Non à la déconstruction de la langue française- Ilyes Zouari-TVL

Illustration/Drapeau-New-Brunswick/Image by Clker-Free-Vector-Images from Pixabay 

Source : Chaîne officielle TVL

Ilyes Zouari, président du Centre d’Etude et de Réflexion sur le monde francophone, est un expert de la francophonie et un défenseur inlassable de la langue française. Après avoir fait un état des lieux passionnant du monde francophone en 2022 et de l’utilisation de la langue française, Ilyes Zouari souhaite lancer un cri d’alarme sur la disparition du peuple d’Acadie.

Dans la carte du monde francophone, l’Acadie du Nouveau Brunswick est appelée à s’effacer. L’analyse du spécialiste est particulièrement surprenante. Pour lui, l’Acadie souffre d’un déficit d’immigration de personnes « qui vivent en Français » ! La disparition du peuple acadien est une certitude sauf il y a un apport de 40% d’immigration francophone ou une imposante politique nataliste.

L’objectif étant d’atteindre un taux de fécondité de 2,7 enfants par femme, soit le double du niveau actuel. Ilyes Zouari évoque les politiques des pouvoirs publics dans la région et ne met pas de côté les graves questions d’identité que posent la proposition de politiques volontaristes. Acadie, un cas d‘école ?

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

2 Commentaires

  1. Paradoxe : En 1675 une dame originaire de quelques kilomètres d’ici, en Poitou, se maria avec le Duc de Brunswick. Elle fit toute sa vie la promotion de la langue française. D’ailleurs son arrière-petit-fils osa faire en français des vers (que Voltaire avait jugés assez faibles) : il s’agissait de Frédéric II de Prusse.

  2. Il est anormal de laisser l’Anglais comme langue de l’UE alors que ce pays n’en fait plus partie !
    « L’écrasante majorité des tribunaux refusent d’appliquer la loi ». Eh bien dis donc !!
    Toujours le même problème de la natalité. Il serait intéressant de connaître les différents arguments des jeunes en âge de procréer et qui ne le font pas: argent, politique familiale, santé (vax, stérilité…), … ceci dans les différents pays francophones.

Laisser un commentaire