Le compost magique de Jean Pain, vieille invention française (presque) oubliée

Compost-dirtTrente ans après sa mort, le Français Jean Pain fait des émules jusqu’en Amérique du Nord. Sa méthode de chauffage par compost, décrite dans une mystérieuse vidéo YouTube, fait aussi son retour dans le Sud.

Des tomates qui poussent par -35°C, en janvier, le tout sans « un sou d’électricité ». La prouesse a fait grand bruit au Canada. Fin mars, l’agronome Vincent Leblanc a enfin expliqué au Journal de Montréal comment il a procédé :

« J’ai récupéré du fumier d’une écurie du coin et j’ai ajouté des copeaux de bois pour avoir un bon compost. La chaleur créée par les bactéries du compost est récupérée par un système de tuyauterie qui chauffe l’eau de mes bassins [qui sont placés dans une serre, ndlr]. Les racines de mes plantes trempent dans l’eau chaude. »

Sur sa page Facebook, l’homme dit s’inspirer d’un système en vogue ces derniers mois en Amérique du Nord, appelé « méthode Jean Pain ». Déjà, en 2013, une vidéo très remarquée – tournée chez le célèbre fermier du Vermont Ben Falk par Possible, un média alternatif canadien – montrait une serre chauffée de la même manière.

Une 2CV qui roule au compost

J’ai demandé à Ben Falk d’où il avait tiré cette idée géniale. Il m’a répondu par e-mail ces trois mots, comme une évidence : « Online on YouTube [une vidéo postée sur YouTube ndlr]. » Grâce à Olivier Asselin, fondateur de Possible, j’apprends que l’homme qui a installé ce système chez Ben Falk (mais aussi par exemple dans l’université de Burlington, dans le Vermont), s’appelle Gaelan Brown.

Lire la suite

[ Livre ] Tout peut changer – le nouveau livre de Naomi Klein

tout-e1428438018655-920x514

Naomi Klein, la célèbre auteure altermondialiste de La stratégie du choc, revient avec un nouveau livre intitulé Tout peut changer – Capitalisme et changement climatique. Dans son nouvel ouvrage, elle dissèque les liens entre le capitalisme et les dérèglements climatiques, démontrant que notre modèle économique est bien la cause première du réchauffement climatique et de tous les problèmes qu’il engendre : hausse et acidification des océans, réfugiés climatiques, catastrophes naturelles, désertifications, etc. L’auteure propose en outre des solutions pour sortir de cet engrenage infernal. Un livre fort qui nous impose un constat : il est urgent d’agir.

Incendies géants, inondations meurtrières, tempêtes de plus en plus fortes, sécheresses, hausse du niveau des eaux…les conséquences du réchauffement climatique sont sans appel, désormais bien connues et vérifiées. En parallèle, le système économique, basé sur la recherche du profit et la croissance infinie, ne cesse de broyer des vies, de faire reculer la démocratie et de générer des inégalités monstres. Et si les deux étaient étroitement liés ?

C’est le constat que fait Naomi Klein dans son nouveau livre dans lequel elle démontre que si l’on veut enrayer le dérèglement climatique, il faut sortir au plus vite du néolibéralisme dominant. « Il est toujours plus facile de nier la réalité que d’abandonner notre vision du monde », écrit-elle.

Lire la suite

Monter un habitat groupé

Spéculation foncière, paupérisation urbaine, crise des liens sociaux, pollution, sont autant de raisons qui ont amené des femmes et des hommes à monter un habitat groupé. Le principe ? Se mettre à plusieurs pour concevoir et financer son logement en y intégrant des valeurs telles que la solidarité, le respect de l’environnement, le partage ou encore la mixité sociale.

ecovillage

Qu’est-ce que l’habitat groupé ?

L’habitat est aujourd’hui un enjeu de taille : il est responsable de près de 40% des émissions à effet de serre, il ne permet pas une mixité sociale, le cloisonnement entre des zones d’habitations et des zones d’activités nous empêche d’avoir une vie de quartier et entraîne l’inflation des transports (nous parcourons en moyenne 38 km quotidiennement). Enfin,  construit en béton de Marseille à Lille, l’habitat devrait pourtant valoriser les matériaux locaux tels que le bois, la pierre ou la terre crue.

Ainsi, né en France dans les années 70, l’habitat groupé, qu’on appelait « habitat autogéré », se veut à contre-courant de l’habitat classique :

  • il est composé d’espaces privés (habitations ou appartements autonomes) ainsi que d’espaces communs (jardins ou salles communes),
  • il prône l’épanouissement de la vie sociale sans affecter l’intimité de chaque individu,
  • il nécessite la volonté de vivre de manière collective,
  • il suppose que les habitants soient les gestionnaires et les acteurs et de leur mode de vie,
  • il intègre une construction qui respecte la santé des habitants et la préservation de l’environnement et,
  • il encourage une mixité sociale et générationnelle. Lire la suite

Cet article du journal « Le Monde » qui annonçait la démission de François Hollande…

C’est un lien vers un article du journal Le monde qui est arrivé jusqu’à moi, un article incompréhensible puisque daté du mois de Septembre 2014, et dans celui-ci, l’annonce de la démission du capitaine de pédalo. Quand au contenu de l’article, celui-ci est réellement hallucinant! L’article met en avant un nombre de faits que jamais un média classique ne se permettrait de publier, avec une vidéo de François Hollande qui renvoie vers….une vidéo d’Etienne Chouard!

Comment un article du journal Le Monde peut-il réellement annoncer cela sans que cela ne soit relayé, même si depuis Groucho s’est montré indéboulonnable?

Le fait est que cet article….est un faux! Un article qui sert de piège pour attirer le chaland, un nouvel outil de communication pour entrainer certains lecteurs dans le piège de l’information réelle, et pour mettre en avant certaines idées et vérités généralement occultées. Car qui va vérifier l’adresse exacte de cette page qui pourtant indique bien www.lemonde.fr, mais qui n’est qu’un détournement pour mieux atteindre un certain lectorat? Pratiquement personne…

Contre toute attente, le chef de l’état a annoncé ce matin sa démission et sa volonté de mettre en place une assemblée constituante avant son départ.

hdem

C’est une véritable tempète politique qui a secoué l’Elysée ce matin. Durant une conférence de presse extraordinaire, le chef de l’état s’est adressé à une vingtaine de journalistes convoqués au préalable par l’Elysée. Dans un discours fleuve de plus de 2h, le président, visiblement ému par les circonstances, a longuemement justifié son départ.

François Hollande a donc annoncé son intention de renoncer au pouvoir et de composer une assemblée de citoyens tirés au sort, chargée de réécrire la Constitution Française. Le Président se donne six mois pour mener a bien cette ultime mission. Sa démission sera effective en février 2015.

Lire la suite

Débat: Quelle stratégie adopter? Le « tous ensemble » ou le « chacun pour soi »?

Une questions dont vous avez sûrement un semblant de réponse toute personnelle, mais une réponse qui peut aider à la réflexion en général. Quel avenir dans nos pays, quelle stratégie adopter face à ce qui est annoncé? Faut-il penser que tous ensemble, en nous unissant, nous pourront reprendre le pouvoir et changer la politique de ces dirigeants qui sont censés travailler pour nous et pour nos intérêts? Mais pour cela il va falloir compter sur l’ensemble de nos congénères qui défilent généralement sur invitation, tous les « Charlie » gavés d’information officielle orientée et manipulée au maximum, tous ceux pour qui le principal combat est également le plus inutile (voir ici par exemple), ainsi que ceux qui n’ont pas encore vu ou mesuré l’ampleur de la crise, ceux qui espèrent encore en l’UMPSFN, et les autres? Car du monde, il y en a, mais du monde qui s’en fout, il y en a également beaucoup! Pour réunir et bouger les moutons de tous pays, surtout si la réunion n’est pas festive (technique de plus en plus utilisée d’ailleurs…), les  gens ne suivent pas.

voiesQuelle voie suivre pour préparer son avenir?

Autre stratégie, celle du « chacun pour sa gueule et les autres z’ont qu’à morfler », plus censée selon vous?

Chaque jour, nous nous devons de préparer l’avenir pour mieux l’affronter, si ce n’est psychologiquement, c’est matériellement, cela c’est toujours fait, cela perdurera dans le temps. N’avez-vous jamais prévu des frais ou des moyens techniques pour dans plusieurs semaines, plusieurs mois ou années, dans l’éventualité, au cas où? Des investissements sur le long terme, pour que vos enfants aient un bien que leur sera profitable, ou que vous puissiez réaliser un certain projet qui vous tient à coeur? Nous avons de toute manière tendance à préparer l’avenir, mais quel sera-t-il cette fois-ci? Commun ou individuel?

Si l’actualité se confirme, et malheureusement depuis l’ouverture du blog, difficile de nier que nous risquons de connaître des heures quelque peu difficiles, alors nous pourrons craindre la réaction de certains de nos congénères qui seront plongés aussi sec dans une réalité qu’ils n’avaient pas vu arriver, ou qu’ils souhaitaient ne pas voir. Lire la suite

Et si vous faisiez votre compost chez vous?…

Même en appartement c’est possible, avec le lombricompostage. Vous trouverez avec les liens suivants, toutes les informations pour démarrer dans de bonnes conditions.

Qu’est ce que le lombricompostage ou vermicompostage?

Img/Plan-des-ouates.ch

Le vermicompostage (ou lombricompostage) est une méthode écologique de valorisation de déchets biodégradables par leur transformation en engrais naturel, effectuée par des vers de compost.

Vermicompostage est un néologisme préférable au terme populaire lombricompostage.

Un lombricomposteur produit deux engrais naturels:

vermicompost ou lombricompost solide, c’est un amendement organique de premier ordre, thé de compost liquide

Les déchets sont placés avec les vers dans un récipient appelé vermicomposteur ou lombricomposteur dans lequel est reconstitué un milieu favorable.

Les vers se nourrissent des déchets qu’on leur apporte, leurs déjections s’accumulent et constituent le vermicompost. L’eau contenue dans les déchets qui percole à travers le vermicompost en formation constitue le thé de compost.

Le vermicompostage nécessite peu de place et ne dégage aucune odeur nauséabonde (odeur de sous-bois), ce qui rend possible sa pratique en appartement et en fait donc une très bonne solution à la réduction des déchets ménagers. Lire la suite ICI Lire la suite

[MàJ liens rajoutés] Soleta zeroEnergy, une maison écologique à moins de 50 000 euros !

Nouvelle alternative très prometteuse pour un montant moindre par rapport au coût d’une maison « classique », de quoi en intéresser plus d’un! Car combien à l’heure actuelle peuvent se permettre de débourser 150 000 euros voire bien plus? Quand à prendre un crédit sur 30 ans, l’idée est pour l’heure plus qu’insensée. Voilà pourquoi ce genre d’idée mérite que l’on s’y attarde un peu… Reste à voir si les promesses sont réellement tenues.

Le prix de l’immobilier est en constante hausse depuis quelques années. Afin de contrer ce soleta-zeroenergy-fits-378x248phénomène, la Fondation roumaine Justin Capra pour les Inventions et Techonologies durables (FITS) a créé la Soleta zeroEnergy, une gamme de maisons modulaires écologiques en bois, à un prix abordable.

En effet, le prix de la Soleta zeroEnergy varie entre 25 000 et 50 000 euros selon le modèle.

Combinant stratégies pratiques et technologies de pointe, ces maisons flexibles sont à la fois accessibles en termes de prix d’achat initial mais également en terme de coûts d’entretiens.

Venue de Roumanie, la Soleta zeroEnergy dispose d’une structure en bois qui s’intègre à l’environnement extérieur, entourée de larges baies isolantes qui permettent d’obtenir un intérieur d’une clarté étonnante, une isolation résistante et une ventilation supérieure.

DÉCOUVREZ AUSSI : Small is Beautiful : une micro-maison qui ne manque de rien !

De ce fait, la maison utilise une ventilation naturelle en journée de grande chaleur. En hiver, des ventilateurs-récupérateurs extraient la chaleur de l’air évacué.

Lire la suite

Méfiez-vous des permaculteurs

Ce n’est pas par ce que quelques-uns y sont arrivé que vous allez parvenir à exploiter un lopin de terre en faisant des merveilles! Donc, la permaculture est une chose prometteuse, mais il faut savoir faire la part des choses, tous les discours ne sont pas à mettre au même niveau…

1 146 147 148 149 150 191