⚡️ La disparition du cash est en marche : cryptomonnaies et destruction des libertés

Disparition du cash

 

 
​Nous sommes à peine entrés dans l’automne (financier), que de nombreuses déclarations émanant de plusieurs institutions nous informent que la disparition de l’argent liquide va encore s’accélérer.

On constate que l’économie mondiale sous perfusion résiste tant bien que mal aux assauts de l’éternel retour au concret.

Mais il y a fort à parier qu’aucun grand évènement ne va survenir avant l’élection présidentielle américaine du 3 novembre prochain.

Cela n’empêche pas l’establishment financier européen de commencer à habituer les populations aux profondes transformations qui vont avoir lieu grâce à cette crise post pandémique.

Lire la suite

Société sans cash : La disparition programmée du chèque ..

Pour finaliser l’article sur la disparition du cash, une autre disposition est prévue, c’est la disparition du chèque. Un pas de plus, pour nous mettre sous la coupe des banques, qui pourront se servir sur nos comptes en cas de « coup dur », en nous refilant des « participations » à la place. Elle est pas belle la vie? Avec ces belles « modernisations » nous seront enchaînés au bon vouloir des banques, qui nous ont prouvé si besoin était, que l’altruisme ne fait pas parti de leur politique. Merci à Le-Veilleur

Je vous en ai parlé à maintes reprises et je ne suis pas le seul, l’argent liquide est amené à disparaître, comme tout autre moyen de paiement non numérique qui ne saurait être sous l’emprise des lobbies bancaires.

Mais les habitudes ont la dent dure, et ce but ne peut être atteint uniquement en procédant par étape, tout comme pour la fameuse histoire de la grenouille dans la casserole d’eau. Une première étape significative a déjà été franchie en plafonnant tout paiement en argent liquide à 1000 €, et ce afin de « lutter contre le blanchiment d’argent ». Lire la suite

Il faut précipiter intelligemment la fin du cash

Tout l’indique depuis longtemps, cela se fera-t-il ? Nous sommes en passe de perdre toutes nos libertés. Ne plus avoir la maîtrise de notre argent, vous l’imaginez ? Merci à Françoise G.

*******

Source L’Echo.be

Qu’ont en commun les maraîchers, les serveurs, les chauffeurs de bus et les SDF ? Ils font partie, dans nos systèmes économiques, des quelques derniers opérateurs qui demeurent intégralement dépendants à l’argent liquide. Imaginons leur sort dans une société dont le cash aurait été banni. Réalité ou fiction ? Cela semble être l’objectif à long terme de plusieurs acteurs internationaux, et du système bancaire dans son ensemble. Et à raison : les avantages d’une ‘sortie du cash’ transcendent ses inconvénients. 

Cashless Society ?

Les décideurs réunis au dernier Forum de Davos ont plaidé pour l’avènement d’une ‘cashless society’. Au-delà de la simplicité évidente des transactions électroniques, les partisans du ‘tout digital’ mettent en avant la forte dépendance à l’argent liquide du crime organisé et des organisations terroristes. Le cash permet aussi à l’économie souterraine de subsister, et à la fraude sociale de proliférer. En outre, la digitalisation intégrale des flux financiers en faciliterait grandement l’anticipation et la supervision, et pourrait améliorer l’action publique en cas de troubles économiques. Enfin, le cash a un coût, qui est finalement répercuté sur le consommateur. Et les promoteurs de la fin du cash de citer l’exemple de la Chine ou de l’Inde, où des initiatives ambitieuses menées conjointement par le public et le privé ont permis de booster la dématérialisation des transactions, et de faire de la disparition du cash une perspective réaliste à moyen terme.

Mais l’idée d’une société sans cash suscite également craintes et oppositions. Organisations de protection des consommateurs et partis politiques tirent la sonnette d’alarme et soulignent la liberté que garantit l’argent liquide, sa non-traçabilité et l’anonymat qu’il induit, ainsi que l’équité économique qu’il permet. C’est dans ce contexte que l’Allemagne et l’Autriche, où l’attachement culturel au liquide est puissant, envisagent de consacrer dans leur Constitution un ‘droit au cash’.

Quelle est la situation en Belgique ? Selon Febelfin, 63% des paiements dans notre pays se font encore en liquide. Mais les chiffres révèlent aussi que près de 90% des Belges préfèrent le paiement numérique aux espèces. …../….

Lire l’article complet

L’ECHO.be

Les commentaires sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

Voici comment une société sans cash affecterait votre vie quotidienne

C’est à méditer, depuis que nous voyons arriver la disparition du cash et que nous en discutons. Partagez ! Volti

******

Par Daisy Luther pour The Organic Prepper via Le Saker Francophone

Avez-vous déjà pensé aux ramifications d’une société sans cash ? Je parle des effets réels, à la première personne, et non d’une théorie de conspiration éphémère ou d’une éventuelle prophétie biblique. C’est une mauvaise nouvelle pour de nombreuses raisons, dont la moindre n’est pas la façon dont elle affecterait la vie quotidienne.

Voici ma définition d’une société sans cash, pour que nous chantions tous dans le même livre de chansons :

L’argent liquide n’aurait plus cours légal, donc vous ne pourriez plus faire d’achats avec, payer des factures avec, ni le dépenser de quelque manière que ce soit. Vous ne pourriez plus déposer d’argent liquide sur votre compte bancaire, donc vous ne pourriez plus accepter d’argent liquide pour un échange de biens ou de services.

L’argent liquide ne serait donc rien d’autre qu’un bout de papier sans valeur. (Je sais, je sais, la monnaie basée sur la dette est le sujet d’un article totalement différent.

Lire la suite

Comment on vous prépare la fin du cash…

« C’était il y a tout juste un an : le gouvernement indien décidait de démonétiser brutalement les billets de 500 et 1000 roupies. L’Inde n’est pas la seule à dématérialiser sa monnaie papier. Aux quatre coins de la planète, le paiement en cash est progressivement menacé de disparition. Faut-il s’en inquiéter ? Les explications de Laurent Grassin, journaliste sur Boursorama. Ecorama du 9 novembre présenté par David jacquot sur boursorama.com » Partagez ! Volti

******

Source Boursorama sur Youtube

Lire la suite

Supprimer le cash ? En Suisse, le débat est déjà tranché. Vincent Held..

Avec tout ce qui précède comme articles sur une faillite monétaire annoncée, endiguée pour un temps par la BCE et sa planche à billet, la disparition du cash est de nouveau sur le tapis. C’est l’asservissement total, qui est en marche avec une monnaie numérique ou virtuelle. Nous n’aurons plus aucun contrôle sur nos finances, c’est un outil très dangereux qui pourra être utilisé contre n’importe qui. Si un individu s’avère être dérangeant pour l’état, on lui supprime son compte, c’est la mort sociale assurée. Évidemment, ce volet n’est pas abordé mais ça peut être un moyen de pression à ne pas négliger outre la spoliation de l’argent impossible à retirer, s’il est converti en monnaie virtuelle. Les Suisses vont-ils être les précurseurs ? Quel est votre avis ? Partagez ! Volti

******

Auteur Vincent Held via Liliane Held Khawam

Une rare voix discordante ! En 2015, le journaliste économique Emmanuel Garessus avait pris clairement position contre le discours dominant, qui préconisait alors déjà de restreindre l’emploi de l’argent liquide. Aujourd’hui, la suppression annoncée de l’argent liquide ne fait plus débat.

La suppression du cash est une question sur laquelle la Banque nationale suisse (BNS) travaille depuis de nombreuses années. Or, celle-ci a d’ores et déjà reçu le feu vert tacite du Parlement pour mettre en œuvre cette mesure radicale.

Aujourd’hui, les médias suisses ne font qu’annoncer un projet convenu de longue date. L’absence de toute réaction politique est un signal sans équivoque : la Suisse s’apprête à abandonner définitivement l’argent liquide.

Lire la suite

Faire disparaître le cash c’est davantage de contrôle de la population..

C’est dit et redit sur tous les tons qu’il y a danger de contrôle total mais, c’est si facile d’utiliser ce bout de plastique pour payer le moindre achat. S’il n’y a plus d’argent en circulation, nous serons esclaves du pouvoir des banques et de leur bon vouloir. On en parle depuis longtemps, les habitudes de consommation et de paiements font que par facilité et sans réflexion sur les conséquences, nous acceptions d’être tracés pour tout. Comme plus rien ne se fait sans compte bancaire, ni carte de paiement/crédit, il sera facile de contrôler toute la population. Et dans l’absolu, si l’envie prenait au pouvoir de cibler une personne en particulier, pour son opposition à ce même pouvoir (pour l’exemple), il suffirait de bloquer son compte bancaire et la personne serait complètement démunie, avec toutes les conséquences sur sa vie privée. Elle ne pourrait plus se nourrir, se loger, se déplacer, payer les frais courants. C’est l’horreur qui pointe le bout de son nez, dans l’indifférence de nos concitoyens. Facilité n’est pas synonyme de liberté. Une solution ! La monnaie Libre, non indexée sur l’euro et totalement indépendante des banques, renseignez-vous. Partagez ! Volti

******

Source Sputnik-News via Aphadolie

Philippe Béchade

La disparition de l’argent liquide au profit de moyens de paiement électroniques est de plus en plus discutée. Les statistiques le démontrent : dans les pays riches, on utilise de moins en moins de cash. Sputnik France a interrogé Philippe Béchade, président des Éconoclastes, afin qu’il nous livre son analyse de ce phénomène.

Cette fois, c’est le très sérieux The Economist qui s’y met. Dans une publication datée du 1er août, le magasine référence du monde économique appelle les pays riches à se préparer à la disparition du cash. Les cartes bancaires et la multiplication de nouveaux de moyens de paiement via les smartphones poussent les citoyens des pays développés à utiliser de moins en moins de cash.

Lire la suite

Une guerre sinistre sur notre droit à détenir du cash..

Depuis 2016, on a parlé dans de nombreux articles de la suppression du cash avec le renforcement des restrictions sur les paiements en espèces, limitation des retraits et dépôts d’espèces, contraintes sur les systèmes de paiements acceptés par les commerçants, mesures tendant à rendre obligatoires les paiements par cartes de débit ou de crédit etc.. Petit à petit, la mise sous tutelle des peuples se précise. Si on ne fait rien et que nous acceptons, ce sera le dernier acte avant l’esclavage total, la fin de notre liberté, déjà bien mise à mal. Maintenant, il y a le paiement via le téléphone portable et le « sans contact » via la CB, c’est facile, pratique mais pervers, en cas de « bug » on fera comment ? Merci à Françoise G. Partagez ! Volti

******

Une opération qui a commencé comme une discussion académique assez obscure il y a trois ans est en train de devenir une campagne de propagande massive par certaines des institutions les plus puissantes du monde industrialisé. C’est ce qu’on appelle à juste titre la guerre contre le cash. Comme la guerre contre la terreur, la guerre contre le cancer ou la guerre contre les drogues, son véritable agenda est sinistre et opaque. Si nous sommes assez sots pour avaler la propagande de l’élimination complète du cash en faveur de l’argent bancaire purement numérique, nous pouvons bientôt dire adieu à notre autonomie restante et à notre vie privée. La dystopie de George Orwell, 1984, sera devenue réalité et sous stéroïdes. Lire la suite

« ATTENTION ! Visa paye 10 000 $ les commerçants refusant le cash. Vraiment ? »…

J’avoue m’être posée la question de combien allait coûter pour Visa, la « distribution » de 10.000$ à chaque commerçant. Charles Sannat donne la réponse, ce sont juste 50 d’entre eux qui bénéficieront de cette « manne ». Pub gratuite pour Visa et pari gagné, ça a fait le « buzz ». N’empêche que la disparition de la monnaie est en marche…

Savez-vous combien vous avez de commerçants en France ? Des centaines de milliers.

Savez-vous combien vous en avez aux États-Unis ?

Des millions !

Vous imaginez Visa, belle et riche entreprise s’il en est, verser 10 000 $ à chaque commerçant de la planète pour qu’il cesse de prendre des espèces et souscrive vite au système VISA ? Lire la suite

La disparition des espèces ou la lutte des banquiers contre les libertés publiques…

Article de mars 2017, s’il fallait des détails supplémentaires, pour voir le plan qui est prévu pour les peuples, ils sont là. Sans omettre les explications de F Asselineau sur les GOPE, que pas grand monde n’a voulu écouter… Les détenteurs de grands capitaux, achètent des biens tangibles, terres, immeubles, etc.. Ils leur restera du concret…. Et les moutons ?…. Merci Bl@ck-Sheep.

Valérie Bugault

1. La lutte contre le terrorisme, argument fallacieux pour faire disparaître les espèces
Un récent document de la Commission européenne propose d’unifier au niveau européen la législation tendant à réduire, puis supprimer les possibilités de paiement en espèces. Cette proposition émanant de la Commission européenne est parée des bonnes intentions de la lutte contre le blanchiment d’argent et, par voie de conséquence, contre le financement du terrorisme. Nous allons voir que la justification annoncée est parfaitement fallacieuse et cache d’autres intentions, beaucoup moins avouables, des principaux propriétaires de capitaux. Lire la suite

1 2 3 9