Transhumanisme : Entretien avec Le Comptoir (2018) par Pièces et Main d’œuvre…

Proposé par Françoise G. Ça va très vite et les Dr Frankenstein ont beaucoup de moyens pour imposer cette horreur. Remplacer l’homme par le sur-homme ? On y va, avec la mécanisation, les guerres par « boutons interposés », les expériences de connexion cerveau/machine etc… Pièces et main d’œuvre est une mine d’or pour ceux qui s’inquiètent de la prolifération du tout connecté. (En déconnectant l’humain de la réalité) Facilitas ! diront certains, Transhumanisme, du progrès de l’inhumanité » diront d’autres. Personnellement, je pense à la fin de l’humanité telle qu’elle est, une espèce de cyborg est en route et on ne fera pas le poids, les exemples de cette « bio-technologie », ne manquent pas. Ces « choses » mi-humaine, mi-machine me font flipper et vous ? Partagez!

Pixabay

Nous avons publié à l’automne 2017 un Manifeste des Chimpanzés du futur, contre le transhumanisme (Editions Service compris), suivi de multiples réunions-débats à travers la France, et d’échanges comme celui-ci avec le site du Comptoir (http://comptoir.org/)

Le transhumanisme n’est pas une idéologie parmi d’autres, mais l’idéologie dominante de la mécanocratie, la classe dirigeante qui détient les mékhané, les moyens/machines – c’est le même mot en grec – de la puissance. Avoir, savoir, pouvoir. Lire la suite

Parution de l’ouvrage « de la gnose au transhumanisme »…

Une approche intéressante..

Voici la présentation de l’ouvrage « de la gnose au transhumanisme », fruit de cinq années de recherche passionnée sur les principales causes de la décadence du monde contemporain.

« Qu’est-ce que la Gnose, le Transhumanisme et comment remédier à ces terribles maux ? Cet ouvrage essaye de répondre à ces trois questions fondamentales à travers cinq parties distinctes et complémentaires. Lire la suite

Après le transhumanisme, voici le transdéisme ! …

Je vous laisse imaginer la « folie »….

Le titre complet de l’article: Après le transhumanisme, voici le transdéisme ! La nouvelle religion qui vénère un dieu sous forme d’intelligence artificielle.

Anthony Levandowski

L’homme par qui le scandale arrive est Anthony Levandowski, un petit génie de la cybernétique. Son nom est au cœur du litige judiciaire entre Waymo et Uber, accusé par le premier de vol de technologie autour de la voiture autonome. Lire la suite

Brancher le cerveau sur ordinateur, contrôler les pensées : au Pentagone, le DARPA passe du transhumanisme à l’esclavagisme…

Le cerveau, cet organe primordial, dont la compréhension totale de son fonctionnement, en permettrait le contrôle et, ils cherchent, ils cherchent avec l’argent des contribuables. Ça va vraiment de mal en pis, ça ne soignera personne ces recherches, ça asservira ceux qui seront dotés de ces « micro-senseurs » en faisant des marionnettes contrôlables à distance, pour leur faire exécuter Dieu sait quoi, si on extrapole les possibilités de cette technologie. Quand c’est l’armée qui étudie, ce n’est jamais innocent. Voir le projet MK-Ultra. Merci Françoise G.


Transhumanisme ou esclavagisme ? Les services de recherche du Pentagone, le DARPA, viennent de recevoir 65 millions de dollars (1 dollar US = 0,858 euro) payés par le contribuable pour mettre au point une technique permettant de connecter directement le cerveau humain à un ordinateur : le Neural engineering system design ou NESD. Lire la suite

Une profonde réflexion sur le transhumanisme…

C’est un sujet qui m’horrifie, à quoi cela peut il bien servir, d’augmenter les capacités humaines? Quels en seront les bénéficiaires? Dans quel but avouable ou pas? Quelle sera la place de ces « mi-homme/mi-machine dans la société ?  La science a fait des progrès énormes en matière de bionique, ce qui est acceptable pour soulager la souffrance et permettre une vie à peut près normale, peut il être envisagé pour un individu « normal » qui consciemment, voudra augmenter ses capacités ou performances? Vouloir jouer les Dieux tout puissants en modifiant notre être, est ce bien raisonnable? Bientôt des « Terminator »….

Le transhumanisme est un courant de pensée prenant de l’ampleur qui vise à transformer la nature humaine En s’appuyant sur la convergences de plusieurs technologies (NBIC: N pour nanotechnologies, B pour biotechnologies, I pour technologies de l’information, C pour technologies du cerveau). Lire la suite

Interview : transhumanisme et post-humain, un futurisme teinté de science-fiction ….

Il ne reste qu’à méditer sur la phrase de Mr Heudin: « Il faut en finir avec ce truc insensé qu’est la mort d’un individu« …

La course vers l’Homme augmenté est en marche. Auparavant simple fantasme, le post-humain serait, selon certains, sur le point de naître. Futura-Sciences a rencontré Jean-Claude Heudin, directeur du laboratoire de recherche de l’IIM (Institut de l’Internet et du Multimédia) afin qu’il nous parle plus en détail du transhumanisme.

Les gènes zombie se réveillent après la mort
Lire la suite

Consentons pour le transhumanisme?…

Un article de Christophe sur cette horreur (à mon avis) qu’est le transhumanisme. L’avancée de la science pour soulager les handicaps, est assez bien sans qu’il faille dépenser des milliards en recherches pour faire de l’humain un « Steeve Austin ».

L’homme qui valait 3 milliards

« Et elle fit que tous, petits et grands; riches et pauvres, libres et esclaves, reçoivent une marque dans leur main droite ou dans leur front: et qu’aucun homme ne puisse acheter ni vendre, sans avoir la marque de la Bête ou le nombre de son nom « 

Apocalypse 13 :16 et 17

Le terme de « transhumanisme » est associé à des images de science-fiction comme le clonage, le mutant génétique, le cyborg, mi-homme/mi-robot, et toutes sortes d’utopies futuristes.

Il est possible de définir le transhumanisme en quelques mots comme le projet de modifier la nature humaine durablement au point d’en sortir définitivement. Il s’agit d’aller « après » l’humain, de sorte à périmer l’espèce humaine, la rendre dépassée, obsolète.

C’est aussi la déconnexion de l’homme et de son âme, pour fusionner avec la machine.

 

Voir la suite

Source Stop-Mensonge

Voir aussi: (note: infos non vérifiées)

Résistance politique: Guerre du gaz au Levant ou une mascarade de plus… Quand Gazprom va exploiter le plus grand gisement gazier d’Israël…

Turquie. Erdogan massacre les populations kurdes

« J’ai vécu dans votre futur et ça n’a pas marché » Un ex-soviétique parle de l’UE

la Bible n’est pas un texte sacré

Ce grand rêve du transhumanisme et ce qui s’y cache

transhuman1Source de l’image: Transhumanity.net

BiTS décrypte l’actualité des cultures geek et tisse des ponts inattendus avec la culture traditionnelle, l’histoire, la sociologie ou la politique pour offrir une lecture originale du monde contemporain. Avec BiTS, « recollons les morceaux » : http://bits.arte.tv

Une première partie sur le transhumanisme :

On nous promet un humain augmenté et immortel mais la culture SF nous a depuis longtemps préparé aux questions graves que l’industrie évite de poser. Recollons les implants ensemble.

Lire la suite

Transhumanisme : du progrès de l’inhumanité…

Voilà le genre d’info, qui à le don de me faire flipper…. Je dois avoir un problème avec la technologie, ou l’imagination trop fertile, et avoir regardé Terminator, n’a pas arrangé les choses…

© Inconnu

Encore un dossier sur le transhumanisme ? Depuis deux ans, pas une semaine sans un article, une émission, un livre, un film sur le sujet. On finira par ne plus en parler, si le transhumanisme devient, comme l’ informatique, si familier qu’on ne le remarque plus. Il y a dix ans, le sujet était quasi tabou, et l’on traitait nos alertes de « complotistes » et de « catastrophistes ». En 2015, Les Echos annoncent posément « L’ère de l’homme augmenté a débuté » (1) sans heurter quiconque. Le Monde offre à cette idéologie une chronique hebdomadaire – signée Laurent Alexandre – sans plus de protestations. Le transhumanisme est aujourd’hui une option à discuter parmi d’autres. Quant à la population, c’est à peine si elle a le temps de réaliser ce qui arrive – encore moins de le penser . Or rien n’est plus urgent que de comprendre si l’on espère arrêter les ennemis de l’humain.

L’eugénisme 2.0

On doit le terme « transhumanisme » à Julian Huxley, frère d’Aldous (2) , biologiste et théoricien de l’eugénisme dans les années 1930. Après la guerre et l’industrialisation de la sélection eugéniste, J. Huxley cherche à se démarquer du nazisme. En 1957, il exhorte l’Homme à prendre en main l’évolution : « C’est en fait lui qui détermine l’orientation future de l’évolution sur cette terre. (…) Si elle le souhaite, l’espèce humaine peut se transcender (…). Nous avons besoin d’un nouveau nom pour cette nouvelle conviction. Peut – être le mot « transhumanisme » pourra-t-il convenir : l’homme demeurera l’homme, mais se transcendant en réalisant les possibilités de sa nature humaine et à leur avantage.  » Je crois en le transhumanisme  » : sitôt que cette conviction sera suffisamment partagée, l’espèce humaine se tiendra au seuil d’une nouvelle existence, aussi dissemblable de la nôtre que la nôtre l’est de celle de l’homme de Pékin. Elle accomplira enfin consciemment son véritable destin. » (3) Lire la suite

Les « frères la truelle » planchent sur le transhumanisme ….

On peut approuver la science, et ce qu’elle peut apporter comme confort au niveau médical, pour  soulager voire soigner. Mais considérer l’humain comme un objet/machine, que l’on peut améliorer sans cesse, jusqu’à reculer l’échéance fatale, qui est le cycle normal de toutes vies, c’est se prendre pour le Créateur. Toucher à l’ADN, au cerveau, se servir des nanotechnologies et autres innovations pour faire des surhommes, voilà à quoi s’emploient une catégorie de Dr Frankenstein. A terme visent ils l’immortalité?! Sergeï Brin le cofondateur de Google, porteur de la version mutée du gène LRRK2 (responsable de la maladie d’Alzheimer) est très intéressé par ces recherches et on comprend pourquoi. est ce que ces « avancées » ultra-technologiques seront mises à la disposition de l’humain lambda, ou réservées à l’élite? …

Ce samedi 30 mai, à partir de 14h, l’Hôtel de Ville de Lyon accueillera « les rencontres de la franc-maçonnerie lyonnaise 2015″. Si l’initiative en revient au Grand Orient de France, bien d’autres obédiences maçonniques y participeront, telles la GLMF (grande loge mixte de France), la GLFF (grande loge féminine de France), le Droit Humain ou encore l’OITAR (ordre initiatique et traditionnel de l’art royal). Lire la suite

1 2 3 8