La DGSE s’est rendue à Davos et a découvert le vrai Spectre

Par Pierre Jovanovic

Capture d’écran

Le SPECTRE de James Bond est là, et ne se cache même pas. Leur président Klaus Schwab et tous ses obligés n’ont qu’un seul motto, leur fameux «bbb» ou 666 mais présenté au public comme build back better.

Dès lors vous comprenez bien mieux toutes les allusions faites par Emmanuel Macron «la bête de l’évenement est là», son jet-ski signé 666, les 666 jours (et pas un de plus) de confinement du Canada, etc., etc. je vous ai donné ici un nombre incalculable d’exemples.

Entre eux, tous ces gens finissent leurs mails par l’abréviation «bbb» et le répètent à l’envi en public, regardez bien cette vidéo qui vaut vraiment le coup d’œil, sachant que Bill Gates y figure en bonne place, mais pas que:

Ce BBB n’est ni plus ni moins que le Grand Reset qui doit mettre définitivement la population en esclavage par les moyens digitaux et informatisés. Comme annoncé ici depuis 3 ans, le principe consistera (d’ici 2030 selon une conférence) à déplacer à terme la puce qui se trouve dans votre carte de crédit dans votre corps. Plus de carte «PREMIER» ou «GOLD», juste la puce.

Et ce microprocesseur (un grain sous la peau), relié à votre banque, pourra ainsi calculer votre «empreinte carbone» en fonction de vos achats, déplacements et voyages, et même de vos achats de nourriture ! Le PDG du groupe AliBaba Michael Evans a expliqué à Davos que tout est déjà mis en place sur son site afin d’envoyer les informations…

«WEF panelist boasts about « individual carbon footprint tracker »: Alibaba Group president boasts about the development of an « individual carbon footprint tracker » to monitor what you buy, what you eat, and where/how you travel» vous pouvez voir la video ici.

Point intéressant soulevé par Robert Kennedy Jr, est que c’est en fait Washington qui finance une très grande partie de l’organisation du Forum de Davos, alors que tout le monde pensanit qu’il s’agissait de financements strictement privés:

«@open_the_books found that US taxpayers ponied up $60 million over the last 8 years to support the #WorldEconomicForum, which is hosting the 2022 meeting of the world’s billionaire business elite in #Davos.

It was mostly through the State Department’s USAID; taxpayers paid $16 million to support the WEF Grow Africa program, which facilitated trade partnerships between agricultural businesses and African governments. Another $43 million went to WEF’s Global Alliance for Trade Facilitation program, to «boost competitiveness and business conditions, which are key drivers of inclusive economic growth and poverty reduction» in developing countries
»

Constat tout simple: si Washington finance (et depuis le débit donc) cette réunion des milliardaires et politiques «bien choisis conformes Young Leader» c’est tout simplement parce que les Américains sont en fait derrière le rideau de l’organisation, laissant à Klaus Schwab la lumière des médias et l’accueil des invités.

Et parmi ces derniers, dans la catégorie des invités «french», surprise chers lecteurs, le directeur de la DGSE Bernard Emié s’y est rendu (pour la promotion du nouveau site de la DGSE, le lien ici?), accompagné par François Villeroy de Galhau (gouverneur Banque de France). Bien entendu, ce dernier n’a pas pu s’empêcher de clamer publiquement son mépris des Français: «L’inflation causée par le conflit en Ukraine est le prix à payer pour défendre nos valeurs » et aussi de mentir en promettant de «ramener l’inflation à 2% en 2024»:

Fallait oser. Villeroy de Galhau n’a pas hésité à publiquement révéler que Macron et lui n’ont pas eu d’état d’âme à sacrifier l’économie de la France au profit de celle de l’Ukraine !!! Extrait de l’interview:

«Franceinfo : le monde économique a aussi un rôle à jouer dans le conflit en Ukraine ?

François Villeroy de Galhau: depuis le premier jour de l’invasion de l’Ukraine, les Européens et les démocraties en général ont fait un choix économique courageux. Nous savions que cela signifierait moins de croissance, plus d’inflation, mais d’une certaine façon, c’est le prix à payer pour défendre nos valeurs, pour défendre l’Ukraine et sa liberté. Il y a eu aussi un appel à l’aide, déjà à très court terme, sur la situation financière de l’Ukraine. Il se trouve que j’ai participé la semaine dernière à une réunion du G7 en Allemagne et la somme de 19 milliards d’euros pour aider l’Ukraine a déjà été réunie, c’est plus que ce qui était espéré. Je crois que la mobilisation est déjà très forte et c’est un cas où, en faveur de la démocratie, de la solidarité, de la paix, nous acceptons de payer un prix économique
» lire ici la suite de l’interview France Info.

Incroyable Bernard Emié est-il notre James Bond, ou plutôt Coplan?, ou est-ce un traître «à la Macron»? Le WEF est bien le SPECTRE, puisque Schwab l’a confirmé lui-même lors du discours d’ouverture:

«L’avenir est construit par nous, une communauté puissante ici dans cette salle » écoutez-le ici .

Au moins les choses sont claires. Voici trois années, le même Schwab se ventait dans une vidéo de Harvard (ou Princeton?) d’avoir inflitré presque tous les gouvernements du monde grâce à son programme de Young Leaders, qui avait très précisément identifié à l’avance aussi bien macron que Trudeau.

Commentaire d’un lecteur: « La clique de Davos veut prendre le pouvoir, elle en a les moyens et peut acheter tous les gouvernements et toutes les organisations mondiales. Légitimité démocratique? Ils n’en ont cure, ils sont riches et peuvent tout se permettre (croient-ils).« 

Et pour bien montrer que cette fois Klaus Schwab et ses «amis» n’ont plus à se cacher, et encore moins à dissimuler leurs intentions, observez cette dame qui peint des demi-cercles (comme les OOO du logo de Davos) avec ses fesses…

Un hommage à Yves Klein ?

Pour animer les débats, une jeune femme peint avec un pinceau dans ses fesses (?) et ce serait amusant si ce n’était tragique, mais n’oubliez pas, c’est aussi un clin d’œil à Zelensky qui jouait du piano debout, un humour très apprécié dans les pays de l’Est voir la video de la jeune Lempicka en herbe ici.

Curieux de savoir si notre espion en chef et notre banquier central ont assisté à ce «happening» d’art très… concentrique !

Cependant Bernard Emié, Mr DGSE a dû être plus interessé par la «keynote» du marionnetiste en chef, George Soros, 90 ans, venu donner ses instructions au nom du « deep state » américain.

Si les Chinois avaient toujours été sa (lire: celle des Américains) cible favorite, cette fois Soros a ajouté la Russie et Poutine dans sa liste des « grands méchants » à abattre parce que « la civilisation pourrait ne pas y survivre« , oubliant au passage que ce sont justement qui avaient balancé 2 bombes atomiques sur le Japon alors qu’une seul aurait largement suffi.

En bon hypocrite, il a expliqué que l’Union Européenne a été mise en place pour empêcher une nouvelle guerre, oubliant, là aussi, que c’est Washington qui a demandé à Zelensky de pousser les Russes à bout (la patience de Moscou a duré 8 ans – quand même). Mais le plus fou de ses déclarations se trouve dans cette phrase:

« Artificial Intelligence is particularly good at producing instruments of control that help repressive regimes and endanger open societies… Covid-19 helped legitimize instruments of control because they are really useful in dealing with the virus (…) In an open society, the role of the state is to protect the freedom of the individual; in a closed society the role of the individual is to serve the rulers of the state« .

Traduction :

L’intelligence artificielle est particulièrement douée pour produire des instruments de contrôle qui aident les régimes répressifs et mettent en danger les sociétés ouvertes… Covid-19 a contribué à légitimer les instruments de contrôle parce qu’ils sont vraiment utiles pour faire face au virus (…) Dans une société ouverte, le rôle de l’Etat est de protéger la liberté de l’individu ; dans une société fermée, le rôle de l’individu est de servir les dirigeants de l’Etat »

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Cela vous montre que le vieux grigou est parfaitement informé de tout ce que Davos-Washington veulent mettre en place dans les années à venir, objectif 2030. Au passage, Soros s’est félicité du succès incroyable remporté par toutes ses associations à interferer dans le fonctionnement des gouvernements opposés à ces directives (exemple: la Hongrie, Pologne, etc.) et aussi de ses actions sur les réseaux sociaux.

« The rapid development of AI has gone hand in hand with the rise of social media and tech platforms. These conglomerates have come to dominate the global economy. They are multinational and their reach extends around the world« .

Cerise sur le gâteau, au passage il a même félicité Emmanuel Macron !

C’est vous dire à quel point notre président (ou plutôt le leur) exécute le programme Soros à la lettre ! lire ici son conférence

PS: comme Davos avait organisé avec des années d’avance la pénurie alimentaire à venir (les lois ont été votées d’avance pour permettre la commercialisation) merci à notre lecteur David qui nous a fait parvenir une photo des premiers délices que Davos-Washington va proposer à manger aux gueux, toujours à cause de Vladimir Poutine !!!

Il faut le voir pour le croire !

PS2: Notez que chaque année, tous ces gens atterrissent à Davos avec leur avion privé, mais leur empreinte carbone ne compte pas étant donné qu’ils ont 20 millions de dollars ou d’euros sur leur compte bancaire, et vous non ! Raison pour laquelle, Davos veut vous interdire d’utiliser votre vieille Renault ou Peugeot diesel.

PS3: Dans James Bond, si l’organisation qui veut mettre l’Humanité en esclave s’appelle SPECTRE, dans Les Hommes d’UNCLE, l’organisation similaire s’appelle THRUSH… « In the UNCLE novels written by David McDaniel, TRUSH stands for the Technological Hierarchy for the Removal of Undesirables and the Subjugation of Humanity » autrement dit la Hiérarchie Technologique pour le retrait des Indésirables et la Subjugation de l’Humanité… Chers lecteurs, clairement on y est.

PS4: Ajoutons que la série BD des Barracuda (années 1960-1972), deux super agents combattent les manipulateurs du WAM qui, lui, tient pour Guerre Contre l’Humanité ou War Against Mankind. Les écrivains sont bien des visionnaires. Aujourd’hui le WEF de Klaus Schwab est bien la supra-organisation internationale qui a infiltré tous les gouvernements pour contrôler les populations et se débarrasser des improductifs. Le Covid-19 ayant nettoyé la population de tous les malades et/ou faibles, ma liste des licenciements s’est bien arrêtée !

Source : Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.quotidien.com 2008-2022

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

6 Commentaires

  1. « Et ce microprocesseur (un grain sous la peau), relié à votre banque, pourra ainsi calculer votre ’empreinte carbone’ en fonction de vos achats, déplacements et voyages, et même de vos achats de nourriture ! »

    Blablablablabla ! Baratin habituel/traditionnel…
    Comme si il fallait nécessairement l’avoir sous la peau.
    C’est n’importe quoi.
    Aucune espèce d’importance, sous la peau ou pas.
    Contrairement à la légende…

    Le reste après je n’ai pas lu. Particulièrement à cause de ça, qui ne donne pas du tout envie d’aller plus loin.

    • Sous la peau est à mon avis une image pour dire dans notre corps, quelle que soit la technique utilisée.

      • Bien sûr, inside body ça veut dire.
        Mais ce n’est, encore une fois, absolument pas une nécessité.
        Ce qu’il l’est c’est uniquement la disparition de l’argent liquide.
        Après/Avec ça, inside or outside, ça n’a pas d’importance.
        Le contrôle (de la machine) sera total et sur tout le monde.
        Que ce monde ait cette machine en lui ou pas.
        Evidemment que nous sommes amenés à fusionner avec.
        Et donc à l’avoir en nous.
        Mais pour autant ce n’est pas du tout, indispensable/une priorité.
        Optionnel/Facultatif, seulement.

  2. Ils suffit de dire aux gens ce que Klaus Schwab disait : « Nous les avons tous dans nos sacs, les politiciens, les médias et surtout les experts et les scientifiques »

  3. Les américains ne sont que des pions, tant que le courage laissera sa place à la lâcheté, l’ennemi ne sera jamais combattu, et nous périrons de ses mains.

    Bon, c’est Jovanovic, pas Jesus, alors forcément…. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

    FDVEBCGXEAEZv-Ey

Les commentaires sont clos.