Les BRICS vont-ils détruire l’Occident ? | Alexandre Del Valle | Géopolitique Profonde

Le 5 mars à 18h30, Alexandre Del Valle, Nicolas Stoquer, Jean-Maxime Corneille et Jérémy Marquie seront nos invités en direct sur Géopolitique Profonde.

Alexandre Del Valle est un géopolitologue et essayiste franco-italien reconnu pour ses analyses sur les relations internationales, le terrorisme et les civilisations. Docteur en histoire contemporaine, il est également professeur et conférencier, contribuant régulièrement à des revues spécialisées et des débats publics. Il a récemment réédité Vers un choc global ? La mondialisation dangereuse.

Nicolas Stoquer est un géopolitologue et un expert en intelligence économique. Il est également patron d’émission à Radio Courtoisie, où il anime notamment Le libre journal de Géopolitique Profonde en partenariat avec notre média.

Jean-Maxime Corneille est un juriste et écrivain, spécialisé dans les questions de géopolitique, de terrorisme et de renseignement. Il a notamment traduit l’ouvrage Le charme discret du djihad: L’instrumentalisation géopolitique de l’islam radical.

Jérémy Marquie est un analyste politique et fondateur du mouvement France&Vous, connu pour son approche participative de la politique. Il se distingue par son engagement envers la démocratie directe et son plaidoyer pour une plus grande implication citoyenne dans les décisions nationales.

Dans un monde marqué par des changements géopolitiques rapides, la question du mondialisme se pose.

Qu’est-ce que le mondialisme ? Cette vision, souvent perçue comme une idéologie libérale occidentale, soulève des interrogations sur ses fondements et ses implications. Alors que l’Europe s’accroche à cette version du mondialisme, des événements récents tels que l’offensive russe contre l’Ukraine et la guerre entre le Hamas et Israël interrogent sur la pertinence et la durabilité de la domination occidentale.

Au cœur des débats sur le mondialisme et l’équilibre des pouvoirs mondiaux, le bloc des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) émerge comme un acteur géopolitique de premier plan, défiant l’hégémonie occidentale traditionnelle. Ces nations, grâce à leur croissance économique rapide et à leur influence politique croissante, proposent une alternative au modèle occidental, suscitant des interrogations sur un conflit potentiel à venir entre ce bloc montant et un Occident perçu comme en déclin. L’ascension des BRICS symbolise un monde multipolaire en formation, où les dynamiques de pouvoir se redistribuent et où les anciennes certitudes sont remises en question.

L’ascension de la Chine comme puissance mondiale et le questionnement sur la position de la France et de l’Europe dans ce nouvel ordre mondial illustrent les défis et les incertitudes que doivent affronter les nations occidentales.

Est-ce le début de la fin de la puissance américaine telle que nous la connaissons ?

Comment l’Europe peut-elle naviguer dans ces eaux tumultueuses, et quel rôle pourra-t-elle jouer dans le futur géopolitique mondial ?

La France est-elle condamnée dans cette crise de l’Occident ?

Ne manquez pas ce rendez-vous, le 5 mars à 18h30, en direct sur GPTV !

Quittez la dictature financière et numérique, avec la revue mensuelle de Géopolitique Profonde :

GÉOPOLITIQUE-PROFONDE

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur contenu ou orientation.

Franck Pengam (Géopolitique Profonde)

Un Commentaire

  1. Pour se détruire l’occident n’a pas besoin des BRICS+. Il le fait très bien tout seul !

Les commentaires sont clos.