Effets secondaires sévères, voire mortels : les victimes israéliennes témoignent

La poussière sous le tapis, va être de plus en plus difficile à dissimuler. Protégez les enfants ! Partagez… Merci à Philippe L.

Source Covid Hub via SOTT

Défiant l’omerta entourant le sujet en Israël comme ailleurs, The Testimonies Project est un film qui donne la parole aux victimes d’effets post-vaccinaux indésirables graves… ou à leurs familles, certaines n’étant plus là pour en parler.

Israël a joué les éclaireurs du monde entier en matière de « vaccination » de masse.

C’est donc logiquement là que les premiers effets secondaires graves, les affections cardiaques (myocardites et péricardites), en particulier chez les hommes jeunes, avaient été repérés, puis actés par les laboratoires pharmaceutiques eux-mêmes.

Mais depuis, la liste des pathologies post-vaccinales sévères, voire mortelles ou laissant parfois les victimes lourdement handicapées, s’est élargie de manière alarmante : arrêts cardiaques, thromboses, AVC, troubles neurologiques (dont des paralysies faciales), atteintes dermatologiques, saignements menstruels prolongés, fausses couches, fatigue chronique intense, douleurs généralisées intolérables, apparition de maladies auto-immunes, infections et inflammations, ou encore déstabilisation de maladies chroniques auparavant sous contrôle (dont l’endométriose).

« Nous sommes des rats de laboratoire »

Le mouvement citoyen israélien Vaxtestimonies a vu le jour et a débouché sur le film The Testimonies Project (Projet Témoignages) pour donner la parole à celles des victimes, ou familles de victimes, qui ont trouvé le courage de témoigner, souvent à visage découvert, bravant l’omerta médiatique, gouvernementale, voire médicale sur le sujet, bravant aussi la peur d’être exposées. En parallèle, un comité a été constitué afin de continuer à rassembler des témoignages de victimes.

« C’est un désastre international. Nous sommes des rats de laboratoire », résume l’une des intervenantes du film.

Url: https://odysee.com/@ivermectine-covid.ch:5/(st-français)-The-Testimonies-Project–risques-de-la-vaccination-covid,-des-victimes-israéliennes-témoignent-(-www.vaxtestimonies.org):b

Via SOTT

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

6 commentaires

  • Marsi

    Merci, je l’ai envoyé à ma fille.

  • nomdemon

    J’en pleure.. Je suis révoltée !

  • fabienne

    Mais il faudra combien de vies brisées avant que ce délire s’arrête ? Pourquoi les pays les plus vax ont le plus de cas ? Pourquoi ils n’ouvrent pas les yeux ?

    • agnelette

      Ce reportage est terrible… à pleurer.

      Et pourtant, ce délire continue parce que la majorité des gens ne se réveillent pas.

      C’est bien ce qu’il se passe ici chez nous, la majeure partie des gens interrogés concernant la « vaxxination », ils la font la plupart du temps, pour garder leur liberté, sortir, voyager, conserver une vie sociale etc. C’est tout ce qui leur importe.

      C’est quand il arrive malheur dans une famille, que cela pourrait les faire réagir ? (et encore, je me le demande…https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif)

      Face à la souffrance et les témoignages de vies brisées, on a le sentiment déconcertant que les gens sont anesthésiés, sont hermétiques, totalement insensibles, qu’ils n’éprouvent aucune réaction, que cela ne les concerne pas, qu’ils s’en foutent…

      Leur coeur n’exprime plus aucune émotion, empathie, compassion. Ils ne portent d’humain que le nom, c’est une nouvelle engeance de l’espèce humaine, mutante, qui est en train de prendre forme.

      Cette indifférence généralisée est effrayante.

      ————————————————————————————————————–
      Hors sujet : voici, comme des petites bulles d’oxygène qui ressourcent et qui font du bien au coeur et à l’esprit…
      https://www.youtube.com/watch?v=6LvoGX073hw
      ♥️

  • Et pourtant ils y retournent !! Ils en sont à la 4è dose, ce qui veut dire qu’ils n’en ont pas encore assez puisqu’ils ne refusent pas, en masse. N’oublions pas que, comme partout, les piqués étaient tout fiérots de pouvoir entrer dans certains lieux, interdits à ceux qui avaient compris, eux.

  • soubiemyriam

    C’est horrible, révoltant.

Laisser un commentaire