Wi-Fi cancérigène, ou quand le danger est au bout du sans fil

Ce n’est malheureusement pas une nouvelle, ayant depuis longtemps lu des publications de l’association « Robin des toits » qui dénonce justement les risques avec les téléphones mobiles, mais de telles études ne peuvent être ouvertement médiatisées quand on sait combien cela rapporte aux opérateurs entre autres bénéficiaires… Bizarrement, un rapport devait être publié sur les risques réels avec les téléphones mobiles, il a été « oublié » du plus grand nombre et finalement n’a jamais vu le jour en France…

  Une nouvelle étude vient d’établir le lien entre utilisation d’une connexion Wi-Fi et tumeur au cerveau chez les enfants, rapporte le Herlad Sun. Les experts qui ont étudié la véracité de ce lien de causalité – déjà envisagé mais jamais établi jusqu’ici – recommandent de proscrire purement et simplement les téléphones et ordinateurs portables des bancs d’écoles.

Du smartphone au cancer, en passant par le « babyphone »
Les résultats de cette étude de grande envergure accablent les radiations électromagnétiques générées par les dispostifs reliés au réseau internet sans fil (alias le wireless ou Wi-Fi). Mais les ordinateurs et autres smartphones ne sont pas les seuls mis en cause: les « babyphones » et téléphones sans fil sont également incriminés. Tous ces appareils mettraient en péril le bon développement du cerveau des enfants. Le rayonnement électromagnétique dégagé par ces outils plébiscités dans toutes les familles à l’heure actuelle seraient source de cancers, notamment de tumeurs au cerveau. L’utilisation d’un GSM standard (communications téléphoniques simples) ne serait par contre pas concernée.

En attendant l’OMS…
Ces nouvelles conclusions scientifiques battent en brèche le discours de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui prétendait il y a peu que de telles ondes n’affectaient pas – ou dans une infime mesure – la santé de l’homme. Et pourtant, après des dizaines d’années de recherches infructueuses (mais pas nécessairement rassurantes) sur la question, les scientifiques pourraient désormais pencher pour les résultats dégagés par ces experts et pointer du doigt l’utilisation du sans fil comme origine de nombreux cancers, particulièrement chez les jeunes sujets.

… et si on se déconnectait?
En conclusion, le plus prudent, en attendant confirmation ou infirmation de cette découverte, serait d’éduquer nos enfants aux risques potentiels du Wi-Fi. De leur apprendre à privilégier le câble au sans fil, dès que c’est possible. Mais surtout, dans le monde actuel, agrippés à nos i-objets reliés en permanence au net et allumés de jour comme de nuit sur l’oreiller, peut-être ferions-nous preuve de bon sens en réapprenant les vertus de la touche « off ».

Source: 7sur7.be

  • Bonjour Voltigeur !

    AHAHAHAHAHA, Qu’est ce que tu attend ? tu sais ou est ton routeur ?

    ce n’est qu’UNE des saloperies qui perturbe la résonance de schumann,

    http://www.crashdebug.fr/index.php/sciences/2963-la-recente-activite-solaire-aurais-elle-un-incidence-sur-la-resonance-de-schuman-au-point-de-provoquer-la-mort-selective-danimaux

    Amitiés,

  • Je ne sais pas pour vous, mais côté source, je trouve cet article assez pauvre. Je suis remonté à celui d’origine dans Herald Sun :
    http://www.heraldsun.com.au/technology/kids-brains-at-risk-from-wireless-internet/story-fn7celvh-1226056402572

    Et c’est tout aussi maigrichon. Quelqu’un aurait un lien sur l’étude en question ?

    • forces armées

      Vous pouvez vous référer à ce livre :
      Paul Thévenot : ondes et santé édition Ambre 17,5 € (pages 108 et suivantes)

      Depuis 2 ans, les géobiologues ont compris le pb et sillonnent la France pour dénoncer cette catastrophe sanitaire.
      Ils arrivent à remettre la barrière hémato-encéphalique (BHE) en place et se protègent avec des ekizones (trouvaille d’un ingénieur) des ondes telluriques et des ondes WIFI, des ondes de téléphones portables….
      Mes maux de tête ont disparu depuis que j’ai été soigné par Paul et que j’ai un ekizone en permanence sur moi….

      • merci pour la référence, j’en prend bonne note. Cependant je cherchais la source exact de cet article précisément. J’ai un toc, je ne peux relayer sans sources :)

  • Dr.um

    Bon c’est pas franchement une nouveauté et ça fait un moment que je me dit que ça doit pas être bien bon pour la santé MAIS de chez moi je capte une 15aine de source de wifi… j’ai beau éteindre le wifi de ma box et garder le téléphone portable le plus loin de moi…. je peut pas trop éteindre celle des autres.

    Concernant les source je ne pense pas que le but de l’article était un analyse approfondie du problème mais plus un avertissement
    Pour les curieux / septiques un bon coup de Google et quelque lectures et vous aurez ce que vous cherchez…

    • @Dr.um
      Pourtant l’article d’origine (en anglais) parle bien d’une nouvelle étude…

      Sinon oui, j’imagine qu’en appartement la lutte contre le wifi doit être difficile à mettre en place. En maison individuel, le carré de la distance joue pour nous et on s’isole assez facilement. On capte, mais faiblement.

      Maintenant pour les « études » que j’ai mené dans mon logis, le premier qui est parti au grenier, c’est le DECT. Rien à voir en terme de puissance avec le wifi mais comme le wifi, la base pulse en permanence, y compris hors communication.

      Enfin pour ceux qui tiennent au wifi pour certaines occasion, la bonne approche est de déconnecter celui de la freebox au profit d’un petit routeur basique que l’on peut facilement débrancher. Celui de le FB a été conçu pour émettre le plus loin possible histoire de permettre un maillage freewifi à moindre frais (sympa pour les abonnés…). Lorsque j’ai fais mes tests, son rayonnements étaient énormes comparés au simple routeur wifi que j’ai aujourd’hui et que je n’allume que lorsque j’ai des invités.

      Pour terminer le tour d’horizon des plaies de la maison, je noterais la fausse alternative du CPL, une technologie totalement idiote consistant à faire passer de la haute fréquence sur un réseau souvent vétuste et en tout cas jamais isolé (électromagnétiquement parlant). Le bonheur de transformer son logis en grosse antenne et d’aller vivre au centre ;-)

      • Bon, regarde ici, ce site est une référence dans le domaine: http://www.robindestoits.org/

      • Isabelle

        Super pour la FB, j’ai l’ancienne et la Révolution en commande… peux tu me donner une référence de petit routeur que je puisse couper ? ça se branche sur la box ? désolée, ne suis pas très calée enl électronique…

      • ulhume

        Pour la FB Révolution, attention au DECT qui y est intégré en espérant qu’il soit possible, comme pour le wifi de complètement le désactiver.

        Sinon pour le routeur wifi, j’ai pris un linksys de base mais qui date un peu donc le modèle ne devrait pas vraiment t’aider. Il faut en prendre un qui ne soit pas trop puissant (éviter les doubles antennes) mais ce n’est pas non plus très grave dans la mesure où il n’a pas vocation à rester allumé en permanence. Après côté branchement c’est très simple, il suffit de configurer sur l’interface de free, la freebox en mode routeur, de redémarrer et de connecter le routeur wifi sur la freebox. Ensuite un gros interrupteur à pied et c’est terminé :)

  • shrek117

    Ionodise-moi et je te dirai qui tu yiond.

  • noonoo12

    Chez moi j’ai un DECT « eco-machin », il n’émet pas du tout sur sa base et limite les émissions lors de la conversation en fonction de la distance de la base.
    Pour le Wi-Fi, il est éteint sur ma Livebox et mes deux ordis sont connectés en filaire (dont un fil de 10 m :).

    Mais bon, il y a aussi tout le réseaux électrique et les fils qui émettent des trucs et les transmettent par le bois et les métaux des meubles (courant alternatif + fréquence particulièrement toxique), les résistances (fer à repasser, radiateurs, sèche-cheveux, plaques électriques, chauffage par le sol !!…) et les appareils électroménagers (aspirateurs, plaques électro-magnétiques), bref une sacrée pollution à la maison !

    • ulhume

      Oui alors j’ai aussi le DECT « éco-machin » comme tu dis :) Je l’ai testé à l’aide d’un HF 32D (acheté chez Conrad) car j’en avais raz-le-bol de lire tout et n’importe quoi sur le sujet. Résultat des courses le combiné est en effet très « éco » comparé aux anciennes génération ce qui permet une nette économie de batterie. En revanche la base, qui n’a pas besoin d’être « éco » puisqu’elle est sur le secteur, débite énormément. Il fallait que je recule de 3/4m pour qu’elle ne me sature pas l’intervalle de mesure de l’analyseur.

      Après je sais que ce n’est pas facile de s’en passer même si pour moi c’est à proscrire dans la chambre d’un nouveau né (la majorité des babyphones exploitent la norme DECT). Nous on a opté pour un réseau filaire et nos « téléphones » sont de simples casques USB sur nos ordinateurs portables. Avec pour les urgences, un bon vieux téléphone avec fil à l’entrée, comme dans le temps :)

    • ulhume

      Excuse j’avais pas lu la suite. Pour la pollution BF, tu oublies un vilain méchant que tout le monde colle chez soit partout : ces maudites crottes d’ampoules fluocompactes.

  • Isabelle

    France 3 diffusera mercredi 18 à 20 H 30 un hors série « mauvaises ondes » qui sera suivi d’un débat. Des personnes qualifiées seront présentes sur le plateau, sauront elles se faire entendre ???? réponse mercredi… (c’est ma télé qui sera contente de servir à autre chose que d’écran noir !)

    • Si cela fait comme le débat télévisé dans lequel Pierre Jovanovic était invité pour parler du bankrun, alors ça va pas donner grand chose, la liberté de parole à des limites à la télé…

      • Isabelle

        pour l’instant – 21 h 45 sur mon portable…. :) – cette émission est excellente et la liberté de parole totale ! attendons le débat !