Décodex : L’ère de la pensée unique…

Il est évident qu’une fois « étiqueté » cette étiquette est permanente, on ne nous donne pas le droit de changer d’avis, d’évoluer en fonction de nouvelles données. Vous pouvez vérifier ce qui est reproché aux ME. Parce que d’après le décodex, se poser des questions est hautement conspirationniste. Et comme à propos des vaccins nous sommes « épinglés », il faut aussi incriminer, les centaines de spécialistes qui s’interrogent depuis, non pas sur les vaccins mais sur les adjuvants et leurs effets secondaires. Pourquoi décodex se donnerait la peine de rectifier ? Il a condamné et comme pour tous les sites en « rouge » il faut les exécuter. En une phrase, croyez la version officielle et surtout, ne vous posez aucune question.

Le 4ème singe

Lire la suite

Decodex : Michel Collon expose les médiamensonges du Monde …

On peut être d’accord ou pas avec les thèses défendues par les uns ou les autres mais, être listé dans le « décodex », véritable « police de la pensée » qui cloue au pilori, ceux qui font un vrai travail journalistique de qualité, tel que le fait Michel Collon, relève d’une dérive dangereuse qui se rapproche plus de la manipulation mentale, que d’une analyse rigoureuse. Voulez vous que l’on vous dise quoi lire, quoi penser, ce que vous avez le droit de croire, simplement parce qu’une bande de types, qui n’ont que peu à voir avec le journalisme vous l’impose ? Il serait  temps de retirer de la vue de tous cet outil, digne d’un système dictatorial, qui n’a rien à faire dans notre pays.  Merci Akasha.

Investig’Action dépose plainte contre Le Monde : défendez le droit à une info indépendante en finançant le procès, merci ! https://dons.michelcollon.info/fr/don…

Investig’Action – Michel Collon

Vous avez aimé le Decodex? Vous allez adorer les algorithmes de la censure…..

Merci Françoise G.

La lutte contre la désinformation est en marche. Le New York Times a récemment consacré un long article aux diverses entreprises lancées pour purger Internet des fake news. Aux manettes de ces outils du futur, les médias traditionnels, Facebook, Google et même l’Otan. Pensée unique et intelligence artificielle. Le cocktail risque de détonner, nous avertir Robert Parry. (IGA)

Quelques jours seulement après avoir arboré des pins du Premier amendement lors du diner des correspondants de la Maison-Blanche — pour célébrer la liberté de la presse — les médias mainstream US sont de retour pour défendre une idée bien différente : comment utiliser des algorithmes pour purger Internet de ce qui est considéré comme des « fake news ». Comprenez, ce que les médias mainstream jugent comme étant de la « désinformation ». Lire la suite

Avec le Decodex, les subventions à la presse sont-elles devenues des aides d’État remboursables?….

C’est une bonne question. Merci Akasha..

À combien s’élèvent les subventions à la presse en France?

Si l’on met bout à bout le budget de l’audiovisuel public et les subventions à la presse proprement dite, on avoisine probablement les 2 milliards €, ce qui n’est pas rien. Une part notable de cette somme est consommée dans des subventions opaques à la presse papier détenue par des milliardaires (Dassault, Arnault, entre autres) ou des millionnaires (Bergé, Pigasse, Niel et consors) qui équilibrent leurs comptes avec l’argent du contribuable. Lire la suite

Le Monde et sa lumineuse trouvaille anti « fakes » : Le Décodex…

Après le coup de gueule de notre Mouton Grain, c’est Galadriel qui s’y colle avec brio et, nous ne pouvons que nous insurger. Ne vous laissez plus manipuler par les chiens de garde de ce système mensonger et destructeur. Libérez vous de vos chaînes mentales. PARTAGEZ!!!

Img/réseauInternational

Je vous présente un des fleurons du Ministère de la Vérité français, l’un des plus performants chenils de chiens de garde du pouvoir : Le groupe Le Monde.

Direction Louis Dreyfus, Pierre Bergé

Filiales Le Monde  Le Monde interactif  Télérama  La Vie  L’Obs

Propriétaires du groupe : Bergé, Niel, Pigasse trois milliardaires affairistes et banquiers qui touchent chaque année, pour faire tourner leurs machines à formater : Lire la suite

Maurice Joly et le gouvernement par le chaos de 1864 à 2020 (N. Bonnal)

Il est bon de revenir un peu en arrière pour comprendre le présent. Partagez ! Volti

******

Auteur Nicolas Bonnal via O. Demeulenaere

Il n’y a de nouveau, lisait-on dans le Matin des magiciens, que ce qu’on a oublié. On va le rappeler.

Voilà, c’est reparti comme en quatorze. On invoque Charlie, on coupe des têtes, on enferme tout le monde, et on ruine un pays comme à la parade. Le peuple se jette dans les bras de la dictature pour la énième fois. Certains voient dans le peuple une victime, alors que c’est toujours lui, nous explique déjà un certain Platon, qui réclame la tyrannie. C’est lui qui a peur du virus invisible, qui veut du test, du masque et de la police. Cinq ans après le Bataclan, on prend les mêmes et on recommence. « Puisqu’on pouvait se moquer d’eux si cruellement » (Debord)…

Voyons un maître, Maurice Joly, qui à partir de ses références à la Grèce antique et au second empire bonapartiste, fascina Karl Marx et inspira les protocoles.

Lire la suite

18000 exécutions au Venezuela : le journal Le Monde a menti..

Vous croyez qu’ils ont une place dans leur « décodex » ? lls ont eu droit à une fact checking de la part de Romain MIGUS. LE journal de référence, subventionnés par les contribuables, pris en flagrant délit de propagande mensongère. Ça laisse songeur. Partagez ! Volti

******

Romain Migus pour Le-Grand-Soir La Page Facebook de Romain Migus

Le journal Le Monde a publié, le 4 octobre 2019, un article mensonger sur un massacre organisé par l’Etat vénézuélien. Dans la vidéo suivante, Maurice Lemoine (journaliste), Pablo Fernandez (Conseil Général de la Police du Venezuela), Freddy Bernal (préfet de la région frontalière du Táchira) et Romain Migus reviennent sur cette fake news en démontant, preuves à l’appui, la propagande des médias mainstream.

Lire la suite

France: L’avalanche liberticide appelle à la résistance…

Analyse sur la déliquescence de notre société par Jean-Yves Jézéquel. En arriver là, alors qu’il y avait tous les signes, c’est triste. Partagez ! Volti

******

Auteur Jean Yves Jézéquel pour Mondialisation.ca

Première partie :  France: La liberté ne permet pas l’insouciance.

Avec l’inversion du calendrier électoral, la majorité parlementaire étant subordonnée à l’élection du Président de la République, le parlement n’a pas les moyens de faire les lois. C’est pourquoi, 90% des lois viennent directement de l’exécutif et non pas d’un Parlement censé représenter la «volonté du peuple» sur la vie collective de la nation! Le droit d’amendement lui aussi est un pur simulacre. Malgré la «réforme» de 2008, l’ordre du jour des assemblées est totalement sous le contrôle du Gouvernement. 
Lorsqu’on voit la souveraineté parlementaire réduite à néant en France et lorsqu’il faut encore ajouter à cela le transfert massif de souveraineté aux instances européennes non élues par le peuple, on ne doit plus s’étonner de constater l’abstentionnisme aggravé dans l’hémicycle et la tentation du cumul des mandats. Lire la suite

Multiplication des procès contre le vaccin anti-zona…

On se pose beaucoup de questions sur la dangerosité des vaccins, avec leurs adjuvants aluminiques etc.. Avec les procès qui s’enchaînent, ça ne contribue pas à redonner confiance aux citoyens. J’ai reçu aussi l’information selon laquelle, des chercheurs italiens  auraient décelé des nanoparticules toxiques dans des vaccins. Des métaux lourds contenus dans le vaccin contre la méningite info Europe 1. J’ai cherché à en savoir plus et c’est le décodex qui répond aux questions que l’on pourrait se poser. Je sais ce que vous en pensez mais, il y a des liens à ne pas ignorer pour consultation et comparaison. Partagez ! Volti

***************

Source Health Impact News** via InitiativeCitoyenne.be

Par Brian Shilhavy, Health Impact News, 27 août 2018

Drugwatch.com rapporte que Zostavax, le vaccin contre le zona de Merck, fait actuellement l’objet de plusieurs poursuites pour avoir causé le zona, alors que le vaccin était censé protéger contre cette maladie. Dix-huit personnes dans le pays ont intenté des poursuites judiciaires contre Zostavax au New Jersey.

Les plaintes soutiennent que le vaccin a permis le développement du zona. Un cas a entraîné une  hospitalisation avec douleur nerveuse chronique appelée névralgie post-herpétique.

Le texte de la plainte précise : « Merck savait ou aurait dû savoir que son produit pouvait causer une infection virale, et n’était donc pas sans danger ».

Jane Boda fut l’une des premières personnes à déposer plainte au Wisconsin en mai 2018. Au cours du procès, il a été prétendu que Zostavax avait donné le zona à Boda. Elle dit avoir subi des lésions nerveuses chroniques.

Les ventes de Zostavax ont chuté lors du premier trimestre de 2018.

Au premier trimestre de 2018, Merck a rapporté que Zostavax avait permis de réaliser 65 millions de dollars. Ce chiffre est inférieur de 58% à celui du premier trimestre de 2017.

Le nombre de prescriptions de Zostavax a également diminué de 80% au cours du premier trimestre 2018.

La baisse des ventes s’est poursuivie au cours du deuxième trimestre de 2018. Les ventes de Zostavax ont atteint 44 millions de dollars.

Merck attribue les mauvaises ventes à la décision du CDC de recommander le vaccin contre le zona de son concurrent, Shingrix de GlaxoSmithKline, et non à cause des poursuites judiciaires.

Le danger du vaccin contre le zona résulterait d’un vaccin raté contre la varicelle

Plus tôt cette année (août 2018), nous avons publié un article sur le développement du vaccin contre la varicelle-zona, article écrit par Barbara Loe Fisher et Kate Raines.

Ils ont rapporté comment un lanceur d’alertes avait révélé que le CDC avait manipulé les données sur le zona dans le développement du vaccin contre la varicelle.

Gary S. Goldman,PhD a travaillé pendant huit ans (de janvier 1995 jusqu’à sa démission en octobre 2002) en tant que chercheur sur le projet de surveillance active de la varicelle (VASP). Il s’agissait d’un projet de coopération, avec les Centres de contrôle des maladies et de prévention (CDC d’Atlanta).

Goldman a été embauché pour mener des études sur l’impact du vaccin universel contre la varicelle.

Lorsque le Dr Goldman a été empêché de publier ses conclusions sur les effets négatifs de l’utilisation universelle du vaccin contre la varicelle chez les enfants, il a démissionné en 2002.

Dans sa lettre de démission, il a déclaré :

« Lorsque des données de recherche concernant un vaccin utilisé dans des populations humaines sont supprimées et/ou mal représentées, cela est très inquiétant et va à l’encontre de toutes les normes scientifiques. Cela compromet aussi l’éthique professionnelle. »

En 2005, le Dr Goldman a publié un article prouvant que le zona disparait naturellement dans les populations humaines grâce à une exposition répétée au virus naturel de la varicelle qui fournit une stimulation asymptomatique protectrice.

Il a prédit que la vaccination à grande échelle contre la varicelle entraînerait une perte d’immunité naturelle, ainsi qu’une augmentation de l’incidence du zona chez les adultes.

Il a noté que l’industrie pharmaceutique s’attendait à une diminution de la varicelle en circulation en vaccinant contre le zona (Déclaration du Dr Goldman).

Utiliser le vaccin contre le zona pour lutter contre les épidémies de zona chez les adultes échouerait probablement parce que les programmes de vaccination chez les adultes se sont rarement avérés efficaces….Il ne semble y avoir aucun moyen d’éviter une épidémie massive de zona chez les adultes qui puisse être efficace sur plusieurs générations.

Le lanceur d’alertes accuse le CDC de manipuler les données sur le zona avec le vaccin contre la varicelle

Ce qui se passe dans le cas de ces dangereux vaccins contre le zona, c’est qu’un vaccin dangereux et non nécessaire, le vaccin contre la varicelle, a eu des conséquences négatives. Il a entrainé le développement d’un autre vaccin dangereux, le vaccin contre le zona.

Aucun de ces vaccins n’est nécessaire si un enfant non vacciné contracte la varicelle et développe une immunité à vie.

C’est alors la population qui souffre, alors que l’industrie amasse des profits.

Alors que les sociétés pharmaceutiques jouissent d’une immunité juridique aux Etats-Unis contre les dommages et les décès causés par les vaccins, elles peuvent néanmoins être poursuivies pour fraude ou pour dissimulation d’effets secondaires connus. C’est bien ce qui semble être à la base des poursuites judiciaires contre Merck.

Source:

Jane Boda fut l’une des premières personnes à déposer plainte au Wisconsin en mai 2018. Au cours du procès, il a été prétendu que Zostavax avait donné le zona à Boda. Elle dit avoir subi des lésions nerveuses chroniques. Les ventes de Zostavax ont chuté lors du premier trimestre de 2018. Au premier trimestre de 2018, Merck a rapporté que Zostavax avait permis de réaliser 65 millions de dollars.

Ce chiffre est inférieur de 58% à celui du premier trimestre de 2017. Le nombre de prescriptions de Zostavax a également diminué de 80% au cours du premier trimestre 2018. La baisse des ventes s’est poursuivie au cours du deuxième trimestre de 2018. Les ventes de Zostavax ont atteint 44 millions de dollars. Merck attribue les mauvaises ventes à la décision du CDC de recommander le vaccin contre le zona de son concurrent, Shingrix de GlaxoSmithKline, et non à cause des poursuites judiciaires.

Le danger du vaccin contre le zona résulterait d’un vaccin raté contre la varicelle Plus tôt cette semaine (août 2018) nous avons publié un article sur le développement du vaccin contre la varicelle-zona, article écrit par Barbara Loe Fisher et Kate Raines. Ils ont rapporté comment un lanceur d’alertes avait révélé que le CDC avait manipulé les données sur le zona dans le développement du vaccin contre la varicelle.

Gary S. Goldman,PhD a travaillé pendant huit ans (de janvier 1995 jusqu’à sa démission en octobre 2002) en tant que chercheur sur le projet de surveillance active de la varicelle (VASP). Il s’agissait d’un projet de coopération, avec les Centres de contrôle des maladies et de prévention (CDC d’Atlanta). Goldman a été embauché pour mener des études sur l’impact du vaccin universel contre la varicelle.

Lorsque le Dr Goldman a été empêché de publier ses conclusions sur les effets négatifs de l’utilisation universelle du vaccin contre la varicelle chez les enfants, il a démissionné en 2002. Dans sa lettre de démission, il a déclaré : Lorsque des données de recherche concernant un vaccin utilisé dans des populations humaines sont supprimées et / ou mal représentées, cela est très inquiétant et va à l’encontre de toutes les normes scientifiques. Cela compromet aussi l’éthique professionnelle.

En 2005, le Dr Goldman a publié un article prouvant que le zona disparaît naturellement dans les populations humaines grâce à une exposition répétée à la varicelle naturelle qui fournit une stimulation asymptomatique protectrice. Il a prédit que la vaccination à grande échelle contre la varicelle entraînerait une perte d’immunité naturelle, ainsi qu’une augmentation de l’incidence du zona chez les adultes. Il a noté que l’industrie pharmacologique s’attendait à une diminution de la varicelle en circulation en vaccinant contre le zona (Déclaration du Dr Goldman).

Utiliser le vaccin contre le zona pour lutter contre les épidémies de zona chez les adultes échouerait probablement parce que les programmes de vaccination chez les adultes se sont rarement avérés efficaces…. Il ne semble y avoir aucun moyen d’éviter une épidémie massive de zona chez les adultes qui puisse être efficace sur plusieurs générations. Le lanceur d’alertes accuse le CDC de manipuler les données sur le zona avec le vaccin contre la varicelle

Ce qui se passe dans le cas de ces dangereux vaccins contre le zona, c’est qu’un vaccin dangereux et non nécessaire, le vaccin contre la varicelle, a eu des conséquences négatives. Il a entraîné le développement d’un autre vaccin dangereux, le vaccin contre le zona. Aucun de ces vaccins n’est nécessaire si un enfant non vacciné contracte la varicelle et développe une immunité à vie.

C’est alors la population qui souffre, alors que l’industrie amasse des profits.

Alors que les sociétés pharmaceutiques jouissent d’une immunité juridique aux Etats-Unis contre les dommages et les décès causés par les vaccins, elles peuvent néanmoins être poursuivies pour fraude ou pour dissimulation d’effets secondaires connus. C’est bien ce qui semble être à la base des poursuites judiciaires contre Merck. »>

Health Impact News via InitiativeCitoyenne.be

Voir aussi :

 


Note Volti
: Renseignez vous et prenez vos décisions en ayant tout étudié. Il faudrait avant vaccination faire un bilan complet du futur vacciné, pour pouvoir déceler une éventuelle incompatibilité. On éviterait beaucoup d’accidents post-vaccinaux. Ce n’est que du bon sens qui doit avoir un coût, et qui doit freiner la prise de décision. Argent ou santé ??

**https://healthimpactnews.com.  est un site américain qui étudie l’impact des vaccins et autres produits pharmaceutiques sur la santé (anglais)

Avec Google translate ces articles publiés sur le site ci dessus:

Fait: le Japon a le taux de mortalité infantile le plus bas à la suite de l’interdiction des vaccinations obligatoires, ils exhortent les autres pays à suivre cette position ferme

L’état avec les enfants les plus malades a les taux de vaccination les plus élevés

Les chercheurs qui sont moins malhonnêtes qu’Offit ont lié de manière plausible plusieurs des problèmes de santé énumérés ci-dessus ( asthme , obésité , TSA et autres troubles neurologiques du développement et mortalité infantile ) aux vaccins.

Manipulation de l’information: de la loi Fake news au rapport CAPS-INSERM du 4 septembre 2018…

Il est évident qu’il faut lutter contre les fausses informations. N’empêche que, ayant lu attentivement ce rapport de 214 pages et, bien qu’il y ait des réflexions pertinentes il y a aussi, une stigmatisation de la Russie qui m’a parue bien agressive. Nous savons que, même les états peuvent diffuser de fausses informations, pour appuyer une stratégie et nous la faire accepter, comme l’a fait le gouvernement américain avec Collin Powell et sa poudre censée être une preuve contre Sadam Hussein où, le témoignage à propos des couveuses. On connaît la suite. Beaucoup de personnes manquent d’esprit critique et préfèrent la facilité d’un titre à l’analyse. Ce n’est pas une raison pour nous croire en majorité, inaptes à la réflexion. Lire la suite

1 2 3 4