Aliments irradiés : le grand secret……….

Nous avons déjà parlé du Codex Alimentarius, cette « bible » écrite pour le plus grand bénéfice de l’industrie agro-alimentaire, et qui propose toujours plus de « chimique », de l’aseptisé, du sans gout et j’en passe et des meilleures, ceci avec la complicité des instances technocratiques de Bruxelle. Pourtant très peu ont pris la peine de s’informer sur ce Codex qui se propose ni plus ni moins de nous « enchimiquer » encore plus, de nous trafiquer les aliments, de les atomiser et comme ils n’auront plus aucun bénéfice alimentaire, la dernière étape sera le toubib….Ces produits, nous en consommons tous les jours..Comme ce n’est pas suffisant, ils vont continuer à nous « ioniser » par aliments interposés, c’est très peu connu, je ne l’ai vu noté qu’une seule fois sur une boite de café soluble il y a des années, ce qui veut dire que cette pratique n’est pas nouvelle; elle est soigneusement dissimulée car, des « mal-pensants » pourraient y associer  Tchernobyl ou Fukuchima……QUOI! j’exagère?? ….peut être , mais si peu, que ça devient le parcours du combattant et à très haut risque que de vouloir simplement se nourrir. Pour ceux qui savent déjà, ça n’est pas évident de faire le tri, pour les autres……


Si un aliment irradié n’a plus de vie, à quoi peut-il servir ? La ionisation alimentaire
est une escroquerie scientifique, un remède préventif pire que le mal …

<< On ne peut pas dire la vérité à la télé …
il y a trop de monde qui regarde. >> Coluche.

Irradiation, ionisation, c’est quoi ?

Irradier, veut dire soumettre à un rayonnement radioactif de type bêta (provenant de particules), ou de type gamma (cobalt 60) l’autre terme (plus discret) est l’ionisation. Lire la suite

Le cacao bientôt en voie de disparition …

La fin du chocolat?? avec déjà les nouvelles teneurs en cacao  (en baisse) de certains chocolats…..

Img/http://ts3.mm.bing.net

 

Le vieillissement des vergers et les effets du changement climatique, entre autres périls, menacent le cacao dans le monde, ont affirmé mardi à Abidjan les chercheurs de l’Alliance des pays producteurs (Copal), tirant la sonnette d’alarme pour cette culture.

La pérennité de cette culture « est menacée par de nombreuses contraintes », notamment « le vieillissement de nos vergers de cacaoyers, les effets du changement climatique, la forte pression parasitaire » et le sous-financement de la recherche, a déclaré Naga Coulibaly, secrétaire général du Copal, à l’ouverture d’une réunion de trois jours.

« Dans cinquante ans ou un siècle, on ne pourra plus avoir du cacao »
« S’il n’y a pas une réaction rigoureuse aux menaces, il va sans dire que (…) dans cinquante ans ou un siècle on ne pourra plus avoir du cacao », a-t-il assuré. Naga Coulibaly a plaidé en particulier pour une « aide financière accrue » à la recherche, en vue de renouveler les vergers avec « de nouvelles variétés végétales résistantes aux parasites ». Selon lui, cette aide devrait venir des « hocolatiers et des gouvernements des pays producteurs ».

Dans ses dernières prévisions de production pour la saison 2011-2012, qui arrivera à terme en septembre, l’Organisation internationale du cacao (ICCO) table sur une offre de fèves de 3,99 millions de tonnes, contre une estimation précédente de 3,961 millions. La baisse atteindrait quelque 7% par rapport à la campagne 2010-2011, qui s’était soldée par une production de 4,3 millions de tonnes. Lire la suite

Argentine : les marchés gratuits, la nouvelle tendance anticonso………

Que voilà une belle et bonne idée…..

Argentine / / Amérique du sud

Né dans la capitale argentine, le concept fait fureur et a déjà conquis de nombreuses villes à travers tout le pays. L’idée est simple, il s’agit de donner le superflu sans rien attendre en retour, pour que plaisir d’offrir ne rime pas avec consommation effrénée.

Les marchés gratuits connaissent un grand succès en Argentine. © jforth (Flickr)

Une idée qui gagne du terrain

Imaginez un instant une brocante ou derrière chaque étal vous seriez accueillis par un : « Servez-vous, tout est gratuit ». À première vue, l’idée peut faire sourire… Pourtant, ces marchés existent bel et bien à Buenos Aires, où ils ont lieu de façon régulière depuis 2010.

Baptisés gratiferias, ces événements ont vu le jour grâce à Ariel Bosio, un jeune argentin lassé de devoir transporter ses possessions de déménagement en déménagement. Il explique:     Lire la suite

A la veille de Rio+20, nouveau cri d’alarme sur l’état de la planète……

Une réunion de plus, des bla-bla pour lancer des alertes et au final? …………………dormez en paix, la fin est programmée si on ne fait rien, mais se donne t-on les moyens de faire, ce qu’il est urgent de mettre en œuvre? les alertes sont elles assez dramatiques pour inciter au changement? Il faut croire que non!! Ajouté à tout le reste….

A deux semaines de l’ouverture, au Brésil, du sommet mondial Rio+20 consacré au développement durable, le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) veut mettre sous pression les responsables politiques.

« Si rien n’est fait pour inverser la tendance, les gouvernements devront assumer la responsabilité d’un niveau de dégradation et de répercussions sans précédent », a déclaré Achim Steiner, directeur général du PNUE en présentant, mercredi 6 juin, le rapport sur « l’avenir de l’environnement durable », Geo-5.   Lire la suite

Pierre Rabhi – Extrait de l’émission Noms de Dieux (vidéo)

Que les réflexions de Pierre, puissent inspirer ceux qui nous veulent du bien……….s’ils existent..

http://www.youtube.com/watch?v=J-XeyXQoo_E

De bien belles paroles de vérité que tous les parties politiques devraient mettre en œuvre rapidement si, comme ils le disent, ils souhaitent réellement améliorer le sort des citoyens…

Publié par Sos-Planète

 

Méga crise, par paliers, quelles conséquences ?

Vous êtes prévenus, tous vous avez pu voir les signes se multiplier, mais combien ont pu se préparer? Avez-vous quelques réserves? Des ressources? Un « plan B »? À lire en entier car nous ne pourrons de toute façon pas y échapper! Soit dit en passant, très flatté d’avoir été cité… ;)

Cet article n´est pas à lire pour les autruches, allez picorer ailleurs tant qu´il reste à picorer.

Méga crise, par paliers, quelles conséquences ?

Moins de 1 % de la population européenne se prépare au Méga Crash à venir. Il semblerait, d´après le Pr Bocker, « que ce sujet dérange la zone de confort de l´individu »…

Ben oui, l´individu préfère regarder ou écouter, même si ce sont des mensonges, les gentilles histoires (bobards) à la TV, comme un petit enfant qui aime qu´on lui raconte les histoires qui finissent bien.

Il est temps de grandir et faire la différence entre une histoire pour enfant et la réalité de la vie.

Vraiment que je suis naïve, moi qui croyais que les enfants devenaient des adultes responsables…

Il faut que je me fasse soigner, c´est sûr.

La clé de votre survie est là, dépasser les barrières de votre cerveau, admettre et réagir avant qu´il ne soit trop tard.

Aucun de vous ne pourra jamais dire « je ne savais pas » et/ou « si j´avais su, je… » car tous vous saviez et aviez soit accepté la réalité et agit, soit nié la réalité et pas agit.

Ben oui, ça demande un effort, c´est sûr…  et quand on cherche, on trouve.

La plupart des individus consomment ou achètent moins, mais attendent que l´orage passe. Ce n´est pas un orage qui va passer… Ce comportement ne fait qu´aggraver la situation, il ne s´agit plus de ne plus consommer, il s´agit de se préparer. Lire la suite

Qu’est-ce que la croissance ?

C’est un petit éditorial que je vous présente ici, le texte est intéressant et nous dit bien que les changements qui vont survenir dans les 20 prochaines années ne seront pas fait de manière pacifique, on s’en doutait un peu, en espérant que ces changements ne prennent pas 20 ans non plus qu’on soit un peu tranquilles..

http://social.societal.free.fr/images/tirelire.jpg

« La croissance », c’est le grand mot, brandi constamment. C’est le but que tous veulent atteindre. C’est la solution de nos maux. C’est l’arrêt de la crise…

Évidemment, dans la situation actuelle de nos économies, la croissance est une nécessité. Le problème est de savoir comment relancer cette dynamique de manière assez puissante pour qu’elle ait de l’effet. Espérons que les économistes et les politiques trouveront très vite les méthodes et les moyens pour la déclencher…

Cependant, au-delà de cet immédiat qui nous contraint, il faudrait réfléchir un peu, prendre du recul, car la croissance ne peut pas être infinie. Pendant longtemps, nous avons eu le culte du progrès, un grand mot fourre-tout où se mêlent le meilleur et le pire, c’est-à-dire les améliorations de toutes sortes, mais aussi les conséquences qu’elles entraînent, qui ne sont pas toutes favorables, loin de là, et contre lesquelles il faut ensuite se prémunir. Lire la suite

L’indicible éternité de la mort nucléaire…

Comment avertir les générations futures? Il ne reste plus qu’à arrêter cette propension à minimiser les effets sur le très long terme, des radiations mortelles que cette énergie produit. Nous n’allons laisser, que des cadeaux empoisonnés………..

Plus de 250 000 tonnes de déchets radioactifs pour 10 ou 100 000 ans. Leur volume, leur létalité et leur péril croissent chaque jour. Non seulement, nous ne sortirons jamais plus du nucléaire, mais les fossoyeurs qui nous enfouissent sous leurs montagnes de poison doivent s’avouer incapables de créer les signaux de danger adéquats, à l’usage des « générations futures ».

Les centrales nucléaires produisent des déchets radioactifs. Ils sont le spectre de la filière qui ne sait qu’en faire.

Aussi leur enfouissement en profondeur est-il souvent imposé comme « solution » ; au Nouveau-Mexique, en Finlande et à Bure, en Meuse. Reste cependant le risque -parmi d’autres-, que nos descendants les exhument, par hasard ou par curiosité, déclenchant une apocalypse qu’ils ne sauront ni prévenir, ni combattre. Dans les pays qui envisagent l’enfouissement des déchets radioactifs (Etats-Unis, Finlande, France, Suisse…), des experts se réunissent pour répondre à cette question : comment avertir nos lointains descendants du danger de ces déchets ? Lire la suite

1 898 899 900 901 902 957