Comprendre la crise des carburants maritimes..

On se pose des questions sur le fuel, surtout que les résidus après raffinage, lourds et ultra polluants servent au trafic maritime. Petite explication sur ces carburants. Partagez ! Volti

******

Auteur Philippe Gauthier via Liliane Held Khawam

Pétrole bitumineux Alberta, Canada. © Jiri Rezac / Greenpeace

La nouvelle norme internationale sur les carburants maritimes est l’un des plus grands défis jamais affrontés par l’industrie pétrolière. Les raffineries ne sont pas prêtes à fournir les quantités voulues de carburant à faible teneur en soufre et ne savent pas que faire des quantités croissantes de brut fortement soufré qui arrive sur le marché. En fait, le carburant diesel pourrait venir à manquer, avec d’importantes répercussions sur les prix de toute la chaîne des produits pétroliers, y compris l’essence. Portrait d’une crise annoncée.

Lire la suite

Pollution aux particules fines : comment la RATP met en danger la santé des travailleurs et des usagers..

Existe-il un endroit non pollué ? La question est posée. Quant à la solution, elle dépend d’un changement drastique de tous les acteurs. Nous n’avons pas de planète de rechange. Partagez ! Volti

******

Auteur Nolwenn Weiler pour Bastamag

Dans le métro, ses quais, ses couloirs, l’air est chargé en particules fines. En cause : la pollution du trafic routier qui s’engouffre dans les tunnels, les systèmes de freinage des trains, ou encore les outils utilisés pour les travaux de maintenance, qui fonctionnent au diesel. Conséquence : cinq millions d’usagers respirent quotidiennement des niveaux élevés de particules fines, et une surmortalité chez certains travailleurs, plus exposés que les passagers. Les poseurs de voie, souvent des sous-traitants, sont les plus touchés. La RATP, parfaitement au courant de la situation, ne semble pas pressée d’agir, malgré les mises en garde de différentes autorités sanitaires et des syndicats. Enquête. Lire la suite

Vers un climat artificiel. Vidéo, par LHK..

Plutôt que de réfléchir à des solutions moins destructrices, d’aller vers une décroissance en douceur, on continue à saccager, à taxer le peuple, en occultant les conséquences à long terme et en construisant des systèmes hors de prix, pour camoufler les conséquences du toujours plus. Tout cela au nom du profit, de la mondialisation sans régulation. Il y a les 1% adorateurs de Mammon, qui engrangent des milliards avec des bénéfices indécents et, les 99%, qui risquent de mourir de faim et de soif, si ce n’est étouffés par manque d’air pur, sans oublier la biodiversité, qui paie le prix fort en silence. Et on nous parle de dénatalité dans nos pays « riches » ? Mettre des enfants au monde pour leur laisser cet héritage empoisonné, relève de  l’inconscience. Partagez ! Volti

******

Liliane Held Khawam

6 minutes pour comprendre comment le rapport supplémentaire du GIEC d’octobre 2018 en vue de la Cop 24 engage les États vers la bio-industrie et légitime ainsi le virage vers la géo-ingénierie.

Lire la suite

Grève pour le climat – LAUSANNE – 2019 par Alexandre Salama..

Avec tout ce qu’il y a à changer et au vu de l’immobilisme de la part de tous les gouvernements, le seul constat qui s’impose, c’est de virer ce système ultralibéral et capitaliste qui ne détruit pas que des vies, mais aussi la planète. Partagez ! Volti

Retour en vidéo sur la première @Grève du Climat – Suisse avec 10’000 élèves dans les rue de Lausanne à manifester. En réponse à nos gouvernements qui refusent d’agir, la jeunesse se mobilise et appelle à un état d’urgence climatique. Prochaines étapes: Manifestation pour le climat – Lausanne le 2 février et une grève internationale le 15 mars. Alexandre Salama. Lire la suite

Dématérialisation numérique, le grand bluff ! Par Mondialisation.org..

Quand on nous parle de protection du climat, c’est un mensonge éhonté. Rien ne pourra être fait de concret si on continue sur la voie du toujours plus, et, si on étend les objets connectés et leur utilisation boulimique en matériaux rares, dont l’extraction pose de vrais problèmes tant humains que pour la biodiversité.. Ça chauffe et on continue d’alimenter la chaudière. Partagez ! Volti

******

Source Mr Mondialisation via Liliane Held Khawam

Le bilan doit être acté : la transition numérique ne tient toujours pas ses promesses en ce qui concerne la protection du climat et la transition écologique. Pire, ce qui est parfois improprement nommé « dématérialisation » de l’économie conduit en réalité à une augmentation importante des gaz à effet de serre et des activités extractives. Externalisée loin des yeux de l’utilisateur, elle échappe facilement à notre raisonnement. La consommation énergétique du numérique dans le monde augmente d’environ 9% par an, s’inquiètent ainsi les auteurs du rapport Pour une sobriété numérique dirigé par Hugues Ferreboeuf et commandé par le think tank The Shift Project. Lire la suite

Ces douze projets très polluants financés par l’État grâce à nos cotisations retraites et notre épargne…

Voilà ce que fait de notre argent la « vert-tueuse macronie », qui voulait nous faire payer la soi-disant pollution par nos diesels ? Mais quel scandale ! Partagez ! Volti

******

Auteurs Barnabé Binctin, Olivier Petitjean pour BastaMag

Illustration

 

Quand une mine de charbon géante engloutit un village en Allemagne, quand des Amérindiens sont chassés de leurs terres par un oléoduc, quand les compagnies pétrolières s’attaquent à l’Arctique, quand des millions de tonnes de CO2 supplémentaires s’apprêtent à être répandues dans l’atmosphère, c’est un peu, et bien malgré nous, grâce à notre argent. Voici douze projets méga-polluants dans lesquels l’Etat investit une partie de notre épargne et de nos cotisations retraites. Pour que la finance soit au service de « l’action climat », comme le souhaite Emmanuel Macron, il y a encore du travail !

Lire la suite

Climat : Les cinq questions auxquelles doit répondre la politique sur le réchauffement climatique..

Les scientifiques toujours aussi divisés sur le « réchauffement » climatique. Est-ce l’homme le responsable, comme on veut nous le faire croire et le lui faire payer ? Le Professeur Roy Spencer climatologue nous donne son avis. Partagez ! Volti

******

Source et traduction  Résistance71 via Aphadolie

Titre Original : Escroquerie du Réchauffement Climatique Anthropique: Les 5 questions qui tuent (Pr. Roy Spencer, climatologue) Les cinq questions qui doivent être répondues par la politique sur le réchauffement climatique.

Article original en anglais

Ce n’est un secret pour personne que je doute que l’augmentation du CO2 dans l’atmosphère aura suffisamment d’effets négatifs sur l’environnement planétaire pour justifier l’énorme coût pour l’humanité de réduire substantiellement ces effets. Notez bien que cette prise de position possède deux composants, un scientifique et un concernant la politique énergétique. En fait, avec le “verdissement global”, nous devrions considérer la possibilité des bénéfices nets pour l’humanité. Lire la suite

Quand les ménages financent la transition écologique alors que les gros pollueurs en sont exonérés…

Article qui remet en perspective, l’arnaque des taxes pour le climat, alors que les plus gros pollueurs sont pratiquement exonérés, au nom de la compétitivité. Arrêter de vouloir faire toujours plus de profits au détriment de la planète et faire la part belle aux plus gros pollueurs. Ça devient urgent. Partagez ! Volti

******

Sophie Chapelle pour BastaMag

Emmanuel Macron a finalement décidé d’annuler pour l’année 2019 l’augmentation des taxes sur le carburant initialement prévue, dont seulement une infime part était directement fléchée vers le financement de la transition énergétique. La fiscalité écologique est-elle pour autant redevenue plus juste ? Celle-ci reste très largement supportée par les ménages, tandis que les utilisateurs de kérosène, du très polluant fioul lourd, ainsi que les principaux grands secteurs industriels français, en restent très largement exonérés. La séquence actuelle illustre parfaitement l’impasse d’une transition écologique sans véritable justice sociale et fiscale, ni nouvelles manières de produire, de voyager et de construire. Lire la suite

Ras le Bol des artistes bobos !

 

Pendant que les CRS sous les ordres du général Castaner bastonnent et énucléent à tour de bras les Gilets Jaunes, nos gentils artistes bobos, Marion Cotillard, Juliette Binoche, Abd al Malik, Elie Semoun et une trentaine de personnalités de tous horizons se mobilisent avec quatre associations pour assigner l’État français en justice pour inaction face aux changements climatiques. *1

J’en reste pantois. Outre le fait qu’on est loin d’être le pays le plus polluant de la planète, ces braves artistes voyagent en avion, en hélicoptère, en bateau… À cheval, rarement. Évidemment notre ancien Ministre de pacotille écologique, Nicolas Hulot, approuve la mobilisation. Rien d’étonnant. Il voyage en 4X4 et en hélico, a envahit le marché avec des produits Ushuaïa plombés aux produits chimiques, et il s’est barré au bout d’un an de son poste parce qu’un chasseur l’avait dans sa ligne de mire. Affligeant. Lire la suite

Lettre ouverte à Emmanuel Macron. Le racket sur les carburants va-t-il réellement servir à l’écologie?..

On ne sait si le Jupit-es-rien, lit toutes les missives qui lui sont adressées, mais il devrait, il paraîtrait moins ridicule avec ses soi-disant actions climato-racketo-écolo. Sa foi en lui-même est tellement grande que, tel Icare, la chute qui s’annonce va précipiter ce Narcisse, dans les limbes de la petite histoire, à moins que ce ne soit dans ses poubelles. Partagez ! Volti

******

Mon bien cher Manu,

J’espère que tu ne t’offusqueras pas trop du ton familier de cette lettre mais c‘est plus fort que moi. Comme je pourrais être ton paternel vu que j’ai à peu près l’âge de Brigitte, ta pimpante épouse qui te tutoie sans aucun doute, je ne vois aucune objection à te tutoyer aussi.

Tu essaies de nous faire croire que ton gouvernement prend des mesures pour sauver la planète du périlleux réchauffement qui nous menace et ou du moins de faire un (très très) petit pas exemplaire dans cette direction mais je te le dit tout net : d’abord, personne ne croit que ton racket sur les carburants va réellement servir à l’écologie et ensuite, ces mesures contre la pollution sont tout-à-fait inutiles.

Le processus de réchauffement climatique est enclenché et rien ne pourra l’arrêter. Quand le Titanic coule, il ne sert à rien d’écoper avec des cuillères à soupe. Lire la suite

1 2 3 4 5 8