Vous n’êtes pas une personne, vous êtes un Être-Humain.

Qu’est ce qu’une personne  ? Dans le langage courant, la majorité des Êtres-Humains parlant le français, utilisent ce terme pour désigner leurs semblables.
Dans le langage juridique,
seul reconnu des institutions faisant valoir leur légitimité à travers sa hiérarchie des normes, une personne est une représentation fictive qui lie un Être-Humain à l’État, sa constitution, ses traités, ses lois.


 Hiérarchie des normes

Le dictionnaire juridique indique ainsi :

« Personne : Nom féminin issu du latin persona, signifiant masque de théâtre, être qui jouit de la personnalité juridique, sujet de droit. »

– L’on pourrait arguer qu’il s’agirait d’une transformation de l’usage avec le temps du langage courant, mais la seule langue reconnue par l’État de droit, c’est le langage juridique (en dépit des règles édictées par l’académie française), décrié notamment comme étant du latin de cuisine (mauvais latin), dont les usages diffèrent des règles gramaticales en vigueur, utilisées au quotidien par des Êtres-Humains vivants. De fait, Il y a méprise, le langage juridique n’étant pas du français (bien que s’y référant) car il n’en respecte pas les règles, c’est une toute autre langue, nommée par certaines glossa/glose, ou encore, langue scripturale. –

La personne physique (et par extension sa personnalité juridique)est une représentation contractuelle d’un Être-Humain , lié par contrat à l’État, à travers l’acte de naissance.

Lire la suite

Le monde d’après est déjà là, il n’attend que vous. (Résilience, autonomie, responsabilsiation individuelle et collective, échanges.)

Qu’il est bon, de voir ainsi revenir le printemps… Tandis que l’humanité parle de mort, humaine, physique, économique, de la société, la nature elle explose de vie et se renouvelle encore, année après année…
Ici et là, ce que certains appellent mauvaises herbes, et ravageurs, ailleurs appelés auxiliaires, resurgissent.

Qu’il est satisfaisant de voir cette herbe pousser, le liseron s’en enlacer, les limaces le dévorer, ces pucerons noirs s’acoquiner des fèves semées en début d’année, ce camerisier (chèvrefeuille comestible aux saveurs fruitées de Myrtilles) être légèrement colonisé par des pucerons verts, et de voir, enfin, d’un côté les fourmis protéger ce qui s’apparente à une symbiose entre deux espèces, de l’autre des coccinelles et bien d’autres insectes s’installer progressivement et réguler… Le tout, avec un certain équilibre.

Lire la suite

L’hémoglobine Arénicole, pour désarmer presque toutes les maladies et traumas provoquant l’asphyxie puis la mort.

Bonjour, c’est mon premier article sur les moutons enragés, que je voudrais publier anonymement, ne souhaitant n’en recueillir aucune fleur.

Si je m’adresse à vous aujourd’hui, c’est parce que la culture scientifique (où plutôt l’inculture) me dérange, tant les approximations, les erreurs, les attaques personnelles, prennent la place d’arguments censés, logiques, dont le fondement est basé sur la raison.

Ceci ne sera pas un énième article pour faire la promotion de la chloroquine et de Didier Raoult, ne sachant même plus moi-même à force de voir tout et son contraire, différencier le vrai du faux, et n’étant moi même ni médecin, ni patient, actuellement.

Lire la suite