Codex Alimentarius : quand Big Pharma nous tient…

Cela fait des années que nous dénonçons cet « outil normatif » qu’est le Codex Alimentarius, censé nous montrer les « bonnes » pratiques alimentaires. Je vous avais proposé en 2012 « Aux sources du Codex Alimentarius, l’histoire inconnue de la naissance du Trust Mondial de la Pharmaco-chimie… »

Notre alimentation est de plus en plus dégradée. L’appauvrissement  exponentiel des populations, est aussi un facteur de consommation d’aliments de qualité inférieure, ultra transformés, bourrés de sucre, sel, additifs etc. résultat l’obésité est « une épidémie mondiale organisée« . Alors qu’il est écrit: Lire la suite

Flashback – Le Codex alimentarius…

Je vous en parle souvent de ce Codex Alimentarius, mais combien prennent la peine de se renseigner sur ce qu’il contient vraiment? La lecture de ce document est particulièrement indigeste, aussi indigeste que ce qu’il contient comme « normes » alimentaires. Que vous soyez carnivores ou végétariens convaincus, vous ne serez aucunement épargnés par les alinéas, les chapitres, les dispositions, les recommandations et au final, à toutes la mise en place de « normes alimentaires internationales » en ce qui concerne votre alimentation.  Les lanceurs d’alertes ont depuis longtemps, mis le doigt sur les dangers de ce Codex, mais comme vous le savez tous, il y a toujours, autre chose de plus important à s’occuper, que de lire un rapport que beaucoup sont incapables de déchiffrer. Je vous en ai déjà parler (voir les liens en fin d’article)

D’après le programme pré-établi par la FAO (organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) et l’OMS (organisation mondiale de la Santé), le Codex Alimentarius est entré en vigueur le 31 décembre 2009 dans toute l’Union européenne.

Créé en 1963, il est mis en œuvre grâce à une commission non-élue désignée par l’ONU.
Ce qui se voudrait banal et sécurisant, est en fait un monstrueux outil à briser un peu plus nos libertés. Celle de se nourrir, celle de se soigner ou tout simplement celle de rester en bonne santé.

Historiquement et selon certaines sources, il existe la preuve de liens unissant l’hégémonique empire Rockefeller à des industries pharmaco-chimiques et agro-alimentaires comme BASF ou BAYER qui sont, en fait, les descendants de la firme IG FARBEN, fleuron de l’entreprise nazie.

Voyons ce qu’il en est actuellement : Lire la suite

Flashback – Le Codex alimentarius..

Si vous voulez continuer à bien vous nourrir, vous devriez écouter ce qu’on nous a imposé depuis 2009. Comme au niveau nourriture, nous n’en saurons jamais trop, ça peut aider à changer de comportement.

D’après le programme pré-établi par la FAO (organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) et l’OMS (organisation mondiale de la Santé), le Codex Alimentarius est entré en vigueur le 31 décembre 2009 dans toute l’Union européenne.

Créé en 1963, il est mis en œuvre grâce à une commission non-élue désignée par l’ONU.
Ce qui se voudrait banal et sécurisant, est en fait un monstrueux outil à briser un peu plus nos libertés. Celle de se nourrir, celle de se soigner ou tout simplement celle de rester en bonne santé.

Historiquement et selon certaines sources, il existe la preuve de liens unissant l’hégémonique empire Rockefeller à des industries pharmaco-chimiques et agro-alimentaires comme BASF ou BAYER qui sont, en fait, les descendants de la firme IG FARBEN, fleuron de l’entreprise nazie.

Voyons ce qu’il en est actuellement : Lire la suite

Aux sources du Codex Alimentarius, l’histoire inconnue de la naissance du Trust Mondial de la Pharmaco-chimie…

Qui a pris la peine de s’informer sur le Codex Alimentarius? Ca répond à pas mal de questions sur cette infâme bouffe, toujours plus chimique et trafiquée, pour faciliter la vie des moutons travailleurs, aveugles et muets……Avec les plans d’appauvrissement des populations, qui n’auront plus bientôt d’autres choix, que de se nourrir de mixtures, qui n’ont d’aliments que le nom….ça ne va pas s’arranger……sauf pour les finances de la pharmaco-agro-chimie.

Origines de la pharmaco-chimie

Aux environs de 1860 «Old Bill» Rockefeller, marchand forain de spécialité pharmaceutique, vendait des flacons de pétrole brut aux paysans naïfs, leur faisant croire que c’était un traitement contre le cancer. Il appelait son pétrole brut en flacon Nujol (New Oil, nouvelle huile). L’affaire était prospère, il achetait une fiole de pétrole brut de 30 grammes à la Standard Oil pour 21 cents et la revendait 2,00 dollars. Très peu cultivé, peu scrupuleux, sans connaissance ou formation médicale, avec quelques notions de comptabilité et une avidité féroce, il sut s’imposer. Le Nujol fut baptisé «cure contre la constipation» et fut largement commercialisé.

Cependant des médecins découvrirent que le Nujol était nocif et provoquait des maladies graves, éliminant les vitamines liposolubles du corps. La Standard Oil lutta contre la chute des ventes en ajoutant du carotène au pétrole brut pour parer à toute carence. Le Sénateur Royal S. Coperland de New York était payé 75 000 dollars par an pour promouvoir le Nujol. Lire la suite

Comprendre le Codex Alimentarius

Peu de personne connaissent le Codex Alimentarius, et surtout ce qu’il contient. A force de nous pondre des lois pour tout et n’importe quoi, beaucoup de fatalistes se disent « une de plus ». A l’heure où les plantes médicinales sont menacées, les jardins potagers risquent de suivre le même chemin, si nous n’y prenons garde. Le Codex Alimentarius veut uniformiser la nourriture, et pas pour notre bien. Il faut savoir ce qu’il contient pour refuser cette dictature, car c’en est une, et de taille. Additifs, rajout de vitamines, viande synthétique et OGM etc… C’est la porte ouverte à la bouffe de laboratoire………..Ca fait des années que c’est en place et on voit le résultât jour après jour avec de nouvelles normes. C’est l’occasion de vous faire un idée; sur ce que ça signifie pour l’avenir……….

Entretien avec Paul Anthony Taylor à propos du Codex Alimentarius
Traduction le 7 octobre 2009, par Claude Simon PhD
Article publié en anglais, en juillet 2009, sur le site de la Fondation pour la Santé du Dr Rath

Le numéro du 26 juin de « Formula AS », une revue populaire en Roumanie, a publié un entretien sur le Codex Alimentarius avec Paul Anthony Taylor, directeur des relations extérieures de la Fondation pour la Santé du Dr Rath.
Lire la suite

L’histoire d’une tarte à la cerise..

Je vous avais proposé en mars 2011, l’excellente recette de la tarte à la cerise (à éviter de consommer) donnée par Mr Claude Bourguignon, ingénieur agronome. Je vous conseille de relire cet article qui vous détaille par le menu les ingrédients de ce cocktail chimique, pompeusement appelé « tarte à la cerise ». Quant est-il aujourd’hui ? C’est Salim Laïbi, le Libre Penseur qui nous donne des nouvelles de ce dessert qui après plus de 11 ans, ne semble pas avoir changé, les habitudes des con-sommateurs non plus puisque ce dessert est toujours disponible à la vente. D’où viennent les allergies alimentaires à votre avis ? La tarte aux cerises est un exemple parmi beaucoup d’autres. Partagez ! Volti.

******

Source Salim Laïbi – سليم لعيبي Le Libre Penseur via Aphadolie

J’ai décidé de refaire cette vidéo 11 ans après sa première version que j’avais publiée sur Dailymotion en 2008 et qui avait eu un très grand succès vu le sujet traité. Après la lecture de l’excellent livre de Monsieur Claude et Lydia Bourguignon, Le sol, la terre et les champs, je voulais partager une des dernières pages du livre concernant la recette d’une tarte à la cerise.

Lire la suite

Dansez la Vaccinade vers la Grande Hommelette Finale!….

Je vous conseille beaucoup d’attention sur cet article de Xochi, car les jeux de mots, frisent la prouesse linguistique. Le décodage vaut le détour et pour les fautes d’orthographes, oubliez!! J’ai abandonné … Partagez !

Ce premier conte de fée, un artifice de conte, un conte de Grimes anti-fakes, à l’encontre de tous ceux qui s’antiffent dans nos vies – et je vais en rester là, pour aujourd’hui, car j’ai d’autres œufs à fouetter – a pour intention déclarée d’inciter le peuple à l’insurrection à l’encontre de toutes les obligations vaccinales et à l’inciter à orchestrer des actions collectives en Justice – si tant est que les tribunaux ne soient pas tous vérolés et verrouillés – à l’encontre de l’Etat Français, de la Mafia de la Pharmacratie et de tous les criminels des Médias qui sont les ovifères de la lobotomisation, de la stérilisation et de l’eugénisme vaccinal et pharmacratique. ​ Lire la suite

Édulcorants intenses : un pouvoir sucrant absolument dévastateur….

Sur les boites de sucre, il faut chercher « pur sucre de canne » et choisir le sucre « brun » pas raffiné, sinon c’est du sucre de betterave que l’on achète. Quant aux sucres de synthèse, chimie encore et toujours. Le Codex Alimentarius se met en place et c’est « pour notre bien » évidemment.. Jimmy nous en dit plus sur ces édulcorants..

Avez-vous déjà entendu parler de ces petites bombes sucrantes à retardement dénommées « édulcorants intenses » ? Peut-être que oui, notamment si vous êtes habitué(e) à regarder l’émission Cash Investigation. Lire la suite

Dentition : la controverse des amalgames dentaires au mercure…

Un sujet qui concerne beaucoup d’entre nous..

La dentition des l’Homme moderne conditionne en partie sa faculté de parler ainsi que le type de nourriture qu’il peut consommer. Si la poursuite de la vie humaine commence effectivement par la bouche et son contenu – notamment en ce que les dents servent à mastiquer et la langue à déglutir les aliments -, il est certain que l’avènement du plombage dentaire à base de mercure au XIXème siècle à créé un froid sur la santé buccale et même physique. Lire la suite

Irradiation : des aliments à l’arrière-goût de.. Tchernobyl…

Il n’est pas question de la vente d’aliments cultivés dans la zone contaminée pour des siècles, de Tchernobyl. Mais de l’irradiation ou ionisation des aliments. Et quand on connaît les nouvelles dispositions « acceptables » de radioactivité pour la vente de denrées venant du Japon VOIR (on pense forcément à Fukushima) VOIR l’article de Benji, plus rien n’étonne..

Il n’est pas rare d’entendre bon nombre de personnes se poser l’éternelle question « faut-il manger Bio ou pas ? ». Pourtant, la question ne mérite même plus d’être posée lorsque l’on a connaissance d’un phénomène alimentaire en lien avec le nucléaire, à savoir l’ionisation (ou l’irradiation) des aliments. Lire la suite

1 2 3 5