Davos. L’idée de la carte de crédit bloquée par un quota « CO² »…

Par Charles Sannat pour Insolentiae

Du côté de Davos c’est huggy les bons tuyaux, et côté bonnes idées, il y en a tous les jours sur leur site.

Mais prenons le temps de nous arrêter sur celle-ci.

Une carte de crédit qui serait bloquée en fonction de votre empreinte carbone.

En clair, vous pouvez acheter et utiliser vos dollars autant que vous le voulez, mais pas comme vous le souhaitez, et le jour, ou malheur à vous, vous avez trop pollué vous ne pourrez plus que regarder vos comptes en banque sans pouvoir accéder à vos sous.

Lire la suite

Influence du Soleil sur le climat

Source Aphadolie

Pour illustration

Des chercheurs ont mis en évidence le processus de formation de nuages à partir du rayonnement cosmique. Il devrait être intégré aux modèles climatiques (mais ce n’est pas le cas).

On savait déjà que l’atmosphère terrestre reçoit en permanence des rayons cosmiques, soit des particules chargées (électrons, ions) venant notamment du Soleil ou de supernovæ proches et qui n’ont pu être détournées par notre champ magnétique. L’on n’ignorait pas non plus que ces particules très énergétiques interagissent avec les molécules atmosphériques.

Lire la suite

[Mise à Jour] Nucléaire, ozone et pollution

Infographie: Les pays ayant procédé au plus d'essais nucléaires dans le monde | Statista
Pour illustration

Voici un petit parcours des conséquences écologiques de l’utilisation de la technologie nucléaire et plus précisément des essais militaires de bombes atomiques.

Au passage, on commentera les exemples de possibles tentatives de manipulations syntaxico-médiatiques que l’on trouvera sur le chemin.

PIECES DU DOSSIER

1. la durée de vie des déchets de l’industrie nucléaire

Voici un texte tiré du site internet de l’université de Genève :

Lire la suite

Le réchauffement masque la destruction de la couche d’ozone

Le réchauffement du au carbone constitue un immense camouflage médiatique pour masquer la destruction de la couche d’ozone par les halocarbures, le protoxyde d’azote, les épandages et les ondes radio-électriques.

 

J’ai remarqué que beaucoup assimilent toute évocation d’un danger écologique global à une tentative de manipulation médiatique destinée à détourner l’attention des conséquences socio-économiques de la politique mondialiste. Il y a surement une part de vérité là-dedans, mais je crains que cet argument, lorsqu’il est pris d’une façon trop générale et systématique, ne serve à cacher une attitude d’autruche de la part de ceux qui refusent de prêter un minimum d’attention à l’ensemble de la science, et pas seulement à la petite partie qui est instrumentalisée par les médias. Cet article se donne pour but de dénoncer un cas où une théorie scientifique en vogue (le changement climatique causé en majeure partie par le gaz carbonique) sert non seulement à camoufler des problèmes socio-économiques, mais bien une véritable catastrophe écologique et sanitaire qui se rapproche.

Lire la suite

Fit for 55 – Le Pacte vert européen et l’effondrement industriel de l’Europe

Par  F. William Engdahl pour Mondialisation.ca

L’une des rares déclarations honnêtes de Bill Gates a été sa remarque, début 2021, selon laquelle si vous pensez que les mesures du Covid sont mauvaises, attendez les mesures pour le réchauffement climatique. L’Union européenne est en train d’imposer, de haut en bas, les mesures les plus draconiennes à ce jour, qui détruiront effectivement l’industrie moderne à travers le visage des 27 États de l’Union européenne.

Sous de jolis noms tels que « Fit for 55 » et European Green Deal [Pacte vert pour l’Europe], des technocrates non élus finalisent à Bruxelles des mesures qui provoqueront le pire chômage industriel et le pire effondrement économique depuis la crise des années 30. Des industries telles que l’automobile ou le transport, la production d’électricité et l’acier sont sur la sellette, tout cela pour une hypothèse non prouvée appelée réchauffement climatique d’origine humaine.

Lire la suite

Nouvelles preuves du ralentissement du Gulf Stream

J’ai modifié le titre, le terme « arrêt « ne semblant pas approprié à la lecture de l’article. Le Gulf-Stream ralenti, son arrêt (et les conséquences dramatiques inhérentes, bien que redoutées), n’est pour l’instant pas effectif.

Titre original : Nouvelles preuves de l’arrêt du Gulf Stream

Source Observateur-Continental

Les scientifiques prédisent une catastrophe climatique globale, une période glaciaire. Au moins pour les Etats-Unis et l’Europe du Nord. 

Les pires pronostics semblent se réaliser: le Gulf Stream, le courant océanique qui apporte de la chaleur en Europe et en Amérique du Nord, ralentit effectivement. Et il pourrait s’arrêter complètement. Des symptômes alarmants du cataclysme qui s’avance ont été découverts par le climatologue Niklas Boers, qui représente trois organisations scientifiques: l’Université libre de Berlin (département de mathématiques et d’informatique), l’Institut de recherche de Potsdam sur les effets du changement climatique et l’Université d’Exeter (département de mathématiques, Global Systems Institute). 

Lire la suite

La modification artificielle du ciel

La modification artificielle du ciel

Bonjour, ayant remarqué que l’éclaircissement de cette question stagne de façon presque atemporelle et anticipant qu’avec la crise actuelle ce n’est pas près de changer, voici tout-de-même quelques pistes de réflexion sur un sujet qui, laissé à l’abandon, pourrait bel et bien nous exploser à tous à la figure dans un jour pas si lointain : il s’agit de la modification artificielle du ciel, officiellement en rapport avec la lutte contre le réchauffement climatique ; bien qu’il existe également des théories officieuses d’après lesquelles le but recherché serait d’ordre militaire et consisterait en une modification de la propagation des ondes radiophoniques (nous ne traiterons pas ici de ces dernières théories mais seulement de la version officielle qui résulte déjà suffisamment croustillante pour un premier abord). Voici donc quelques citations extraites d’articles visant à titiller la curiosité d’un lecteur raisonnable.

 » asperger le ciel de produits chimiques et de microparticules réfléchissantes, capables de repousser le rayonnement solaire et de refroidir la planète « 

La tentazione della geoingegneria si fa strada a Washington

 » L’ensemencement des nuages modifie la quantité et le type de précipitations, principalement la pluie, en dispersant des produits chimiques, tels que l’iodure d’argent ou l’azote liquide, qui agissent comme des agents de condensation dans les nuages. « 

Meteo: PIOGGIA ARTIFICIALE. Ora è ufficiale proviamo a modificare il TEMPO!

 » Les aérosols sulfatés que l’on voudrait développer, afin d’augmenter la capacité de l’atmosphère à réfléchir la lumière solaire, reproduisent un processus qui se produit naturellement lors des éruptions volcaniques. « 

Geoingegneria: un rischio per miliardi di persone

 » les aérosols stratosphériques, qui sont fabriqués en injectant des nanoparticules métalliques (aluminium et baryum) dans l’atmosphère pour augmenter sa capacité à réfléchir le rayonnement solaire et réduire la température à la surface du globe « 

La geoingegneria non è matura, sul clima serve un accordo politico

 » Les « nuages artificiels » proviennent de l’accumulation de polluants et reflètent une partie de l’énergie solaire. « 

Nuvole artificiali più riflettenti, il piano B della geoingegneria

 » un avion s’envole pour cibler les nuages situés à 5.000 mètres d’altitude. L’engin les ‘asperge’ d’une solution d’acétone et d’iodure d’argent, préparée par le secrétariat de l’Agriculture. « 

https://fr.businessam.be/le-mexique-modifie-la-meteo-via-son-armee-pour-lutter-contre-la-secheresse/? » le principal enjeu reste le coût relativement faible de ces solutions, qui permettrait leur application incontrôlée par une multitude de pays. « 

Si torna a parlare di geoingegneria contro il riscaldamento globale

Voici maintenant un exemple historique croustillant qui nous donne un aperçu des capacités et de la mentalité des décideurs politiques : https://lesbrindherbes.org/2013/10/25/operation-lac-epandage-de-zinc-et-de-cadmium-sur-la-population-en-1959/?

Enfin, pour celles et ceux qui voudraient creuser un peu plus le sujet, voici une documentation un peu plus technique :

https://royalsociety.org/~/media/Royal_Society_Content/policy/publications/2009/8693.pdf? PARAGRAPHE 3. 3. 2 et 3. 3. 3 (PAGES 27-32)

https://www.nap.edu/catalog/18988/climate-intervention-reflecting-sunlight-to-cool-earth? Dossier payant de 2015, mais je le mets pour dire que si les « savants » officiels consacrent 280 pages à la question, c’est que ça doit être également considéré très sérieusement par les pouvoirs publics.

Et enfin un petit article qui sert un peu de résumé : https://www.nationalgeographic.com/science/article/150210-national-academy-geoengineering-report-climate-change-environment? un peu avant le milieu de la page, voici la traduction :

« Bloquer le soleil

Le deuxième rapport du NRC publié aujourd’hui expose l’idée, bien plus délicate, d’augmenter l’albédo de la planète – sa réflectivité – afin que davantage de lumière solaire soit renvoyée dans l’espace.

Un exemple de cette approche consisterait à utiliser des avions volant à haute altitude pour injecter des particules de sulfate dans la stratosphère, imitant ainsi les effets de volcans comme le mont Pinatubo, dont l’éruption massive en 1991 a refroidi la planète d’environ un degré Fahrenheit.

Bien que ce type de géo-ingénierie soit beaucoup moins coûteux que l’élimination du CO₂, selon le rapport du NRC, il ne résoudrait pas le problème sous-jacent : l’accumulation de CO₂ dans l’atmosphère. Cela n’empêcherait pas non plus les océans de s’acidifier en absorbant le CO₂.

Qui plus est, tout projet visant à augmenter la réflectivité de la Terre présenterait d’énormes risques écologiques et politiques inconnus, selon le rapport. S’il était réalisé comme alternative à la réduction des émissions de CO₂, il devrait l’être pour toujours, car un réchauffement climatique catastrophique pourrait s’ensuivre s’il était interrompu.

« Ce n’est pas prêt pour le prime time », a déclaré Doney. « Le comité recommande fortement de ne pas aller de l’avant pour le moment ».

Néanmoins, le comité a recommandé avec prudence de prendre des mesures pour mener des recherches approfondies sur le sujet, appelant à une discussion globale sur la définition des paramètres de recherche.

En cas d’urgence, comme une famine mondiale massive, un moyen de refroidir rapidement la planète pourrait être nécessaire pour offrir un sursis temporaire. Les États rebelles pourraient également décider d’essayer de le faire eux-mêmes, ce qui exigerait que les scientifiques traditionnels comprennent suffisamment bien les conséquences potentielles pour recommander une réponse.

« L’idée me terrifie », a déclaré Ray Pierrehumbert, membre du comité et climatologue de l’université de Chicago. « Mais même si nous pensons tous que c’est une très, très mauvaise idée, il y a toujours de bonnes raisons de vouloir en savoir plus. » «

Xelnaga

Fit for 55 – Le Pacte vert européen et l’effondrement industriel de l’Europe

Le peuple, aveuglé par le chiffon rouge « covid19 », ses variants et, les mesures totalitaires qui l’accompagnent, n’en sont qu’aux prémices de la destruction de leur mode de vie qui s’annonce, au nom de l’idéologie du « réchauffement climatique » et des mesures qui se veulent, et se disent « vertes ». Tout est déjà planifié. Une fois le peuple piqouzé, mâté et assagit, les choses sérieuses pourront commencer. Cette transition, voulue par les non élus de Bruxelles et leurs affidés, ne sera sûrement pas une partie de plaisir.

Par F. William Engdahl via Mondialisation.ca

L’une des rares déclarations honnêtes de Bill Gates a été sa remarque, début 2021, selon laquelle si vous pensez que les mesures du Covid sont mauvaises, attendez les mesures pour le réchauffement climatique. L’Union européenne est en train d’imposer, de haut en bas, les mesures les plus draconiennes à ce jour, qui détruiront effectivement l’industrie moderne à travers le visage des 27 États de l’Union européenne.

Lire la suite

En catimini, le gouvernement facilite l’abattage des arbres d’alignement

Source REPORTERRE

Débattue actuellement au Sénat, la loi 4D sur la décentralisation contient une disposition qui enrage les écologistes : la simplification de l’abattage des arbres d’alignement, qui bordent nos routes et nos boulevards. La raison? Ils gênent la construction d’infrastructures.

Que le temps où un président de la République vantait la beauté des arbres semble loin. En 1970, dans une lettre à son Premier ministre, George Pompidou regrettait que «les arbres n’aient pas de défenseurs» et qu’ils se fassent «détruire systématiquement» dans «une profonde indifférence»«La France n’est pas faite uniquement pour permettre aux Français de circuler en voiture, et, quelle que soit l’importance des problèmes de sécurité routière, cela ne doit pas aboutir à défigurer son paysage», écrivait-il avant d’appeler à «sauvegarder tous les arbres plantés en bord de routes».

Lire la suite

Prévisions apocalyptiques et autres fantasmes..

Merci à mon correspondant

Par Jacques Henry via réseau-International

La dernière version « fuitée » du rapport de l’IPCC fait état d’une montée catastrophique du niveau des océans, d’une augmentation délirante de la température moyenne de la planète Terre et de toute une série de catastrophes, disparition totale (ou presque) des coraux, sécheresses, typhons et autres cyclones, incendies, canicules (à croire que ce qui se passe dans les États de Washington et de British Columbia arrive à point nommé), famines, épidémies, invasions de criquets, etc …

Lire la suite
1 2 3 23