Ch. Sannat « L’hypocrisie, la preuve par le boulanger… ! »

Quand on le dit que les lois ne sont faites que pour emm….ieller les braves gens. Cette crise qui oblige des PME/PMI à mettre la clé sous la porte, avec leurs employés venant grossir les rangs de « Paul Emploi »est voulue, on le voit tous les jours, et avec TAFTA qui pointe le bout de son nez, vive la panification et les points de cuisson du pain industriel, quant aux boulangers traditionnels, ils doivent être en manque de clients. Ils sont où là,  les « charlies » pour soutenir ce boulanger? Ses « collègues » eux,  lui tirent dans le dos….

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

C’est un article de La Tribune qui revient sur un reportage de télé concernant un boulanger. Enfin que dis-je, un maître boulanger, élu meilleur artisan et roi de la baguette, ce qui n’est pas rien puisqu’une bonne baguette en tant que bon franchouillard, cela nous parle, bien évidemment !!

Bref, le boulanger de son état, lui, emploie une vingtaine de personnes en tout – ce qui là encore n’est pas rien en ces temps troublés de chômage de masse – et est ouvert 7 jours sur 7. Sauf que pour d’obscures raisons, un boulanger, comme tous les commerces de bouche, peut ouvrir le dimanche MAIS ne doit pas ouvrir 7 jours sur 7 même si les salariés eux bénéficient bien de 2 jours de repos par exemple…

En conséquence de quoi et conformément à la loi, notre boulanger entrepreneur, après une garde à vue à la gendarmerie, a été condamné à fermer sa boutique le dimanche. Voilà pour le résumé de l’histoire. Lire la suite

Charles Sannat (avec sa boite de raviolis) nous explique la débancarisation et la finance actuelle

Pendant que le plus grand nombre s’inquiète pour l’avenir d’un torchon qui était en faillite totale, de savoir s’il sont Charlie ou non, ou de défendre la liberté d’expression qui n’existe pas réellement, la finance fait un peu ce qu’elle veut en toute impunité, et nous allons tous le payer un jour ou l’autre! En clair, tout est faux, le krach financier est de toute manière inévitable, ils sont tous trop cons pour retrouver un peu de raison, mais face à cela, personne ne descend dans la rue car la télévision n’en parle pas. Deux raisons à cela: il ne faut pas inquiéter les gens car cela mettrait en danger le pouvoir-système-la finance, par ce que ce n’est pas prioritaire ou fait partie des nombreux sujets qui ne dépendent pas de la liberté de la presse.

Et donc, tout cela pour quoi? Pour vous inciter à regarder cette conférence de Charles Sannat qui non seulement est très intéressante, mais permettra à certains retardataires de prendre connaissance d’une réalité à laquelle ils ont échappé jusqu’à présent.

Par Charles Sannat « Franc suisse, un Cygne noir ? »

L’annonce par la BNS (Banque Nationale Suisse)  » de la fin du cours plancher de la monnaie suisse face à son homologue européenne, fixé jusqu’alors à 1,20 franc pour un euro,  a ainsi brusquement supprimé l’axe principal de sa politique monétaire depuis plus de trois ans » (ICI). Quelles conséquences? un élément de réponse par Ch.Sannat.

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

C’est une véritable bombe en provenance de Suisse qui a explosé aujourd’hui sur les marchés financiers. En effet, la banque centrale helvète a décidé purement et simplement d’arrêter de défendre le seuil de parité jusqu’ici défini à 1,20 franc suisse pour 1 euro. En quelques minutes, le franc suisse s’est envolé de 20 %, la Bourse a chuté de presque 13 % au plus fort de la journée. L’or s’est mis à monter en euro, le dollar s’est apprécié et c’est une journée de folie qui a été vécue par les opérateurs économiques.

La violence des mouvements financiers ont eu de quoi surprendre les populations mais en aucun cas les autorités monétaires qui savaient très bien qu’en s’y prenant de cette façon-là, elles allaient provoquer ce qui s’est passé, à savoir un mouvement de panique généralisé et de fortes pertes pour de nombreux agents économiques à commencer par les banques, les fonds de placement, et évidemment l’ensemble de l’industrie suisse tributaire de son taux de change pour sa compétitivité. Alors la question qui se pose ce soir c’est « pourquoi ? ». Pourquoi la banque nationale suisse a-t-elle agi de cette façon-là ? Mais avant d’essayer de comprendre le pourquoi, faisons un rapide tour d’horizon des différentes conséquences déjà visibles. Lire la suite

USA : après Halloween, l’orgie consumériste du « Black Friday » [Charles Sannat]

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Je l’ai déjà exprimé à plusieurs reprises dans ces colonnes. Je pense que nous devons lutter contre la réduction de l’homme à la simple et à l’unique consommation. Les raisons sont multiples. D’abord, l’être humain dispose d’une dimension spirituelle fondamentale. Il cherche du sens et la consommation de biens matériels n’a, en soi, aucun sens, de même que leur accumulation. Au-delà, réduire l’homme à son rôle unique de consommateur c’est nier sa dimension politique. C’est donc par extension la négation de la démocratie et de la liberté.

Après des années, en réalité des décennies de lavage de cerveau, d’organisation de l’inculture des masses, de bourrage de crâne publicitaire et marketing, l’homo-sapiens est devenu non pas « l’homo-economicus », titre d’un ouvrage, mais plus simplement, ce qui qui est d’ailleurs encore plus effrayant, « l’homo-consomicus ». Plus nous consommons, plus nous croulons sous les biens matériels, plus – et toutes les courbes ou statistiques le montrent sans ambiguïté – les suicides, la violence, la dépression augmentent significativement. Personne n’a cherché de lien entre les deux, sauf peut-être le psychiatre de Sainte-Anne, Christophe André, dont je vous propose de visionner la vidéo ci-dessous.

Lire la suite

Par Charles Sannat « Comment vous préparer à l’effondrement économique »..

Lisez les bonnes analyses du contrarien en chef Charles Sannat..  Merci à Robertespierre..

Img/Le Contrarien.com

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Tous les jours ou presque, j’attire votre attention sur la nécessité de vous préparer à l’effondrement économique non pas à venir mais qui est en cours. Je voulais partager avec vous mes différentes réflexions à ce sujet, notamment parce que vous êtes de plus en plus nombreux à m’écrire pour savoir quoi faire, quand cela va se produire, etc.

L’effondrement économique, c’est quoi ?

L’effondrement économique est un terme assez dangereux et trompeur. Pourquoi ? Parce que l’idée d’effondrement renvoi implicitement à un phénomène brutal et violent.

Pourtant en Grèce, rien n’a cessé du jour au lendemain. Vous y trouvez toujours des hôpitaux (devenus payants), des transports en commun (avec une fréquence moindre), des policiers (pour vous taper dessus avec de plus en plus de violence), des agents des impôts (qui désormais vous vident vraiment les poches), des magasins d’alimentation aux rayons remplis (mais où vous ne pouvez plus rien acheter puisque vous n’avez plus d’argent), etc. Je pourrais vous faire une liste à rallonge.

Que penser alors de la Grèce ? Eh bien la Grèce tourne. 7 ans après le début de la crise, quoi que l’on en dise et en dépit de toutes les difficultés plus que réelles, la Grèce ne s’est pas effondrée en tant qu’État et pays. L’eau coule dans les robinets, et l’électricité fonctionne (encore). Lire la suite

L’Etat envisage de racheter les boutiques et commerces pour sauver les centres villes !

Partagez ! Volti

******

Par Charles Sannat pour insolentiae

Juste avant la crise du coronavirus, nous étions à 57 % de dépenses publiques du PIB.

Puis nous avons engagé 26 % du PIB en plus dans les plans de sauvetage de l’économie et ce n’est pas fini !

Cela veut dire que nous avons potentiellement 83 % du PIB de dépenses publiques pour l’année 2020 et il sera difficile de voir ce taux réellement diminuer si l’on ne veut pas contempler les conséquences d’un terrible effondrement systémique.

Nous sommes donc officiellement entrés en économie administrée de marché.

Lire la suite

Catherine Austin Fitts: « Bientôt, vous devrez choisir entre 2 options: la LIBERTÉ ou L’ESCLAVAGE ! »

C’est un avis de plus en plus partagé et ça va toucher tout le monde. Partagez ! Volti

******

Source : BusinessBourse

La conseillère en placement et ancienne secrétaire adjointe au logement, Catherine Austin Fitts, dit que très bientôt, les américains vont se retrouver face à 2 choix.

Voici ce que Catherine Fitts nous explique: « Malheureusement, il y a beaucoup de gens qui se disent, oh mon dieu, si je suis une personne qui n’a rien à se reprocher, alors ils me laisseront tranquille. Mais la réalité, que d’ailleurs beaucoup de gens ne comprennent toujours pas, c’est qu’à un moment donné, vous allez devoir choisir entre deux options: soit la liberté, soit l’esclavage. Mais de toute façon, tout le monde devra faire un choix ! Il est impossible de passer de l’un à l’autre ou d’hésiter. Un abonné m’a demandé: que devrais-je faire ? Investir dans l’immobilier ou dans les métaux précieux ? Je lui ai répondu que s’il n’avait pas déjà diversifié son épargne, peu importe où il placerait ses actifs, il finira par tout perdre. »

Lire la suite

Pour Moscovici, la dette publique à 120 % n’est pas une catastrophe !

En dehors des réalités et à coté de la plaque le Moscovici. Partagez ! Volti

******

Charles Sannat pour Insolentiae

P.Moscovici

« Il faut se garder de tout catastrophisme comme de tout irénisme. Une dette à 120 % du PIB n’est pas en soi une catastrophe. Nous ne sommes pas en 2008, les conditions d’endettement sont beaucoup plus favorables et la qualité de la signature de la France est forte », a déclaré M. Moscovici au journal l’Opinion. Ancien commissaire européen aux Affaires économiques, ministre de l’Economie et des Finances de 2012 à 2014, M. Moscovici a officiellement succédé le 3 juin à Didier Migaud, après une vacance de six mois, à la tête de cette juridiction chargée de contrôler la régularité des comptes publics!

Lire la suite

« Reprise » économique ! La SNCF supprime des trains pour cet été faute de voyageurs

Partagez ! Volti

******

Par Charles Sannat pour Insolentiae

C’est la reprise, c’est la fin de la crise, tout est terminé, et même le bon docteur Raoult l’a dit, sauf que les choses sont, sans doute, nettement plus nuancées que tout ça.

On se demandait, nous, les économistes de grenier, quel serait le comportement des gens.

Ce n’est pas une certitude, ce n’est pas une vérité, mais un élément de réflexion, un signal faible à prendre en note dans nos tablettes.

« Faute de réservations, la SNCF supprime des trains cet été »

Lire la suite

Crise durable ! Quand les mesures sanitaires achèvent les rescapés…

Partagez ! Volti

******

Par Charles Sannat pour Insolentiae

Vous vous souvenez sans doute de cette vidéo dans laquelle j’avais longuement évoqué la baisse de la productivité liée aux mesures sanitaires, or cette baisse de la productivité fait évidemment augmenter les coûts et donc les prix, et donc au bout du compte l’inflation.

Vous avez tous constaté que beaucoup de professions augmentent leurs tarifs de quelques euros pour compenser une partie seulement du manque à gagner.

C’est de ce sujet que traite en partie cet article de l’agence Sputnik qui revient sur le fait que les mesures sanitaires « achèvent les rescapés »… ce n’est pas faux.

Lire la suite
1 42 43 44 45 46 92