Des nanoparticules d’or pour soigner le cancer ?….

Injectées chez des patients touchés par un cancer, puis éclairées au laser, de minuscules particules d’or permettent de tuer les cellules cancéreuses.

L’or, matériau aux propriétés exceptionnelles, est utilisé pour créer des bijoux, mais aussi – on le sait moins – pour combattre le cancer. Plusieurs essais cliniques se déroulent actuellement aux États-Unis chez des patients traités à l’aide de nanoparticules d’or. Sous sa forme naturelle, l’or est un métal jaune, inerte chimiquement et inoxydable, ce qui fait de lui un matériau noble qui ne se dégrade pas au cours du temps. Ces propriétés, alliées à sa facilité à être façonné, en font le matériau de choix des joailliers.

L’or possède d’autres propriétés remarquables à l’échelle nanométrique, c’est-à-dire du milliardième de mètre. Lire la suite

Le Nouvel Obs: Le cannabis contribue bien à soigner le cancer (et le bonjour chez vous)

C’est donc officiel et reconnu, le cannabis stopperait la propagation des cellules cancéreuses dans l’organisme, ce qui implique que combiné à d’autres thérapies, avec un peu de chance, le cancer pourrait être soigné. Reste à trouver le bon traitement, celui-ci ne se limitant pas à la chimiothérapie basique et suivant un protocole similaire pour tous comme l’expliquait le Docteur Delépine, l’idéal étant un protocole personnalisé, ce qui est loin d’être facile puisqu’en France comme dans d’autres pays, il n’y a pas de véritable liberté de choix de son traitement. Souvenez-vous du petit Ashya King retiré de force par ses parents de l’hôpital anglais, proche de la mort avec un traitement « classique », ils l’ont amené en république tchèque pour suivre un traitement par protonthérapie, il a vu son cancer disparaître, preuve que certains alternatives peuvent donner de meilleurs résultats, sans parler de la méthode du professeur Beljanski pour ceux qui ne connaissent pas. Mais l’alternative mis en évidence aujourd’hui, c’est le cannabis, du coup, nous allons aller encore un peu plus loin dans le sujet…
Cannabis-medical-therpeutique

Dealer avec son médecin, c’est possible aux Etats-Unis. Le gouvernement américain, vient de reconnaître sur le site internet du National Cancer Institute que le cannabis prodiguait des bienfaits thérapeutiques pour les patients atteints d’un cancer.

Appartenant au ministère de la santé US, l’institut établit que l’utilisation d’herbe permettrait de détruire les cellules cancéreuses et ainsi stopper la propagation de la maladie dans l’organisme. Cette déclaration rappelle également que  les produits stupéfiants à base de résine de cannabis possèdent des propriétés anti-inflammatoires, redonneraient l’appétit et soulageraient les spasmes musculaires. Une véritable ordonnance naturelle en somme. Lire la suite

Soin du cancer: se soigner avec l’huile de cannabis (Recette fournie)

En France, l’utilisation du cannabis est interdite, du moins, au niveau récréatif, pour ce qui est de l’utilisation pharmaceutique, les premières barrières sont tombées comme le Huiles-de-cannabisstipule le journal officiel du 07 Juin 2013. Et c’est un médicament du nom de Sativex qui ouvre la marche en proposant une solution légale, un spray à base de chanvre pour soulager la douleur de personnes atteintes de sclérose en plaque. Pour l’heure, les chances pour que le cannabis soit totalement légalisé sont réduites même si les caisses de l’état sont vides et qu’ils savent pertinemment que cela rapporterait 1 milliard d’euros/an comme l’a expliqué l’économiste Pierre Kopp, professeur à l’université Panthéon-Sorbonne (Paris-I).

Dans le pays donc, la consommation d’un cannabinoïde peut mener devant la justice, mais en 2002, une affaire a pourtant fait jurisprudence dans le domaine:

En 2002, la cour de Papeete (Tahiti) a acquitté un patient paraplégique de 55 ans. Il avait été inculpé auparavant pour avoir fait pousser 350 plants de cannabis. La cour a basé sont jugement sur l’article 122-7 du code pénal qui spécifie :  » n’est pas coupable une personne qui, face à un danger réel, accompli un acte dans le but se protéger lui-même « . Source: Ufcmed.org

Il est donc intéressant de voir qu’en cas de « danger réel », la consommation d’un cannabinoïde peut être toléré suivant cette décision de justice, ce qui est intéressant quand aux soins du cancer, mais pas que, puisque cela peut également agir au niveau de l’épilepsie, entre autres maladies possibles…

Il faut néanmoins mettre en avant un problème dans le domaine, le combat contre cette maladie terrible qu’est le cancer n’est pas facilité, car les traitements « classiques » (chimiothérapie entre autres solutions) sont généralement imposés et les labos mènent une guerre silencieuse mais implacable pour lutter contre toutes les alternatives. En France donc, non seulement il est très difficile de refuser un traitement imposé par « les protocoles », mais un tel refus peut être sanctionné (infos et bien plus ici), sachant qu’il existe certaines alternatives ayant démontré leur efficacité. ce qui est le cas pour la méthode Beljanski.

En 2013, le Huffingtonpost a expliqué dans un article qu’un scientifique britannique a découvert que des dérivés du cannabis pouvaient détruire des cellules cancéreuses présentes chez les personnes atteintes de leucémie, une forme de cancer qui entraîne environ 4000 décès par an en France et près de 24.000 aux États-Unis, une seule étude, c’est déjà un début, mais il est possible d’aller plus loin et de s’intéresser aux autres études toutes aussi importantes. En voici 34 qui montre que le cannabis a un effet bénéfique sur plusieurs types de cancers:

Cancer du Cerveau

http://www.nature.com/bjc/journal/v95/n2/abs/6603236a.html

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11479216

Lire la suite

Plus de viandes, suppression de tout ce qui est toxique et 3 ananas par jour: la recette miracle pour soigner son cancer?

Est-ce un moyen de soigner son cancer que de suivre un régime alimentaire composé d’ananas et de supprimer tout aliment pouvant être considéré comme étant toxique, ceci tout en refusant la moindre séance de chimiothérapie? Il faut croire que oui. Bien sûr, la chimiothérapie, si elle fait partie des solutions possible, n’est pas la solution elle est simplement imposée dans des protocoles absurdes qui apportent plus de bienfaits aux finances des laboratoires pharmaceutiques et à ses complices qu’aux patients. Avec la chimio, c’est tout le monde logé à la même enseigne, il y a un traitement, et cela suffit, que cela soit efficace ou non! Le cancérologue-pédiatre de renom Nicoles Delépine l’a suffisamment expliqué dans ses conférence (dont une vous est proposée ici, à voir absolument). Le souci, c’est qu’il faut arriver à échapper à ces protocoles si tel est son choix, ce qui n’est pas une mince affaire non plus, vous vous souvenez peut-être du Docteur Martine Gardénal expliquant qu’en cas de refus des protocoles, elle devait « dénoncer » le patient à la sécurité sociale et au conseil de l’ordre, souvenez-vous de l’affaire Ashya King retiré de l’hôpital par ses parents pour le faire soigner dans un autre pays avec la protonthérapie.

Alors s’il peut y avoir un espoir supplémentaire…

pineapple-73765_640

Candice-Marie Fox, 31 ans, a appris qu’elle souffrait d’un cancer de la thyroïde il y a trois ans. Cette ancienne top model a refusé les traitements médicaux traditionnels et affirme qu’elle a réussi à guérir en mangeant trois ananas par jour. Mais son médecin nuance…

« Quand on m’a parlé de chimiothérapie, une sonnette d’alarme a retenti dans ma tête. Mon meilleur ami et mon cousin sont morts suite à une chimio. Je ne voulais pas y avoir recours. J’avais le choix: soit il me restait cinq ans à vivre, soit je me débarrassais moi-même de cette merde. »Candice-Marie a alors révolutionné sa vie. Ses repas étaient désormais uniquement constitués d’ananas, de pamplemousses, de citrons, de pommes, de kiwis et de bananes. Elle s’est mise à la méditation et a supprimé toutes les choses qu’elle estimait « toxiques » dans sa vie: l’alcool, la viande… et son mari! « Le stress, les produits chimiques et les protéines animales nourrissent le cancer donc j’ai tout simplement arrêté. Mon mari ne m’encourageait pas. Nous avons rompu. » Lire la suite

Lorsque nous aurons tous chopé notre cancer et que nous ne pourrons plus nous soigner, il sera trop tard!

Quelles sont les probabilités pour que nous finissions avec un cancer après la mise en place du TAFTA? Le traité transatlantique qui n’est ni une option ni une solution, est seulement d’une manière pour les entreprises privées de s’approprier nos vies et tout ce qui s’y rapporte! En effet, ce traité n’a pour but que de permettre d’appliquer l’ensemble des règles de l’OMC à nos pays et les transcendant, en supprimant toutes les limites possibles et inimaginables. Le seul but: le profit!

Tout ce qui peut empêcher le profit des entreprises privées sera donc supprimé: les normes alimentaires, sanitaires, médicales, touchant à la vie privée, les appellations et gages de qualité, labels, etc… De ce fait, aucun pays ne sera plus en mesure de refuser la commercialisation d’un produit américain sur le sol européen, et si malgré tout un pays émet un refus de commercialisation, cela entrainera un passage du pays devant un tribunal privé, avec des chances très réduites de gagner au final.

stop-tafta-1-600

Qu’allons-nous donc avoir avec ce TAFTA dans notre assiette? Plus de pesticides et les OGM (au passage merci au Sénat français), la viande américaines avec ses bactéries hautement dangereuses, mais également l’huile végétale bromée, l’olestra qui est un substitut de graisse chimique dérivé de l’huile végétale, le bromate de potassium ou E924a est une substance cancérigène et toxique, les hormones de croissance, l’arsenic, et même les BHA et BHT à des niveaux indécents:

Le BHA (Butylhydroxyanisol) et le BHT (Butylhydroxytoluène) sont des dérivés du pétrole. Ils sont présents dans les huiles et graisses alimentaires, la viande, les céréales, les chewing-gums, les produits cosmétiques et pharmaceutiques et les biscuits salés. Ils sont utilisés afin d’empêcher les aliments de rancir. On les accuse de perturber la fonction endocrine, d’être la cause d’allergies et d’hyperactivité chez l’enfant. Le BHT a, de plus, des effets mutagènes et augmente le cholestérol. Plus d’information sur Consoglobe.com

Et ceci n’est qu’un aperçu de ce qui nous sera imposé… Rien qu’avec ce petit aperçu, quelles sont les risques d’avoir un cancer suite au TAFTA?

Lire la suite

Des hôpitaux britanniques refusent de soigner certains patients cancéreux car ils sont trop vieux

Ahurissant! Donc, si le patient est jugé trop vieux, il risque de ne recevoir aucun traitement pour soigner le cancer qui le touche! Au fait, vous savez ce que signifie le mot « vieux » pour eux? C’est 65 ans et plus. On ne va pas féliciter les anglais sur ce coup…

9f451a1925c531ecb75435c999d2c097_article
Des hôpitaux britanniques refusent de porter assistance à certains patients ayant un cancer car ils considèrent qu’ils sont trop vieux pour recevoir un traitement, suivant un organisme de bienfaisance. Les autorités reconnaissent qu’il existe des problèmes systémiques.

La Macmillan Cancer Support Organisation a mené une enquête en collaboration avec le Réseau du renseignement national du cancer et a confirmé que sur 130 000 Britanniques qui ont vécu avec la maladie pendant plus d’une décennie, plus de 8000 ont été diagnostiqués alors qu’ils avaient plus de 80 ans. Toutefois, au Royaume-Uni, de nombreux patients de plus de 65 ans sont privés de soins médicaux car ils sont considérés comme trop vieux, a expliqué l’organisme de bienfaisance, cité par la BBC .

Les personnes atteintes de certains types de cancer (y compris la prostate, du sein, du poumon, de l’estomac, de l’ovaire et du rein) au Royaume-Uni et en l’Irlande ont un taux de survie plus faible que dans le reste de l’Europe, suivant la responsable de l’organisme de bienfaisance Ciaran Devane. Lire la suite

« En bonne santé, pas touche! » ou comment se soigner le cancer sans chimiothérapie

C’est suite à un témoignage laissé sur le blog que cet article a été décidé. Se soigner du cancer serait donc possible sans faire appel à une équipe médicale performante, sans avoir systématiquement recours à un traitement chimiothérapique,; mieux, il existerait des alternatives qui ne seraient pas médiatiser car ne rapportant rien financièrement à ceux qui vivent du cancer, et ils sont très nombreux! Hôpitaux et cliniques spécialisées, professeurs et médecins de tout poil, équipes soignantes, laboratoires pharmaceutiques, pharmaciens, et même pompes funèbres, excusez-moi cette tragique réalité…

Un petit rappel donc quand à la situation de Patrick, il l’explique très clairement sur son blog:

Juillet 2009 à décembre 2009

  • douleurs sporadiques dans l’épaule droite
  • paresthésies sporadiques dans la poitrine
  • perte de 5kg en quelques jours
  • toux incessante

Janvier 2010

  • mon cou grossit et je suis essouflé au moindre effort + tachycardie (mon coeur bat à 110-120 pulsations/min au repos!)
  • mon médecin se décide enfin à me faire faire une radio des poumons

Février 2010

  • on diagnostique un lymphome, cancer du système lymphatique, une tumeur de 9cm dans le médiastin* antéro-supérieur et une autre de 2cm près des surrénales;
  • on me fait faire une première chimio à la suite de laquelle mon organisme est dévasté, couché 24h sur 24 pendant 2 semaines, incapable de faire quoi que ce soit la 3ème. Lire la suite

Des chercheurs canadiens ont réussi à soigner le cancer mais personne ne s'y intéresse…

Le cancer peut être soigné de manière simple et sans faire appel à de lourds traitements aux effets secondaires catastrophiques, voilà une nouvelle qui n’en est pas vraiment une, depuis longtemps certains savent que le cancer peut être soigné, seulement cela n’est pas fait pour aider certains qui justement vivent grâce au cancer, citons entre autres certains laboratoires pharmaceutiques, certaines cliniques spécialisées, de grands spécialistes… Quand on a une source intarissable de revenus, pourquoi s’en priver?L’éthique? C’est bien une valeur devenue incompatible avec l’argent!

 
les chercheurs canadiens ont réussi à trouver un remède simple pour lutter contre le cancer, mais les grandes sociétés pharmaceutiques ne sont pas intéressés.

Des chercheurs de l’Université de l’Alberta, à Edmonton, au Canada ont guéri le cancer la semaine dernière, mais il personne n’en a vraiment parlé ni même à la télévision. C’est une technique simple utilisant des médicaments de base. La méthode emploie le dichloroacétate, qui est actuellement utilisé pour traiter les troubles métaboliques. Donc, il n’ya pas de crainte d’effets secondaires ou d’effets à long terme.

Ce médicament ne nécessite pas un brevet, donc n’importe qui peut l’employer largement et à un prix avantageux par rapport aux médicaments contre le cancer coûteux produits par les grandes sociétés pharmaceutiques.

Lire la suite

Cancer du pancréas, nouveau fléau : la médecine officielle dubitative…

Est ce que la nourriture peut lutter contre ce fléau qu’est le cancer ? Il semblerait que oui, les régimes cétogènes ont donné de bons résultats. Vous trouverez des idées de menus ICI , tiré de l’ouvrage de référence Céto cuisine, Thierry Souccar éditions & LaNutrition.fr, 22 €.

Photo © Patrice Massacret (Gratin à l’italienne) exemple de plat cétogène

Commentaire: Le nombre de personnes atteintes du cancer du pancréas est en augmentation constante et la médecine officielle ne sait pas trop pourquoi. Bah, aidons-là un peu. On sait que c’est un organe d’une importance extrême : c’est lui qui nous permet, par la production d’enzymes digestives versés dans l’intestin, en aval du travail fait par l’estomac, d’absorber peu ou prou les nutriments que notre nourriture est censée contenir. Lire la suite

Grèce : Avant de payer, la Sécurité sociale demande aux cancérologues combien de temps il reste à vivre !!

La Grèce, pays laminé par les vampires de la Troïka. Si ça fonctionne pour eux……….

Par Charles Sannat
Certains parmi vous le savent, je suis avec attention le travail de Panagiotis Grigoriou, historien, ethnologue et aussi guide touristique à Athènes pour faire bouillir la marmite. Si vous allez en Grèce et que vous pouvez le faire travailler, ne vous en privez pas ! Je pense que vous pourrez joindre utilement l’inutile au désagréable car Panagiotis chronique en français la crise grecque.
Ses articles sont toujours passionnants et surtout, il ne raconte pas d’âneries ! Lire la suite

1 2 3 20