Du 11-septembre au Covid-19

Pour illustration

Savoir pour comprendre est impératif pour pouvoir dire NON, à cette conspiration planétaire. Il faut garder à l’esprit que la vraie science est le doute permanent et, non les certitudes idéologiques aussi bien ficelées soient-elles.

En son temps, Galileo Galilei (1564-1642) a été condamné face à l’obscurantisme religieux, sa phrase restée célèbre “et pur si muove (et pourtant elle tourne)” à propos de notre planète, devrait nous interpeler sur la puissance aveugle des idéologies.

Actuellement, nous assistons à la tentative de prise de pouvoir mondial, par des individus qui ne jurent que par la transformation de notre espèce au nom d’une pseudo-science, en des sous-humains inféodés à leur doctrine transhumaniste et mortifère, qui signera à terme, la fin de l’humanité telle qu’elle a évolué depuis des milliers d’années et, continuera à le faire à son rythme, quand tous ces psychopathes seront virés). Les chocs émotionnels violents et permanents, depuis quelques années sont là pour nous y préparer. (Voyez les actus)

Ces gens, riches et puissants veulent le pouvoir absolu. L’ argent, ils ne savent plus qu’en faire, et ce n’est qu’un des moyens pour atteindre leur but. Que feront les masses grouillantes, aveuglées et décérébrées (volontairement) face à ce rouleau compresseur, bien aidé par la propagande médiatique asservie ?

Pendant que les gens se querellent sur des non-évènements, eux avancent à grands pas. La dernière phase, le tout numérique à commencer par la disparition de l’argent physique, le big data et les données personnelles centralisées, les villes à 15 minutes, les voitures “autonomes”, l’arnaque des énergies alternatives (auxquelles nous ne sommes pas préparés) et tout “ces petits riens” qui nous appauvrissent et nous pourrissent la vie, nous montrent le chemin.

Il y a bien un ras le bol de plus en plus évident mais, il y a aussi, la dépendance quasi générale, de chaque individu à ce système destructeur, qui maintient le peuple en mode survie, à coup d’aides et de subventions sociales suffisantes pour garder le peuple bien soumis, et pas pour qu’il atteigne l’autonomie.

Qu’en sera t-il quand la majorité ne pourra plus payer de quoi se chauffer et se nourrir ? Alors que nous avons les centrales nucléaires, qui fournissent l’électricité à bas prix ? C’est en bonne voie vous ne croyez pas avec déjà, 10 millions de pauvres (si ce sont les vrais chiffres) ? Selon un triste sire bien en vue, “vous n’aurez plus rien et vous serez heureux” ?

Il reste à certains, à apprendre, un tout petit mot de trois lettres, pour retrouver un peu de dignité, de fierté et de liberté, ce petit mot qui ne paie pas de mine, mais pourra tout changer, c’est NON ! Un tout petit mot, qui possède un grand pouvoir ! Encore faut-il, que les moutons cessent de “moutonner” et d’avoir peur car, ce qu’ils redoutent le plus, va arriver très vite s’ils persistent à tout accepter.

Une grande puissance comme la France, qui s’effondre sous nos yeux, à de quoi indigner ceux qui ont encore un peu de bon sens et aiment leur pays, et ce n’est pas du populisme que de le dire. Je n’ai pas parlé des politiques c’est inutile. Voyez la propagande en cours, pour adouber le futur résident élyséen, qui est soutenu (paraît-il) par 50% de la population…… Ohhh ! L’arnaque ! Un clone de Macron et ça devrait “passer crème” comme disent les jeunes…..?

Volti

Source: Jean-Dominique Michel

Un Commentaire

  1. …Faut-il au préalable avoir assez d’intelligence et de savoir PERSONNEL, pour faire la part des choses en discernant les évidents “False-flags”(faux drapeaux) étatiques, qui eurent lieu un certain 11/09/2001 en Amérique.
    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

Les commentaires sont clos.