Un conseil secret gouverne la France.

Merci pour l’image

Après nous avoir dit : « nous sommes en guerre », un conseil de défense a été instauré. Nous nous étions interrogé à juste titre, sur cette formule pour le moins péremptoire du locataire de l’Élysée. Certes, nous avions un virus décrit comme dangereux qui a fait et fera certainement encore des victimes mais, depuis deux ans c’est la valse des restrictions, des injonctions paradoxales, des interdictions, des mensonges débités sans vergogne par les responsables politiques, suivis de mesures inutiles pour soi-disant endiguer un organisme qui circule, et fera son chemin quoi que l’on fasse. Ça fait des millions d’années que l’humanité s’est adaptée aux micro organismes. Le scientisme idéologique d’une caste hors du réel, nous met tous en danger.

Bientôt n’en doutons pas, il y aura une obligation vaccinale pour tous. Ces préparations ne sont pas des vaccins, elles ne protègent pas, (contrairement au discours primaire, vantant le produit). Devant l’évidence de l’échec, il fallait bien trouver pour que les gens acceptent cette injection, une raison plausible alors maintenant, ces injections peuvent « éviter » les formes graves pour les personnes à risques… Et dans la foulée, piquons aussi les tout petits.. Souhaitons que les parents, n’aient pas à regretter ce geste qui se veut « protecteur ».

Depuis, ce sont donc huit personnes, qui décident du sort de 68 millions de français et on ne peut pas dire que les décisions prises soient cohérentes (du moins pour nous). L’économie est à terre, la dette est insoutenable, l’inflation est là pour un bon moment, la pauvreté gagne du terrain chaque jour et, rien ne semble stopper le train fou.

Jean Luc Mélenchon nous invite à la vigilance et nous parle du problème constitutionnel que soulève ce conseil de défense qui n’a de compte à rendre à personne et, agit dans l’opacité la plus totale couvert par le « secret défense » et par la même, non soumis à la justice. À part Véran qui dit tout et son contraire, il n’y a aucun médecin pour gérer cette crise qui s’éloigne de plus en plus de l’aspect sanitaire (si elle l’a un jour été), pour aller vers un régime totalitaire. Ce qui y est décidé, est validé par la chambre d’enregistrement qu’est devenu le parlement. Notre pays (comme d’autres) est laminé de toutes parts pour des intérêts puissants. Alors, qui va pouvoir arrêter cette descente aux enfers si ce n’est le peuple, qui a oublié qu’il est souverain ?

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

Merci pour l’image

4 commentaires

Laisser un commentaire