurez-vous qu’il existe un mouvement vert, censé être respectueux de l’environnement et des personnes. Il a une histoire relativement courte, de 20 à 30 ans, peut-être ?

Qui n’aimerait pas ça ? Le Vert est beau. Il prétend protéger la Terre Mère et l’humanité. Au fil des ans, il devient de plus en plus populaire et se transforme en un parti politique. « Les Verts ». De plus en plus fort dans le monde occidental.

Ils parlent et prédisent contre le style de vie gaspilleur des hommes. Ils font la promotion de l’alimentation biologique et luttent contre les aliments génétiquement modifiés ou OGM.

Ils font des incursions dans les parlements des pays occidentaux et deviennent des décideurs importants.

Ils transforment le « réchauffement de la planète », vieux de deux décennies, en « changement climatique » dans leur programme.

Lire la suite

ONF : débats houleux autour de la nomination de la directrice

Entre les incendies et les coupes à « blanc », nos forêts sont en voie de disparition. Alors que l’on nous harcèle avec le Co², on détruit les seuls espaces capables de capter le surplus de ce « gaz » . Un sol nu ne retient plus l’eau qui ruisselle, emportant la terre qui n’est plus retenue par le réseau racinaire forestier. C’est invisible pour les citadins mais, ceux qui vivent à la « campagne » peuvent constater les ravages de l’exploitation sans réflexion de nos espaces forestiers. On entend plus trop le chant des oiseaux, ni celui des grillons les soirs d’été. Ça devrait nous inquiéter… Merci à 64pax

Source REPORTERRE

Pour illustration/Déforestation industrielle et exploitation forestière./123.fr

La nomination de Valérie Metrich-Hecquet à la tête de l’Office national des forêts suscite la défiance au sein de l’établissement public, qui vit depuis des années une grave restructuration néolibérale.

L’Office national des forêts (ONF) part à la dérive, alors même que le dérèglement climatique et ses conséquences violentes sur les forêts nécessiteraient une politique ambitieuse. Rongé par les suppressions de postes et une succession de conflits internes, l’établissement public subit, aujourd’hui, une forme de privatisation rampante. Un démantèlement progressif qui grève ses missions d’intérêt général.

Lire la suite

Radio France : « Le Tournant » de la dictature climatiste est en marche

Source Le Libre Penseur

Ainsi se met en place la Doxa qui va s’imposer par la censure et la propagande de masse

Encore une fois, bien sûr, tout ceci est fondé sur de bons sentiments, le but étant de sauver la planète et l’humanité de je ne sais quel péril. Le cœur sur la main, la direction de Radio France nous explique qu’elle se mobilise à 100 % contre le réchauffement climatique et pour ce faire, elle va mettre en place le plus grand programme de lavage de cerveau de son histoire à destination de ses propres journalistes afin qu’ils puissent diffuser à leur tour la Doxa. Cela fait des décennies que 25 000 personnes meurent tous les jours de famine (dont 8500 enfants de moins de 5 ans), cela n’a pas mobilisé Radio France plus que ça. Qu’en est-il de la pollution qui tue des centaines de milliers de personnes chaque année en Europe ? On parle de 630 000 décès par an depuis des décennies ; là non plus, aucune mobilisation de Radio France.

Vous remarquerez également la construction de ce communiqué. Le chapeau ainsi que l’article numéro un mettent en place la doctrine : le consensus scientifique international est solide, il n’est pas possible de le contredire, de discuter, Radio France est du côté de la science, la science = la Vérité Suprême. Rien de ce qui est écrit n’est vrai, c’est une pure fake niouze car le GIEC ne représente pas du tout la communauté scientifique mondiale mais un très petit groupe de personnes financées par les mêmes délinquants globalistes. Du coup, toute personne qui s’aviserait à poser une question se verrait taxée d’obscurantiste et de négationniste antiscience, la même stratégie qui a été utilisée pour le Covid-19. Ensuite, au point numéro 3, on nous explique que le but de Radio France est de donner à chacun les clés pour comprendre, débattre et agir. En réalité tout ceci est totalement faux puisque le but est de débattre à l’intérieur du cadre de la Doxa et de la doctrine officielle, jamais contre cette dernière. mais il fallait quand même inclure le terme débattre dans ce communiqué afin de faire croire que tout ceci est démocratique et fait dans le respect de l’échange des idées…

Encore une fois, ceci est la démonstration claire et définitive de la mise en place d’une propagande très lourde qui aura pour conséquence l’imposition d’un pass climatique d’ici peu. Dans quelques temps nous observerons la criminalisation de tous ceux qui ne seront pas d’accord avec les mensonges officiels, et la censure va se mettre en place sur les réseaux sociaux via la complicité des GAFAM.

Radio France engage un tournant environnemental

La crise climatique fait l’objet d’un consensus scientifique international solide depuis plus de vingt ans, documenté par le GIEC dans ses rapports successifs. Plus personne ne peut en ignorer les conséquences graves et concrètes sur l’environnement, l’économie et la vie humaine. Beaucoup a été fait pour parler des enjeux environnementaux sur nos antennes et faire de Radio France un média de service public écologiquement responsable. Pourtant, face à l’ampleur de l’urgence climatique, nous sommes résolus à aller plus loin. Radio France engage un tournant environnemental.

En tant que média :

1-    Nous nous tenons résolument du côté de la science, en sortant du champ du débat la crise climatique, son existence comme son origine humaine. Elle est un fait scientifique établi, pas une opinion parmi d’autres.

2-    Nous fournirons une information de confiance sur les effets de la crise climatique en France et dans le monde, en nous fondant sur des données vérifiées et en utilisant un vocabulaire qui reflète la réalité de cette crise, sans la minorer.

3-    Nous éclairerons la transition écologique. Nous ferons vivre sur nos antennes un espace public contradictoire et civilisé sur les choix auxquels nous sommes confrontés. Nous contribuerons à faire connaître les innovations et les solutions, des comportements individuels les plus quotidiens aux changements économiques les plus structurants, veillant ainsi à ne pas nourrir un découragement climatique mais à donner à chacun les clés pour comprendre, débattre et agir.

Pour cela :

4-    Les antennes de Radio France font de la crise climatique un axe éditorial majeur. Il se déclinera dans nos programmes et nos tranches d’information, au quotidien et dans des spéciales. Nous maintiendrons également un volume conséquent d’émissions et de chroniques dédiées. Un accès thématique facile à ces programmes sera disponible en permanence sur le site et l’application Radio France.

5-    Radio France lance le plus grand plan de formation de son histoire à destination de ses journalistes, ses producteurs et équipes de production, et ses animateurs, sur les questions climatiques et scientifiques. Nous changeons de philosophie : l’environnement et la science ne seront pas l’affaire des seuls journalistes spécialisés, ils constitueront le socle de connaissances indispensables mobilisables par toutes nos équipes éditoriales.

6-    Nous accélérons notre transition vers une publicité plus responsable en visant l’exclusion progressive des produits et services les plus polluants. Nous augmenterons de 15 % par an le volume de publicités consacrées aux produits, services et entreprises responsables, mesuré par un organisme extérieur. Nous élargissons notamment le nombre d’espaces publicitaires offerts aux organisations engagées dans la transition (+ 20 % d’espaces « transitions en commun »).

7-    Nous faisons de notre sobriété numérique une priorité. La radio est un média par construction sobre, nous avons néanmoins conscience du défi que présentent les usages numériques. Une équipe dédiée à la sobriété énergétique optimise le code de nos produits et leurs utilisations. Nous nouerons un dialogue avec les acteurs du numérique pour réduire le bilan carbone lié au stockage et à la diffusion de nos contenus.

En tant qu’entreprise :

8-    Nous adoptons un plan de sobriété énergétique immédiat (notamment : limitation des températures de chauffage et de climatisation suivant les recommandations officielles, extinction des éclairages non indispensables, etc.).

9-    Nous nous engageons à baisser de 40 % notre bilan carbone d’ici 2030.

10- Nous serons transparents sur nos progrès en rendant régulièrement compte de l’avancement de nos objectifs.

Source: Radio-France

Le-Libre-Penseur


Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

CRISE CLIMATIQUE SANS PRÉCÉDENT ? FAUX !

Le réchauffement climatique actuel est-il une première ?

La science du climat a été tellement étouffée par le fanatisme idéologique qu’il devient difficile de trouver une analyse objective normale de nos jours.

Toute donnée qui contredit le récit du changement climatique causé par l’homme est entourée d’une machine à opinion qui soit rejette l’information, soit l’occulte dans un déluge de propagande sur le réchauffement climatique, inoculant au lecteur, bien avant qu’il n’ait la chance de digérer la nouvelle, que le changement climatique n’est peut-être pas si évident que cela.

How dare you

Chaque fois que des températures élevées sont signalées aux États-Unis ou en Europe, la nouvelle est extrapolée par les médias et donne lieu à des théories délirantes d’apocalypse climatique, mais l’histoire météorologique suggère que la panique est fabriquée plutôt que justifiée. Lire la suite

On se fout de notre gueule.

Pour illustration/123.fr

Merci Foulk pour le relais, Merci à Angélique pour le texte.

Un monde de cinglés
Roulez à l’électrique, triez vos déchets, mettez un pull et chauffez à 19°, rationalisez vos kilomètres, marchez pour le climat ……. .

Pourquoi devons-nous « être toujours les seuls » à faire des économies pour la collectivité alors que :

Lire la suite

De quelle quantité d’énergie le monde aura-t-il besoin ?

Merci à Criminalita

Source LeLibrePenseur.org

Comme expliqué dans cette courte vidéo de quelques minutes à peine, il ne s’agit pas ici d’analyse ou d’avis quelconque mais bien de physique. Malgré des milliers de milliards investis dans l’énergie verte, celle-ci ne représente pas plus de 3 % de l’énergie mondiale consommée actuellement.

Deuxièmement, afin de la développer, elle va nécessiter une multiplication spectaculaire du nombre de mines dont personne ne veut, surtout pas les écolos. Ce qui se comprend aisément d’ailleurs car ces mines sont catastrophiques pour l’environnement et constituent d’importantes causes de pollution.

Lire la suite

Coup de gueule d’un ingénieur EDF

Ce coup de gueule n’est pas récent me semble t-il. Pourtant, il est d’actualité en cette période où, économiser l’énergie est le mot d’ordre du gouvernement. On en dira pas plus sur les causes de cette crise de l’énergie.

Merci à Philippe L pour l’image

Concernant le 20h sur TF1.
Un illuminé nous a donné une série de leçons sur les économies
d’énergie.
Nous prenant pour des débiles mentaux profonds ou des séniles précoces,
il nous a expliqué qu’en coupant toutes les veilleuses de nos appareils
électriques, nous pouvions économiser 15% de notre consommation.
Faux, nous économiserions alors 2 à 3%.

Lire la suite

« Nous vivons la fin de l’abondance » : Hyperinflation et grand récit vert

L’été n’est pas encore terminé, mais déjà une odeur de rentrée anticipée pointe le bout son nez en cette fin du mois d’Août 2022.

Pour ce qui est de la réactivation du programme politique de la Grande Réinitialisation, nos exécutants en France n’ont pas attendu septembre pour enclencher de nouveau la vitesse supérieure. Macron après son discours belliciste du 14 juillet, a donc patienté cinq semaines, le temps de faire quelques balades en jet-ski et d’exposer Brigitte au soleil, pour nous servir un nouveau narratif lié aux privations futures.

Guerres, changement climatique sont donc au menu après les deux années d’hystérie covidienne que nous venons de vivre. Le président Macron l’a affirmé dans sa conférence de presse du mercredi 24 août : « nous vivons la fin de l’abondance et la fin de l’insouciance ». Le constat fait peur : pénuries, crises énergétiques, guerres sur le sol européen et dans le monde dans les semaines à venir. Mais en bon père de la Nation, Macron prépare déjà le peuple à souffrir en silence…

Un nouveau narratif officiel se met donc en place. Ainsi, après la crise sanitaire et à cause de la « folie guerrière du méchant Vladimir Poutine », les français vont devoir « payer le prix de leur liberté ». En vérité, ce message limpide adressé par l’ancien associé-gérant de chez Rothschild au peuple de France, est on ne peut plus clair… L’hyperclasse est en guerre contre les peuples et elle va lancer une nouvelle offensive. Lire la suite

1 2 3 29