« Enfin le krach est là ! Bonne nouvelle » L’édito de Charles SANNAT

À défaut de cibler Mme Michu qui se fiche comme d’une guigne de la bourse, on a quelques explications. Pour en savoir plus, c’est dans la lettre Stratégie. Ce n’est pas de la pub et je ne gagne rien mais, ça répond à des lecteurs qui disent que Charles Sannat, ne donne pas les solutions. Partagez ! Volti

******

Charles Sannat pour Insolentiae

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Sur les marchés boursiers c’est la Bérézina.

Les marchés n’ont pas baissé pendant toute la première partie de cette épidémie.

Janvier et février ont été des mois finalement très calmes malgré une petite secousse bien vite stoppée.

La grande idée qui dominait dans le public était « ce n’est qu’une petite grippette ». Le pendant sur les marchés était « cela ne va pas durer bien longtemps » et les effets de cette crise sur la Chine et l’économie du monde seront MTR. MTR pour « maîtrisables, temporaires et réversibles ».

Finalement en ce mois de mars 2020, cela ne semble pas du tout MTR… cela ressemble même furieusement à une situation pas du tout maîtrisée, à des effets qui commencent à durer sacrément longtemps, quand à la « réversibilité », il est bien trop tôt pour dire quoi que ce soit si ce n’est que cette crise laissera des traces durables sur l’organisation des flux physiques de l’économie réelle.

Si les marchés prennent conscience depuis une semaine de cette crise, au niveau des populations, le « ce n’est qu’une grippette » vit ses derniers jours en France. D’ici la fin de la semaine, la grippette commencera à sembler sacrément « carabinée ». Aux Etats-Unis ce sera sans doute une semaine plus tard, mais globalement d’ici 15 jours il sera difficile de cacher une situation, que tout le monde redoute, à « l’italienne » avec saturation du système de santé, et donc une hausse sensible de la mortalité. Je vous invite à l’article intitulé « nous devons choisir qui sauver »… car il n’y a pas de respirateurs pour tout le monde.

Les marchés ont commencé à comprendre que l’économie était à l’arrêt en Chine (toujours et que la reprise est aussi fastidieuse que lente), qu’elle était en train de s’arrêter en Europe, et que cela allait suivre aux Etats-Unis.

C’est un krach à tiroirs que nous allons vivre.

1er tiroir depuis 15 jours avec une baisse qui n’est pas une débâcle. C’est la phase de « saine correction ».

2ème tiroir sous nos yeux avec une baisse qui s’accélère et qui fait passer le mouvement de « correction » à « krach » par l’ampleur des mouvements. C’est l’effet Italie.

3ème tiroir. Il va y avoir l’effet France et Allemagne en Europe, les deux plus grandes économies de la zone euro. Si France et Allemagne doivent freiner l’activité, alors… ce sera compliqué pour l’Europe et donc pour les marchés. 10 % en moins encore voire 15 %.

4ème tiroir. Les Etats-Unis. Lorsque les USA vont commencer à « tousser » massivement à cause du coronavirus, les marchés vont terriblement se moucher. A tel point que là nous avons un potentiel de baisse de 20 %.

Puis le 5ème tiroir sera l’excès baissier symétrique aux excès haussiers de ces dernières années. Potentiel jusqu’à 20% de plus.

Les marchés peuvent donc potentiellement encore baisser de 30 à 50 %. Ce n’est pas une certitude, c’est une éventualité. Si ce n’est finalement qu’une grippette, la baisse sera vite enrayée et nous repartirons bien vite vers de nouveaux sommets. Ce n’est pas mon scénario central.

D’ailleurs, regardez le VIX

Le VIX c’est l’indice « de la peur ». Enfin c’est le surnom, en vrai, c’est l’indice qui mesure la volatilité ou le degré de « fluctuation » des cours.

Il vient d’égaler le sommet 2011/2012 qui était le moment des pires craintes liées à une potentielle explosion de la zone euro en raison du problème grec à l’époque.

Ce n’est pas bon signe évidemment, mais nous devrions surtout très rapidement atteindre les sommets de 2008/2009 et sans doute même les dépasser.

Cela implique que vous aurez des séances de baisse de 10 % par exemple suivies de hausses de 8 % tout aussi spectaculaires mais dans une tendance baissière lourde.

Faut-il sortir des marchés ?

Je n’ai aucun conseil à vous donner, car je n’ai pas le droit de donner des conseils personnalisés. Disons simplement que si c’était mes sous et mes actions, je vendrais sur un rebond purement technique. Puis j’attendrais une baisse de 30 à 40 % sur les indices avant de revenir sur des valeurs telles que celles que je vous avais listées dans mon dossier spécial de janvier 2020 « Actions-Obligation du rendement à acheter en cas de correction » où l’on attendait la correction.

Pour ceux qui veulent en savoir plus c’est ici.

Les krachs sont toujours, toujours une opportunité et donc une bonne nouvelle patrimoniale sauf si…

Les krachs boursiers sont de véritables opportunités pour se constituer des portefeuilles à bon prix. Soyez donc très attentifs. La logique que j’avais expliquée dans mon dossier spécial était assez simple.

Soit ce n’est qu’un mauvais moment à passer et c’est donc une opportunité évidente d’achat puisque cela repartira de l’avant après la crise d’ici quelques semaines ou quelques mois, parce que l’on trouvera un vaccin, parce que ce ne sera pas si grave, ou encore parce que le bon docteur Raoult réussira à guérir tout le monde avec ses petits comprimés pas chers à la chloroquine et vous gagnerez beaucoup de sous.

Soit, ce n’est pas un mauvais moment mais une terrible pandémie, et les cours iront tester des plus bas jamais vus. Dans un tel cas, votre problème ne sera en aucun la valeur de votre PEA, mais votre PEBC qui est votre « plan épargne boîtes de conserve ». La valeur de la monnaie, de vos actions, ou encore de vos placements sera le dernier de vos soucis, car, les billets ne se mangent pas.

Par conséquent et logiquement, parce que pour ceux qui ont un peu de sous, vous n’allez pas acheter pour 30 000 euros de raviolis bio même excellents de chez Carrefour, ce qui est difficile à stocker, même dans une grande maison. L’achat de belles valeurs de rendement dans un monde de taux qui resteront à zéro encore plus longtemps en raison de cette crise sanitaire, est, et sera une excellente idée patrimoniale… si le sort nous est collectivement favorable ce qui est à souhaiter bien évidemment. Alors soyez prêts à passer à l’achat. Je rappelle également à tous ceux qui ont une entreprise qu’acheter des actions pour la tréso d’entreprise c’est parfaitement légal ! A bon entendeur… Pour vous abonner à la lettre STRATEGIES et avoir accès à l’ensemble des dossiers dont le dossier spécial de janvier 2020 « Actions-Obligation du rendement à acheter en cas de correction »  c’est directement ici.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

Le pétrole poursuit sa descente aux enfers

Lundi noir et krach boursier.Coronavirus.

Chronique d’une pandémie. 08 Mars 2020.

« Ceci est un article « presslib » et sans droit voisin, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

29 Commentaires

  1. La prime du krach est l’accès au perchoir que tout vrai coq gaulois de village, cocoricote en Mars 2020. Et si cela sonnait le glas d’un système agonisé et agoni sans ses citoyens…
    La bourse électorale dévisse en ses devises-promesses… Comme si on devait encore y croire quand les morts nous guettent.

    10/03/2020 – https://wp.me/p4Im0Q-3vU
    – Quand l’Occitanie secoue ses coco-tiers, il pleut des sous-marins en pagaille qui viennent foutre la pagaille, mais au profit de qui ? Bien malin qui le découvrira. Et si ; c’était histoire simplement d’occuper la galerie à impériale.

  2. Rebond technique aujourd’hui ou fin de la baisse en tout cas la hausse est présente aujourd’hui après la baisse de lundi.

    Quand à parler de solutions avec un rebond technique pour vendre , est-ce une solution quand les actions ont dévissé de 30 à 35 % et que le rebond technique n’est que de 10 % ?

    La perte semble toujours être de 20 à 25 % , pour racheter ensuite alors que les cotations vont prendre le chemin de la hausse à plus ou moins long terme.

    Le meilleur conseil est d’attendre et si l’on dispose de liquidités de cibler des achats pour faire baisser son PRU.
    Rentrer actuellement sur des actions à dividende est une bonne option car les mois de versement qui approchent (Mars – Juin principalement ) et avec les AG qui ont défini les montants de versements donc pas d’inquiétude.

    Une fois cette période passé e on peux supposer une remontée de certaines cotations donc des plus values seront possibles après les versements de dividendes

  3. Jouer avec les marchés de cette façon c’est directement être acteur du monde économiquement pourri qui apporte la séparation et la misère dans le monde au profit de quelques uns… Profiter des rebonds ou attendre que le marché soit au plus bas (donc s’appuyer sur la peur et la perte des uns ou des autres) c’est continuer à être le requin qui attend sagement pour croquer sa proie. Il s’agit donc de savoir ce que nous voulons vraiment : se porter caution d’un fonctionnement que l’on réprouve, ou dire non ? Profiter ou aller vers le changement ? incarner le cro-économicus ou devenir plus humain ?

  4. Jusqu’a ce jour cela reste bien moins offensif que la grippe !

    Mais une bonne cause de peur par les médias pour camoufler tout les reste…
    et une excellente excuse pour engager le krach des bourses qui sont maintenus par les injections des banques centrale depuis 2008…

    Ça va purger un peu… beaucoup, et toujours au profit des mêmes qui ont refilé toutes leurs merdes en contrepartie aux banques centrales.
    File moi du fric, et en échange je te donne mes bonnes bombes bien toxiques en garantie…
    Ca y est j’ai tout refilé… on peut laisser tomber les cours, on ramassera en bas, les cons vont encore payer pour nous, ca va leur faire mal au luc.

  5. Des années que les Sannat, Delamarche, Jovanovic ou autre Béchade nous annoncent le Krach avec raison …
    Avec raison car les fondamentaux économiques n’étaient pas bons et que l’ensemble est soutenu par les QCE et autres trucages de chiffres …
    Ce qui est dérangeant dans ce qui se passe, c’est qu’en aucun cas le modèle ne sera remis en cause et dès que les bulles seront crevées, ça repartira comme avant !
    Pourquoi ils changeraient, vous voyez bien que ce n’est pas de leur faute, c’est le virus … Il est tellement pratique ce virus qu’il ne vaut mieux pas y penser …

    • c’est bien ca,
      Et si un petit virus est capable de faire cela, c’est que le systeme n’est pas assez global, donc il nous faut un gouvernement super national, un NWO !

    • La situation est grave, est-elle pour autant désespérée pour les petits, qui vont devoir payer n’en doutons pas pour aider l’économie. Si ce virus est le déclencheur de la chute des dominos, il serait souhaitable (à noter le conditionnel) que tous les spoliés, volés, esclavagisés, soumis à la finance, se lèvent et disent STOP! Mais ça n’arrivera pas, si ça évolue dans le mauvais sens, la majorité demandera encore plus de protections et d’interventions des mondialistes, pour préserver leur petit confort et tout ce qui nous rendra asservis, (d’où le conditionnel). Vive le nouvel ordre mondial ? Il vaut mieux mourir debout que vivre à genoux, ça c’est pour l’intention, elle est où et pour quand l’action ?

    • Tout a fait çà Papy https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

  6. Quelques intelligents font remarquer que le problème majeur est la dépendance majeure que le monde entier a envers la Chine.
    Si au moins cela permet de réfléchir à un autre mode fonctionnement économique, faire revenir des usines en France, réaliser que la mondialisation n’est pas la panacée… le virus pourrait peut-être avoir un effet positif ???

  7. Le monde est en train de se péter la gueule sous tous les angles (social, environnemental, sécuritaire, sanitaire, monétaire …), avec une probabilité que nous retournions à l’âge de ma grand-mère, voire plus, et pendant ce temps là le Charles nous explique – sans le dire puisqu’il n’a pas le droit – comment gratter quelques biftons en bourse en jouant sur la volatilité des marchés induite par le malheur qui s’abat sur le peuple ! Sannat c’est l’orchestre du Titanic à lui tout seul …

    M.G.

    • j’aime bien ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

    • voui ! je plussoie !
      Sauf qu’ en suivant les recommendations de notre bon Charles….on ne va pas gratter des biffetons, mais on va y laisser sa chemise !!!
      Hahaha

      • Je regrette que “notre bon Charles” (que j’aime bien, pour raison personnelle) n’intervienne pas pour éclairer notre lanterne. Nous ne sommes pas clients, même plutôt adversaires de certaines solutions qui semblent ne concerner que les “initiés” 🙂

        • ben, en gros, notre bon gros Charles nous dit:
          “Les krachs boursiers sont de véritables opportunités pour se constituer des portefeuilles à bon prix”

          je traduis:
          On attend que les cours tombent au plus bas pour acheter en attendant tranquillement que ça remonte…..

          sauf que:
          C’ est quand le plus bas ???
          hihihi
          -30% ? -40% ? -50% ?
          Je précise que dans les cas de krach, tous les instruments de calcul basés sur les statistiques et les probabilités ( stochastics, moving average, candle sticks …etc ) ne sont plus d’ aucune utilité , car ils ont été créés pour des conditions normales et habituelles de variation des cours…et pas pour des périodes exceptionnelles comme un krach !!!
          Une Twingo est parfaite pour rouler en ville sur des routes asphaltées…mais pas pour le tout terrain !!!

          Les initiés joueront donc des options put pour profiter de la baisse ( avec un effet multiplicateur de x100 !!!)
          Les moins initiés achèteront de l’ or physique
          Mais tous se débarasseront de leur portefeuille d’ actions !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

          Désolé, Charles, mais t’ as tout faux sur ce coup là !

    • C’est vrai ce que tu dis MG, ce qui me dérange, dans ses messages, c’est que son raisonnement est toujours orienté en rapport avec l’argent la bourse et les petites combines. financières

      Je comprends que c’est de la déformation, “obsession” professionnelle, mais après tout nul n’est obligé de prendre ces infos pour argent comptant … et voilà, merde du coup je suis contaminé !

  8. https://www.contrepoints.org/2020/03/10/366119-krach-boursier-catastrophe-ou-opportunite-pour-senrichir
    si je ne crève pas avant je vais tenter quelques achats …..je n ai plus qu à trouver un” huggy les bons tuyaux “

  9. Beaucoup de baratin dans cet article….

    Sans rentrer dans les détails techniques, et avec du simple bon sens:
    Si tu penses que la bourse va chuter….Ce n’ est évidemment pas le moment d’ acheter !
    Il faut , au contraire solder toutes tes positions si tu en as , et te mettre en cash.

    Ensuite, tu peux:

    Soit assurer sans te prendre la tête et acheter de l’ or physique, en lingot ou en pièces. ( surtout pas aux banques qui te donneront des certificats )

    Soit décider de profiter du krach en prenant des options put.
    Mais il faut avoir une bonne expérience et maîtrise de ce type de transaction.
    exemple:
    tu es persuadé que le krach va arriver d’ ici le 30 septembre de cette année et que la chute va être de 50%.
    L’ action zimboum vaut 100€.
    Tu vas acheter un put zimboum : le droit de vente de 100 actions au prix de 90€ ( le strike ) d’ ici le 30 septembre.
    Tu vas payer au vendeur de l’ option la prime: 100€ – 90€ = 10€
    La prime est la différence entre le cours de l’ action et le strike.
    Donc tu paies pour 100 actions : 1,000€

    Au 30 septembre, le krach a eu lieu et zimboum ne vaut plus que 50€ !
    Tu achètes donc 100 actions à 50€, soit 5,000€
    et tu exerces ton put en les vendant à 90€, soit 9,000€

    Ton bénéfice est donc de 9000€ – 4000€ = 5000€ ( auquel il convient de déduire la prime déjà payée de 1000€ )

    Résultat:
    Avec 1000€ de cash, tu as gagné 4000€

    Félicitations
    Cela fait un rendement de 800 % annuel
    C ‘est plus qu’ un livret de caisse d’ épargne…

    Mais bon , il faut que le krach annoncé depuis des années , ait lieu !!
    Sinon ta perte sera de 1000€ ( la prime )

  10. Charles propose de gagner de l’ argent en profitant du Krach qu’ il annonce.
    Ainsi soit il !
    Mais autant le faire efficacement et de manière professionnelle !
    La technique de Charles date de grand papa !

    Dans l’ exemple précédent, On dispose de 1000€ de cash.

    Cible ( le sous-jacent, en language technique ) : L’ action Zimboum à 100€

    Charles propose d’ attendre pour l’ acheter lorsqu’ elle a baissé.
    Elle baisse de 50% .
    Charles achète…mais l’ action baisse de 20% supplémentaire ! PERTE: 200€
    L’ action remonte de 10%
    Charles a gagné: 100€

    Technique du PUT:
    Zimboum baisse de 50%: GAIN: 4000€
    Zimboum baisse de 70%: GAIN: 5000€

    C’ est pas la même cour de récréation….et pourtant avec le même investissement de 1000€ dans les deux cas.

Les commentaires sont clos.