Une faille permet de pirater le réseau Wi-Fi des box d’Orange et de SFR : voici le palliatif …

Prenez vos précautions..

Un hacker a découvert une faille critique permettant de s’infiltrer sur le réseau Wi-Fi des clients de plusieurs fournisseurs d’accès à internet français. Voici un palliatif assez facile à mettre en place.

Un membre du forum Crack WiFi a découvert cette semaine qu’on pouvait trouver en quelques secondes la clé WPA2, réputée assez sécurisée, du Wi-Fi de plusieurs modèles de box. Comment ? En exploitant la fonction d’authentification WPS, activée par défaut, mais mal configurée. Lire la suite

Wi-Fi interdit, Tor bloqué, backdoors… les nouvelles idées au gouvernement…

Les services du ministère de l’Intérieur envisagent de nombreuses mesures pour renforcer une nouvelle fois la sécurité au détriment des libertés. Coupure obligatoire de tout réseau Wi-Fi ouvert, blocage des réseaux d’anonymisation et fourniture des clés de chiffrement des messageries font partie des pistes soumises à arbitrage.

La liste des mesures envisagées par le gouvernement pour renforcer la sécurité au détriment de la liberté et de la vie privée s’allonge. Alors que le gouvernement envisage déjà de nouvelles lois sécuritaires qui permettraient par exemple de croiser tous les fichiers de données personnelles détenues par l’État, d’obliger à l’installation d’émetteurs GPS sur les voitures louées, d’allonger la durée de conservation des données de connexion ou encore de faciliter le recours aux IMSI-catchers, Le Monde révèle samedi de nouvelles mesures recensées par le ministère de l’Intérieur. Lire la suite

Ondes, wi-fi, antennes : ce qui pourrait changer

Des « règles de base »… Alors que le problème est connu depuis des années maintenant, comme pour les OGM ou certains médicaments, les rapports se sont accumulés, les cas de cancers liés aussi… Alors quelque chose va-t-il réellement changer dans le domaine? Car s’attaquer aux ondes et aux antennes, c’est également s’attaquer à un très gros business…

c29 Illustration n°1_0

Source de l’image: Aagirpourlenvironnement.org

Les députés examinent ce jeudi après-midi un texte posant quelques règles de base en matière d’exposition aux ondes électromagnétiques.

Au menu des députés ce jeudi après-midi, une proposition de loi pour un peu mieux encadrer l’exposition aux ondes électromagnétiques. Cette fois, le texte porté par la députée Laurence Abeille (EE-LV) a toutes les chances d’être adopté. L’année dernière, à la même époque, la députée avait pris une claque : sa proposition, inscrite à l’ordre du jour, n’avait même pas été débattue dans l’hémicycle, renvoyée d’un revers de main en commission par le gouvernement. La députée a depuis retravaillé son texte en concertation avec le cabinet de Jean-Marc Ayrault. Le revoilà, donc, légèrement lifté pour être le plus consensuel possible et avoir des chances de passer. Après l’Assemblée ce jeudi, il devra ensuite être adopté par le Sénat. Revue des principales mesures.

Sur l’implantation de nouvelles antennes

Aujourd’hui, quand un opérateur veut installer une nouvelle antenne, il contacte le propriétaire de l’immeuble qui l’intéresse, s’entend avec lui et demande l’autorisation à l’Agence nationale des fréquences (ANFR) qui vérifie sur le plan technique s’il n’y a pas d’interférence électromagnétique. Le maire ou les riverains ne sont souvent ni consultés, ni même informés, et découvrent la plupart du temps l’antenne une fois qu’elle est installée. Lire la suite

Antennes-relais, Wi-Fi : quels sont les dangers ?

Partez d’un constat simple: l’humain est censé vivre en harmonie avec la planète, avec les ondes que celle-ci diffuse, et chaque onde non-naturelle que nous pouvons subir peut avoir un impact. La dangerosité de certaines de ces ondes n’est même plus à démontrer, mais à première vue, le profit passe bien avant la santé publique, au point d’enterrer certains rapports pouvant gêner, ce qui fut le cas d’un « certain rapport » concernant les ondes GSM… Et ce qui va se dérouler à Paris durant les congés de « la grande ville » soulève nombre de questions, pourquoi avoir attendu les vacances?…

ondes-electromagnetiques

L’intégralité du débat avec Michèle Rivasi, professeure agrégée en biologie de l’Ecole normale supérieure et fondatrice de la Criirad et du Criirem, mardi 21 avril 2009

Dans un chat au Monde.fr, Michèle Rivasi, vice-présidente du Centre de recherche et d’information indépendantes sur les rayonnements électromagnétiques (Criirem) et tête de liste d’Europe Ecologie dans le Sud-Est, déplore l’utilisation intempestive d’appareils mettant en œuvre des ondes électromagnétiques dont on ne sait rien sur l’impact sanitaire pour les populations.

Xavier_Grenoble : Les élections européennes arrivent. Si elle est élue qu’est-ce que Michèle Rivasi fera au niveau européen sur la question des antennes-relais ?

Michèle Rivasi : Si je suis élue, j’essaierai de constituer un rapport de force pour qu’il y ait une directive européenne qui harmonise les normes sur le plan européen concernant la téléphonie mobile. Et ce que je revendique, ce sont les normes édictées par des scientifiques indépendants, à 0,6 volt par mètre, une meilleure information des riverains et des élus concernant l’installation des antennes ; et une prise en compte de l’électrosensibilité au niveau de la population.

andma_doubs : Pourriez-vous présenter la Criirad [Commission de recherche et d’information indépendantes sur la radioactivité, dont elle est également la fondatrice] et le Criirem et nous en dire un peu plus sur leur mode de financement dans les recherches effectuées ?

Michèle Rivasi : La Criirad est un laboratoire indépendant que j’ai fondé en 1986 suite à l’accident de Tchernobyl. Il est financé par les adhérents et par les contrats que ce laboratoire a avec les différentes collectivités qui lui demandent de faire des études indépendantes. Le Criirem est un centre de recherche et d’information indépendantes sur les rayonnements électromagnétiques. Il a un conseil scientifique européen et est cofinancé par les adhérents et les études demandées, soit par des particuliers soit par des entreprises.

fbernard : L’argument des « pro-Wi-Fi«  selon lequel aucune étude sérieuse n’aurait prouvé de danger lié aux micro-ondes à des doses équivalentes à celles que nous recevons tous les jours est-il recevable ? Dans quelle mesure ? Lire la suite

Le Wi-Fi dans les écoles est une aberration

Une enquête sans concessions de Global News Canada et son émission d’investigation “16:9 – The Bigger Picture” sur la controverse des nuisances sanitaires du Wi-Fi dans les écoles au Canada et en Europe.

Les réglementations actuelles en matière de Wi-Fi sont une aberration. Comme le souligne le Dr David Carpenter, spécialiste internationalement reconnu en toxicité environnementale à Albany, NY, les industriels et les gouvernement qui continuent à se référer à des normes obsolètes, en dépit du poids des preuves en sens contraire, font une analyse sélective et restrictive des études scientifiques disponibles. Ils trompent le public, et les enfants en particulier.

Il pourrait s’avérer que les effets de cette pollution électromagnétique aie des conséquences plus dommageables encore que celle du tabac.


Le Wi-Fi dans les écoles est une aberration par tchels0o

Source: Fortune de souche

Wi-Fi cancérigène, ou quand le danger est au bout du sans fil

Ce n’est malheureusement pas une nouvelle, ayant depuis longtemps lu des publications de l’association « Robin des toits » qui dénonce justement les risques avec les téléphones mobiles, mais de telles études ne peuvent être ouvertement médiatisées quand on sait combien cela rapporte aux opérateurs entre autres bénéficiaires… Bizarrement, un rapport devait être publié sur les risques réels avec les téléphones mobiles, il a été « oublié » du plus grand nombre et finalement n’a jamais vu le jour en France…

  Une nouvelle étude vient d’établir le lien entre utilisation d’une connexion Wi-Fi et tumeur au cerveau chez les enfants, rapporte le Herlad Sun. Les experts qui ont étudié la véracité de ce lien de causalité – déjà envisagé mais jamais établi jusqu’ici – recommandent de proscrire purement et simplement les téléphones et ordinateurs portables des bancs d’écoles.

Du smartphone au cancer, en passant par le « babyphone »
Les résultats de cette étude de grande envergure accablent les radiations électromagnétiques générées par les dispostifs reliés au réseau internet sans fil (alias le wireless ou Wi-Fi). Mais les ordinateurs et autres smartphones ne sont pas les seuls mis en cause: les « babyphones » et téléphones sans fil sont également incriminés. Tous ces appareils mettraient en péril le bon développement du cerveau des enfants. Le rayonnement électromagnétique dégagé par ces outils plébiscités dans toutes les familles à l’heure actuelle seraient source de cancers, notamment de tumeurs au cerveau. L’utilisation d’un GSM standard (communications téléphoniques simples) ne serait par contre pas concernée.

Lire la suite

Vos infos, news ( et autres ) du 7 juillet 2019..

Bonjour à tout le monde

POLITIQUE/SOCIÉTÉ

Accord nucléaire: Macron dit sa «forte préoccupation» à son homologue iranien. Il a fait part samedi à son homologue iranien Hassan Rohani de sa « forte préoccupation face au risque d’affaiblissement de l’accord nucléaire » iranien et des « conséquences qui s’en suivraient nécessairement »

Référendum sur ADP: 75% des Français prêt à signer une pétition pour le réclamer [SONDAGE EXCLUSIF]. Un sondage YouGov pour « Le HuffPost » montre l’hostilité des Français sur la privatisation d’ADP.

Avec la taxation des CDD courts dès l’été, le gouvernement est assis sur une poudrière. Le réflexe taxateur frappe encore. Outre l’usine à gaz en vue, on peut parier sur l’inefficacité d’un système déjà testé et non approuvé par le passé.

Lire la suite

Vos infos, liens, news ( et autres ) du 11 avril 2019..

Bonjour à tout le monde.

POLITIQUE/SOCIÉTÉ

Grand débat national: Macron répondra au message «assourdissant» des Français, assure Philippe. C’était le troisième discours de conclusion du grand débat national depuis lundi pour le Premier ministre

Privatisation d’ADP: Le référendum d’initiative partagée peut-il vraiment avoir lieu? Promulguée lors de la révision de la Constitution en 2008, le référendum d’initiative partagée n’a encore jamais été organisé

Qui sont les proches et les parents de Mélenchon sur la liste France insoumise aux Européennes ? C’est peut-être l’une des raisons pour lesquelles, de l’aveu même de Manon Aubry ce lundi, plus d’un électeur sur deux de Jean-Luc Mélenchon à la Présidentielle de 2017, a prévu de rester chez lui et de s’abstenir aux Européennes…

Lire la suite

Pour une planète viable, arrêtons la 5G ..

Nous avons du souci à nous faire, baigner dans un bain d’ondes néfastes à la santé , va être notre quotidien si cette 5G est déployée. L’accumulation des ondes, toutes sources confondues, ne sont pas à prendre à la légère, le principe de précaution n’est pas respecté, on nous prépare un monde hyper-connecté, avec des engins de plus en plus sophistiqués qui émettront 24/24h. Déjà, des vaches meurent à Nozay et des humains sont malades, depuis l’installation d’éoliennes, les ondes basses/hautes fréquences sont-elles en causes ? Tout l’environnement sera impacté avec la domotique, LINKY, le WI-FI, antennes relais et autres « box ». Nous ne voulons pas de « smart city« !!. La liste des médecins, scientifiques, membres d’organisations environnementales et citoyens ayant signé cet appel est disponible ICI. Partagez ! Volti

******

Source : https://www.5gspaceappeal.org via REPORTERRE

L’offensive de l’industrie des télécommunications pour le déploiement du réseau sans fil de cinquième génération (5G) se déroule avec l’appui des gouvernements. Les signataires de cet appel demandent d’y mettre un terme à cause des conséquences irréversibles pour la santé et l’environnement que cette technologie va provoquer.

Lire la suite

Économies d’énergie, données personnelles, autoconsommation, ondes… Où en est Linky ? ..

Un article incitatif pour « adopter » Linky, qui ne répond pas à toutes les questions que nous usagers, nous posons et qui met le côté pratique en évidence. Heureusement, il y a deux commentaires sous cet article, que je vous soumets, qui remettent les choses en perspective. Partagez ! Volti

******

Auteur Raphaël Gerson ** pour The Conversation

Fin 2017, l’Europe comptait 60 millions de compteurs communicants électriques. En France, ce sont en moyenne 30 000 de ces appareils qui sont mis en place chaque jour par Enedis, le gestionnaire du réseau. Fin 2018, 15 millions de compteurs Linky avaient ainsi été déployés dans les foyers français.

Destinés à mieux connaître la consommation d’énergie (et ainsi la réduire), ces appareils nouvelle génération doivent d’autre part permettre d’intégrer toujours davantage les énergies renouvelables dans la fourniture d’électricité. Ces promesses n’ont cependant pas manqué de susciter des craintes et des refus d’installations dans l’Hexagone.

Lire la suite
1 2 3 8