La guerre du Kippour n’a pas causé le choc pétrolier des années 1970 (en fait, c’est l’inverse)

Dans mon livre « La monnaie : ce qu’on ignore », j’écris que l’abandon de l’étalon or par Nixon est le déclencheur du premier « choc pétrolier » des années 70. En lisant cela, tu peux te dire : « C’est faux, ça. On sait tous que les méchants de l’OPEP sont à l’origine de la crise et que c’est la guerre du Kippour qui est le déclencheur. »

Je ne vais pas nier que certaines raisons politiques ont pu avoir une influence. Malgré tout, j’affirme ici qu’elles ne sont pas le facteur principal. Des preuves ? Elles arrivent. Lire la suite

Demander le Référendum d’Initiative Citoyenne en toutes matières

Depuis presque 3 semaines, je milite pour que le mouvement des gilets jaunes demande de réécrire la Constitution, en indiquant bien que la solution de secours ou de repli en cas de refus est le RIC.

Le Référendum d’Initiative Citoyenne (RIC, ou « Populaire », RIP) en toutes matières est une alternative viable si nous ne dévions jamais de notre cap et que nous ne lâchons pas une miette sur le sujet. J’étais hier à la Conférence du live avec Demos Kratos, Étienne Chouard, Yvan Bachaud, Fly Rider et Léo Girod, et comme je l’ai exprimé au micro depuis la salle, ma crainte est que, dans toute négociation, les deux parties demandent quelque chose (dans le cas présent ce serait le RIC pour les GJ et le statut quo pour le Gouvernement) et un consensus finit généralement par s’établir ENTRE les deux positions. En prenant la position de ne demander que le RIC, nous ne nous mettons pas vraiment en position de force, et le risque est que nous n’obtenions peut-être pas le « vrai RIC en toutes matières » puisqu’il faudra négocier à partir de cette demande. C’est bien là que je veux mettre l’accent : si nous partons d’emblée sur le RIC, nous ne devons céder sur RIEN : Lire la suite

Apprendre de l’histoire

En 1789, on brûle les châteaux des nobles. Pour quels effets ? La bourgeoisie qui saisit l’occasion pour prendre le pouvoir.

En 1871, Paris est en flammes. Les principaux bâtiments sont incendiés, les archives détruites, les pertes sont énormes. Pour quels effets ? Aucun.

En 1968, de nombreux dégâts également, pour finalement très peu d’avancées réelles puisqu’on se retrouve encore au même point aujourd’hui 50 ans plus tard, tout en remplaçant De Gaulle par Pompidou, l’une des pires erreurs de l’histoire de France.
Comme je le disais dans mon précédent message aux gilets jaunes, « chassez le naturel, il revient au galop ». Lire la suite

Petit message aux gilets jaunes : protester OUI mais pour QUOI ?

Article à retrouver aussi sur mon blog : https://blog.denislaplume.fr/2018/11/20/petit-message-aux-gilets-jaunes/

La mobilisation, c’est excellent. Toute personne un peu saine d’esprit aura déjà compris que les gilets jaunes n’ont pas la hausse du carburant pour seule ni même principale revendication. C’est un raz-le-bol général de ne pas pouvoir boucler les fins de mois pendant que d’autres se gavent en haut. Ce sont les comparaisons et les inégalités criantes qui provoquent la frustration et la colère. Lire la suite

Permaculture vs agriculture industrielle : le sens des priorités

Article à retrouver également sur mon blog : https://blog.denislaplume.fr/2018/11/13/permaculture-vs-agriculture-industrielle-le-sens-des-priorites/

Le progrès technologique est décidément prodigieux : avec une moissonneuse-batteuse, un seul homme peut couvrir à lui seul des hectares de terrain, avec un avion il peut répandre des pesticides à volonté.

Lorsqu’on regarde la productivité par heure travaillée dans l’agriculture, la technologie fait des miracles :C’est là tout le danger de ne raisonner que sur des chiffres et des statistiques détachées de la réalité : Science sans conscience n’est que ruine de l’âme. Lire la suite

L’aberration des partis politiques

Petit extrait de mon dernier roman, « Le Président Providentiel ».

L’un des personnages s’en prend au système des partis politiques, les accusant de pourrir la politique :

« La meilleure preuve, c’est que les Verts soient un parti. L’écologie devrait être au cœur du débat de tous les partis. On cloisonne totalement les idées au sein d’un parti. Au lieu de proposer les idées à la carte, on propose un menu 100 % poisson ou bien un menu 100 % viande. Si vous voulez du poisson en entrée mais de la viande en plat principal, c’est impossible. Ou bien on vous présente un menu végétarien dans lequel la seule boisson comprise est une bouteille de vin. Si vous voulez du jus de fruit, vous n’avez pas le choix, ça sera une bouteille de vin. Lire la suite

Qui attend le Président Providentiel ?

Pour prendre un peu de hauteur sur nos problèmes, en particulier les manipulations pour nous diviser, les politiciens, les médias, le système financier, et bien d’autres sujets, je vous propose un livre qui est plus qu’un roman où j’analyse tout cela et je mets le système à nu :

Le Président Providentiel est sorti

Quelques citations pour donner un peu le ton :

  • Sur le chômage : « Comment voulez-vous combattre le chômage en obligeant ceux qui travaillent déjà à travailler plus et plus longtemps ? »
  • Sur les politiciens donneurs de leçons : « Combien de fois des hauts fonctionnaires, sénateurs, ministres, vous ont-ils fait des leçons de morale, demandé de vous serrer la ceinture, pendant qu’ils se votaient eux-mêmes des augmentations parfois de 20 % ou même plus ? »
  • Sur les avantages des politiciens : « On commence à tous connaître les abus des élus : cumuls divers, salaires monstrueux sans même se rendre dans l’hémicycle, retraites de rois, cabinets d’avocats montés en parallèle de leurs mandats publics au mépris des conflits d’intérêts que cela génère, treize semaines de congés payés, emplois fictifs, salaires au black, querelles de partis, manque de transparence sur tout ce qu’ils font, magouilles d’achat d’appartements avec leurs indemnités qu’ils pompent à mort et sans aucun scrupule, lois de plus en plus illisibles pour le commun des mortels, et surtout ivresse d’être élu et du pouvoir »
  • Sur les lanceurs d’alerte : « Nous devons choyer les lanceurs d’alertes : ce sont eux qui rendent nos entreprises plus vertueuses »
  • Sur la justice : « Comment voulez-vous qu’on prenne au sérieux une loi condamnant les regards appuyés d’hommes sur des femmes alors que dans le même temps on condamne à du sursis pour une agression sexuelle sur un mineur ? »
  • Sur les services publics : « Une centrale nucléaire, ça fait de l’électricité, pas du fric ! »
  • Sur la liberté d’expression : « Où est donc passé la liberté d’expression dans ce pays ? Le politiquement correct, ou encore la pensée dominante, bloque totalement les débats. »
  • Sur la dette et la monnaie : « Quand va-t-on arrêter d’exploiter les pays par la dette, alors qu’il leur suffirait simplement de créer leur propre monnaie ? »
  • Sur l’écologie et la permaculture : « Au lieu de combattre la nature et de tuer des dizaines de milliers d’espèces chaque année en utilisant de manière intensive pesticides, charrues, équipements industriels, nous devrions comprendre et tirer parti des symbioses et des cycles naturels pour assurer la survie de l’espèce humaine et un avenir serein à nos enfants et petits enfants. »
  • Sur le progrès technologique : « nous ne devons pas avoir peur du progrès technologique. Ce dont il faut avoir peur, c’est d’avoir d’un côté une technologie qui évolue et transforme totalement la manière de créer de la valeur, sans que la société elle-même ne transforme sa propre structure économique pour s’adapter à ces changements. »
  • Sur les inégalités : « Depuis quand est-ce qu’on mesure la richesse d’un pays au nombre de milliardaires qui y habitent ? Ce serait plutôt la mesure de la corruption qui permet aux milliardaires de faire les poches de la population »

Bonne lecture à tous !

https://blog.denislaplume.fr/