Réchauffement de tout le système solaire

Merci à Tiphou.

Par MARC LE STAHLER

Depuis des décennies, les écologistes des villes, surnommés les écolos bobos, nous harcèlent avec les gaz à effet de serre, les « GES », qu’ils accusent d’être la cause essentielle du réchauffement global du l’atmosphère terrestre.

 Ces GES, disent-ils, sont produits par les usines, donc l’industrie, les voitures et principalement les moteurs diesels, le chauffage urbain et domestique et l’excès d’activités humaines et d’être humains. Donc il faut de toute urgence réduire l’activité industrielle, arrêter complètement les véhicules à moteurs thermiques et les remplacer par des électriques, stopper les naissances, se chauffer moins avec un plafond qu’ils ont arbitrairement fixé à 19°C, sans tenir compte des vieux, des malades et  des handicapés qui, ne pouvant se réchauffer en bougeant, ont besoin de 20 à 24°C.

Notre élite politique suprêmement intelligente a immédiatement résolu le problème par le pull à col roulé et l’on a pu admirer les trois guignols Macron, Borne et Le Maire s’exhibant en pulls à col roulé en pleine période chaude d’octobre et début novembre. Mais après avoir fait bien rigoler les Français ils ont trouvé une autre solution tout aussi géniale, si les vieux, les malades et les handicapés souffrent du froid, il suffirait de les euthanasier, et bon débarras. Ce qui est amusant est que les deux « zélites intellos » qui ont soufflé ce conseil aux politiques sont Alain Minc et Jacques Attali, deux vieux : Attali sera octogénaire en 2023 et Minc le suivra bientôt.

Il y a plusieurs GES, dont la vapeur d’eau est le plus abondant, suivi du méthane ; mais c’est le troisième, le CO2 qu’ils ont retenu comme coupable, sans aucune preuve scientifique. En effet, la température a commencé à monter dès l’an 1900 et elle a augmenté de 1,6 degré entre 1900 et 2000. Elle augmentera encore d’autant, à peu de choses près, entre 2000 et 2100.  C’est peu par rapport aux 5°C  du pic de chaleur  du Moyen Age qui provoqua des sécheresses, mais aussi de meilleures récoltes de céréales et de fruits, donc réduisit les famines. Il y eut un doublement de la population européenne. Or la teneur de l’air en CO2 était nettement plus basse qu’aujourd’hui et il n’y avait ni industries ni voitures, ni avions et les bateaux étaient à voiles. Par contre il y avait du méthane à cause des troupeaux de bovins et les ovins.

Les populations étaient fondamentalement rurales, y compris la noblesse, et les urbains avaient de la famille paysanne. Tout le monde savait que le climat sur la terre est naturellement instable, et il n’y avait pas encore de GIEC ayant pour mission de créer de la peur à chaque variation un peu importante, la peur permettant de taxer et de prendre des mesures privatives de liberté.

Mais surtout, tout le monde savait que ce n’est pas l’atmosphère qui réchauffe le climat, mais le soleil. En Provence, les nuits sont depuis une dizaine de jours entre 0° et -2°C, et les journées entre 20 et 24°C avec un ciel bleu et ensoleillé. Le soleil se lève à 8 h et le pic de chaleur est atteint vers 14 h. Il y a donc une élévation de la température de l’atmosphère de 24° en 6 heures, soit 4° par heure et le CO2 n’y est pour rien, c’est le soleil la seule cause de cette élévation de température. Ce qui  n’explique pas l’élévation très lente mais constante de la température du globe.

TOUT LE SYSTÈME SOLAIRE SE RÉCHAUFFE !

Tout va changer dans la perception du climat avec la découverte récente faite par les astronomes :

Toutes les planètes du système solaire se réchauffent comme la Terre !
Ce qui écarte définitivement le CO2 comme cause majeure du réchauffement.

À moins de prendre le risque de se ridiculiser définitivement, les réchauffistes écolos les plus bornés et têtus vont avoir du mal à trouver des usines sur Vénus et des flots de voitures diesel sur Neptune, ou de la surpopulation sur Mars !

Au départ il y un gros dossier en anglais ; il se termine sur le réchauffement global du système solaire et de ses planètes.

Il commence par montrer que la température globale depuis 600 millions d’années n’a cessé de monter et descendre (le trait bleu) alors que la teneur en CO2 de l’atmosphère (le trait noir) a chuté constamment, à part un rebond entre -250 millions et aujourd’hui.
Et l’Humanité n’y est pour rien.

Puis, il montre comment, au cours des 12 000 dernières années, l’humanité s’est développée dans l’Holocène, une période géologique interglaciaire, qui succédait à l’époque glaciaire du Pléistocène et qui était marquée par une remontée des températures et du niveau des mers.

Et enfin, c’est l’explication du réchauffement du système solaire.

LE SOLEIL EST LE MOTEUR DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

Le Soleil est le principal moteur du changement climatique.

On a maintenant des preuves du réchauffement récent sur d’autres planètes !
Si la Terre s’est réchauffée au cours des 100 dernières années, il en est de même pour Jupiter, Neptune, Mars et Pluton.

Jupiter

Jupiter est la plus grande planète du système solaire. Son trait le plus distinctif est la grande tache rouge, une énorme tempête qui fait rage depuis plus de 300 ans. Une nouvelle tempête, appelée Tache rouge Jr, s’est récemment formée à partir de la fusion de trois tempêtes de forme ovale entre 1998 et 2000. Les dernières images du télescope spatial Hubble suggèrent que Jupiter est au milieu d’un changement global qui peut modifier les températures jusqu’à 10 degrés Fahrenheit sur différentes parties du globe. La nouvelle tempête s’est élevée en altitude au-dessus des nuages environnants, ce qui signale une augmentation de la température. Voir Space.com

Neptune

Neptune est la planète la plus éloignée du Soleil (la petite Pluton a été déclassée en planète naine) et tourne autour du Soleil à une distance 30 fois supérieure à celle de la Terre. Les courbes montrent la montée des températures

La figure (a) représente la lumière visible corrigée, de 1950 à 2006 ; (b) montre les anomalies de température de la Terre ; (c) montre l’irradiance solaire totale en pourcentage de variation par année ; (d) montre l’émission ultraviolette du Soleil.
Toutes les données ont été corrigées pour tenir compte des effets des saisons de Neptune, des variations de son orbite, de l’inclinaison apparente de l’axe vu de la Terre, de la distance variable entre Neptune et la Terre et des changements de l’atmosphère près de l’observatoire Lowell.

Il existe également des preuves solides du réchauffement climatique sur Triton, le plus grand satellite de Neptune, qui s’est considérablement réchauffé depuis que la sonde Voyager l’a visitée en 1988. La tendance au réchauffement fait que la surface gelée de Triton se transforme en gaz d’azote, ce qui rend son atmosphère plus dense.

Mars

Une étude récente montre que Mars se réchauffe quatre fois plus vite que la Terre. Mars se réchauffe en raison de l’activité accrue du Soleil, qui augmente les tempêtes de poussière. Selon les auteurs de l’étude, dirigés par Lori Fenton, scientifique planétaire à la NASA, la poussière fait que l’atmosphère absorbe plus de chaleur, ce qui provoque une rétroaction positive. Les températures de l’air à la surface de Mars ont augmenté de 0,65 °C (1,17 F) entre les années 1970 et 1990. Ils notent que la glace résiduelle sur le pôle sud de Mars a reculé de façon constante au cours des quatre dernières années. Les images de Mars prises par le spectromètre thermique de la mission Viking de la NASA à la fin des années 1970 ont été comparées à des images similaires recueillies plus de 20 ans plus tard par le Global Surveyor.

Glaces polaires de Mars (elles fondent, comme celles de l’arctique sur la Terre)

Pluton

Selon les astronomes, la planète Pluton, qui s’éloigne du Soleil, subit également un réchauffement. La pression de l’atmosphère de Pluton a triplé au cours des 14 dernières années, ce qui indique une hausse des températures, alors même que la planète s’éloigne du Soleil.

LE CONSENSUS SCIENTIFIQUE N’A JAMAIS ETÉ UNE CERTITUDE

Il faut s’attendre à ce que les écolos réchauffistes rejoignent la majorité des scientifiques qui soutiennent que cette explication est forcément erronée « puisqu’il y a un consensus sur le réchauffement par l’activité industrielle et sa production de GES ».

Rappelons-leur que depuis les Grecs unanimes pour placer la Terre au centre de l’univers, le nombre des erreurs consensuelles des scientifiques a été considérable. Voir  cet article qui en fait un inventaire: https://www.matierevolution.fr/spip.php?article4866.

Certaines ont duré des siècles; comme la certitude que l’hystérie était une maladie féminine due au déplacement de l’utérus dans le corps de la femme qui se guérissait par l’ablation du clitoris. Elle ne cessa qu’au dix-neuvième siècle avec les progrès de la médecine. Ou, plus récemment la certitude que le Covid avait été transmis à l’homme par les chauve-souris, puis les écailles des pangolins, qui a duré un an alors que dès mars 2020 de nombreux indices montraient que le Covid-19 était un virus amélioré par les techniques du gain de fonction, et ce dès le premier SRAS.

Et l’on attend toujours que le rôle du CO2 dans le réchauffement de l’atmosphère soit démontré de façon scientifique, pas seulement par un acte de foi des écolos et des scientifiques qui les suivent.

L’Imprécateur

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

26 Commentaires

  1. Sauf que….. sauf que, selon certaines études jamais mises en avant, il n’y a PAS de changement climatique, mais selon un article récent https://strategika.fr/2022/11/07/un-refroidissement-en-marche-sur-latlantique-nord/
    les prémisses d’un refroidissement !

  2. Bonjour, quelqu’un a-t-il un lien vers un article scientifique qui constate ce réchauffement à l’échelle du système solaire?

    EDIT: j’ai trouvé le lien bien caché en tout petit dans une des images de cet article: https://friendsofscience.org/pages/essay.html

  3. Tout n’est que théorie.
    Une excuse doit être trouvée pour cacher leurs armes électromagnétiques.
    même si un changement doit se produire nous aurons le temps d’adapter nos cultures agricoles et méthodes techniques, voyez les pays arabes ils vivent bien sous 50°

    • Hi Criminalita,

      Le temps de s’adapter ? Pas si sûr, l’univers fonctionne par paraboles et Elliptiques, ce qui sous-entend qu’on arrive à la tangente, ce qui s’est produit il y a 120.000 ans au démarrage de la glaciation. A cette époque, le taux de CO² était 4X supérieur à celui d’aujourd’hui, ce qui rend totalement caduque la théorie du CO² comme responsable du réchauffement. Mais quand on confronte cet argument à ceux des « réchauffagistes », ces derniers le nie alors que le carottage des glaces mais aussi celui des sédimentations, eux le définissent par A+B, eux, n’ont que des « modèles mathématiques » et des « statistiques » qu’ils ont allégrement manipulé pour faire coïncider avec leur théorie.

  4. Image de l’article,
    https://www.minurne.org/wp-content/uploads/2022/12/rechauffement-neptune.jpg
    ne correspond pas de façon précise
    aux autres sources
    https://agupubs.onlinelibrary.wiley.com/cms/asset/a0c67a47-b120-4adb-8877-7f7a3757010b/grl22702-fig-0001.png

    Et pi est ce que le Bon Dieu a passer l’aspiratreur des poussieres stellaires
    ces dernieres années pour mieux chauffer ses planétes?
    ou est-ce juste une variation reguliere de l’opacité de Vide Spacial ?
    Ou encore un passage orbital un peu plus decalé par rapport
    aux couches d’asteroides

    Faudrait d’autres sources de comparaison.

  5. https://fr.resonancescience.org/blog/Notre-Systeme-Solaire-se-rechauffe-t-il
    Pour ceux qui s’intéressent à la météo spatiale de nôtre système solaire.
    Il y a deux choses importantes. Le soleil, bien sur et les rayons cosmiques, qui sont généralement rarement sous estimés.
    Même si l’on pense qu’une extinction de masse a put être provoquée par une explosion de supernova il y a plusieurs millions d’années.

    D’où pour moi l’importance de prendre en compte que le système solaire est rentré dans le plan galactique, plan où il y a plus de matière et plus de rayons galactiques. Ce qui pourrait expliquer simplement l’augmentation de la température et du rayonnement spatiale.

  6. Hi
    Y a pas que moi sur ce coup là, je constate !

    Le « changement » s’est amorcé bien avant la « révolution industrielle », certains ouvrages littéraires, des œuvres d’art, des chroniques paroissiales, etc. en font mention depuis 1785 pour le premier, vient d’un notable autrichien. Habitué de randonnées montagnardes depuis son enfance, il constate la perte de surface d’un glacier du coin.

    D’autre part, je complète l’article par le fait que, et la magnétosphère ainsi que la couche d’ozone « stratosphérique », s’affaiblissent dangereusement, laissant passer un rayonnement solaire pouvant s’avérer mutagène voir mortel. Pour rappel, et La Presse officielle à vite fait de taire la chose, une région de Patagonie fut victime de nombreux cas de brûlures spontanées consécutive à une exposition au soleil lors d’activités ordinaires, mêmes brèves !

    Voici l’image NASA Artic Ozone Watch de ce 19 déc. 22. Les zones bleues représentent l’absence d’Ozone sous lesquelles l’atmosphère est plus chauffée par le rayonnement solaire.
    https://ozonewatch.gsfc.nasa.gov/ozone_maps/images/Y2022/M12/OZONE_D2022-12-19_G%5E716X716.IOMPS_PNPP_V21_MGEOS5FP_LNH.PNG

    • je rajoute une petite analyse. En effet les éléments climatiques sont additifs. Plusieurs phénomènes complexes intriqués interagissent ensembles.
      Revenons sur le phénomène d’anisotropie, l’inverse de l’entropie.
      Le chaud va toujours vers le froid. Cela m’a pris du temps à comprendre pourquoi alors que c’est simple. la température est la vitesse d’une particule ou d(‘une onde, ou sont de nrj en mouvement dans l’espace-temps.
      Les particules chaudes/plus rapides/en mouvements, vont coloniser les particules froides, et les réchauffer, ce qui créé le VENT !
      Cela marche aussi bien dans l’air que dans la mer, que dans la terre (magama), que avec le soleil et ces planètes, nôtre galaxie et les gaalxies voisines.

      Maintenant la vrai question est : comment sommes-nous capables de nous poser des questions à ce niveau là.
      Ce n’est pas un besoin primaire de survivre ou vire, alors pourquoi avons nous soif de nôtre univers, de comprendre qu(‘est-ce que l’on faithttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif là !,,,

      •  » Le chaud va toujours vers le froid.  »

        Incomplet.
        Energie electromagnétique, les opposés s’attirent.

        Traduction:
        Si quelque chose se rechauffe plus que la normale,
        c’est qu’ailleurs quelque chose se REFROIDIT plusss….que la normale !

        Il n’y a PAS….d’Energie THERMIQUE suplémentaire SANS « Froid » suplémentaire.

        • Hi Crypto,

          Ton raisonnement n’est pas tout à fait exacte, car dans ce cas-ci, on parle de rayonnement ionisant et électromagnétique ! La contenance en métaux de la croûte terrestre l’absorbe et de fait chauffe anormalement et ce n’est qu’alors que se crée la circulation d’air sans pour autant avoir un refroidissement !
          Il y a 4 ans de ça, un ancien collègue travaillant dans le Nord Yukon, m’a fait parvenir une photo du support de panneau de signalisation sur une des routes du coin, où la neige avait fondu autour jusqu’à la terre à sa base. Au départ j’ai cru à une hausse de t° du sous-sol, eh bien non, un trou de la couche d’ozone s’était formé au-dessus de leur région durant plus d’une semaine, c’est alors que le rapprochement fut évident.
          Mieux encore, deux études conjointes, ont démontré que ce rayonnement agit au travers de la lithosphère et selon la puissance et la fréquence du rayonnement, atteint le manteau supérieur et accentue les mouvements de convection dans cette couche. Une fois en mouvement, il entraîne alors celui du manteau inférieur, ce qui automatiquement crée un apport de matière encore plus chaude.
          En conséquence, le sommet de la courbe ayant plus de chaleur, chauffe à son tour la surface inférieure de la croûte et la chaleur de disperse vers la surface externe du globe. De ce fait, l’activité tectonique s’accentue également avec les conséquences, séismes et éruptions volcaniques.

        • Erf…désolé de t’avoir fait penser que je parlais de la Terre…
          Je parlais du systéme solaire, voir méme l’Univers entier.

          Je comprends trés bien les effets des trous d’ozone, je les etudient aussi,
          j’ai méme une fois posté un lien Windy montrant les Trous d’atmosphére
          laissant passer le UV….
          Bah…je ne m’attarde plus a ce genre de details…sa polemiquerais beaucoup trop ici…

          Tu connais l’experience des Clous ???
          Tu en chauffe un au rouge…et l’autre FROID…tu le rapproche du Chaud.
          Peu importe l’endroit du Clou FROID autour du CHAUD…
          le FROID ABSORBE le CHAUD, et le CHAUD est ATTIRER par le FROID…
          et….c’est tout a fait logique, c’est le Principe du Yng et du Yang,
          des Elements des Alchimistes, des OPPOSES Electro-Magnétiques…
          bref…j’arrete là sinon les Moutons vont s’y perdre encore…
          et encore…
          J’ai plus envie de perdre mon temps avec des Moutons qui ne suivent plus
          au dela d’un certain….euh…SEUIL !
          https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

          Bah…nous avons tous nos propres acquis, s’ils sont complémentaires…
          bin tant mieux,
          sinon, bin…tanpis !
          On passera a la suite.
          Ya d’autres Priorités que quelques degrés par ci ou là…
          comme par exemple EVOLUER plus vite que la Technologie…qui freine l’Evolution !
          https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

          • J’oubliai…il est aisé, avec une HAARP (mobile) bien reprogrammée, de faire des trous…EM partout

            T’a jamais lu les etudes sur les Vortex EM qui naissent d’un endroit ,
            montent vers la Ionosphére,
            et se termine en un autre?
            sur un endroit plus loin autour du globe ?
            …sans méme evoquer les inductions telluriques que cela necessite pour reboucler l’Energie transmise…
            https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

          • T’a bien fait de m’aborder sur ce sujet, sa me rappel que je dois encore
            detruire un (ex)disc dur plein d’archives de recherches des
            scientifiques du MIT faisant des essais en Antartique…
            (totalement inassimilables par les moutons)
            https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

          • là ya un truc que je pige pas pour l’espace. Si le froid attire le chaud la planète terre devrait être carbonisée par le soleil qui lui devrait s’approcher à grande vitesse non ?
            Mais le froid du vide évite t’il ce rapprochement ?
            A moins que notre soleil tourne autour de notre planète et soit pas plus grand que la lune.

  7. Hi Crypto,

    Je crois que c’est toi qui m’a suggéré un dispositif similaire à HAARP en orbite. Je vais finir par y croire au vu de « l’emmental d’ozone » de l’hémisphère nord, d’où le beau temps hivernal qu’on a … une fois de plus pour Noël !

  8. Ce qui est interessant, mais reccurament byzarre,
    les medias ne parlent jamais de l’Ozone ionisé de l’Antartique,
    uniquement celle du Nord.

    Pourtant, au pole Sud, les perturbations y sont bien moins dispersées
    donc plus nettes a observées,
    et bien souvent a « protuberances » de 5 a 7.
    (similaires a 5 a 7 tentacules enroulées d’une pieuvre, dont la téte est le centre )
    Actuellement trééés ébréchées , dispersées, au pole Sud
    https://earth.nullschool.net/#current/wind/surface/level/orthographic=-316.65,-89.18,277

  9. Humm…j’en etais où ?
    Je fut deconnecté…

    Ce qui est interessant, mais reccurament byzarre,
    les medias ne parlent jamais de l’Ozone ionisé de l’Antartique,
    uniquement celle du Nord.

    Pourtant, au pole Sud, les perturbations y sont bien moins dispersées
    donc plus nettes a observées,
    et bien souvent a « protuberances » de 5 a 7.
    (similaires a 5 a 7 tentacules enroulées d’une pieuvre, dont la téte est le centre )
    Actuellement trééés ébréchées , dispersées, au pole Sud
    https://earth.nullschool.net/#current/wind/surface/level/orthographic=-316.65,-89.18,277

    Celle du Nord, lorsqu’elle descendais un peu sur la France,
    il m’etais possible de mesurer des Couplages EM Solaires dessus,
    avec une bobine a INDUCTION (a gaine isolante) placée au sol,
    immergée dans l’Eau et celle ci connectée a une Terre Naturelle

    mais fait remarquable, il y avait quazy toujours un Signal d’Excitation…
    augmentant l’intensité des Couplages EM Solaires,
    je l’avais suuuuufffiiiisaaaaammmment posté !
    Mais comme peu de gens pouvais suivre,
    donc peu de reactions….

    Puis, quelques jours plutard, une surtension d’origine inconnue,
    a griller mon interface USB
    (convertisseur AD )

  10. Zut, deco puis COM modérés…?!
    Pfff…Aski rode…
    l’est affamé ce soir.
    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

Laisser un commentaire