Par Charles Sannat « Franc suisse, un Cygne noir ? »

L’annonce par la BNS (Banque Nationale Suisse)  » de la fin du cours plancher de la monnaie suisse face à son homologue européenne, fixé jusqu’alors à 1,20 franc pour un euro,  a ainsi brusquement supprimé l’axe principal de sa politique monétaire depuis plus de trois ans » (ICI). Quelles conséquences? un élément de réponse par Ch.Sannat.

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

C’est une véritable bombe en provenance de Suisse qui a explosé aujourd’hui sur les marchés financiers. En effet, la banque centrale helvète a décidé purement et simplement d’arrêter de défendre le seuil de parité jusqu’ici défini à 1,20 franc suisse pour 1 euro. En quelques minutes, le franc suisse s’est envolé de 20 %, la Bourse a chuté de presque 13 % au plus fort de la journée. L’or s’est mis à monter en euro, le dollar s’est apprécié et c’est une journée de folie qui a été vécue par les opérateurs économiques.

La violence des mouvements financiers ont eu de quoi surprendre les populations mais en aucun cas les autorités monétaires qui savaient très bien qu’en s’y prenant de cette façon-là, elles allaient provoquer ce qui s’est passé, à savoir un mouvement de panique généralisé et de fortes pertes pour de nombreux agents économiques à commencer par les banques, les fonds de placement, et évidemment l’ensemble de l’industrie suisse tributaire de son taux de change pour sa compétitivité. Alors la question qui se pose ce soir c’est « pourquoi ? ». Pourquoi la banque nationale suisse a-t-elle agi de cette façon-là ? Mais avant d’essayer de comprendre le pourquoi, faisons un rapide tour d’horizon des différentes conséquences déjà visibles. Lire la suite

USA : après Halloween, l’orgie consumériste du « Black Friday » [Charles Sannat]

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Je l’ai déjà exprimé à plusieurs reprises dans ces colonnes. Je pense que nous devons lutter contre la réduction de l’homme à la simple et à l’unique consommation. Les raisons sont multiples. D’abord, l’être humain dispose d’une dimension spirituelle fondamentale. Il cherche du sens et la consommation de biens matériels n’a, en soi, aucun sens, de même que leur accumulation. Au-delà, réduire l’homme à son rôle unique de consommateur c’est nier sa dimension politique. C’est donc par extension la négation de la démocratie et de la liberté.

Après des années, en réalité des décennies de lavage de cerveau, d’organisation de l’inculture des masses, de bourrage de crâne publicitaire et marketing, l’homo-sapiens est devenu non pas « l’homo-economicus », titre d’un ouvrage, mais plus simplement, ce qui qui est d’ailleurs encore plus effrayant, « l’homo-consomicus ». Plus nous consommons, plus nous croulons sous les biens matériels, plus – et toutes les courbes ou statistiques le montrent sans ambiguïté – les suicides, la violence, la dépression augmentent significativement. Personne n’a cherché de lien entre les deux, sauf peut-être le psychiatre de Sainte-Anne, Christophe André, dont je vous propose de visionner la vidéo ci-dessous.

Lire la suite

Par Charles Sannat « Comment vous préparer à l’effondrement économique »..

Lisez les bonnes analyses du contrarien en chef Charles Sannat..  Merci à Robertespierre..

Img/Le Contrarien.com

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Tous les jours ou presque, j’attire votre attention sur la nécessité de vous préparer à l’effondrement économique non pas à venir mais qui est en cours. Je voulais partager avec vous mes différentes réflexions à ce sujet, notamment parce que vous êtes de plus en plus nombreux à m’écrire pour savoir quoi faire, quand cela va se produire, etc.

L’effondrement économique, c’est quoi ?

L’effondrement économique est un terme assez dangereux et trompeur. Pourquoi ? Parce que l’idée d’effondrement renvoi implicitement à un phénomène brutal et violent.

Pourtant en Grèce, rien n’a cessé du jour au lendemain. Vous y trouvez toujours des hôpitaux (devenus payants), des transports en commun (avec une fréquence moindre), des policiers (pour vous taper dessus avec de plus en plus de violence), des agents des impôts (qui désormais vous vident vraiment les poches), des magasins d’alimentation aux rayons remplis (mais où vous ne pouvez plus rien acheter puisque vous n’avez plus d’argent), etc. Je pourrais vous faire une liste à rallonge.

Que penser alors de la Grèce ? Eh bien la Grèce tourne. 7 ans après le début de la crise, quoi que l’on en dise et en dépit de toutes les difficultés plus que réelles, la Grèce ne s’est pas effondrée en tant qu’État et pays. L’eau coule dans les robinets, et l’électricité fonctionne (encore). Lire la suite

La suppression du cash, une étape vers le transhumanisme? Big Reset.

Une étape de plus vers l’esclavage numérique. Nous en parlons depuis longtemps et ça se met en place. Une des dernières libertés, celle de dépenser notre argent comme on veut, va disparaître. Bienvenus dans la dictature « technotronique ». Ils contrôlent déjà la santé, tout le reste va suivre. Voir! On retrouve toujours les mêmes aux commandes. Pour peu que ça vous intéresse….. Partagez ! Volti

******

Par Liliane Held Khawam

CognitiveTank hosted by Swisscom

Hébergée par Swisscom, SwissCognitive qui travaille à l’intégration de l’homme avec la machine compte parmi ses adhérents la Chancellerie fédérale/ Bundeskanzlei .SwissCognitive Chancellerie fédérale suisse

En 2017, Visa annonce une nouvelle initiative aux États-Unis dans le cadre d’un effort plus large visant à dissuader les consommateurs d’utiliser des espèces. La société de cartes de crédit prévoit de donner 500 000 $ à 50 restaurants et vendeurs d’aliments pour payer leurs coûts de technologie et de marketing, à condition que les entreprises s’engagent à refuser de l’argent.

https://cashessentials.org/is-visa-so-desperate-for-business-they-need-to-pay-merchants-to-go-cashless/
Lire la suite

Le grand RESET: La seconde vague sera monétaire et économique. Et c’est demain matin !

Ce que nous révèle Mika Denissot sur notre avenir est (effrayant) à considérer, pour ne pas être en retard sur la technologie qui remplace déjà, et va remplacer de plus en plus l’humain, des métiers vont disparaître, d’autres apparaître. Faites le bon choix. Quant à la monnaie bye-bye. Écoutez bien comment le « grand reset » aura lieu. Bon, pas bon ? L’économie c’est assez compliqué et pas très intéressant, surtout si l’on a pas d’argent, mais ça nous concerne tous. Plus rien ne sera comme aujourd’hui. C’est l’avènement du NOM et tans pis pour les retardataires. Tout est déjà en place. Toutes les informations sont disponibles depuis longtemps, nous en avons publié beaucoup, ne fermez pas les yeux et les oreilles, écoutez la vidéo et préparez-vous. Partagez ! Volti

******

Merci 123.RF

Par Mika Denissot publié par BusinessBourse

Si vous êtes deux à lire cet article, alors l’un d’entre vous a déjà perdu son emploi dans les prochaines années. Si vous avez tout votre argent en monnaie, alors attendez-vous à le perdre à court terme.

Lire la suite

Total emprunte 15 milliards de dollars pour un méga projet en Afrique !

Est-ce que va élever le niveau de vie du peuple du Mozambique ? En plus de la pollution, qu’ils aient au moins une vie meilleures mais, comme on le sait, c’est une autre histoire.. Partagez ! Volti

******

Par Charles Sannat pour Insolentiae

« La major français développera à partir de la mi-2024 les champs gaziers de Golfinho et Atum au large du Mozambique. Total s’est engagé dans la construction d’une usine de liquéfaction, la première sur le sol mozambicain, d’une capacité de 13,1 millions de tonnes par an, a déclaré Jean-Pierre Sbraire, directeur financier de Total à Reuters. Le projet encouragé par le gouvernement mozambicain est critiqué par les écologistes comme on peut le voir dans le rapport de l’ONG les amis de la Terre.
Le groupe français a mis dans la balance 14,9 milliards de dollars levés par emprunt auprès de 8 agences de crédit à l’exportation, en plus de 19 facilités de banques commerciales et un prêt de la Banque Africaine de Développement (BAD). L’investissement total du projet s’élève à 20 milliards de dollars. Pour rappel, la province de Cabo Delgado (Nord du Mozambique, en proie à une insurrection islamiste), est le siège d’importantes découvertes parmi les plus importantes en Afrique.

Lire la suite

Naufrage. Boeing, un seul avion commandé en juin !

La faillite en vue pour Boeing ? Partagez ! Volti

******

Par Charles Sannat pour Insolentiae

Une seule commande en juin pour la société Fedex, pour faire du transport… ce ne sont même pas les avions les plus chers, puisqu’il n’y a pas franchement d’aménagements intérieurs par exemple.

Une seule vente pour faire vivre une entreprise de plusieurs dizaines de milliers de personnes…

Je vous laisse imaginer les conséquences en cascade d’une telle situation pour les équipementiers, les sous-traitants, les fabricants de moteurs et tout l’éco-système aéronautique.

C’est une évidente catastrophe.

Lire la suite

Bruno Le Maire, les pleins pouvoirs… économiques !

Partagez ! Volti

******

Charles Sannat pour Insolentiae

Wikipédia

Bruno Le Maire reste ministre, il a même désormais le ministre de l’Economie, des Finances et de la relance.

Ministre de la relance, mais pourquoi n’y a t-on pas pensé plus tôt dans cepays.

Cela fait 35 ans que j’entends que nous sommes « en crise », haaaaa…

Si seulement nous avions eu un ministre de la relance bien avant.

Lire la suite

L’Etat envisage de racheter les boutiques et commerces pour sauver les centres villes !

Partagez ! Volti

******

Par Charles Sannat pour insolentiae

Juste avant la crise du coronavirus, nous étions à 57 % de dépenses publiques du PIB.

Puis nous avons engagé 26 % du PIB en plus dans les plans de sauvetage de l’économie et ce n’est pas fini !

Cela veut dire que nous avons potentiellement 83 % du PIB de dépenses publiques pour l’année 2020 et il sera difficile de voir ce taux réellement diminuer si l’on ne veut pas contempler les conséquences d’un terrible effondrement systémique.

Nous sommes donc officiellement entrés en économie administrée de marché.

Lire la suite

Catherine Austin Fitts: « Bientôt, vous devrez choisir entre 2 options: la LIBERTÉ ou L’ESCLAVAGE ! »

C’est un avis de plus en plus partagé et ça va toucher tout le monde. Partagez ! Volti

******

Source : BusinessBourse

La conseillère en placement et ancienne secrétaire adjointe au logement, Catherine Austin Fitts, dit que très bientôt, les américains vont se retrouver face à 2 choix.

Voici ce que Catherine Fitts nous explique: « Malheureusement, il y a beaucoup de gens qui se disent, oh mon dieu, si je suis une personne qui n’a rien à se reprocher, alors ils me laisseront tranquille. Mais la réalité, que d’ailleurs beaucoup de gens ne comprennent toujours pas, c’est qu’à un moment donné, vous allez devoir choisir entre deux options: soit la liberté, soit l’esclavage. Mais de toute façon, tout le monde devra faire un choix ! Il est impossible de passer de l’un à l’autre ou d’hésiter. Un abonné m’a demandé: que devrais-je faire ? Investir dans l’immobilier ou dans les métaux précieux ? Je lui ai répondu que s’il n’avait pas déjà diversifié son épargne, peu importe où il placerait ses actifs, il finira par tout perdre. »

Lire la suite
1 43 44 45 46 47 93