La Vague

Par Jean-Yves Jézéquel pour Mondialisation.ca

La Grande Vague. Auteur : Grook Da Oger. Image modifiée provenant de La grande vague de Kanagawa, 19e siècle. Commons.Wikimedia

Face au délire psycho-pathologique du « pervers narcissique » Macron qui « veut emmerder » les non « vaccinés », une vague de protestation s’est levée, provenant de toutes parts en France.

Cette déclaration de celui qui aurait dû être le « président de la République française », a même ému des médias étrangers qui ont publié leur consternation…

Désormais, il y a des millions de Français qui se sont retrouvés ainsi, déchus de leur citoyenneté. Beaucoup de « vaccinés » ont dès lors rejoint les parias non « vaccinés » en venant considérablement grossir leurs rangs. Le mensonge est allé trop loin depuis le déclenchement de l’opération coronavirus. Le mensonge, la tromperie, la manipulation, accompagnant cette extraordinaire violence d’un monde pervers qui a décidé d’imposer par la force les règles de sa perversion au reste des humains, sont en complet dérapage et aux abois. Ce monde perturbé, au service du Mal et aux prises avec lui, voit que sa toute-puissance n’est qu’un leurre et que son projet inspiré par le Maître du mensonge et sa volonté de soumettre les humains, dont le seul droit d’existence est celui des esclaves, n’a aucun avenir possible !

Cette parole déplacée de Macron a été contre-productive, c’est peu dire, mais il semblerait que le délire actuel du covidisme fanatique et du vaccinalisme radicalisé de l’Etat profond en guerre contre l’Etat Nation, a l’intention d’aller bien au-delà des limites de ce qui serait tolérable !

Ces prédateurs qui se sont emparés abusivement du pouvoir ont tout prévu avant de déclencher leur opération de fausse pandémie et de campagne de chantage pour injecter leurs produits expérimentaux à ARNm graphénisés au plus grand nombre. 

Ils ont pensé dans le détail aux réactions qui viendraient du peuple résistant et ils ont prévu à l’avance ce qu’ils feraient pour le détruire et l’obliger à se soumettre, en se basant sur la tradition des protestations et des manifestations insurrectionnelles, des 68 et des Gilets Jaunes…

Mais, dans le peuple résistant, il y a aussi des penseurs qui ont observé la manière de faire des pervers au pouvoir. Ces personnes ont élaboré un projet concret de résistance qui contournerait absolument toutes les prévisions de l’ennemi étatique en place. Il ne s’agit pas de faire quelque chose « contre », en « opposition » directe, en « confrontation » de force directe avec le rouleau compresseur de la violence d’Etat, il s’agit de réaliser quelque chose de très concret, d’immédiat, de totalement indépendant, autonome, qui ignore volontairement les prévisions des stratégies de l’Etat profond violent et tyrannique, en organisant le contournement intelligent de la volonté « d’emmerdement » de ses dictateurs en place.

C’est le réseau de la Résistance par excellence : l’ennemi est omniprésent, les résistants seront invisibles mais réellement présents dans un monde dont les structures et les infrastructures seront organisées de telle façon qu’elles se substitueront intégralement à celles de l’Etat profond ennemi du peuple ! Même l’armée, la police et la gendarmerie ont rassemblé un grand nombre de partisans et de partisanes à la création de ce réseau de résistance qui, dès maintenant, a déjà commencé son maillage régional, départemental et bientôt communal sur toute la France. L’idée de ce mouvement a également émigré dans les autres pays européens et jusque hors des frontières de l’Europe, puisqu’il a fait des émules au Canada, en Australie …

Alors, c’était quoi cette idée brillante qui s’est répandue comme une traînée de poudre, allumant le feu de la solidarité dans les cœurs blessés des peuples ? Quelle était donc cette autre vague, LA VAGUE, qui a déferlé comme un tsunami sur l’Europe ? Elle était initiée par cinq fondateurs mais, très vite, elle s’est transformée trois mois plus tard en une force de milliers d’adhérents et acteurs convaincus de vouloir un « autre » monde, un monde vraiment « différent », un monde vraiment « meilleur », un monde de solidarité, d’entente cordiale, de fraternité, de liberté et de justice, de respect des personnes et de la primauté de l’humain sur le matérialisme capitaliste ultra libéral destructeur de toute vie …

Voilà ce que disait cette idée et ce qu’allait entraîner avec elle cette vague humaine de solidarité : « Nous pouvons dès à présent devenir les acteurs de notre vie en commun ».

Chacun était donc invité à rejoindre un ou plusieurs groupes de LA VAGUE qui correspondraient à ses compétences, à ses qualités, à ses envies, afin de créer le monde de demain, celui qui est là désormais, un monde meilleur parce que basé sur la générosité, la reconnaissance de chacun, la vérité de ce qui est juste, sur ce qu’il y a de meilleur en la personne humaine…

Cette organisation a été élaborée avec intelligence et sagesse. Nous pouvons énumérer l’ensemble des groupes qu’elle a mis en place.

1 – AGRICULTURE / ALIMENTATION 

2 – ÉCOLOGIE / HABITAT 

3 – INSTRUCTION NATIONALE 

4 – SOLIDARITÉ 

5 – SANTÉ 

6 – SPORTS ET LOISIRS 

7 – ÉMANCIPATION/JUSTICE 

8 – INSERTION PROFESSIONNELLE 

9 – COHÉSION ET COMMUNICATION 

10 – VIE ENTREPREUNARIALE SOCIÉTALE ET ASSOCIATIVE 

11 – IMPORT / EXPORT / MONNAIE LIBRE 

12 – CHASSE ET PECHE 

13 – GOUVERNANCE PARTAGÉE 

14 – CULTURE 

15 – ACTIONS

16 – PRÉVENTION/SÉCURITÉ

17 – LES ÉVÉNEMENTS – LOGISTIQUE – STRATÉGIES – RESPONSABLES SOLIDAIRES – un groupe de partages et d’échanges recueille chaque événement solidaire quotidien de tous les membres de La Vague.

Chacun peut trouver dans cette organisation si bien pensée ce qui correspond vraiment à sa personnalité, à sa compétence, à ce qu’il porte parfois en lui-même sans le savoir ! 

Un réseau de solidarité humaine et citoyenne, c’est aussi un réseau de résistance. La sagesse de ce mouvement a déjà prévu ce travail de reliance qui peut « archipelliser » toutes les expériences de réseaux déjà existantes, afin d’éviter la dispersion des énergies et des savoir-faire. Nous partageons une « communauté de destin » comme l’exprimait il y a bien longtemps Edgar Morin. 

Les maires et leurs communes, largement abandonnés par l’Etat profond, sont de la partie. Les expériences des éco-lieux et des éco-villages sont aussi invitées à surfer sur la VAGUE ; les Colibris, les mouvements de permaculteurs sont déjà contactés par LA VAGUE.

La permaculture c’est prêter attention aux choses, c’est réactiver le champ de la conscience, c’est se mettre en résonance avec l’harmonie de la nature. C’est une sorte d’eudémonisme, la voie sacrée vers le bonheur individuel et collectif, en s’imprégnant des mouvements subtils et changeants de la nature vivante. La permaculture c’est, en quelque sorte, l’humain qui, au lieu de chercher à s’affranchir de la nature, s’en inspire au contraire et comprend mieux qu’il en fait intrinsèquement partie en cessant de vouloir la « dominer » comme le dit de manière si équivoque ou erronée le livre de la Genèse !

Les S.E.L. sont aussi les bienvenus. 

Un Système d’Echange Local ou SEL, est un système d’échange de produits et de services au sein d’un groupe de personnes, généralement constitué en association. Ses membres, appelés les « Sélistes», échangent des biens et services selon une unité propre à chaque groupe.

Ceux qui seraient tentés de penser que les acteurs de LA VAGUE sont des utopistes ou des idéalistes, devraient se reporter à la même fondamentale expérience qui a été initiée par les natifs du Chiapas au Mexique, dans les années 70. Cette organisation sociale et sociétale est toujours active aujourd’hui et elle a démontré sa légitimité comme son efficacité sur le long terme. Je conseille aux lecteurs intéressés de lire le livre de l’historien français, Jérôme Baschet : « Adieux au capitalisme, Autonomie, société du bien vivre et multiplicité des mondes », La Découverte, 2016.

Jérôme Baschet parle de cette expérience du Chiapas comme d’une « utopie réelle », d’une « démocratie radicale d’autogouvernement », (dans une véritable démocratie, c’est le peuple qui commande et c’est l’Etat qui obéit), des « communaux collaboratifs » en « décolonisant les Provinces » débarrassées de la forme Etat profond jacobin. 

La logique capitaliste ultra libérale doit être remplacée par des choix de vie qualitatifs et assumés collectivement. Il est question d’admettre la pluralité des chemins d’émancipation en créant les conditions d’un véritable échange interculturel, reconnaître les différences, les originalités, les contraires complémentaires…

Il y a cinq fondateurs de LA VAGUE, mais il n’y a pas de leader, car chacun dans LA VAGUE est leader de son initiative. Personne ne commande personne. Toutes les voix sont entendues : c’est la profonde vérité de la « pluralité » des êtres et de la « multiplicité » des mondes.

Voilà ce que j’ai compris de ce mouvement LA VAGUE qui déferle sur la France et le monde actuellement, en rassemblant des milliers d’acteurs ayant pris conscience de leurs capacités à décider par eux-mêmes ce que sera leur vie arrachée au cauchemar de la décadence d’un « Great Reset » qui a pensé le bonheur des personnes en les contrôlant par un « transhumanisme » faisant de chacun un docile sujet de ce néo-féodalisme décomplexé, imposé à tous par les « élites » du Nouvel Ordre Mondial faites des ultra riches de la sphère digitalo-financière et pharmaco-jekyllo-MisterHydienne du médicalisme totalitaire.

Chacun peut se connecter à www.mouvement-la-vague.org et rejoindre la VAGUE. C’est là qu’est la vie, c’est dans cette direction qu’est l’avenir de la France, c’est là qu’est le retour du bonheur et du plaisir de vivre une communauté de destin. 

Laissons tomber les ordures qui prétendent nous enfermer dans leur dictature du « Great Reset » et de leur « transhumanisme ». Laissons-les écumer de rage sur les récalcitrants à leurs « vaccins » qui n’en sont pas ! Laissons-les dans leur délire qui les pousse à vouloir prendre plaisir à nous « emmerder » ! Laissons-les dans leur délire de malades mentaux et tournons nos regards vers la vie, vers la nature, vers les humains riches de leurs qualités et forts de leur humilité face à l’intelligence supérieure de ce qui est naturel, plein de bon sens et la seule puissance à pouvoir les convaincre.

Jean-Yves Jézéquel

Illustration en vedette : La Grande Vague. Auteur : Grook Da Oger. Image modifiée provenant de La grande vague de Kanagawa, 19e siècle. Commons.Wikimedia

Jean-Yves Jézéquel, philosophe et psychanalyste, diplômé du troisième cycle en sciences humaines, est l’auteur d’une trentaine d’essais en philosophie, spiritualité, religion, psychologie. Il publie également depuis 2014, une série d’analyses sur les grandes questions actuelles de société.

La source originale de cet article est Mondialisation.ca

Copyright © Jean-Yves Jézéquel, Mondialisation.ca, 2022

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

15 commentaires

  • Leveilleur

    Que ce soit du côté du pouvoir ou du peule qui se soumet, nous pouvons voir qu’une seule chose les caractérise, la peur, la peur de perdre, la peur de manquer.

    La troisième catégorie sont ceux qui commencent à comprendre qu’on ne vit pas que par la peur, ils ont confiance en leur potentiel, en la vie, en leur système immunitaire, en la nature, ils n’ont pas peur d’être différent de la masse et même marginalisé, aucune insulte, dénigrement ne les atteint car ils savent qui ils sont, ils sont ancrés dans leur cœur et rien ne peut les déstabiliser, ils savent qu’ils sont libres et que nul homme ne peut toucher à ça.

    Pourquoi les gouver-nements ont peur ? Parce que beaucoup de gens commencent à se réveiller, si tout le monde était souverain de lui, de sa vie, les dirigeants perdraient leur acquis et leur pouvoir sur nous mais au final en jouant les persécuteurs, çà pourrait se retourner contre eux.

    • seb

      le peuple a ‘oublié’ qu’ils a laissé son devoir de ‘protection’ à l’Etat. C’est d’ailleurs pour cela que l’Etat est le seul détenteur de la violence légitime.
      Lorsque le peuple aura compris que le deal n’est plus respecté et qu’il peut reprendre son devoir à son compte, l’Etat n’aura plus ce moyen de pression pour terroriser ses ‘sujets’.
      Le seul Hic… la majorité des sujets sont devenu tellement fragile qu’ils leur seraient impossible de jouir de ce droit.
      Et comme le nombre de sujet augmente et que les dirigeants ont un nombre limité de chien de berger, ils faut peut être les rendre encore plus ‘fragile’ pour mieux les dompter.

  • C’est très intéressant. Je me suis inscrite à la NL. Mais le suivi se fait sur Télégram apparemment.
    Espérons que ce mouvement fera boule de neige. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

  • petitscarabee

    1 – Défense ? C’est marqué nul part dans vôtre programme !

    Donc défense contre les ennemis de l’intérieur comme de l’extérieur !

    P’tre que vous n’avez remarqué mais pour l’instant vous êtes agressé par des gens de l’intérieur du pays et aussi de l’extérieur…donc ! P’tre qu’il faut commencer par le début avant de faire tout un tas de plan !

    2- Démasquer toute les idéologies dangereuses et prendre des mesures !

    Les mêmes causes produisants toujours les mêmes effets,donc si vous ne trouvez pas les idéologies des ceuses qui vous persecutent et ne prennez pas initiatives radicales pour éviter la reproduction des faits alors tous vos plans ne vallent que dalle……du divertissement pour prisonnier ! Dabord on pette les chaines ! Surtout vous !

    3- Physique et biologie balancer toutes les hypotheses qu’ils tiennent pour vrai …et ceci pour vous faire danser et maintenir leur prestige de clan……..donc à expédier les protagonistes vers leur capital ou leur terre soit disant sainte..ainsi que leur soutien

    Et seulement à partir de là on pourra p’tre regarder ce qu’il est possible de faire concernant un leger problème de géophysique concernant la modification de paramêtres structurel de la planète suite à deux siécles de stupidités de choix industiels…et remerciez aussi ,baltringue de l’école des mines et ceux qui y enseigne pour leur choix ridicules….qui ne sont pas un choix mais une imposition..comme en ce moment!

    Import -export ???? Et pi quoi encore !! Execptés les connaissances ou conseils

    V’la le programme …bon ,moi,là,vu qu’il ne neige plus alors ,préparation des semis !

  • Radagast

    « Désormais, il y a des millions de Français qui se sont retrouvés ainsi, déchus de leur citoyenneté »

    Bah alors, on en fait des caisses ? C’est pas le premier dans le genre hein. Avant lui, il y avait Sarko et son « assistanat ». Terme qui perdure aujourd’hui encore, et qui a justifié des contrôles et des mesures aujourd’hui passées dans les moeurs.

    En fait, en de nombreux points, on peut comparer ce que subissent les non vaccinés aujourd’hui à ce que subissent les « assistés » depuis bien longtemps avant le covid… L’isolement, les sorties au concert, dans les bars, les boites de nuit, les cinémas, la discrimination, les insultes depuis le sommet de l’état sans que ça n’émeuve grand monde, la difficulté d’accès aux soins, le mépris de la part des services publics…

    Les gens qui se lèvent tôt découvrent sans vraiment le comprendre la vie de ceux qu’ils aiment tant traiter de parasites. La seule chose nouvelle, c’est la cible.

  • picpic

    Faites GAFFE les français là ! Il veut provoquer une révolution pour pouvoir établir une loi martial et là, vous avez votre petit dictateur en place pour un moment !
    Croyez bien que sa déclaration n’est pas au hasard, ne réagissez pas, ignorez le sale gamin quand
    il se comporte mal.
    Silence.

    • seb

      hey oui ;)… et même si le gov était renversé les autres pays ont le devoir d’assistance… Si un renversement EU ne se fait pas de concert.. cela ne sert à rien.
      Ceux d’en face l’ont bien compris

    • Wolf-Spirit

      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gifça doit fait 4 ans qu’on l’entend celle là …
      pour qu’il puisse y avoir révolution il faut un peuple avec des couilles et les 15 dernières années ont montré l’inverse

      • seb

        oui, c’est une des composantes… une force vive. Qui risque de manquer :(
        Mais aussi un autre paradigme pour remplacer l’actuel… et on manque d’intellectuel pour cette partie
        Mais aussi un financement… et lorsque l’on constate que la majorité n’ont pas 1 mois de bouffe en réserve, et qui ne savent pas planter une carotte….
        C’est plié d’avance.

  • Passetec

    « Macron on t’emm… »: les antivax en nombre à Nice ce samedi après-midi
    Il y a foule, ce samedi après-midi, dans les rangs des antivax de Nice. Et ils sont très remontés, tout ces manifestants, après les propos jugés désobligeants du Président à l’égard des réticents à la vaccination.

  • Vieux briscard

    Et bonjour à tous, je vous lis depuis pas mal d’années et enfin je me décide à ouvrir ma gueule. En effet, décrit telle quel, La Vague semble très intéressante, avec les SEL (ça date et pourtant quand j’en parle, personne ne connaît), la permaculture etc ouai c’est cool… Mais je me vois mal faire ma vie comme ça, sachant que le « système » fait tout ce qu’il faut pour nous en empêcher et malgré toutes mes expériences, il me fout à chaque fois dans la « mouise »… Il existe probablement des solutions pacifiques pour le contrer, (le système… ou si vous préférez les criminels qui dirige ce monde) alors dans ce cas, dites moi quoi faire… Parce que moi là, j’ai plutôt envie de les tuer, les pendre, les brûler, encore que les empaler sur les places publiques me plait bien… Et pas la peine de me moraliser, comme quoi ça ne se dit pas, c’est malsain, méchant etc… Non non c’est instinctif, vu LE MAL QUE EUX NOUS FONT, ce n’est franchement rien de les empaler, encore que certains jouiraient avant de crever… Bon aller je sors…

  • Passetec

    Les manifestations des anti-pass sanitaire et « antivax » ont connu samedi un très net rebond, avec 105.200 participants dans toute la France selon le ministère de l’Intérieur, soit une mobilisation plus que quadruplée par rapport à la précédente, le 18 décembre.

    A Paris, trois cortèges ont rassemblé 18.000 personnes, selon le ministère qui a fait état de 10 interpellations et de trois membres des forces de l’ordre blessés légèrement.

    Dans le reste du pays, où il y a eu 24 interpellations et sept policiers blessés légèrement selon le ministère, ils étaient 87.200 dans la rue.

    La précédente journée de mobilisation avait rassemblé le 18 décembre 25.500 personnes dont 5.500 à Paris, majoritairement à l’appel des Patriotes du candidat à la présidentielle Florian Philippot (4.500).

    • Radagast

      J’ai vu je sais plus ou qu’il y avait des manifs dans 140 villes… Ca fait, Paris mis à part, une moyenne de 623 manifestants par ville… Ils essayent même pas d’être crédibles en mentant sur les chiffres, et le pire, c’est que des tas d’abrutis y croient

Laisser un commentaire