Les agriculteurs passent enfin à l’attaque!

On ne peux que les soutenir, ces agriculteurs qui tentent de survivre chaque jour face à la machine à broyer européenne, le TAFTA étant la promesse d’une mise à mort implacable pour tous les petits exploitants face à des machines à profit comme la ferme des 1000 vaches, celle-là même qui s’est déjà faite épinglée pour ne pas avoir respecté les normes… Et c’est sur 2 fronts que l’attaque se déroule, à Paris, ville dans laquelle les politiciens soumis et sans courage agissent en ne travaillant pas pour la population (depuis le temps cela se saurait), mais également à Bruxelles, centre des décisions les plus iniques!

Manifestation_agriculteurs_27_avril_2010_Paris_11

Il n’y a que de cette façon que l’on peut espérer un changement radical et une amélioration de leurs conditions de vie. Autrement, ils continueront à se suicider les uns après les autres ou à abandonner le métier en permettant aux multinationales de prendre le contrôle total de notre alimentation ( c’est déjà largement le cas, hélas ). Par contre, on ne peut pas passer sous silence les techniques agricoles modernes qui sont mortifères et que l’on peut largement remplacer par les recommandations issues des travaux de Claude et Lydia Bourguignon, afin de redonner vie à la terre.


Ils sont en route. Les agriculteurs ont prévu une démonstration de force, jeudi 3 septembre, et promettent de bloquer Paris avec « plus de 1 000 tracteurs » pour exprimer leur désespoir face à l’effondrement des cours et demander des réformes de fond. Des difficultés de circulation sont à prévoir dans la capitale dès mercredi.

• Bouchons à prévoir dans la capitale. La préfecture de police de Paris invite les Franciliens à utiliser les transports en commun jeudi pour se rendre dans la capitale. Une partie des abords de la ville risquent en effet d’être bloquée par les différents cortèges. Ceux-ci vont converger, à partir de 6 heures du matin, vers la place de la Nation.

Lire la suite

Crashdebug le retour si…..

Beaucoup connaissent le site Crashdebug et le travail formidable de Folamour et Chalouette. La réouverture du site est possible, mais ils ont besoin d’aide. Merci pour eux.. Lisez l’appel de Folamour et faites tourner.

entraide

Bonjour,

Je me permets de m’adresser à vous par le biais des Moutons enragés.
Je suis le « webmaster » de Crashdebug.fr. Peut-être avez-vous connu
notre blog où nous vous  avions archivé quotidiennement l’actualité
depuis décembre 2009. Le site comportait plus de 10.000 articles, mais
l’avantage de Crashdebug, au-delà de dresser un constat, était de
proposer des solutions, malheureusement la pression avec la nouvelle
loi terroriste, et surtout la charge financière du blog nous ont
emmené à le fermer.

Or, d’après ce que j’entends autour de moi, et d’après ce que je
« ressens » de la part du discours de certains politiques, je pense que
les Français ont enfin compris que le système actuel nous menait droit
à la catastrophe. Enfin pas pour tous. Les 1% engrangent des bénéfices
exponentiels. Lire la suite

[Made in Lux] Une ferme pas comme les autres à Rollingen…

Visite d’une ferme biodynamique en direct du Luxembourg. Merci Itsmie.

Rien à voir avec les images de poules décharnées des grandes exploitations, marchant dans les excréments et les cadavres : ici, les poules ont l’air en pleine santé. Tom Kass (photo) en a près de 200, qui peuvent accéder à un vaste verger derrière le poulailler. (Photo : Alain Rischard)

À Rollingen, des vaches, veaux, cochons et autres poules ont des goûts de luxe : ils vivent dans la ferme biodynamique de Tom Kass. Une ferme qui entend rompre avec l’agriculture conventionnelle.

Cet éleveur militant veut montrer que l’agriculture, une des mamelles de l’identité luxembourgeoise, peut être réalisée «autrement», entre tradition et modernité, mais surtout dans le respect des animaux. Qui bénéficient de visiteurs aux petits soins!

Un bon paysan, dit-on, se lève avec les poules et se couche après elles. Pas de tout repos. Alors, imaginez celle de fermier militant! «Parfois, on a 60 visiteurs d’un coup. Avec toutes ces visites pédagogiques, cela fait trois mois que je suis à fond», souffle Tom Kass. Ce matin, j’ai eu un groupe de 8 jeunes qui sont venus apprendre à nourrir les animaux. Cet après-midi, j’aurai un anniversaire avec des enfants.» Avec, comme chaque jour, une ferme à faire tourner. Lire la suite

Hackez votre supermarché : Voici 11 fruits et légumes que vous ne devriez acheter qu’une seule fois dans votre vie, si vous connaissez ces astuces !

Un article extrêmement intéressant, malin, réalisable par tous pour enfin pouvoir faire chez soi du bon, du bio, et pour au final faire quelques économies forcément utiles. Car comment faire pousser chez soi, dans un petit coin certaines plantes utiles sans connaître les bases? Ce sont justement ces bases-là qui manquent, ces bases qui vont vous permettre d’avoir un peu de bio dans l’assiette sans systématiquement passer par la case commerciale, en renouvelant l’aliment. Un article tout simplement génial!

Si vous pensez que faire pousser vos propres légumes, c’est compliqué et que ça demande d’avoir un jardin, voici quelques trucs et astuces qui pourraient bien changer votre perception des choses.
Et peu importe que vous vivez en ville, dans un petit T2 sans balcon, ou que vous ayez une ferme avec 120 hectares de terres : n’importe qui peut le faire chez soi et très facilement !

Faire pousser de la salade, des carottes, même un ananas (!), ce n’est pas aussi compliqué que vous ne le pensez : il suffit de manger vos légumes comme vous le faites d’habitude, d’utiliser les restes pour les recycler… pour en faire pousser d’autres !

Du coup, plus besoin d’acheter une nouvelle fois ces aliments, ni même de vous en occuper constamment. Parce qu’ils poussent presque tout seuls et sans avoir besoin de graines !

Untitled-12-728x400

Pas besoin d’être un pro du jardinage, il faut juste suivre ces quelques étapes et prendre en compte certains facteurs pour que ça marche. Et en plus, si vous avez des enfants, ils vont certainement adorer voir ces légumes grandir !

Lire la suite

Et si nous tentions de créer un écosystème en bouteille?

Et si nous tentions nous aussi l’expérience? créer un écosystème dans une bouteille complètement fermée et hermétique? Une réussite incroyable lorsque cela fonctionne, mais que certains n’oseront pourtant pas tenter. Nous avons ici l’exemple de David Latimer qui créa sa petite bonbonne en 1960 avec une seule ouverture depuis, en 1972 pour rajouter un peu d’eau, mais voilà 47 ans que la plante vit, croit et existe dans cet environnement pourtant improbable: une bonbonne de 38 litres. Et pour ceux qui souhaiteraient connaître le nom utilisé pour définir ce type d’écosystème, c’est le « treeki ».

écosystème en bouteille

David Latimer a planté une fleur dans une bonbonne en 1960. Il ne l’a ré-ouverte qu’une seule fois en 1972 et la plante a créé son propre écosystème

David Latimer, un octogénaire britannique, a planté une plante dans une grande bouteille en 1960 et elle est encore vivante, sans qu’il n’ait eu à l’arroser régulièrement depuis qu’il a scellé le bouchon qui renferme aujourd’hui son propre écosystème.

Lorsque David Latimer a débuté ce projet, il n’était qu’un jeune homme. Il a commencé par mettre un peu de compost et seulement 15 cl d’eau dans une bonbonne de verre de 38 litres et inséré une graine de Tradescantia grâce à de petits câbles. Cette fleur que l’on appelle plus familièrement misère ou éphémère, car elle ne vit qu’une journée (la plante continuant tout de même de fleurir au cours du temps), a donc su s’épanouir sur plusieurs décennies, dans un environnement clos, s’apparentant à une serre. Lire la suite

250 sites alternatifs d’information, d’entraide, d’échanges, de consommation collaborative…

Je n’ai malheureusement pas le temps d’entretenir ce genre de liste, surtout que celle-ci est relativement colossale, 250 liens au bas mot! Il y a des chances que cette liste contienne quelques inexactitudes car depuis Novembre 2014, certains liens ont peut-être changé ou fermé, mais pour la plupart, il y a toujours de quoi faire. De plus, certains liens ne seront peut-être pas vraiment en accord avec ce que vous êtes, mais s’ils ne vous intéressent pas, ils intéresseront surement quelqu’un d’autre, cette précision étant souvent utile. Je compte sur vous pour la faire grandir et pour apporter tous les liens pouvant la compléter au cas où…

Alternative

Voici une liste de sites d’information alternative et une liste des sites d’entraide, d’alternatives à la consommation et de consommation éthique.

Le système capitaliste et ses medias corrompus ne feront jamais la promotion de ces sites, qui représentent de vraies solutions et de vraies alternatives, mais qui sont un danger pour le Capital…

Information alternative:

Sites et blogs d’information générale:

www.news360x.fr
www.24heuresactu.com
www.fawkes-news.blogspot.fr
www.bastamag.net
www.fr.sott.net
www.alterinfo.net
www.panamza.com
www.legrandsoir.info

Lire la suite

Alternatives en construction: La Pequeña Maria au Pérou

Une alternative avec un écovillage en cours de création, cela vous tente? Au moins pour s’inspirer et faire pareil un jour… Car s’il faut avancer, cela ne se fait pas au hasard, et s’inspirer de ce qui se fait déjà est important, voire capital. La Pequeña Maria est donc un projet ambitieux lancé par une association locale, voici sa présentation:

piquina maria

Les dégâts de la mondialisation, les changements climatiques de plus en plus visibles, les diverses crises économiques, politiques et sociales, parmi tant d’autres problèmes perturbent notre monde actuel.

De nombreuses personnes s’éveillent face à ces bouleversements et se demandent comment réagir concrètement.

Nous avons eu la chance de côtoyer de nombreuses cultures natives d’Amazonie. La découverte de ces cultures, de ces autres façons de vivre, nous ont donné l’espérance de continuer à croire qu’un autre monde est possible. En effet, l’union entre les techniques traditionnelles et les techniques modernes respectant l’environnement, pourraient nous amener à concevoir une façon de vivre plus saine pour notre bien et celui de nos enfants.

Nous sommes une association péruvienne, fondée le 28 novembre 2014, dont le principal objectif est la construction d’un écovillage. Lire la suite

Alternatives sans Euro, sans banques et sans État à Barcelone

Si effectivement il y a effondrement imminent du système, alors il faut des idées, des solutions, des alternatives, et du concret! Le problème, c’est que nombre de personnes n’osent pas « sauter le pas » et concrétiser leurs envies, surtout s’il n’y a pas d’exemple ayant fonctionné sur lequel s’appuyer. C’est là qu’intervient le CIC, un acronyme qui n’est non pas une banque pour le coup, mais bel et bien un système alternatif luttant contre les banques, toutes les banques, mas également contre l’Etat lui-même.

Il y a néanmoins un petit souci qui risque d’en refroidir beaucoup, le manque de légalité derrière tout cela, et les 2 mois de prison pour Enric Duran qui a emprunté 492 000 euros auprès de 39 banques sans jamais avoir remboursé pour pouvoir aller toujours plus loin dans le militantisme, et pour finir par créer la Coopérative Intégrale Catalane. À lire et à méditer tout de même…

graf-4f981

La Coopérative intégrale Catalane (CIC), initiée par le Robin des bois des banques, Enric Duran, recherché par la justice espagnole et aujourd’hui en exil, se trouve à un tournant. Forte de son succès, sa taille pose des questions d’organisation et de décentralisation. Un défi pour cette aventure extraordinaire.


Rappel de l’épisode précédent : Frauder le fisc pour faire la révolution, voilà une drôle d’idée ! Pourtant, c’est ce qu’a choisi de faire la Coopérative intégrale Catalane (CIC). Grâce au demi million d’euros détourné des caisses de l’Etat l’année dernière, ce mastodonte de l’alternative, fort de plus de deux mille membres, a soutenu des dizaines de projets dans des domaines aussi divers que l’éducation, la santé, le transport, la monnaie, le logement ou l’énergie. Leur but : créer des « services publics coopératifs » contrôlés par leurs usagers afin de se passer progressivement de l’euro, de l’Etat et des banques. Pour se financer, la coopérative s’appuie sur 700 auto-entrepreneurs (appelés socios auto-ocupados) qui rendent possible cette fraude fiscale à finalité sociale.

Lire la suite

Les Humains sont Puissants…

Et si je vous parlais d’un nouveau concept? Voilà quelques jours que je corresponds, pour être sure d’avoir bien compris le principe. J’ai demandé de l’aide à Trollzilla (merci beaucoup!) qui m’a fait part de son avis sur cette nouveauté. De quoi s’agit il? d’un site d’annonces inversées, basé sur la solidarité, l’entraide, sans but lucratif. En effet, les annonces marchandes ne sont pas autorisées, si vous prêtez, donnez, aidez, vous ne devez pas en tirer profit et donc, ne pouvez rien demander en échange.  Vous pourrez même dialoguer en visio conférence. (audio ou vidéo au choix). Êtes vous prêt à devenir acteur avec votre cœur? N’hésitez pas à poser des questions..

Img/http://www.callforteam.com

En quelques mots

Humanition, c’est un site d’annonces gratuites inversées, c’est-à-dire avec 100% de recherches, demandes ou besoins; et 0% d’offre (de services ou produits, à vendre ou à donner). Une offre n’est donc possible qu’en répondant à une annonce existante.

Tout comme les offres commerciales, les annonces portant sur un échange ne sont pas admises (un service ou produit contre un autre, etc). De même, quand une personne répond à une annonce, elle ne peut demander quelque chose en échange.

Le principe d’annonces inversées:

En résumé

Humanition n’est pas un « site catalogue » avec des offres à consulter, mais simplement le contraire. Ici, toute recherche, demande ou besoin est valorisé par le biais de trois moyens :

– En plus d’un affichage classique en mode liste, une carte permet de voir une annonce locale en permanence, de sorte qu’elle ne soit pas noyée dans une masse éventuelle d’annonces (au fil des jours), par le simple fait qu’elle soit moins récente que d’autres.

– Tous les 10 jours, les annonces arrivent à expiration automatiquement (et disparaissent de la liste et de la carte). Si une recherche est toujours d’actualité, l’annonceur peut simplement la renouveler. Dans certains cas, une annonce peut aussi rester active en permanence, si c’est urgent ou important.

– Enfin, par le simple fait qu’il n’y ait aucune offre permise, même pour des choses à donner ou à prêter.

Ne pas annoncer d’offre, mais vérifier les demandes Lire la suite

Des zadistes évacués de la ferme bio des Bouillons, près de Rouen…

Cet article, ne battra pas le record en commentaires de celui sur les « chemtrails« , pourtant, il est à mettre sous les yeux de ceux qui pensent qu’il ne se passe rien en France. Les irréductibles qui se battent contre le monopole des lobbys, ont encore du souci à se faire. Alors que l’on promeut une alimentation saine et variée, qu’il y a maints articles sur les méfaits de l’agro-industrie, de l’empoisonnement des sols, on a de cesse d’envoyer les forces de l’ordre, pour déloger ceux qui prennent des initiatives. Il y a ceux qui se réjouissent de la croissance 0, comme  le ministre des Finances, Michel Sapin, qui s’est empressé d’assurer que cette annonce «confortait» l’objectif du gouvernement, ce qu’a confirmé le Premier ministre, Manuel Valls : «Ces chiffres nous encouragent à tenir le cap», et ceux qui se bougent pour que les terres agricoles ne soient pas bétonnées,  servent pour les cultures vivrières, et non à des énièmes zones commerciales,  des parcs de loisir comme Chambaran, ou des stades, en expulsant des paysans comme Mr Layat à Decines près de Lyon.

La zone à défendre (ZAD) des Bouillons, au nord de Rouen, a été évacuée mercredi 19 août. La cinquantaine de militants qui occupaient cette ferme bio de Mont-Saint-Aignan depuis 2012, pour lui conserver son caractère agricole, ont été délogés sans heurt, à partir de 6 heures du matin par les CRS.

« Cette opération s’est déroulée dans le calme malgré la résistance décidée d’une cinquantaine d’occupants », a fait savoir par communiqué la préfecture de Seine-Maritime. L’évacuation, autorisée par une décision de justice de 2013 avait été confirmée en appel en 2014, mais n’avait jusqu’ici jamais été appliquée.

Les occupants ont été refoulés sur une petite route, à environ 200 mètres de la ferme, derrière un cordon de CRS. Au cours de la journée, ils ont pu récupérer certains véhicules, du mobilier et des bêtes. Lire la suite

1 112 113 114 115 116 153