Résister c’est d’abord continuer à vivre

Tout d’abord pardonnez-moi une nouvelle absence, même si je vous l’assure, celle-là n’avait rien de prémédité.   Figurez-vous que j’ai chopé le covid (une version rustique, hein, du velu, méchant comme une teigne), et comme les emmerdements arrivent rarement seuls, je me suis mangé en même temps une pneumonie, et pour faire court, j’ai failli vous planter là en rase campagne1.   Bref, depuis, je remonte doucement la pente et chaque jour qui passe, je me sens mieux que le précédent.

Mais figurez-vous que de passer près, tout près de la mort a le don de nous faire changer radicalement.   Je veux dire qu’on retrouve par la force des choses le sens des priorités, et une forme d’optimisme aussi, que je voudrais vous faire partager.

Tout d’abord je tiens à vous souhaiter à tous d’excellentes fêtes, et notamment le réveillon de fin d’année.   Donnons tort aux psychopathes qui nous dirigent et voudraient nous voir terrorisés, chacun dans notre coin.   Au contraire, célébrons en famille, dans la joie, et tordons le cou à ces peurs irraisonnées entretenues par les médiamenteurs.

Quand je parle d’essentiel, et finalement de philosophie de vie apte à développer en nous l’esprit de résistance, c’est d’abord réaliser la vanité de beaucoup de nos réactions, qui bien souvent nous amènent à concevoir une haine viscérale des gens qui nous manipulent depuis deux ans, et alors même que vous ne pouvez exprimer cette violence, celle-ci se retourne contre vous et vous ronge de l’intérieur.

Prenons quelques exemples :

  • Nous savons tous aujourd’hui que le covid n’a pas vraiment tué plus que la grippe, et en majorité des personnes très âgées, percluses de comorbidités, ce qui n’empêche pas les médias de prétendre le contraire.   Savoir cela et voir que dans les faits le monde se comporte exactement comme si cette réalité n’existait pas est de nature à nous rendre malades de rage.   Injustice et mensonge à tous les étages.
  • De même on sait aujourd’hui qu’au plus fort de l’épidémie (2020), en réalité, le taux d’occupation des hôpitaux de France par des patients covid n’a été que de 2%, et 5% si l’on ne regarde que les patients en réanimation.
  • En dépit d’un nombre d’effets secondaires toujours plus effrayant, on veut maintenant vacciner les enfants dès l’âge de 5 ans.   Quand une société est malade au point de s’en prendre à ses propres enfants, il y a lieu de s’interroger sur la santé mentale des gens à la base de ces décisions.    Personnellement, je pense qu’ils ne sont pas fous, mais que ce sont des criminels sans âme, et ce n’est pas vraiment plus rassurant.

Il vous faudra, tout comme moi, réaliser que désormais, la réalité et les données factuelles ne comptent plus, seule compte l’hyperréalité, soit la narration qui nous est servie par la propagande au service du pouvoir.  Dès lors, lutter contre les moulins à la façon de Don Quichotte est stupide, et vain.   Pour devenir vecteur de changement, vous devez être vous même fort(e), maîtriser vos peurs, vos angoisses et votre rage bien naturelle.   Vous devez devenir durs comme le silex à l’extérieur, et humains comme jamais à l’intérieur.

Prenez la peine de parler avec tout ceux que vous rencontrerez, vous serez surpris de voir à quel point ils seront sensibles à un discours vrai, venant directement du cœur, parce que celui-là ne peut être analysé sous le prisme d’arguments spécieux.

Appliquez désormais le principe que moi j’ai appelé « le ravi de la crèche ».   Vous savez, ce santon issu de la tradition provençale qui, dans la crèche, placé un peu en retrait, admire le petit Jésus qui vient de naître et s’en réjouit, alors qu’il n’a pas de rôle particulier dans l’histoire. Il est juste content, certain le diront simple, moi je préfère le voir simplement heureux.

Ainsi vous n’avez pas à monter au front pour chacune des inepties que l’on pourrait vous raconter (et Dieu sait que ça arrive souvent). Si l’on vous prétend que le ciel est vert émeraude et l’herbe d’un magnifique bleu roi, vous savez pour sûr que c’est ridicule, pourquoi dès lors vous en soucier?   Faites un petit sourire, et passez à autre chose.   N’alimentez pas le conflit, laissez les arguments vénéneux glisser sur la cuirasse de votre indifférence.

Vous allez me dire, mais quel rapport avec la résistance?  Eh bien c’est simple, la résistance, c’est d’abord une opposition pacifique mais extrêmement ferme à la tyrannie.   Et si l’on peut tuer les gens, souvenez-vous que l’on ne peut tuer les idées.  Sachez aussi que de tout temps, les changements radicaux n’ont pas été le fait des masses, mais bien de petites minorités déterminées, ainsi que l’a théorisé Annah Arendt.

Usez aussi de la technique dite « défense du dernier pré carré » : 99% de ce que racontent les médias à propos de l’obligation vaccinale n’est rien d’autre qu’un tissu de bobard, un énorme bluff, et c’est à qui se déballonnera le premier.  Soyez de ceux qui refusent cette partie de poker menteur et attendez-les dans le domaine du concret, là où leur bluff ne prend plus.  Ainsi, si vous avez par exemple une obligation de votre employeur (elle-même issue d’une directive gouvernementale) de vous faire vacciner sous peine de mise à pied ou je-ne-sais quoi, exigez d’avoir cette mise en demeure par écrit, signée de votre hiérarchie.   Ensuite, usant du même moyen, signifiez à votre employeur que vous refusez cette obligation.   Il sera alors placé devant un dilemme de taille : c’est lui qui prendra la responsabilité d’une mesure d’écartement parfaitement illégale, et devant les prudhommes, il se fera mettre en pièces.  À aucun moment vous n’aurez porté le fer, et vous laissez l’ennemi se placer tout seul dans la nasse avant de la refermer.

La résistance, c’est d’abord un choix, une philosophie de vie.   Vous vous pensez seul(e) ou isolé(e)?   Détrompez-vous, nous sommes légion, peut-être que tous nous n’avons pas suivi le même chemin ni réalisé les mêmes choses, pourtant nous partageons largement le même idéal.

Un dernier mot pour la route…   Dans l’histoire humaine, aucune tyrannie n’a fait long feu, mais dans le cas qui nous occupe, on parle bien d’une tyrannie qui ne trouve plus aucune racine dans le monde réel, c’est totalement hors-sol, insensé, et à ce titre, d’une fragilité inouïe.  Cette monstruosité n’a aucun avenir.

Notes

  1. Je souffre également de comorbidités, cela faisait de moi une victime de choix.

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

32 commentaires

  • Protis

    Bon rétablissement.
    Vos commentaires sont empreints de sagesse.
    Tous les mensonges de nos gouvernants sont déjà découverts et toute cette mascarade va bientôt se dissoudre d’elle-même dans l’histoire de l’humanité.

  • petitscarabee

    Explique nous comment un Certificat Of Vaccination peut te mettre dans l’état décrit? T’as chopé un rhume,une grippe ..alors arrete de nous les briser menus !

  • Philippe30

    En plus de votre scepticisme sur le délire actuel , vous avez été touché et vous vous en êtes remis .
    Vous n’êtes pas un bon exemple pour la propagande gouvernementale
    Aucune chance de passer sur BFM avec des tuyaux dans le nez

    Bon rétablissement Philippe
    Cordialement

    • Philippe_Huysmans

      J’aime votre humour, et non, je ne crois pas que BFM voudra de moi, surtout qu’en matière de repentir, je les enverrais s’asseoir sur leurs seringues…

      Si aujourd’hui on ne me laissait que l’alternative entre le vaccin et une balle dans la tête, je choisirais la balle, c’est dire que je ne suis pas très « bfm compatible ».

      Pour le rétablissement, ma foi, ça va assez vite, je suis du genre ‘mauvaise herbe’, ça repousse bien vite. Par contre je dois m’occuper de ma douce moitié, qui est bien plus lente.

      Bon réveillon à vous!

  • Clocel

    Courage Philippe, et reviens-nous vite, teigneux comme ton hôte vaincu ! :o)

    • Philippe_Huysmans

      Hey salut l’ami !

      Je ne suis pas du genre à me soumettre, ni à renoncer, les pauvres types d’en-face vont devoir s’y habituer.

      Je hais tellement bien ces gens que je ferai tout pour ne pas à avoir à bouger le petit doigt contre eux, ils comprendront ce que « volonté » veut dire. C’est cette extraordinaire masse d’éveillés que nous sommes que nous devons rassembler, et rassurer. Le reste viendra tout seul :)

      Bon réveillon, fais la fiesta et oublie tout!

  • Jean Xana

    Bonjour Philippe, et bon rétablissement.
    Pour ma part je n’ai pas encore été touché par la « pandémie », mais je connais une personne en Roumanie qui en a souffert.
    Ou du moins qui a eu des symptômes assez graves avec un test positif. Je n’irai pas jusqu’à affirmer qu’elle a eu le covid, car je ne sais pas si quelqu’un sait réellement le taux de faux-positifs de ces fameux tests. Bon, elle en a réchappé malgré son âge et une certaine obésité.

    Ma femme aussi prétend l’avoir eu en 2020, mais elle n’a pas fait de test. Si ca avait été en 2019 elle aurait eu la grippe j’imagine.

    Comment sais-tu si c’était un covid pour toi-même ?

    • Philippe_Huysmans

      Décidément, tous les amis sont là…

      Le virus est une saloperie, du moins dans ses versions « violentes ». Rien de mortel, je pense, sauf si l’on souffre de comorbitités, et dans ce cas, faut faire gaffe. Ce que moi je n’ai pas fait (je suis un incorrigible idiot).

      Ma femme et mon gosse (le vecteur) ont fait le test, il était positif, et j’ai souffert des mêmes symptômes : perte de saturation en O2, ageusie, anosmie, et mise sur les rotules complètes avec apparition immédiate d’infection compagnon.

      Le danger c’est quand on ne réalise pas qu’on est en train de s’éteindre comme une chandelle privée d’oxygène. Tout s’arrète : système digestif, système rénal, puis finalement, le cerveau.

      Mais crois-moi, je suis bien content d’être là!

      Bon réveillon…

  • Je suis particulièrement d’accord avec cette assertion ; Vous allez me dire, mais quel rapport avec la résistance? Eh bien c’est simple, la résistance, c’est d’abord une opposition pacifique mais extrêmement ferme à la tyrannie. Et si l’on peut tuer les gens, souvenez-vous que l’on ne peut tuer les idées. Sachez aussi que de tout temps, les changements radicaux n’ont pas été le fait des masses, mais bien de petites minorités déterminées, ainsi que l’a théorisé Annah Arendt.

    Et pour avoir réalisé ce petit PDF des Réflexions sur le totalitarisme avec Hannah Arendt, traduction R71 par de larges extraits du livre The Origins Of Totalitarism, Harcourt réédition 1994, Chapitre 13, dans une version originale et inédite au format PDF N° 6122021 de 19 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/12/hannah-arendt-reflexions-sur-le-totalitarisme-pagination-jbl1960-de-la-traduction-de-r71-decembre-2021.pdf

    Page 10 du PDF ► Note de R71 : notez bien ce que dit Hannah Arendt dans les lignes suivantes et pensez–y dans le contexte actuel de la “peur COVID19”…

    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • Ange Gardien

    D’abord être plus malin que le malin et ses sbires.
    Puis rester joyeux et Aimant car tout ce qui n’est pas Joie n’est pas de Dieu.
    Hubert.

    • Philippe_Huysmans

      Parfaitement exact, je lis actuellement pas mal de St Augustin, et c’est bien ce qu’il dit. Il y a là de quoi nous ravigoter, y compris les moins croyants. Tout chez lui n’est qu’humour et positivisme, c’est un philosophe hors pair. J’ai trouvé là beaucoup de bases de compréhension de ce que nous sommes, et donc de ce que nous pouvons endurer, et surmonter.

      Tout est en nous, le pire comme le meilleur, on doit favoriser le meilleur :)

  • CryptoKrom

     » Il sera alors placé devant un dilemme de taille : c’est lui qui prendra la responsabilité d’une mesure d’écartement parfaitement illégale, et devant les prudhommes, il se fera mettre en pièces….  »

    FAUX !!

    Pourquoi croyez vous que , par petits morceaux par ci et là, le Mac il REDUIT les Droits des salariés et augmente la DEREGULATION du patronnat ?

    TOUT est prévu pour le POUVOIR Davossien !
    Afin qu’il devienne Hors-LES-Loi !
    Traduction: Inattaquable. « Immunisé contre la justice » !

    • CryptoKrom

      Mais qu’est ce qui vous PRENDS d’avoir de telles lacunes ?
      Vous avez pas ouverts vos Yeux et Oreilles ses dernieres années ?

      TOUT ce qu’a fait le Mac….SUIS UN PLAN !
      TOUS ses petits « germes de dictature » d’apparence INSIGNIFIANTES
      plantés « hasardeusement », dans le Passé….
      lorsque l’ECHIQUIER en sera rempli….
      il sera trop tard pour vous d’essayer de les gommer.

      A moins d’un Coup d’Etat.

    • Philippe_Huysmans

      C’est pourtant exactement ce qui s’est passé chaque fois que des employés écartés ont agi comme je le dis.

      Arrêtez svp avec l’agressivité, cela n’apporte rien à votre message, sinon de montrer que vous n’êtes pas même à l’aise avec les arguments que vous développez.

      Je sais tout ce que vous dites, et alors? Vous croyez à l’irréversibilité, vous? Seriez-vous puéril à ce point?

  • Marsi

    Je suis bien d’accord avec vous Philippe, la résistance intelligente! Ne pas réagir stupidement comme ils le souhaitent et perdre veinement son énergie mais l’utiliser plutôt pour garder son équilibre mental et rester ferme, positif et fort pour combattre dans la durée. Car le combat ne fait que commencer, tout ce qui arrive ne va pas se dissoudre, il y a bien un plan machiavélique là derrière. Courage.

  • Oh oui, bon rétablissement !
    D’accord aussi sur la méthode. En restant ferme, droit dans nos bottes, on envoie un message énergétique qui, pour moi, est bien le plus efficace. Répondre par la peur ou l’agressivité ne fait qu’engendrer une réponse encore plus dure, plus contraignante…
    La victime attire le bourreau. Ne plus exécrer l’énergie de la victime et le bourreau disparaît.

  • Bonsoir Philippe,
    Bon rétablissement. J’ai vécu la même chose que toi ce mois de décembre. Covid qui s’est terminé par une double pneumonie pareil pour un ami qui l’a eu en même temps que moi mais nous ne nous sommes croisés avant. Une copine infirmière la quarantaine, est sous oxygène avec piqure d’anticoagulants et d’antibio à la maison car à l’hôpital on ne traite pas. Le papa d’une copine est mort la semaine passée, hospitalisé pour un problème cardiaque, il a attrapé le covid et n’a pas été traité. Ils l’ont mis sous oxygène. Ma copine et le médecin traitant ont fait des pieds et des mains pour qu’il reçoive de l’ivermectine et de azithromycine, sans résultats. De plus, il était persécuté par un infirmier car il n’était pas injecté. la famille de mon amie essayait de le faire sortir quand il est mort. Il avait envoyé un sms quelques jours avant en disant, je suis en train de crever dans l’indifférence generale. Et oui, la famille essayait d’aller le voir le plus possible mais ils sont tous non injectés donc c’était compliqué et très limité.
    Il y a énormément de malades sévères autour de moi. J’ai aussi bien dégusté comme toi j’ai cru que j’allais y passer. Nous sommes tous non injectés,en bonne santé mais beaucoup plus touchés que depuis le début de cette histoire, je me demande s’il n’y a pas une relation avec les injectés?

Laisser un commentaire