Les récents séismes aux USA et au Mexique: une conséquence des séismes de la Papouasie Nouvelle-Guinée et des îles Salomon

Une information à prendre au sérieux, car, pour résumer, elle explique que la plaque indo-australienne serait en train de de briser, phénomène qui devrait prendre des milliers d’années, mais qui ne se fera pas en douceur pour autant. Cette « division » de la plaque serait à l’origine d’un effet domino qui se répercuterait sur l’ensemble de la planète, et les récents séismes en Papouasie Nouvelle-Guinée et aux Îles Salomon seraient donc annonciatrices des secousses sismiques qui s’en suivraient aux États-Unis et au Mexique.

Nous tentons de relayer ici les plus grosses secousses, et il est intéressant de voir qu’un tel phénomène peut avoir des répercussions planétaires, avoir un « effet domino » ce que nous pouvons avoir tendance à oublier ou à ignorer. Mais voici les explications précises issues d’un article datant de 2012:

5773855c66

Les méga-séismes ressentis au cours des dernières années dans l’océan Indien au large de l’Indonésie sont provoqués par la cassure progressive de la plaque tectonique indo-australienne, qui se déchire littéralement en deux au large de Sumatra, selon des études publiées mercredi.

> Sur le web: Unusual Indian Ocean earthquakes hint at tectonic breakup

Les séismes «jumeaux» qui ont frappé le nord-est de l’océan Indien le 11 avril 2012, le premier d’une magnitude de 8,6, le second de 8,2, sont exceptionnels à plus d’un titre.

La première secousse a été causée par la rupture d’au moins quatre failles sous-marines en l’espace de seulement 2 minutes et 40 secondes. Elle a été suivie par la rupture d’une cinquième faille deux heures plus tard, ce qui a généré le second séisme, expliquent Thorne Lay, de l’Université de Californie à Santa Cruz, et ses collègues, dans une étude publiée par la revue britannique Nature. (more…)

L’Arroseur arrosé : l’UE va t-elle devoir raquer pour le gaz Ukrainien ?

Alors que Moscou a mis fin à sa ristourne historique sur le prix du gaz, qui s’est traduit par une augmentation des tarifs à destination de l’Ukraine de près de 30%, le gouvernement putschiste est non seulement dans l’incapacité de régler sa facture mais doit aussi s’acquitter de plus de 22 milliards de dollars d’arriérés ! Cela, alors que  l’économie Ukrainienne est en ruine. Vladimir Poutine vient ainsi d’adresser un message clair aux européens : soit vous « aidez » Kiev à régler sa note, soit nous couperons le robinet. Et ce ne sont pas les gaz de schiste américains, qui sont un désastre économique autant qu’environnemental et que Washington veut absolument nous fourguer, qui viendront nous tirer d’affaire…

Le président russe Vladimir Poutine a appelé samedi les pays européens à aider l’économie ukrainienne pour garantir le transit de gaz russe en Europe.

« Nous ne voulons pas ruiner l’économie ukrainienne ni mettre en question le transit de gaz russe en Europe. Nous appelons donc tous les pays européens qui sont intéressés à maintenir à flot l’économie ukrainienne, à aider l’Ukraine à élaborer des mesures de financement du budget », a indiqué M.Poutine à la chaîne de télévision Rossia 1.

La Russie est prête à attendre un mois de plus pour permettre à l’Ukraine de régler sa dette gazière. « Mais nous ne pouvons pas attendre éternellement. Nous ne pouvons pas financer l’existence d’un pays de 45 millions d’habitants aux dépens du budget et des contribuables russes », a ajouté M.Poutine.

Début avril, le groupe public gazier russe Gazprom a annoncé que la dette de Kiev pour le gaz se chiffrait à 2 2 milliards de dollars et pourrait augmenter de 5 à 6 milliards d’ici la fin de l’année.

Le président russe a déclaré jeudi dernier que Moscou passerait au prépaiement dans un mois si la dette gazière ukrainienne n’était pas réglée.

Ukraine : les putschistes de Maïdan ont été formés par la Pologne

Selon Réseau Voltaire, les principaux leaders du mouvement de la place Maïdan à Kiev, qui a débouché sur la prise de pouvoir des mouvements d’extrême droite Svoboda et Pravy Sektor, ont été formés aux actions de guérilla urbaine quelques mois auparavant en Pologne au sein du centre de formation de la police !  Un élément de plus qui vient confirmer le caractère « made in CIA » de la « révolution du Maïdan ».

 

Les mensonges ont la vie de plus en plus courte. Deux mois après le changement de régime à Kiev, la presse polonaise publie des révélations sur l’implication du gouvernement de Donald Tusk dans la préparation du coup d’État. Ces nouvelles informations contredisent le discours occidental et montrent que l’actuel gouvernement provisoire d’Oleksandr Tourtchynov a été imposé par l’Otan en violation du droit international.

(more…)

Des OGM dans du maïs certifié « sans OGM »

Les organismes génétiquement modifiés contaminent l’environnement qui de ce fait, soit s’adapte aux « organismes parasites », soit s’en voit modifié lui aussi. C’est ainsi que nous avons pu voir au fil du temps des insectes devenus résistants aux OGM alors qu’ils étaient initialement visés par ceux-ci, mais également des plantes qui sont devenues plus fortes que les OGM eux-même et qui parviennent maintenant à « survivre à l’agresseur ». De ce fait, comment un maïs pourtant certifié bio pourrait-il échapper à une éventuelle contamination, contamination qui au final arrange bien les affaires de Monsanto. C’est grâce à ces « contaminations sauvages » que Monsanto a pu trainer nombre d’agriculteurs américains devant les tribunaux pour violation de brevet, avec saisie de la ferme à la clé!

banane-OGM

Mise à jour du 16 avril 2014, 16h20 – Le cabinet de M. Stéphane Le Foll a pris contact avec Greenpeace pour avoir plus de renseignements et mener son enquête, en lien avec la répression des fraudes. Nous resterons vigilants quant aux suites de cette affaire.

Six OGM différents ont été détectés dans des semences de maïs “certifiées sans OGM” vendues en France en 2013 et 2014 par le semencier espagnol Semillas Fitó ! Une situation inacceptable que nous dénonçons, alors que la loi sur l’interdiction du maïs OGM en France est en débat cet après-midi même à l’Assemblée nationale.

Six OGM détectés dans des semences de maïs “certifiées sans OGM”

Nous avons fait tester par le laboratoire indépendant Eurofins, 3 échantillons aléatoires de semences de maïs d’environ 3 kilos, commercialisés en 2013 et 2014. Le laboratoire y a détecté les OGM suivants :

- 3 OGM différents dans l’échantillon de maïs ORDINO de 2014 : les TC1507, MIR604 et DAS-59122 ;

- 6 OGM différents dans l’échantillon de maïs ORDINO de 2013 : les MON810, MON863, NK603, TC1507, MON88017, DAS-59122 ; (more…)

Une ex-banquière : « Nous sommes en grand danger »

Ne cherchons pas midi à quatorze heure, l’actu ne fait que se confirmer, les alertes comme les décès de banquiers et de financiers à travers la planète se multiplient, les voyants sont tous au rouge même si les médias comme les politiques tentent de minimiser voire de cacher la réalité, et le krach 2.0 est à venir. Nous aurons beau tergiverser ou chercher des solutions, lorsque le train fonce à pleine vitesse, l’impact est inévitable.

C’est ici une ex-banquière de la Goldman Sachs, cette pieuvre plus dangereuse que la Mafia, qui le déclare, une de plus en somme…

nomi-prins2-300x225Une ancienne directrice de Goldman Sachs, Nomi Prins prétend « qu’il n’y a plus aucune importance de savoir qui siège à la Maison Blanche » et « les banquiers opèrent sans se soucier des besoins de l’économie nationale ». « Il n’y a pas de contrepoids à leur pouvoir « . Lisez cette interview exclusive d’une ex-insider du Calamar Géant…

Elle est aujourd’hui auteur et journaliste sur son site www.nomiprins.com sur lequel elle dévoile les coulisses du pouvoir et la domination des États-Unis par une minorité de banquiers.

Nomi a également travaillé pour :

  • Bear Stearns
  • Lehman Brothers
  • Chase Manhattan Bank

Voici une version condensée d’une interview réalisée par Josh Eidelson du magazine « Salon » :

« Ce n’est plus un secret que les grandes banques jouent un grand rôle dans l’élaboration de la politique bancaire américaine. Votre livre fait valoir qu’elles jouent un grand rôle dans toutes sortes de domaines, comme la politique étrangère. Quel est le véritable rôle des grandes banques dans l’élaboration des politiques aux États-Unis ? »


Nomi Prins: J’ai examiné tous les événements du dernier siècle qui a commencé avec la panique de 1907… Ce que j’ai trouvé en accédant aux archives de chaque président est que, grâce à de nombreux événements et périodes, les banquiers particuliers étaient en communication constante avec la Maison Blanche. Pas seulement au niveau financier ou de la politique économique, mais aussi sur les aspects de la Première Guerre mondiale, la Seconde Guerre mondiale et la guerre froide.

 

« Vous constatez que les banques ont joué un rôle important dans le soutien à la fois au succès initial du Glass-Steagall, et des décennies plus tard, à l’abrogation de cette même loi Glass-Steagall … Vous écrivez aussi que le pouvoir du président « a reculé par rapport à celle des banquiers, au cours de la période post-Nixon « . Comment expliquez-vous ces changements ? »

Nomi Prins: La communauté bancaire – en particulier Chase, dirigé par David Rockefeller – s’est élargie de façon très agressive dans le Moyen-Orient dans le recyclage des pétrodollars.Dans les années 80 et 90, alors qu’ils avaient agressivement recyclé cet argent du pétrole dans la dette de l’Amérique latine, ils ont été confrontés à la crise latino-américaine de la dette. Ce que nous voyons dans l’histoire, c’est qu’à chaque fois qu’il y a des périodes où les banquiers perdent de l’argent, ils veulent se regrouper pour trouver des façons de gagner de l’argent frais. Et si des règlements se mettent en travers de leur chemin, ils font tout pour qu’ils soient démantelés.

 

« Votre livre se termine par un appel à « briser les alliances » avant de « nous briser. » Que voulez-vous dire par cela ? »

Nomi Prins: Louis Brandeis, qui a écrit le livre « L’autre Argent du Peuple » en 1910 … dit à l’époque que les fiducies de fonds devaient être brisés ou elles briseront le pays. Et sur une base métaphorique, il avait raison.Je pense que nous sommes en grand danger à cause des banques « trop grosses pour faire faillite ». Leurs dirigeants étant trop « grands » pour échouer, et qu’ils aient encaissé d’énormes subventions au cours des dernières années, nous sommes dans une position beaucoup plus précaire qu’auparavant.Je ne suis pas optimiste sur ce qui va se passer.Je ne connais pas le niveau d’optimisme que Louis Brandeis avait sur ce qu’il allait se passer en 1910. Ce que je sais. Nous sommes plus de 100 ans plus tard, et le pouvoir est fragilisé. La collaboration entre les dirigeants du gouvernement et les banquiers n’a fait qu’augmenter le risque.

Source: Gold-up. Merci aux administrateurs de GoldUp pour la proposition de cet article.

«Sur les retombées des gaz de schiste, il ne faut pas rêver»

Ils veulent nous imposer le gaz de schiste comme étant l’avenir de l’humanité, du moins, c’est comme cela qu’ils nous le présentent! Pourtant, l’extraction en elle-même est extrêmement dangereuse tant au niveau environnemental qu’au niveau santé publique, peut provoquer des séismes, et n’est que très peu rentable au final. Mais le risque, c’est que le déni et la soif du profit ne l’emporte sur le reste, comme pour le reste en fait… Nucléaire, OGM, médical, etc…

gaz de schiste

Thomas Spencer, coauteur d’une étude sur les hydrocarbures, doute de leur potentiel économique, comme l’atteste l’arrêt par Total des recherches en Pologne.

L’aventure polonaise de Total ferait-elle pschitt ? Débarqué en 2011 pour y prospecter des gaz de schiste, le pétrolier n’y a plus de permis de forage ou de concessions après l’annonce de l’arrêt de ses explorations à Chelm, dans le sud-est du pays. Après les retraits d’autres géants du secteur, comme ExxonMobil ou l’italien Eni, la Pologne déçoit les pétroliers qui à ce jour n’y ont pas rencontré l’eldorado attendu (lire ci-contre).«Le champ de Chelm ne permet pas une exploitation industrielle, indiquait-on hier chez Total, mais cela ne veut pas dire que le bassin polonais, comme le britannique, n’a pas de potentiel. Notre activité s’arrête momentanément, mais c’est une question de timing, nous restons candidats à d’autres permis d’exploration.»

Au-delà du cas polonais, la question de l’effet d’entraînement des gaz et pétrole de schiste sur la croissance reste posée. Y compris aux Etats-Unis, redevenus l’an passé le premier producteur mondial d’hydrocarbures grâce à l’essor du schiste. Mais il serait très exagéré d’y voir l’origine d’un miracle économique. D’abord parce que sa rentabilité n’est pas au rendez-vous. Avec des investissements colossaux etde bas prix de vente divisés par trois, les rendements restent décevants. Ensuite, parce que le gaz de schiste arrive à un pic et que sa production risque de décliner. Enfin, parce que son impact sur l’économie reste très limité et localisé, en termes de secteurs et d’emplois. C’est la conclusion d’un document «agnostique» de 60 pages, publié le 13 février par l’Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri). L’un des coauteurs, Thomas Spencer, directeur du programme climat de cet institut de recherche lié à Sciences-Po, précise les résultats de l’étude.

Vous affirmez que les gaz de schiste ne sont même pas une panacée aux Etats-Unis, voilà qui va à contre-pied de ce qu’on a entendu jusqu’ici…

C’est un message que l’on n’entend pas très souvent, c’est vrai. Mais nous ne sommes pas seuls à le dire. Une étude de l’Université de Stanford, en Californie, datant de septembre démontre comme nous que l’impact de la «révolution» des gaz et pétrole de schiste sur la croissance sera marginale aux Etats-Unis. Notre estimation optimiste est que son effet à long terme sur le niveau du PIB du pays – et non son taux de croissance annuel – sera d’environ 0,84% entre 2012 et 2035. Soit moins de 0,04% de croissance supplémentaire par an, selon un calcul simple des Echos. Et cela malgré la chute spectaculaire du prix du gaz naturel aux Etats-Unis, qui n’est d’ailleurs pas viable à long terme : après avoir plongé jusqu’à 1,95 dollar par million de BTU (British Thermal Unit) début 2012, il est remonté à près de 5 dollars [3,6 euros, ndlr] en janvier. En fait, d’autres facteurs jouent bien plus sur la croissance et la compétitivité des Etats-Unis que les hydrocarbures de schiste, notamment la baisse du dollar par rapport au yuan chinois et à l’euro.

Vous démontrez que seuls certains secteurs bénéficient de cette «révolution».

Oui, l’impact sur le secteur manufacturier a été minimal. En fait, la baisse du prix du gaz aux Etats-Unis a profité aux industries qui en utilisent beaucoup comme matière première ou source d’énergie. Comme la pétrochimie, les fabricants d’engrais, de matériaux plastiques, d’aluminium, d’acier ou les raffineries pétrolières. L’ensemble de ces industries ne représente qu’environ 1,2% du PIB des Etats-Unis.

Article complet sur liberation.fr

(more…)

Séisme de puissance 7.5 à Mexico

1397831710-8926

Selon un premier rapport, le séisme a été enregistré à 09H27 locales (14H27 GMT), à 265 km au sud-ouest de Mexico, dans l’Etat de Guerrero, a précisé l’USGS. Le Service sismologique du Mexique (SSN) avait dans un premier temps évalué la secousse à une magnitude de 7.

« Le séisme s’est produit sur la frange côtière. Il est toujours possible que cela provoque un tsunami, mais si les effets ne se voient pas dans les minutes qui viennent, il est très improbable » que cela se produise, a indiqué le sismologue Victor Espindola du SSN. Le coordinateur de la Protection civile de Mexico, Luis Felipe Puente, a écrit sur Twitter que « pour le moment, aucun dégât n’a été rapporté ».

Article complet sur 7sur7.be

Autre info de dernière minute, un autre séisme a eu lieu en Papouasie Nouvelle Guinée, encore un!!! Le nombre de secousses importantes dans ce secteur là est inquiétant depuis quelques temps…

« Tuez les juifs » autorisé depuis 500 ans, mais ça, c’était avant!

« Tuez les juifs » est le nom d’un petit village espagnol qui porte ce nom depuis 500 ans maintenant, mais celui-ci risque de changer car un peu trop incorrect politiquement. C’en est à se demander pourquoi la ligue des droits de l’homme, BHL, Israël et consort ne sont pas intervenus plus tôt au sujet de cette histoire…

Bref, la proposition vient du maire du village, et c’est cette semaine que les habitants de ce village du nord de l’Espagne devaient voter pour que le nom de leur petite commune soit changé, habitants qui ne sont pas très nombreux 60, ce qui aidera dans le décompte des votes, cela aura l’avantage d’être rapide!

Le nom exact du village est « Castrillo Matajudios », « Tuez les Juifs » en français. Le maire propose donc de revenir au premier nom d’origine: « Castrillo Mota de Judios » (Castrillo la colline des Juifs).

Castrillo-Matajudios-pueblo-bu_54148951006_53389389549_600_396Castrillo Matajudios, son panneau, son herbe, ses moutons…

Castrillo signifie « la colline des Juifs » est ainsi nommé en 1305 après que des Juifs s’y installent, fuyant un pogrom dans un village voisin. Près de deux siècles plus tard, en pleine « Reconquista » (les Rois catholiques chassent définitivement les Maures de la péninsule en 1492), l’Inquisition est très puissante et il n’est pas très bien vu d’être musulman ou juif.

Conséquence: ces derniers sont expulsés, voire tués et le village est rebaptisé « Tuez les juifs » à l’initiative de certains, selon  les explications – un peu vague, on en conviendra – du maire, Lorenzo Rodríguez.

Plus d’informations sur le site 7sur7.be

Désolé, mais le blog des moutons enragés restera ouvert encore quelques années…

La décision est prise, pas de fermeture, impensable!!! Et donc, la solution la plus simple étant généralement la meilleure, un nettoyage par le vide va être effectuée!

gigot d'agneau entaillesBon, on vire une partie des archives, on sacrifie un gigot d’agneau pour ne conserver que le plus gros de la bête, en plus, demain c’est Pâques! Surement un signe… ;)

Comme il est relativement difficile voire impossible de trier plusieurs milliers d’articles, la solution adoptée est de siphonner les archives du blog de tout article ayant pour source un grand quotidien français, que cela soit Le Figaro, Le Monde, Romandie, Libération, l’Humanité Le Nouvel Obs, 20Minutes, etc… Bref, tous ceux ayant pu financer l’AFP avec un abonnement et ayant pu relayer leurs dépêches.

Non seulement cette méthode sera plus rapide, mais elle sera également salvatrice pour le blog lui-même. Et si au final toutes les archives devaient y passer, elles y passeront, tant que l’info continue chaque jour, car nous sommes même ouverts le dimanche et les jours fériés! ;)

Soit dit en passant, est-ce réellement une grosse perte? Non seulement les archives ne sont pas tellement consultées, mais de plus AFP n’a pas une réelle liberté dans la diffusion de leurs informations.

Leur business est la vente d’abonnements pour autoriser la diffusion de leurs contenus, et ils sont donc dans leur bon droit, rendons à César ce qui est à César, et faisons un petit nettoyage de printemps qui au final ne fera que du bien et allègera un peu le blog!

Merci à tous pour vos soutiens, vos conseils, vos encouragements, et que l’info continue!!! ;)

« En tant que fonctionnaire, j’ai décidé de geler mon point d’implication jusqu’en 2017 !… »

Charles Sannat nous propose un article au vitriol, sur les déclarations du 1er ministre Valls………

Img/Le contrarien

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

« En tant que fonctionnaire, j’ai décidé de geler mon point d’implication jusqu’en 2017… » Je crois que c’est le commentaire le plus crétin que j’ai pu entendre depuis hier où notre Premier ministre Manuel Valls a annoncé son plan de 50 milliards d’euros d’économie.

Crétin car cela ne fonctionne pas comme ça, le monde ne fonctionne pas comme ça, et être fonctionnaire c’est d’abord choisir le service de l’État et du public. Être fonctionnaire n’ouvre pas un droit inaliénable à ce que tous les autres paient toutes vos augmentations jusqu’à la fin des temps !!

Faire son travail ce n’est pas le faire sous réserve d’être augmenté à la fin de l’année. On fait son travail parce que l’on doit faire son travail. Je rappelle à nos amis fonctionnaires qu’ils perçoivent déjà (ou encore) un salaire pour faire leur boulot ! C’est là encore du simple bon sens et derrière la boutade de ce fonctionnaire se cache un esprit mesquin. Il ne faut pas être mesquin et la dignité est quelque chose d’important… même sans augmentation. Je suis d’ailleurs persuadé que l’écrasante majorité de nos fonctionnaires en ont parfaitement conscience et qu’ils savent qu’eux aussi devront consentir comme tous les autres des efforts. (more…)

Les moutons enragés: soit le grand nettoyage, soit la fermeture!

Un très gros dilemme se présente pour le blog des moutons enragés qui va bientôt fêter ses 4 ans, 4 ans d’informations, d’enrichissement, de recherches, de coups de gueules, de clashs, et surtout, une belle aventure pour des non-professionnels qui ont beaucoup donné pour que vous puissiez avoir une visions plus réaliste de la planète et des événements que ce que les médias classiques vous ont proposé.

mechouiAgneauCette fois c’est sur, le mouton est sur le grill… Source de l’image: Orgeve.fr

Depuis le premier article relayé le 1er Octobre 2010 jusqu’à aujourd’hui, nous avons relayé plus de 14 000 articles, accueillis plus de 240 000 commentaires, et surtout, ce sont plus de 30 millions de pages de vues, et à même réussi à se hisser à la 22ème place des blogs les plus populaires de France! Seulement, nous venons de recevoir une mise en demeure de la part de l’Agence France Presse nous intimant de cesser de reprendre les informations issues de leur réseau, mais également de supprimer tout article (ou extrait d’article) publié dans le passé, sans quoi la voie judiciaire serait utilisée car cela s’apparente à de la contrefaçon et une grave atteinte aux droits d’auteur.

En effet, relayer les informations issues d’un tel réseau, il faut prendre un abonnement dont le montant peut s’élever à plusieurs centaines de milliers d’euros par an, comme nous pouvons l’apprendre au détour d’un article du journal Le Monde.

Un droit de réponse de l’AFP a eu lieu sur le site de l’Association Terre Sacrée dont voici une partie du contenu et qui explique plus en détail les raisons d’une telle mise en demeure:

L’AFP est une agence mondiale d’information, indépendante et apolitique. Elle est productrice de nombreuses bases de données (textes, photos, vidéos ou graphiques d’information) protégées tant par le droit d’auteur en vertu de l’article L113-5 du Code de la propriété intellectuelle que par le droit sui generis prévu par les dispositions de la loi n° 98-536 du 1er juillet 1998. L’AFP est exclusivement financée par les abonnements qu’elle vend à ses clients tant en France qu’à l’étranger. Ce mode de financement assure à l’AFP une indépendance éditoriale que garantit par ailleurs son statut.

L’AFP ne peut que protéger le mode de financement sans lequel elle ne pourrait continuer à exister et à remplir sa mission d’information. Elle entend faire respecter la législation en vigueur relative aux droits d’auteur et au droit sui generis des bases de données, que nul n’est censé ignorer.

Le choix reste difficile dans l’immédiat même s’il me semble impensable de fermer ce blog, l’idée même de réaliser un tri parmi les 14 000 articles du blog pour retirer ceux violant les droits d’auteur ne peut que décourager… Et impossible de prendre un abonnement quel qu’en soit le prix, au vu des tarifs appliqués.

Je me donne donc jusqu’à demain soir pour prendre une décision, conjointement avec Voltigeur qui en est la co-administratrice, l’avenir du blog est donc sur la sellette…

Si le blog doit fermer, je vous remercie alors pour cette magnifique aventure qui a marqué beaucoup de vies dont la mienne, et qui a permis à tant de monde d’en apprendre un peu plus chaque jour.

Au cas où il resterait ouvert et qu’un grand ménage ait lieu, il y aurait alors une refonte du blog, avec une adaptation des méthodes de travail et de relai de l’information, plus de liens, de revues de presse, d’articles indépendants, en réduisant dans le même temps les risques de poursuites. Cela sera peut-être également une fermeture temporaire du blog le temps de procéder au tri des articles, des liens brisés, et nombre d’infos qui disparaîtraient…

Merci à tous pour votre attention.

 

Benji

Gazprom achète l’opérateur public du Kirghizstan pour… un dollar

La guerre est déclarée entre différentes nations, les USA, l’Ukraine, l’UE et la Russie, et cela fait du monde! Seulement, dans cette guerre, la Russie a réussi un joli coup, acheter les réserves de gaz estimées à 6 milliards de mètres cubes pour 1 euro symbolique du Kirghizstan, plus les frais (429 million, d’euros au bas mot).

GAZPROM

Le groupe russe reprend à son compte 40 millions de dollars de dette et promet de lancer les travaux pour explorer les réserves de gaz inexploitées du pays.

Khirghizgaz sera désormais baptisé Gazprom-Kirghizstan.

Baisse des prix et investissements pour développer la production

En contrepartie, Gazprom reprend à son compte 40 millions de dollars (environ 29 millions d’euros) de dette et s’engage à investir 20 milliards de roubles sur cinq ans (l’équivalent de 400 millions d’euros) dans la modernisation de l’entreprise. Alexeï Miller a même promis :

« S’il le faut, nous sommes prêts à dépenser plus ».

Gazprom a également déclaré que le prix du gaz pour la population serait abaissé. (more…)

Procédure européenne contre la France sur Notre-Dame-des-Landes

notre-dame-des-landes-aeroport-non.png

La Commission européenne vient d’adresser une mise en demeure à la France concernant le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), en raison de l’absence de certaines évaluations d’impact environnemental, révèle jeudi Presse Océan.

La France a deux mois pour répondre à cette mise en demeure, premier stade d’une procédure d’infraction qui peut conduire à une astreinte financière.

Les écologistes, opposés au projet d’aéroport, se sont félicités de cette annonce, tandis que son concessionnaire s’est dit confiant dans la capacité de la France à satisfaire les demandes de la Commission.

Ces évaluations d’impact « doivent notamment faire figurer les effets notables probables sur l’environnement, y compris les effets secondaires et cumulatifs », explique un représentant de la Commission, cité par le quotidien sur son site internet. (more…)

La Fabrique de la désinformation de masse

Excellente tribune publiées par le collectif ACRIMED sur la fabrication de l’information à l’heure du web 2.0. Les nouvelles contraintes de production de l’information, et notamment la course à la réactivité et à l’audience via Google news, ont renforcé les dérives médiatiques déjà existantes : la circulation circulaire de l’information, le conformisme et la trivialité. L’information produite par les médias dominants est ainsi de plus en plus superficielle et mimétique, à tel point que certains articles peuvent dorénavant être rédigés par des programmes informatiques. Bienvenue dans le journalisme zombie…

Là, des ordinateurs aux multi-écrans sagement alignés. Peu de livres, peu de journaux, ou alors seulement ceux qui comptent parmi les « faiseurs (ou faisandeurs) d’opinion ». Et, dans un coin, toujours une télévision allumée sur la chaine d’information continue du moment. Sur les écrans, se déversent les informations pré-formatées de l’actualité du jour : dépêches prêtes à l’assemblage et autre « bâtonnages », mais aussi sites d’actualité en temps réel, et plus récemment encore tweets et réseaux sociaux. La mise ou remise en circulation d’« informations » produites par d’autres, avec comme seule valeur ajoutée leur mise à disposition, au bout du clic. (more…)

L’Armée Ukrainienne va t-elle se retourner contre les néo-nazis au pouvoir à Kiev ?

Alors qu’une colonne de chars lancée par les putschistes pour reprendre la ville de Slaviansk aux insurgés pro Russes a été stoppée par des manifestants près de Kramatorsk (voir la vidéo en lien), avant de sympathiser avec la population puis de faire demi-tour, un expert Russe exprime sur RIA Novosti la possibilité que l’armée Ukrainienne se retourne contre le pouvoir illégitime de Kiev. Selon lui, les officiers seraient particulièrement indignés par le banditisme et l’illégitimité des putschistes. Ce qui expliquerait peut-être l’accord soudain entre les autorités Ukrainiennes et Moscou sur la nécessité d’une désescalade militaire du conflit…

L’armée ukrainienne a déclaré qu’elle n’obéirait pas aux ordres s’ils impliquaient de tirer sur des civils. Le gouvernement de Kiev craint que les militaires organisent un coup d’Etat, estiment les experts interrogés jeudi par RIA Novosti.

Près de 60 soldats ukrainiens envoyés à Kramatorsk en véhicule blindé pour participer à une opération militaire contre les partisans de la fédéralisation du pays ont finalement pris le parti des manifestants.

« Il fallait s’y attendre. Le gouvernement illégitime, le coup d’Etat et le banditisme général indignent les soldats et les officiers. Quand ce gouvernement illégitime leur donne l’ordre de mener une guerre contre leurs propres compatriotes, ces soldats et officiers prennent la bonne décision, la seule qui puisse être prise », déclare le général Leonid Ivachov, ancien commandant de la Direction générale de la coopération militaire internationale auprès du ministère russe de la Défense, dans une interview accordée à RIA Novosti.

(more…)

Page suivante »