« L’effondrement a déjà commencé. Pénurie de médicaments. Série de l’été » L’édito de Charles SANNAT…

Ce que Charles appelle pudiquement un « série » est en passe de devenir une saga récurrente, car de plus en plus de choses vont être déclarées en « pénurie » et la raison est bien exposée dans l’article de ce matin. « Il est déjà trop tard mais, tout n’est pas perdu. Préparez vous« . Tout n’est pas perdu si on revient à un peu plus de conscience, que l’on cesse de détruire les outils de production. En faisant de la mondialisation, de la loi de l’offre et de la demande, la maîtresse suprême de la distribution des biens et services, ça donne le privilège au capital, à la spéculation, au détriment des besoins fondamentaux, que sont la nourriture, la santé, le logement etc.. que tout état doit à son peuple mais s’abstient de faire. Cette caste mondialiste ne vit que par et pour le fric, avec la complicité des politiques traîtres qui eux, ne manquent de rien et vivent sur la détresse de ceux qu’ils sont censé protéger. À force d’y aller par petites doses, le peuple est mithridatisé et ne réagit que trop mollement à cette dictature des marchés, sans se rendre compte que ça n’est que le début. Partagez ! Volti

******

Charles Sannat pour Insolentiae

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Comment sera la prochaine crise ?

Elle sera pire, certains disent même 30 fois pire que celle de 2008, ce qui veut tout dire mais surtout rien dire…

Dans mon dernier Vrai JT de l’éco je vous partageais ma conviction que la prochaine crise ne sera pas financière mais monétaire.

Doit-on avoir « peur » ?

Bien évidemment non, parler ici d’effondrement, ce n’est en aucun cas parler de la fin du monde, mais de l’effondrement du système que nous avons connu. Cet effondrement je vais vous démontrer consciencieusement tout au long du mois de juillet qu’il a déjà commencé, ce qui vous permettra de profiter pleinement et savoureusement de ce qui devrait s’apparenter à l’un de vos derniers étés de vacances insouciantes ! Profitez-en mes amis, tout ce qui est pris, n’est plus à prendre !! Je vais vous égayer l’été moi!!

Je voulais aujourd’hui vous parler des médicaments.

Plus précisément de la pénurie de médicament.

La cortisone, comme vous en avez sans doute entendu parler dans vos JT de propagande du 20 heures, manque, mais ce n’est pas les seuls médicaments manquants !

Ma chère et tendre épouse qui a besoin chaque mois d’un médicament « rare » est en pénurie depuis 2 mois. Personne ne lui en trouve. La pharmacienne avait dégoté le mois dernier un dernier tube dosé en 20 mg. Elle doit prendre du 5… Comme les cheveux, on coupe les comprimés en 4.

Pays du tiers monde ?

Non…

France 2019 !

Ce médicament existe ailleurs, mais nettement plus cher. La Sécu ne veut pas le rembourser et le payer plus cher, les laboratoires ne livrent plus la France et vendent au plus offrant.

Dure loi de l’offre et du marché.

Buzin peut raconter toutes les carabistouilles qu’elle veut devant les caméras de télé, je vais vous dire exactement ce qu’il se passe, et pourquoi, comme en Grèce, vous allez devoir payer vos médicaments, vous allez devoir faire du marché noir, comme je dois le faire pour trouver les comprimés de ma femme.

Vous achèterez à l’étranger, et vous paierez le prix fort. Logique. La santé n’a pas de prix si vous avez encore un peu d’argent.

Les labos le savent.

Nous avons créé un monde mondialisé.

Nous avons fermé nos labo ici.

Nous avons laissé délocaliser toute notre production de médicaments dans le cadre d’une mondialisation crétine frisant la haute trahison.

Résultat ?

Il n’y a plus de médicaments en France.

Chaque jour la pénurie s’aggrave parce que les labo se livrent à une guerre des prix contre les Etats !

Alors il y a une solution très simple.

Tout d’abord il y a un constat.

La santé de nos concitoyens ne se négocie pas. C’est ce que l’on appelle les intérêts supérieurs de la Nation, de la France que de s’occuper et d’assurer le bien-être des siens.

La solution est la même qu’en Afrique du sud et « l’affaire Prétoria ».

Au début des années 2000 l’Afrique du Sud, face au Sida, a décidé que les brevets ne pouvaient pas empêcher la vie… et que s’il fallait fabriquer soi-même les médicaments plutôt que de les acheter à un tel prix que les gens ne pouvaient pas y avoir accès, alors, on ne pouvait pas opposer la propriété industrielle et les brevets !

La pénurie de médicaments actuelle est également un pavé dans la marre de ceux qui pensent que les privatisations sont l’alpha et l’oméga, que tout peut être livré aux puissances du saint-marché auto-régulateur et efficient…

Les dangers des privatisations c’est la pénurie de médicaments !

Si les Etats ne sont pas, par nature vertueux, les entreprises privées ne le sont pas plus. Leur raison d’être, leur logique même, est l’accumulation de profits. C’est normal, c’est logique. Mais cela a des conséquences, comme le fait de ne pas livrer la France quand les Etats-Unis achètent plus cher.

Cette pénurie de médicaments ne sera pas unique. Elle est en train de s’étendre à d’autres secteurs, pour exactement les mêmes raisons. Le marché

La mondialisation.

Le plus offrant.

Souvenez-vous de vos rayons de beurre vide et de la pénurie de beurre en France pas parce que nous n’en produisons pas, mais parce que l’on préfère le vendre à l’étranger.

Souvenez vous de l’histoire du lait pour bébé et la Chine qui installe ses usines de poudre de lait en France. La vache normande alimente le nourrisson chinois. Il nous faut payer plus cher notre lait.

Souvenez-vous du bois et du chêne français qui part en Chine et menace la filière bois, enfin ce qu’il en reste en France ?

Il y a un point commun à tout cela !

Enfin plusieurs, mais un grand, un immense.

Il n’y a plus assez de ressources pour satisfaire la demande de tous à des prix modérés, donc les prix montent.

Il n’y a de pénurie que dans des marchés en tension.

Cela veut dire que nous y sommes mes amis.

Il n’y en a plus assez pour tout le monde.

Regardez le tableau d’ensemble. Il n’y a pas « une » pénurie de médicaments, mais une pénurie générale dans les ressources matérialisée par des prix en hausse et le fait qu’il n’y en ait plus pour tout le monde tout le temps !

L’effondrement a déjà commencé et ces pénuries vous matérialisent cet effondrement.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

Voir aussi :

Aviation, pollution et voyage de riches !
Les risques vus… par la Banque de France !
Pollution du transport maritime. Le cargo made in France à voiles…
I love (plus du tout) Paris… et sa Porte de la Chapelle

Une industrie dopée au glyphosate détruit les forêts du sud-est canadien..

Il est partout, même dans nos urines via les végétaux traités et consommés. Le bio n’y échappe semble t-il pas. Martin mange bio, il a pourtant 31 fois le taux autorisé de glyphosate dans ses urines. Et ce poison détruit les arbres au Canada. Partagez ! Volti

******

Par Rémy Bourdillon (Reporterre)

Une forêt près du village francophone de Kedgwick, au Nouveau-Brunswick. Rémy Bourdillon / ©Reporterre/ **Quelle misère de voir ça ! **

Pourquoi la population de chevreuil a-t-elle dégringolé dans le Nouveau-Brunswick ? Les habitants de cette province canadienne ont la réponse : l’épandage de glyphosate sur les forêts publiques. Leur lutte, écrasée par un conglomérat puissant, est ardue.

____________

Kedgwick (Nouveau-Brunswick, Canada), reportage

Dans le coin du village francophone de Kedgwick, situé non loin de la frontière du Québec, les coupes à blanc ne sont pas difficiles à trouver : il suffit de monter dans le pick-up d’André Arpin. En suivant un chemin forestier qui débute près de son entreprise de location de canots, on tombe au bout de quelques minutes sur de grandes superficies rasées par l’industrie forestière, où l’on est saisi d’un sentiment de désolation. Mais ce qui fâche le plus cet homme pourtant affable, c’est ce qui se passe ensuite, lorsqu’un hélicoptère vient épandre de l’herbicide sur ces zones. « Ils arrivent et ne se préoccupent de rien : des travailleurs forestiers se sont déjà fait arroser par ici… »

Lire la suite

La fibre optique : l’alternative saine au rayonnement de téléphonie mobile..

Les articles sur la dangerosité réelle des ondes électromagnétiques, dont nous allons être inondés dans un futur proche, vous a fait réagir. Françoise G, inquiète comme nous tous de cette prolifération, nous propose une alternative avec la fibre optique, sans rayonnement, inoffensive pour l’humain et l’environnement, rapide et fiable. S’il en est ainsi, pourquoi privilégier la 5G et plus tard la 6G ? Vous avez une idée du pourquoi de la chose ? Partagez ! Volti

******

Source Kla.Tv

Câbles fibre optique/Pixabay

Une alternative à la technologie nuisible de la téléphonie mobile est l’expansion du câble à fibre optique, qui est totalement inoffensive pour notre santé. Où en est l’Allemagne par rapport à d’autres pays en ce qui concerne cette expansion ?

Lire la suite

Interview téléphonique avec Barrie Trower, spécialiste des ondes millimétriques.

« La vente aux enchères des fréquences 5G en Allemagne a commencé. Barrie Trower, ancien expert en armes à ondes millimétriques de la Royal Navy, parle dans un entretien téléphonique avec Klagemauer.TV de la guerre avec les ondes millimétriques, qui sont utilisées depuis 1949. Vous voyez ici la première partie de l’interview. » Merci Françoise G. Partagez ! Volti

******

Source Kla.Tv

Partie 1 : Destruction de l’homme, des animaux et de la nature par les rayonnements 5G

Source Kla.TV

Voir : La fibre optique : l’alternative saine au rayonnement de téléphonie mobile

Voir la partie 2 chez Crashdebug qui sera publiée dans la matinée

La loi Élan a discrètement supprimé la protection face aux antennes-relais..

Plus rien n’étonne dans cette macronie, à la solde du capital, au détriment de la santé et du principe de précaution pourtant élémentaire. Merci Françoise G.Partagez ! Volti

******

Par Laurence Abeille pour Reporterre

L’article 62 de la loi Élan, adoptée mardi, met fin à des dispositifs de la loi Abeille qui permettaient un contrôle de l’implantation des antennes-relais. L’autrice de cette tribune, à l’origine de la loi de 2015, explique comment la « Macronie » a sacrifié l’intérêt général aux intérêts particuliers.

_____________

Laurence Abeille a été députée écologiste du Val-de-Marne lors de la mandature 2012-2017. Elle est à l’origine de la proposition de loi « relative à la sobriété, à la transparence, à l’information et à la concertation en matière d’exposition aux ondes électromagnétiques » adoptée en janvier 2015 et qui porte son nom.

Lire la suite

Des soignantes sont obligées de travailler en sous-effectif dans un Ehpad, leur direction les sanctionne..

Il y a une question qui chiffonne depuis un moment. Depuis 2004 une journée de travail solidaire est imposée à tous les salariés.  » Depuis sa mise en place en 2004, le montant total versé pour l’autonomie des personnes âgées et dépendantes a dépassé les 33 milliards d’euros. » Il est dit dans l’article : La majeure partie de cette contribution finance des établissements spécialisés (maisons de retraite, instituts pour handicapés » (Article de 2018). Serait-il possible de savoir pourquoi nos anciens, sont toujours en détresse et pourquoi les Ehpad sont en crise perpétuelle de personnels soignants. Où passe vraiment tout cet argent ?? S’acheminerait-on vers la privatisation des établissements ? Partagez ! Volti

******

par Rachel Knaebel pour BastaMag

Sophie est aide médico-psychologique dans un établissement pour personnes âgées (Ehpad). Une veille de Noël, elle et ses collègues soignantes apprennent qu’elles seront en sous-effectif pour s’occuper des résidents et sont invitées par leur hiérarchie à faire « au mieux ». Un an plus tard, elles sont sanctionnées et rétrogradées par leur direction. Voici pourquoi.

« Je vais voir l’effet de la sanction sur mon bulletin de salaire de juin. Ce n’était déjà pas beaucoup ce que je gagne, ce sera encore un peu plus difficile. » Sophie Dufaud est aide médico-psychologique (AMP) dans un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) à Riantec, dans le Morbihan. L’établissement dépend de l’hôpital de la commune. Sophie y travaille depuis 1992. « J’ai commencé comme agent de service hospitalier, puis j’ai suivi la formation pour devenir aide médico-psychologique », rapporte-t-elle.

Lire la suite

Comment des pesticides interdits en Europe se retrouvent dans nos jus, notre café et nos assiettes via le Brésil.. par BastaMag..

Mondialisation mercantile et hypocrisie à tous les étages. Nous sommes empoisonnés à l’insu de notre plein gré car, nous achetons les denrées en provenance du Brésil qui utilise des poisons interdits en Europe mais, vendus par des labos européens. Avec l’importation des produits brésiliens, nous ingérons par retour, ces poisons. C’est hypocrite et criminel. Encore la priorité donnée à l’argent au détriment de la santé. Vous savez ce qu’il vous reste à faire, n’achetez pas de produits venus du Brésil. C’est au porte-feuille qu’il faut s’en prendre pour faire changer les choses et, vu l’appétit grandissant pour faire toujours plus de bénéfices, ça peut influencer. Faire circuler, il y a encore trop de clients ignorants de ce scandale. Vous voyez la finalité de ces traités de libre échange ? Partagez ! Volti

******

Par Guy Pichard avec Rachel Knaebel pour BastaMag

Illustration

Champion du monde de la consommation de pesticides, le Brésil semble vouloir conserver son titre si peu honorifique avec le président Bolsonaro aux commandes. Le consommateur européen pourrait regarder cela de loin, se pensant à l’abri derrière les normes sanitaires plus restrictives de son continent. En fait, cela nous concerne aussi directement. Car des pesticides interdits en Europe continuent d’y être fabriqués puis sont exportés vers le Brésil, qui nous les renvoie ensuite parmi les tonnes de soja, de café, de raisin, ou d’oranges importées chaque année du Brésil vers la France et le reste de l’Europe. Explications.

Lire la suite

Pour l’UE la 5G est une nécessité, pas un choix..

Le combat va être rude et pas gagné pour refuser la cinquième générations du numérique. Les bains d’ondes nocives rivaliseront avec les bains de soleil tout aussi nocifs. Insensée cette idéologie, cette croyance au tout connecté. Faire des villes inondées de cette technologie est irresponsable. Où vont bien pouvoir se réfugier, les sensibles aux OEM (enfin reconnus par la justice) ? Tout cela sera possible grâce aux « smart grids » ces compteurs « intelligents » que beaucoup refusent, autrement dit aux Linky. À noter, « Toutes les villes seront couvertes ainsi que toutes les grandes voies de transport à des fins commerciale pour 2020 et 2025« . La santé, la planète n’est pas une priorité, le fric oui! Tous dans le « Big-Data » pour vous proposer ce qu’il y a de mieux. Selon certains, des essais auraient tué des centaines d’oiseaux, évidemment les débunkers contestent l’info de même que les alertes des scientifiques et parlent de « complotisme », alors que les ondes électromagnétiques sont classées cancérigènes probables par l’OMS. On ne peut pas compter sur les aboyeurs du gouvernement pour ne serait ce que, poser les bonnes questions. Avec un Macron à fond pour la techno, pas étonnant!! C’est fou le nombre de théories du complot, qui se sont vérifiées dans le temps. Partagez ! Volti

******

Source Key4Biz (activez les sous-titres, mais la trad n’est pas au top)

[Traduction] Pour la commission européenne, la numérisation n’est pas un choix mais une nécessité. Elle ne peut pas être arrêté, mais a besoin d’être accompagnée. Dans la vidéo ci-dessous à partir de 2018, le commissaire européen Peter Stuckman parle du plan concernant la 5G et l’Internet des objets. En 2013, la commission européenne a créé un partenariat public privé ( PPP) qui est une coopération entre l’UE, les entreprises de télécommunications et d’autres partenaires liés au projet 5G.

Lire la suite

Des communes tentent d’interdire localement des pesticides, malgré l’opposition de l’Etat par Bastamag..

Il y a des maires courageux mais, autant pisser dans un violon, la production intensive à besoin d’empoisonner la terre pour pouvoir vendre. Faire cesser cet empoisonnement généralisé, qui met la santé en danger n’est pas la priorité de ce gouvernement qui s’est soudainement verdit en façade, seulement en façade. Partagez ! Volti

*******

Par Sophie Chapelle pour BastaMag

38 euros d’amende pour celui ou celle qui utilise du glyphosate, qu’il soit jardinier amateur ou agriculteur. C’est l’objet de l’arrêté municipal pris le 14 juin par le maire de Boussières, une commune d’un millier d’habitants dans le Doubs. « L’utilisation de tout produit contenant du glyphosate » y est proscrit sur l’ensemble du territoire communal. Depuis le 1er janvier 2019, la loi interdit l’utilisation des pesticides de synthèse, dont le glyphosate, aux utilisateurs non professionnels. Le maire a décidé d’aller plus loin en étendant l’interdiction du glyphosate à tous les usagers. « L’État n’a pas le courage de prendre ses responsabilités, explique Bertrand Astric, le maire de Boussières. J’estime, moi, que j’ai la responsabilité de prendre des mesures pour veiller à la bonne santé de mes administrés. » [1] Lire la suite

Nuages de liens à consulter pour savoir et comprendre..

Je n’ai pas pu tous les vérifier, mais certains sont tellement d’actualité, que la recherche en sera facilité pour ceux qui veulent approfondir les sujets. Merci à Françoise G. Partagez ! Volti

******

Quoi de mieux qu’une image pour commencer..

VACCINS ET ADJUVANTS/EFFETS/TROUBLES ETC..

Censure d’un article consacré à l’aluminium vaccinal

Un article du Pr Lluis Lujan consacré à l’aluminium vaccinal chez le mouton a fait l’objet d’une censure scandaleuse, qui ne repose sur aucune base scientifique. L’omerta sur le rôle joué par l’aluminium utilisé comme adjuvant vaccinal dans la survenue de pathologies diverses se poursuit.

Les faits

Un article intitulé « Cognition et comportement chez le mouton vacciné (de manière répétée) avec des vaccins contenant un adjuvant d’aluminium ou avec un adjuvant d’aluminium seul », dont l’auteur correspondant est le Pr Lluis Lujan (Vétérinaire – Université de Saragosse – Espagne), a été accepté et publié en ligne dans Pharmacological Research (Elsevier) le 3 novembre 2018…/….

Lire la suite
1 2 3 4 5 314