La Libra de Facebook existe déjà… en open source et sans Facebook !

La monnaie « Libra » de Facebook fait beaucoup de bruit en ce moment. Sur le sujet, on entend dire tout et n’importe quoi. Dans mon livre « La monnaie libre : l’essentiel », j’explique :
[…] le ministre français de l’économie lui-même a récemment proclamé que « les monnaies créées par des entités privées risquent de faire concurrence à la monnaie de l’État » alors que, justement, l’État français ne crée pas un centime de monnaie et toutes les monnaies officiellement reconnues sont créées par des entités privées – que ce soit les banques centrales ou les banques commerciales.

Pas seulement une monnaie…
Peu l’ont remarqué, mais la Libra n’est pas seulement une monnaie. En catimini, Facebook a également l’intention de gérer les identités pour résoudre le « problème » de l’anonymat sur Internet. En effet, en fin du papier de présentation, on peut lire :
L’objectif de l’association est également de développer et promouvoir un standard d’identité ouvert. Nous pensons qu’une identité digitale mobile et décentralisée est un prérequis pour l’inclusion et la compétition financière.
Lisons entre les lignes. Quand on parle ici de « décentralisé », c’est « des serveurs répartis dans différentes entreprises du groupe ». Ce modèle est en réalité totalement centralisé puisqu’il s’agit de serveurs « de l’association », donc contrôlés par elle. On nous présente donc un modèle centralisé sur lequel on a mis une étiquette « décentralisé ». Ne soyons pas dupes.
Ça existe déjà !…
Du coup, je ne comprends pas pourquoi certains s’extasient devant cette « nouveauté ». En effet, un système offrant toutes ces fonctionnalités existe déjà, avec l’énorme avantage que c’est un logiciel libre qui ne dépend donc d’aucune entreprise : Duniter.
Ce logiciel nous permet de faire fonctionner une monnaie de manière totalement décentralisée. De plus, les unités monétaires de cette monnaie sont créées en contrepartie de la vie d’un humain utilisant cette monnaie, elle ne dépend donc pas du bon vouloir d’une élite qui choisirait quand et comment la créer.
Par-dessus le marché, la gestion de l’identité dans ce système est également totalement décentralisée : aucune entreprise, aucun groupe, ne peut le contrôler. Ce sont des humains en vie qui se certifient entre eux, sans qu’aucune entité extérieure ne puisse intervenir. Cerise sur le gâteau, ce sont ces humains qui contrôlent la blockchain de cette monnaie.
… et c’est à portée de main !
Enfin, il ne s’agit pas d’un « whitepaper » et d’élucubrations sur le futur : une monnaie libre existe déjà et fonctionne depuis mars 2017, la Ğ1. Par conséquent, on peut donc déjà tous l’utiliser puis devenir membre à son tour, comme chacun des plus de 2 100 membres existants à ce jour. Il suffit d’aller à leur rencontre et de venir discuter avec eux. Rien de plus.
Alors, allons-nous rester au fond de notre canapé et laisser les multinationales nous dominer, ou bien allons-nous enfin prendre notre destin en main ?
 
La décision appartient à chacun d’entre nous.
Pour comprendre plus en détail la monnaie en général et la monnaie libre en particulier, je publie deux petits livrets (70 pages au format « poche ») :

16 commentaires

  • Du savoir gratuitement disponible à propos d’une monnaie gratuite que l’on doit acheter en livre ? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

    • Avocat? Ou Partenaire? ;)

      Tu sais bien que le papier ainsi que le travail pour éditer, il ne le paye pas en June….

    • Comme l’a très bien signalé Thierry, le papier ne se paie pas (encore) en Ğ1. En revanche, la version PDF/epub des livres sont disponibles en Ğ1, les liens vers les annonces gchange sont dans mes articles… seulement il faudrait les lire avant de critiquer.
      Par ailleurs, la Théorie Relative de la Monnaie est disponible gratuitement http://trm.creationmonetaire.info/
      Mes livres sont plus un travail de vulgarisation. Et franchement, au prix où ils sont… mais c’est vrai, le travail des autres doit toujours être gratuit de nos jours…

      En même temps, vous portez parfaitement votre pseudo.

      • J’avoue y être allé un peu fort , mais je me dois d’être à la hauteur du pseudonyme que je me suis fixé.

        Mais c’est le risque de vendre sur LME, c’est un peu comme vendre de la saucisse à ceux qui sortent de la mosquée ;)

        Si on est téméraire faut assumer :)

        Parce que bon , les équipes du G1 bossent bien , et il existe déjà des vulgarisations gratuites du fonctionnement G1:
        -les videos youtubes
        -le site
        -le forum et ses dizaines de vulgarisateurs
        -la TRM pour les enfants (c’est ainsi que j’ai compris le June après avoir lu la TRM)
        – la TRM que vous m’indiquez et que j’ai déjà lu il y quelques années ;)
        -sans parler des presque 8000 résultats gogole en tapant « vulgarisation June G1 »

        Bref, sachez que oui, mon pseudo est bien choisi.
        Je suis un diabolique avatar. Et sachant que le diable se cache dans les détails, je pensais trouver seulement des ePubs gratuits sur votre site , ou au pire du pire, en June :)

        Et c’est après avoir fouiner,que je me suis permis ce commentaire piquant :) :) :)

        https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

        • Ah, si on devenait riche en vendant des livres, ça se saurait ! Pour l’instant, tout cela me coûte beaucoup plus que ça me rapporte. Il faut dire que je ne vends pas à 15€ comme tout le monde. Et je ne parle même pas du temps et de l’énergie passés à écrire, ça ne se fait pas en une heure sur le canapé.

          Par ailleurs, je suis bien conscient qu’il existe de nombreuses ressources disponibles sur la monnaie libre, je l’indique moi-même dans la 4ème de couverture du livre sur la monnaie libre : « Il s’agit d’un condensé de ce que le lecteur pourra trouver en faisant lui-même des recherches ; la lecture de ce livre lui fera simplement gagner du temps. » Mais pour un nouvel entrant, soyons honnête, il y a trop d’information dispersée.

          Quant à la monnaie en général, vous pourrez me dire également qu’il y a pléthore d’informations gratuites sur la monnaie et que n’importe qui peut apprendre l’essentiel facilement. Effectivement, je n’ai rien inventé et on peut tout trouver gratuitement. Pourtant, je pense qu’un travail de synthèse ne peut pas faire de mal sur le sujet, vu le nombre d’idées fausses qui sont encore extrêmement répandues.

        • pire et june dans la même phrase, ce n’est pas possible. Quand on pense à pire, on pense en euro.

      • Merci Denis. Je trouve cela genial d’avoir eu l’idée du bon vieux livre. Je vais en faire la pub autour de moi.

  • Effectivement la décision appartient a chacun. Si les moutons préfèrent les chaines, c’est leur choix, mais qu’ils arretent de bèler et aillent a l’abattoit en silence.

  • Personne ou presque ne veut comprendre en France.
    J’en ai parlé a deux russes francophones et ils trouvent l’idée géniale.
    Un groupe allemand egalement, il est vrai que encore un peu germanophone cela aide.

    Des allemands s’enregistrent sur le duniter, cela va prendre la-bas.
    C’est un comble qu’il faille exporter les idées françaises pour les réimporter.
    La connerie me semble une spécificité bien partagée en France.