« Comment sauver les entreprises pour sauver le potentiel de reprise » L’édito de Charles SANNAT

Qui va être choisi en priorité, les PME/PMI/TPE ou les LVMH and Co ? Partagez ! Volti

******

Charles Sannat pour Insolentiae

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Nous sommes face à une crise sans précédent.

Ce n’est pas une crise financière, ce n’est pas un problème de banque ou de vilains spéculateurs qui auraient fait n’importe quoi en prêtant des sous à des gens insolvables pour qu’ils achètent de l’immobilier hors de prix comme c’était le cas lors de la crise des subprimes de 2007/2008.

Non, nous sommes dans une crise sanitaire, liée à une pandémie, et le coronavirus est tout sauf une grippette, et la France éberluée va le découvrir à partir de la semaine prochaine pour ceux qui n’ont toujours rien compris et qui sont ce que j’appelle les « penseurs ligne Maginot ».

Pour gagner la guerre contre le virus il n’y a pas 36 solutions. Il faut ralentir les échanges, que les gens restent chez eux, et nous pouvons ainsi limiter les contaminations. C’est ce qui a été fait avec succès (et une terrible violence en Chine. Lorsque la poussière retombera nous compterons les cadavres par dizaines de milliers) en Chine, et ce qui commence à fonctionner en Italie. Ainsi aujourd’hui Codono l’épicentre du départ de l’épidémie en Italie n’a enregistré aucun nouveau cas. Cela fait presque un mois de confinement, mais la victoire est à portée de main.

Éteindre l’économie pendant deux mois n’est pas grave mais il va falloir sauver le potentiel de reprise.

Nous sommes dans un monde de changes flottants. SI tout le monde fait la même chose, comme tout est relatif, cela n’aura pas de conséquence.

Sauver le potentiel de reprise cela signifie quoi?

Simple.

Il faut qu’aucune entreprise ne fasse faillite parce qu’elle est fermée pour cause de coronavirus.

Comment faire?

Très simple. Cela n’a même jamais été aussi simple!

L’état via le déficit budgétaire donne directement le manque de chiffre d’affaire par rapport au chiffre de l’année N-1. A charge pour l’entreprise de payer les salaires comme d’habitude même si les gens sont chez eux. A charge pour les gens de continuer à payer les loyers comme d’habitude. A charge pour les propriétaires de continuer à rembourser les crédits comme d’habitude.

Combien cela va-t-il coûter?

Environ 100 milliards d’euros par mois en France.

Est-ce grave?

Pas du tout car tout le monde fera la même chose et il faut le faire.

Quel est l’objectif?

Sauver l’économie réelle cette fois, et pour sauver l’économie réelle, ce n’est pas de l’argent qu’il faut donner aux gens puisqu’ils sont confinés chez eux ou le seront et ne vont ni le dépenser au restaurant ou au cinéma.

Il faut sauver toutes les entreprises pour sauver le potentiel de reprise, car si nous laissons les entreprises tomber, les gens ne pourront plus ni vivre, ni payer les crédits et les factures, et vous aurez d’une part des émeutes, et d’autres part une crise financière mortelle pour tout notre pays avec une cascade de faillite.

Il faut, et c’est la seule solution, créer un immense plan de sauvegarde de l’entreprise allant de l’auto-entrepreneur qui sera payé sur sa dernière moyenne trimestrielle à la TPE sans oublier également les grands groupes. Toutes les entreprises doivent être arrosées et irriguées en argent sans limite.

Cela nous coûtera environ 200 milliards pour une crise de 2 mois.

C’est peu cher payé car cela équivaut à quoi, 10% du PIB annuel pour sauver le PIB et le potentiel PIB des années suivantes.

Il ne s’agit pas de justice, d’équité, ou d’égalité. Il s’agit de sauver les entreprises pour sauver le potentiel de reprise économique. Il s’agit de pragmatisme et d’efficacité.

Si nous ne sauvons pas les entreprises maintenant par des mesures non conventionnelles terriblement agressives, alors nous tuerons notre potentiel de reprise, il n’y aura pas de reprise, il y aura une crise économique profonde, durable, et dont nous mettrons 10 ans à sortir.

Nos mamamouchis doivent comprendre cela et le comprendre vite.

Pour sauver l’économie, il faut concentrer l’effort sur le potentiel productif donc sauver le soldat entreprise, il en va de l’intérêt supérieur de la nation, et c’est très facile à faire. Il faut juste en prendre conscience, le décréter… et le faire.

L’économie est de l’intendance. Nous sommes en guerre, et l’intendance suivra!

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

« Ceci est un article « presslib » et sans droit voisin, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

17 commentaires

  • Avatar An_selme

    Oui ! Oui ! Sauvons LVMH et Dassault ! Sauvons Airbus et Renault ! Sauvons la Société Générale et Cetelem ! Et puis tant qu’à faire sauvons Boeing et Apple ! Sauvons, braves gens ! Sauvons !

  • ben, voui
    Charles nous proposait de profiter du krach à venir …( sales capitalistes et exploiteurs )
    aujourd’ hui, il nous propose de sauver les entreprises !!
    Comme si les entreprises étaient complètement idiotes et n’ étaient pas capables de se sauver elles mêmes.
    Parce qu’ elles seront toutes dans le même caca !!
    Les meilleures survivront, les foireuses mourront et bon débarras !

    Faut savoir, Charles..
    On a le coeur à gauche, mais le porte monnaie à droite
    Sauver les entreprises, c’ est de l’ argent; charles annonce 100 milliards…
    Bon, mais qui va payer ???
    Ben, le peuple, comme toujours…

  • Une réflexion tout à fait personnelle:
    On va vers un krach, une pandémie mondiale…etc
    Mais les moutons se font tondre comme jamais auparavant !! Et ils en redemandent !!!
    Pourquoi voulez vous que ça change ????
    Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes !!!

  • Avatar An_selme

    CAC 40 : -12,28%. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    Le coup de bazooka de la FED a fait pshiiittt. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

    Notre neuneu national me conseille de me tenir loin de mon travail https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif

    L’autre motif de réjouissance possible est que si ce coronavirus-là fait comme tous les coronavirus connus jusqu’à présent, l’épidémie dure 2 à 3 mois avant de régresser. Donc mars, avril, mai, et peut-être qu’en juin ça ira mieux. Il faut « juste » arriver à tenir jusque là.

    Peut-être que le gouvernement chinois ne raconte pas que des bobards. Bon, il n’y est pour rien dans le reflux : c’est ainsi que le SARS et le MERS ont fonctionné, c’est peut-être comme ça que le COVD fonctionne mais ils ne l’avoueront jamais : faut passer pour le sauveur du peuple.

    • oui,
      le conardovirus n’ est pas un hasard. Il n’ est pratiquement pas mortel, par ailleurs.
      Mais pour l’ instant, j’ avoue que j’ ai du mal à y voir clair:
      Qui ça arrange le plus? Et qui ça emmerde le plus ?

      Les chinois s’ en foutent.
      Ils ont maitrisé la propagation.
      Compte tenu du fait qu’ ils se sont dédollarisés, avec les Brics…une baisse de leurs exportations ne les affectera pas.
      D’ autant plus qu’ ils ont un marché intérieur de 1,3 milliards d’ habitants qui ne demandent qu’ à consommer si on relève leur pouvoir d’ achat….
      Il me semble que le seul problème qui puisse les affecter, c’ est leur approvisionnement en matières premières.

      Bon, il est certain que le conardo virus en Europe a plus d’ effet psychologique an niveau des foules que d’ effet pandémique réel; C’ est de toutes évidence, une manipulation des foules.
      mais dans quel but ?

      • Bonsoir hcgaïa,

        tu poses la bonne question : Is fecit cui prodest ?

        Et j’en pose une autre qui contient une éventuelle réponse :

        Comment trouver un bouc émissaire pour glisser toute la masse de merde financière agglomérée depuis au moins 2008 ?

        Il est temps d’arrêter les transfusions et le respirateur qui maintiennent la finance actuelle en vie artificielle, et de faire un reset.

        Nous allons avoir une crise financière, associée à une crise monétaire, couplée à une crise économique et sanitaire.

        Krach, Chaos, et nouveau « Bretton Woods ».

        Nous allons vivre l’Histoire en direct dans l’année qui vingt…

        • peut être,
          mais j’ ai vraiment du mal à y voir clair sur ce coup là

          Une crise financière avec un krach ?
          c’ est pas évident que ça avantage nos maitres du monde
          ( ou plus exactement, maitres de l’ occident )
          L’ Occident est en guerre économique avec la Chine. Ce n’ est pas vraiment le bon moment pour semer la pagaille en Occident !
          Un krach en Occident, avec le chaos économique afférent, donnerait un avantage majeur à la Chine, presque définitif.
          D’ un autre coté, la tonte des moutons se passe bien et reste très profitable. Pourquoi bousculer une situation bien rentable ?

  • Si l’ on s’ en tient aux faits:
    -le conardovirus est surtout actif au niveau psychologique: Panique chez les moutons.
    -les USA semblent s’ en foutre ( Donald a déclaré que c’ était une blague ) et en Angleterre, ça leur en chatouille une sans faire bouger l’ autre.
    -Les mesures de panique qui sont prises concernent essentiellement l’ Italie, la France et l’ Allemagne….
    La France: un mouvement de contestation sociale à ne pas laisser ré apparaitre.
    Italie: un gouvernement pas vraiment choisi par les maitres de l’ Occident
    Allemagne: Merkel et son parti en grande souffrance
    Angleterre: Brexit
    Alors, une reprise en main de l’ opinion publique pour inciter les moutons à marcher droit ?

    • Ben voui
      c’ est la voix de son maître qui nous explique bien que le Conardovirus peut engendrer une catastrophe financière qui va engendrer une catastrophe économique et une rupture des stocks de Nutella.
      J’ attends avec impatience la suite:
      on va nous expliquer que pour sauver l’ humanité, il va falloir se serrer la ceinture et se tenir bien sage ?

  • Christine Lagarde, patronne de la BCE, a parlé de «choc majeur» pour l’économie en zone euro et a appelé à une «réponse budgétaire ambitieuse et coordonnée»

    En d’ autres termes: Il y a une pilule qu’ il va falloir avaler
    Avec la panique du conardo virus, ça va passer plus facilement ?

    • Avatar nomdemon

      Oui, car je pense que le corona est l’arbre qui cache la forêt. Il a été « fabriqué » pour masquer la crise financière que l’on voyait arriver et ainsi trouver des excuses aux rapaces qui l’ont provoquée.