Qu’est-ce que l’étalon-or selon Antal Fekete ? (2/2)

Photo

 

​Les avantages de l’or

Revenons un peu sur les avantages du métal jaune.

L’or éteint la dette, car il est le seul actif solide dans un bilan qui ne soit pas en même temps une responsabilité dans le bilan de quelqu’un d’autre. Pour cette raison, il est à l’abri d’un défaut de paiement, d’une dévaluation ou d’une dépréciation, contrairement au dollar qui dans un bilan représente une promesse de paiement avec un débiteur ayant des antécédents de dépréciation délibérée, voire de défaut.

L’argument majeur d’un retour à l’étalon-or est qu’il permet d’alerter automatiquement les mauvaises banques et les mauvaises politiques fiscales d’un gouvernement, car ils n’arrivent tout simplement pas à rembourser leurs dettes. Et en cas de doute sur la solidité de la monnaie du gouvernement ou du crédit émit par les banques, les citoyens peuvent immédiatement échanger leur papier-monnaie contre de l’or.

C’est un instrument essentiel de la liberté économique et de la protection de l’individu contre les mesures arbitraires de l’État, par exemple en lui offrant une protection contre les taxations confiscatoires, la dépréciation monétaire et la dévaluation.

Lire la suite

L’Or (et l’Argent) ont de bonnes raisons de s’envoler

https://www.youtube.com/watch?v=_wUpFUFa3E8

De la prévision la plus baissière à la plus haussière sur l’or : faites vos jeux !

Si vous voulez en apprendre bien plus sur le sujet, abonnez-vous à la Revue stratégique internationale Or & Argent ▶️ https://bit.ly/3f2Lovp ◀️

**La Tribune Libre est l’espace de libre expression des abonnés des ME. Son contenu n’engage pas le site des ME.**

Les commentaires publiés sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

Qu’est-ce que l’étalon-or selon Antal Fekete ? (1/2)

Antal Fekete et l'étalon or

​Introduction

Ce texte en deux parties est une fiche de lecture du livre d’Antal Fekete, «  Le retour au standard or » paru en 2011 aux éditions Le jardin des livres.

Antal Fekete est né en Hongrie en 1932, il a été professeur d’économie et de mathématique en Allemagne, au Canada, en Roumanie et au Guatemala. Il a travaillé sur la monnaie à Washington pour le Congrès américain et il a notamment remporté le premier prix du Concours international des thèses sur les devises en 1996.

Dans son livre, il étudie les raisons fondamentales de la crise de 2008 et de la grande crise financière à venir. La cause profonde remonte selon lui à la destruction accidentelle de l’étalon-or et la nouvelle suprématie des billets de banque juste avant la Première Guerre mondiale. La fin du système de l’étalon-or international a eu comme conséquence de faire émerger une monnaie papier non transformable, amenant des taux de change flottants, des taux d’intérêt en mouvement constant et une dette en croissance perpétuelle. C’est ce que l’auteur tente de démontrer dans ce livre.

Lire la suite

Actualité de l’Or : ETF, mines d’or et d’argent, exploitation minière spatiale, prévisions

Géopolitique Profonde

https://www.youtube.com/watch?v=uEU10dkm-sU

Source Géopolitique Profonde

Les commentaires publiés sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

Entre dette perpétuelle et repentance éternelle : détruisons la Banque centrale européenne ! (2/2)

Banque centrale européenne et mémorial juif

 

 
Lisez la première partie de l’étude ici !

Désigner le véritable ennemi

Ainsi, l’ennemi qui veut faire se prosterner chaque individu blanc, devant tous les opprimés de la terre (minorités raciales) est en réalité celui la même, qui a pris le contrôle de l’Occident et de la France, depuis la défaite de Waterloo en 1815.

Il s’agit du Capitalisme financier apatride de matrice vétérotestamentaire.

Et sa puissance est désormais colossale, à une époque où l’ensemble de la dette mondiale a dépassé les 250 000 milliards de dollars et tend encore à exploser dans les prochains mois.

Ces ploutocrates souhaitent désormais porter l’estocade finale sur les peuples européens.

Trop libres, riches et pas encore totalement acculturés, ils semblent bien que ces derniers (en vérité l’Europe latine : berceau de la civilisation européenne) soient en danger de mort.

Lire la suite

Entre dette perpétuelle et repentance éternelle : détruisons la Banque centrale européenne  ! (1/2)

Banque centrale européenne

 

​En ce milieu d’année 2020, les peuples européens sont une nouvelle fois à la croisée des chemins. La crise sanitaire du Coronavirus ayant servi à entreprendre une contraction de la production, la grave crise financière que l’on nous promet depuis des années, est en train de s’accomplir sous nos yeux.

Même si en réalité l’économie mondiale est moribonde depuis 2016, et que les États-Unis étaient entrés en récession réelle dès la fin de l’année 2018. Cette crise due à la pandémie va désormais accélérer la désintégration de l’économie mondiale et favoriser le dévoilement du chaos financier à la face de l’ensemble des nations du monde.

Lire la suite

Les enjeux géopolitiques de l’immigration : vers un changement de population ? (2/2)

Photo

Je vous invite à lire la première partie de cet étude ici.

​Cet article s’appuie principalement sur les sources de la revue Conflits n° 22 de juillet-août-septembre 2019.

Immigration et économie

Il faut commencer par distinguer les effets de l’immigration sur l’économie en général et leurs effets sur les comptes des administrations.

Pour les administrations, l’immigration est un coût : il faut accueillir les immigrés, les loger, leur apprendre la langue nationale, leur trouver un emploi, payer des indemnités pour les demandeurs d’asile, mettre leurs enfants à l’école, augmenter les dépenses régaliennes (police, justice) et certaines dépenses sociales (indemnités de chômage, allocations familiales, etc.). En Allemagne, l’institut de recherche économique IFO a établi qu’un seul immigré a un coût global de 1800 € annuel payé par les impôts. Les nouveaux migrants allemands ont également des qualifications très inférieures à celles des Allemands et des autres migrants selon la Bundesbank (décembre 2015). Le ministre de l’Emploi révélait également que parmi les réfugiés inscrits au chômage, 4 % à peine ont trouvé un emploi entre novembre 2014 et octobre 2015. Lire la suite

Les enjeux géopolitiques de l’immigration : vers un changement de population ? (1/2)

Migration européenne

​​Cet article s’appuie principalement sur les sources de la revue Conflits n° 22 de juillet-août-septembre 2019.

Introduction

Cet article approfondit notre synthèse précédente sur la démographie avec la question migratoire.

Aujourd’hui, il y a autant de migration vers le Sud de la planète que vers le Nord. Il y a quatre types de flux migratoires :

  1. Une migration Nord-Sud avec des migrants qualifiés et des seniors en quête d’une retraite au soleil,
  2. Une migration Nord-Nord de qualifiés,
  3. Une migration Sud-Sud avec des réfugiés, des migrants de travail et des déplacés environnementaux,
  4. Une migration Sud-Nord, celle dont on parle le plus et dont on va parler, qui concerne des migrants de travail, des réfugiés, des qualifiés et un nombre conséquent de regroupements familiaux.

Voyageons aux quatre coins du globe pour tenter d’appréhender l’immigration sous un angle dépassionné et rationnel.

Lire la suite

Le plan Macron-Merkel et les chaînes européennes

Gilet jaune contre Macron

Le plan Macron-Merkel et les chaînes européennes

 
Comme je l’ai indiqué dans de précédents articles et interventions, cette crise sanitaire du Coronavirus (vraie ou fausse pandémie) va servir à nos élites euro-mondialistes, pour nous imposer définitivement les chaines de l’usure.

Le plan Macron-Merkel d’aide qui a été dévoilé le 18 mai 2020 en est, contrairement à ce qu’on pourrait croire, une formidable illustration.

Encore une fois, comme ce fut le cas avec la Grèce en 2015, cette opération de survie n’est ni plus ni moins qu’un moyen habile pour nous imposer l’austérité finale, qui doit désormais toucher avec encore plus de force l’ensemble des PIGGS (l’Europe du Sud).

Lire la suite

1 2 3