Dépression nerveuse de masse : des millions d’américains au bord du gouffre tandis qu’une pandémie de stress ravage la société

Traduction SOTT

La population américaine représente cinq pour cent de la population mondiale, pourtant, les deux tiers des médicaments psychiatriques utilisés dans le monde entier leur sont prescrits. Si ce n’est pas un signe de menace d’effondrement de la santé mentale, nous ne savons pas ce que c’est !

En tant que médecin, je peux vous dire que le stress a atteint des niveaux pandémiques, même si beaucoup se retiennent de se l’avouer ou à leurs pairs. Notre préjugé de normalité nous empêche de prendre en compte que des dizaines de millions de personnes dans les pays occidentaux tombent comme des mouches de maladie, de dépression et d’autodestruction. Je suis tombée sur cet article de David Kupelain, à propos de la santé des Américains et je suis d’accord avec certaines des observations faites au sujet de l’état désastreux des choses :

  • une nouvelle recherche percutante des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) [Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies – NDT] montre qu’un lycéen sur cinq a été diagnostiqué aux États-Unis avec le TDAH [Trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité – NDT], et de même une nouvelle étude étendue des résidents de New York, montre, malheureusement, qu’un préadolescent sur cinq – des enfants âgés de six à douze ans – ont été médicalement diagnostiqués avec soit le TDAH, l’anxiété, la dépression ou le trouble bipolaire ;
  • une nouvelle recherche conclut que le stress rend les gens vulnérables à une maladie grave, et un nombre croissant d’études confirment maintenant que le stress chronique joue un rôle important dans la progression du cancer, le deuxième plus grand tueur du pays. Lire la suite

Des Marines et des avions de combat US en Espagne, en prévision d’une chute du régime en Algérie

Au tour de l’Algérie de tomber? Cela va dans le sens de certaines des craintes qui ont fait suite à un article du 10 février qui expliquait que pour BHL, l’Algérie devait être le pays suivant à tomber

Le gouvernement de Mariano Rajoy a autorisé diligemment les USA à déployer sur le territoire espagnol, une force d’intervention rapide, en prévision d’un chaos généralisé prévu en Algérie.

Base Espagnole Morón de la Frontera

Base Espagnole Morón de la Frontera
A la base Morón de la Frontera située à la province de Séville en Andalousie, se déploieront dans les jours qui viennent, un demi-millier d’éléments des forces spéciales, relevant du corps des Marines de l’US Navy, ainsi que 8 avions militaires américains.

Cette force d’appoint américaine, sera investie de la mission d’intervenir en Algérie, où les prémices d’un chaos généralisé se font de plus en plus précises, notamment dans le sud du pays, et à l’approche des présidentielles par lesquelles, l’actuel président Abdelaziz Bouteflika, compte s’éterniser au pouvoir en se confectionnant un scrutin le faisant succéder une 4ème fois, à lui-même.

Selon le journal londonien Al Quds Al Arabi qui a rapporté cette information, la décision espagnole d’autoriser les USA à déployer leurs forces, s’est prise inhabituellement vite.

En effet, quelques jours ont suffit à Mariano Rajoy, pour transmettre son feu vert à Washington, pour dépêcher ses forces et ses avions, témoignant ainsi par sa hâte, de l’imminence du danger couvant en Algérie, le régime pouvant tomber en désuétude à tout moment. Lire la suite

Cliodynamique: comment des mathématiciens prédisent une vague de violence intense d’ici 2020

Un seul espoir, qu’ils se trompent! Sauf qu’au vu de l’actualité, l’avenir risque de leur donner raison puisque cela rejoint les analyses et prévisions de nombre de journalistes, économistes et experts de tout poil…

L’émeute de 1831 à Queen Square, Bristol. Gravure extraite du livre Bristol Past and Present (1882) Domaine public.

Peut-on prédire les bouleversements sociétaux à venir en analysant mathématiquement ceux du passé? C’est ce que postule le professeur Peter Turchin, présenté dans Wired comme une incarnation de Hari Seldon, mathématicien psychohistorien dans plusieurs romans d’Isaac Asimov. Peter Turchin, statisticien à la frontière entre écologie et sciences sociales, est le fondateur de la cliodynamique (d’après Clio, muse grecque de l’Histoire), une discipline émergeante visant à créer des modèles mathématiques à partir de données historiques. Comme l’explique le professeur sur son site web:

«Un esprit humain “nu”, sans l’aide du formalisme mathématique et des ordinateurs, est un outil médiocre pour prédire des processus dynamiques caractérisés par des boucles de rétroactions non-linéaires [le lien de cause à effet est indirect, NDLR], ou pour comprendre des procédés complexes tels que le chaos mathématique. Lire la suite

L’Autre Monde du 01 avril 2013

François Marginean au Micro pour l’Autre Monde sur CHOQ.FM la radio officielle de l’Université du Québec à Montréal (L’UQAM)

Au programme cette semaine :

– Toutes les prédictions alarmistes des réchauffistes se sont avérées fausses entraînant le naufrage d’une pseudo-science confrontée à la réalité.

– Moyen Orient sur fond de troisième guerre mondiale qui ne dit pas son nom.

– Economie avec le fabuleux « Braquage à la Chypriote » où une nouvelle technique d’extraction du contenu des coffres-forts a été testée avec succès.

– Autres actualités mondiales en vrac.

Lire la suite

L’Utérus Artificiel : État des lieux et enjeux….

Gaaaarde à vous!!! vous sortez de la Matrice, pilule rouge ou bleue?………

 L’utérus artificiel,  c’est cette technique qui permettrait de faire se développer des embryons humains entièrement hors du corps des femmes, depuis la fécondation jusqu’à la naissance. Ce sujet n’est pas nouveau puisque déjà en 1923, John B.S Haldane, généticien anglais, inventait le terme d’« ectogenèse ».

Il ne voyait pas cette théorie comme une fiction, mais bel et bien comme un ensemble de prédictions sur l’ensemble des sciences et des techniques et particulièrement sur les sciences du vivant. Aldous Huxley, quelques années plus tard, publie Le meilleur des mondes, roman d’anticipation dystopique dans lequel il est question d’une société dans laquelle l’ectogenèse serait la normalité et constituerait un programme de conditionnement social au service d’un régime totalitaire mondial doux.

Dans cette société, les notions de famille, de père et de mère ont complètement disparu, et la sexualité, source de plaisir, est complètement dissociée de la procréation. Il est clair que les performances techniques ayant permis l’avènement de l’ectogenèse sont soutenues par des modifications sociales allant dans le même sens.  Lire la suite

Cycle solaire : un double pic ?

Article de Science@NASA de Tony Phillips traduit par Yann de Kersauzon

Il arrive quelque chose d’inattendu au Soleil. L’année 2013 était censée être l’année du cycle de 11 ans où l’activité solaire serait à son maximum. Or nous sommes indéniablement en 2013, et le soleil est relativement peu actif.

Taches solairesTaches solaires

Le nombre de taches solaires est par exemple nettement en deçà de celui recensé en 2011, et les fortes éruptions solaires se font plutôt rares depuis plusieurs mois.

Ce calme a conduit certains observateurs à se demander si les experts ne s’étaient pas trompés dans leurs prévisions. Dean Pesnell, expert en physique solaire au Goddard Space Flight Center, nous offre une tout autre explication : « Ceci est bien le maximum solaire, mais il est différent de ce à quoi nous nous attendions car sa courbe décrit un double pic », suggère-t-il.

On envisage généralement l’activité solaire comme animée d’un simple mouvement de balancier. D’un côté se trouve une période calme, pauvre en taches solaires et en éruptions, alors que de l’autre côté, le maximum solaire est une période riche en taches et en tempêtes solaires. C’est un cycle régulier qui se répète tous les 11 ans.

Cependant, la réalité est plus complexe. Depuis plusieurs siècles, les astronomes ont recensé le nombre de taches solaires et se sont aperçus que ce cycle n’est finalement pas si régulier. Tout d’abord, la durée d’un cycle peut aller de 10 à 13 ans et son amplitude peut varier. Certains maxima sont très faibles, d’autres très forts.

Pesnell nous fait part d’une autre complication : « Les deux derniers maxima solaires, aux alentours de 1989 et 2011, ne formèrent pas un pic, mais deux ». L’activité solaire augmenta, puis diminua pour ensuite remonter, constituant ainsi un mini cycle s’étalant sur environ deux ans. Lire la suite

Le pape, les Femen, la succession, et le reste…

On fait un petit tour de l’actualité avec le pape qui a décidé de s’en remettre à Dieu quand à son avenir plutôt qu’au Vatican. Commençons par les Femen, ces pétasses qui jouent du téton par provocation, elles devraient plutôt jouer du neurone, le message passe souvent mieux ainsi. Elles sont entrées dans Notre-Dame par provocation, pour faire passer un de ces message qu’il faut deviner plus qu’autre chose vu leur manière de faire. Parler du pape, ok, faire de l’humour même, d’accord, mais on ne s’attaque pas à un édifice religieux, quel qu’il soit! Et au passage, en parlant de niveau intellectuel nul et de blasphème inutile, les Pussy Riots risquent d’être bientôt citoyennes d’honneur à Paris, juste pour la petite info…

Les Femen à l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Les Femen à l’intérieur de la cathédrale Notre-Dame de Paris. (Capture d’écran)

Les militantes ont manifesté dans la cathédrale parisienne ce mardi matin contre la papauté et la position de l’Eglise sur le mariage gay.

Des cris dans tous les sens, les flashs des touristes qui crépitent dans le noir, le service d’ordre débordé qui distribue des coups de pieds et de poings à qui veut et les Femen, sonnant les nouvelles cloches de Notre-Dame de Paris, hurlant «Pope no more». Pendant une petite dizaine de minutes, à l’intérieur de la cathédrale parisienne, le mouvement féministe d’origine ukrainienne a manifesté seins nus contre l’église catholique et son opposition au mariage gay.

Profitant de l’actualité de la démission de Benoît XVI, huit Femen se sont faufilées dans la cathédrale et ont réclamé la fin de la papauté, «symbole du patriarcat», et que les «homophobes dégagent». Manifester contre une institution religieuse devient pour elles une habitude. En janvier, les Femen avaient brièvement protesté place Saint-Pierre au Vatican le jour de la grande «manif pour tous» à Paris. En Ukraine, Inna Shevchenko, l’une des leaders du mouvement, a découpé en 2011 une croix orthodoxe à la tronçonneuse en signe de soutien aux Pussy Riots, enfermées après avoir donné un concert dans une église. Lire la suite

L’Amérique est en récession. Et nous serons les prochains

Connaissez-vous la pyramide d’Exter ? Elle explique une bonne partie des circonstances économiques actuelles… et ce qu’elles pourraient devenir dans les mois qui viennent.

Les Etats-Unis sont en contraction de 0,1% au 4e trimestre 2012.

Les Etats-Unis sont en contraction de 0,1% au 4e trimestre 2012. Crédit Flickr/koocbor

La contraction surprise de l’économie américaine au dernier trimestre est un coup dur pour la « reprise mondiale ». Alors que les politiques de relance s’épuisent, la bulle obligataire devient plus menaçante.

Les Etats-Unis, dont nous attendions une croissance de 1,1% au 4e trimestre 2012, sont finalement en contraction de 0,1%. On nous avait promis un beau jouet pour Noël et ce ne fut même pas une orange. A Davos, Stanley Fisher, de la Banque centrale d’Israël, se félicitait déjà des largesses de la Fed, la prodigue banque centrale américaine. La classe politique mondiale s’esbaudissait : la-crise-est-derrière-nous-promis-promis-promis-l’austérité-c’est-fini-et-même-c’était-mal.

Hélas, derrière se retrouve vite devant ; la culbute sera pour 2013, finalement. Peut-être attendra-t-elle 2014, guère plus. Il semble que le gouvernement américain, même avec le soutien inconditionnel de la Fed, n’ait plus les muscles pour porter son économie à bout de bras.

En effet, le Bureau of Economic Analytics (BEA), équivalent américain de l’INSEE, justifie son erreur de projection par deux facteurs : la baisse des dépenses militaires américaines et les dégâts liés à l’ouragan Sandy. Il aura fallu une tornade de trop et une opération Tempête du désert de moins pour que le plus grand plan de relance que l’humanité ait jamais conçu s’effondre. En trois mois à peine, les effets de 2 500 Mds$ de stimulus gouvernemental ont été rincés.

Cette correction de 1,2% du PIB par rapport aux projections laisse donc perplexe quant à l’acuité des statisticiens publics du BEA… Ce n’est pas qu’ils se trompent dans leurs prédictions, ils ne savent plus regarder ce qui se passe sous leurs yeux : s’égarer de 1,2% sur la croissance américaine à trois mois, Sandy ou pas Sandy, c’est un peu comme si le BEA se trompait de 4,8% sur un an. C’est risible. Lire la suite

Quelle attitude adoptera le GIEC, face au contenu de son 5e Rapport, qui a fuité ?

Ah le GIEC, le pauvre à qui lui arrive moult soucis, maintenant il s’agit de fuite involontaire au sein même de l’organisation.  Il devra admettre publiquement que le réchauffement n’est pas dû au CO² anthropique mais plutôt l’activité solaire, et elle a une part importante de responsabilité, mais elle n’est pas la seule dans tout ce processus.

Alors que le dernier rapport se peaufine, le zèle d’un de ses membres a jugé bon de mettre au courant des dernières informations, ceux qui financent cette grande escroquerie mensongère. Une ébauche ou plutôt une version simplifiée de ce dit rapport est alors publiée, avec les détails déjà disponibles. D’autant que le personnage en question mentionne bien en clôture, et c’est là très précisément que c’est important, que les informations contenues dans ce document, remettent bien en question et de manière évidente, la thèse principale, l’origine humaine du dioxyde de carbone dans le processus du réchauffement climatique.

C’est donc par ce rapport et cette phrase aussi anodine en apparence, qu’on apprend que le GIEC admet sans détours que, oui c’est bien le soleil qui réchauffe la planète. Bien d’autres scientifiques en devenaient de plus en plus convaincus de par la multitude de résultats d’analyses allant dans ce sens. Mais depuis le début, combien d’entre eux ne se sont pas fait molester, traiter d’hérétiques et même désavouer par les hautes instances scientifiques et politiques, sans parler des menaces diverses.

Voici un tableau plus que significatif, (fig 1.4 du rapport) les courbes de couleurs représentent les prédictions de hausses de températures suivant les différents modèles mathématiques utilisés pour légitimer les décisions politiques et écologiques qui nous ont été imposées depuis. On observera que les relevés de t° (les points noirs) montrent globalement une stagnation depuis 2001, soit bien en dessous de ce que les modèles s’évertuent de prétendre. Pour les références, je vous renvoie vers le deuxième lien en-dessous fin du chapitre 1 page 39.

Autre élément et non des moindres, c’est la phrase du chapitre 7 p 43 (lignes 1à 9) qui attire fortement l’attention et qui, selon toute logique fait finalement changer d’optique le GIEC.  (termes techniques). Lire la suite

Des mystiques fêtent au Mexique l’entrée dans une ère nouvelle

Le soleil s'est levé vendredi sur les ruines des anciennes cités mayas du sud du Mexique, comme ici à Chichen Itza, où des groupes de mystiques, de hippies et de touristes venus du monde entier se sont donnés rendez-vous pour célébrer le début d'une "ère nouvelle" - et non la "fin des temps" attendue par certains. /Photo prise le 21 décembre 2012/REUTERS/Victor Ruiz Garcia CHICHEN ITZA, Mexique (Reuters) – Le soleil s’est levé vendredi sur les ruines des anciennes cités mayas du sud du Mexique où des groupes de mystiques, de hippies et de touristes venus du monde entier s’étaient donnés rendez-vous pour célébrer le début d’une « ère nouvelle » – et non la « fin des temps » attendue par certains.

Le 21 décembre 2012 marquerait la fin du 13e baktun, une période d’environ 400 ans dans le calendrier maya, et pour beaucoup l’espoir de l’avènement d’un monde meilleur.

« Ce n’est pas la fin du monde, c’est un réveil de la conscience, du bien, de l’amour et de la spiritualité », déclare, devant les ruines imposantes de Chichen Itza, Mary Lou Anderson, une consultante de 53 ans venue de Las Vegas.

Au lever du jour, cinq touristes anglophones, tous vêtus de blancs, ont marché à travers la plaine vers la pyramide de Kukulkan, haute de 30 mètres. Arrivés devant le temple du dieu serpent à plumes, au coeur de Chichen Itza, ils ont tous levé les bras vers le ciel. Plus loin, un groupe méditait sur des tapis aux couleurs chatoyantes. Lire la suite

1 8 9 10 11 12 13