La chronique dominicale d’Erby

Par Lediazec

Ne sentez-vous pas comme des odeurs de pourri dans la gorge et le nez avec la « montée » de violence dans les banlieues ?

Quand on voit la gueule de certains crétins s’affichant en larmes devant les caméras, après la mort du jeune Nahel, à la suite d’un contrôle policier de la route, on sent à des kilomètres le coup tordu ! C’est comme si, soudain, les narines longtemps obstruées retrouvaient toutes leurs sensations !

En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, la rue prend feu : marche blanche, voitures incendiées, magasins pillés, t-shirts floqués à la vitesse d’un tsunami, imprimés et vendus comme des petits pains !

Les images que l’on découvre sur les vidéos jetées sur les réseaux sociaux et servies par les « journaux télévisés » sont troublantes. S’agit-il de la vérité vraie ou d’une émission de télé-réalité montée à la hâte pour créer un état de psychose dont la société anonyme de l’État profond serait le premier bénéficiaire ? 

La maman de la victime – un jeune homme pas franc du collier pour tout dire – s’en donne à cœur joie. Juchée sur des plateformes improvisées, fortement entourée, la dame harangue la foule, arbore un sourire jusqu’aux oreilles, fait des signes de la main en direction d’une connaissance qui passe par-là, heureuse comme une première communiante.

Hallucinée par tout ce qui lui arrive, elle semble vivre ça comme une offrande. Comme une récompense que le ciel lui adresse au nom de ce fils parti vers un « monde meilleur ».

Rarement mère aura montré telle joie devant la mort d’un fils !

En observant ce détachement, on se demande s’il s’agit de la mère ou d’une comédienne choisie sur le pouce pour jouer le rôle de sa vie.

Dans d’autres quartiers, dans d’autres villes, des voitures brûlent. Une ambiance d’apocalypse s’installe. C’est le moment pour l’État macronien de montrer ses récentes acquisitions pour contrer les débordements de la rue : des chars flambant neufs slaloment parmi les véhicules en feu dans une sorte de démonstration de force. On se croirait dans Demolition Man, avec Stallone ! L’État en a fait l’acquisition pour réprimer les Gilets Jaunes. On fait comprendre par-là que l’heure est venue d’enterrer définitivement l’État de droit, devant une Marianne criant, jambes écartées : « vas-y, défonce-moi » !

La « horde » crache sa bile sur le pays, sa culture, attaque les fondations, non pas pour construire quelque chose de nouveau, de solide, de durable, mais pour offrir aux forces de l’ombre l’urne contenant ses cendres !

A propos de horde, n’oublions jamais que « ces monstres » sont l’œuvre de notre classe politique tout entière, sans distinction d’idées et de programme ! Admirez, c’est votre travail, messieurs-dames !

Ces crises politiques, économiques et morales, sur fond de panique sanitaire et de guerre en Ukraine, ne cachent-elles pas le coup d’État planifié ? Inutile de faire appel au spécialiste pour des problèmes d’odorat, ça pue !

L’accroissement du brigandage et des menaces extrémistes n’est-il point là pour offrir à Macron les moyens d’une révision de la Constitution afin de s’arroger les pleins pouvoirs ?

Sous l’Casque d’Erby

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur contenu ou orientation.

Volti

7 Commentaires

  1. Effectivement le pouvoir politique en profite actuellement pour faire passer de nouvelles lois liberticides à l’assemblée. De là à croire que cette crise est voulue par le pouvoir……Je vous met le lien sur ce que j’ai vu sur le canal telegram de sylvano trotta.
    https://t.me/trottasilvano/30405

    • Depuis le début du bastringue on le dit. On focalise sur un évènement (bien aidés par les MMS) et pendant ce temps ils mettent en place leur lois liberticides parce que “C’EST LEUR PROOOJET !”

      • J’avais fait la promo du livre de Liliane Held Khawam “Dépossession”, tout est dedans…
        Bien sûr il a été censuré et Liliane l’a mis en accès libre, si ça dit à quelqu’un….
        Ma réponse à la censure: le livre Dépossession est en ligne pour une lecture libre.
        https://lilianeheldkhawam.com/2022/10/16/ma-reponse-a-la-censure-le-livre-depossession-est-en-ligne-pour-une-lecture-libre/

        • Au niveau des chiffres qu’elle avance dans son livre, c’est tellement vertigineux que ça te mets dans le coma, sans te donner envie d’en sortir. J’y suis, j’y reste, qu’on se dit, laissant les neurones s’exiler massivement ! Ce livre est aussi instructif que démoralisant.

          • J’en avais conseillé la lecture souvent, mis des extraits etc… Oui il est très instructif et assez démoralisant mais, quand tu vois que tout est écrit, disponible qu’il suffit de lire et de suivre l’évolution de la situation dantesque que l’on vit, et que le temps passe et personne ne pose les bonnes questions où font référence à ce qui est écrit. Tu fais le constat que, beaucoup sont passé à côté de la généalogie de ce qui arrive… C’est chiant la lecture, l’info fast food c’est mieux.

  2. Le mépris indicible des politiques choisis par les pleureuses

    https://youtu.be/71Ak8kHgd6Q

  3. Oui, ça sent le coup fourré à plein nez. Facile.
    Il s’agit de faire avec la puanteur et rester attentif à notre niveau de ne pas laisser pourrir par négligence et démoralisation ce qui peut être sauvegardé. Y’a de quoi se rendre malade et ca aussi ca fait le jeu des accapareurs de pouvoir qui niquent le peuple comme d’habitude. Allez, moi je me traîne un mal de bide qui ne me laisse rien avaler et me fait traîner la patte à moitié courbé. Allez, s’agit de prendre du bon temps, se ressourcer. Louer cette nature et l’esprit qui nous anime. Bonne journée. Merci Lediazec pour continuer à t’exprimer sur ces magouilles societales. La nausée peut nous faire détourner les yeux et même tourner de l’œil. Allez, je file dehors.

Les commentaires sont clos.