L’Europe négocie secrètement un accord de libre-échange avec le Japon, le JEFTA…

Je vous en ai parlé ICI la mondialisation est en marche et, ça va très vite en toute discrétion.

Jeudi 6 juillet, les discussions de l’accord de libre-échange entre le Japon et l’Union européenne devraient passer le cap politique. Négocié en secret, comme le Tafta et le Ceta, ce projet de traité recèle des points inquiétants, comme le révèlent des documents diffusés par Greenpeace.

Vous n’en avez pas encore entendu parler, et pourtant, cet accord commercial serait le plus important jamais conclu par l’Union européenne. Après le Tafta (avec les États-Unis) et le Ceta (avec le Canada), voici le Jefta : l’accord de libre-échange entre le Japon et l’Union européenne (Japan-EU Free Trade Agreement), soit la quatrième et la première puissances économiques mondiales. À elles deux, elles représentent environ un tiers du PIB mondial. Lire la suite

Bois illégal, chasse à la baleine,… ce que cache le JEFTA, l’accord entre l’UE et le Japon…

Les acronymes fleurissent pour décrire les accords entre pays. Ils sont toujours aussi obscurs, discutés dans la plus grande opacité et pour tous ces accords, les tribunaux d’arbitrages, n’ayant de comptes à rendre à personne, qui donneront raison aux multinationales, avec les sanctions financières dissuasives pour les pays récalcitrants. Après ça, on viendra nous parler d’écologie, de protection de la biodiversité etc… Manifs et pétitions, n’ont servies à rien, faudra t-il une insurrection massive pour leur faire comprendre ? Pendant que certains débattent sur le sexe des anges et moutonnent, EUX ils agissent sans bruit…. Merci Maître Confucius..

Après la saga du CETA, à présent celle du JEFTA? – © FREDERICK FLORIN – AFP

Opacité des négociations, commerce de bois illégal, chasse à la baleine,… Greenpeace flingue l’accord de libre-échange en cours de négociations entre le Japon et l’Union européenne (JEFTA)! La filière néerlandaise de l’ONG de protection de l’environnement a fait fuiter 205 pages de documents confidentiels qui permettent d’en savoir (beaucoup) plus sur ce que prévoit le JEFTA.

Presque deux fois plus important que le CETA Lire la suite

Politique monétaire/réforme des retraites… quel rapport?

Tout le monde l’a compris la réforme des retraites est destinée à transformer le système par répartition en un système par capitalisation. Deux facteurs indépendants des français nous y conduisent inéluctablement:

1°- La construction même de l’Union Économique et Monétaire dont le principe est de faire muter les économies vers le libéralisme à long terme.

2°- Les GOPÉs, qui accélèrent et parachèvent le mécanisme précédent, en imposant des réformes politiques et sociales tournées vers l’ouverture à la concurrence dans tous les secteurs publics, la suppression de toutes les entraves au « commerce » (y compris dans nos services sociaux). Lire la suite

CETA : Macron passe en force ! .. Par Foodwash..

Toujours en totale contradiction entre ses paroles et ses actes le « monarque élyséen ». Les arracheurs de dents sont de petits plaisantins en comparaison. Partagez ! Volti

******

Source FoodWash

Pétition : Ni TAFTA, ni CETA, ni MERCOSUR, ni JEFTA !

Bonjour,
Nous venons de l’apprendre : Emmanuel Macron a subitement décidé de précipiter la ratification du CETA en France. Un vrai passage en force, puisque cet accord de commerce Europe-Canada pourrait être voté à l’Assemblée nationale dès le mois de juillet.
C’est scandaleux, car c’est complètement contraire à la transparence et aux débats démocratiques dont nous avons cruellement besoin pour regarder en face les risques de tels accords de libre-échange. Le CETA est le premier d’une (trop) longue liste d’accords de commerce dits « de nouvelle génération ».

Ces accords ne se contentent plus de réduire les droits de douane, mais visent bel et bien à s’attaquer aussi à toutes les normes, y compris sociales et environnementales. Agriculture, OGM, pesticides, droits des travailleurs, protection de la planète, tout est concerné ! 

Nous ne voulons pas des accords de libre-échange qui mettent les droits des multinationales au-dessus de celui des populations et de l’environnement.
Ensemble, continuons à faire entendre notre voix !

L’équipe de foodwatch France
Lire la suite

CETA : Macron souhaite que la France adopte le traité de libre-échange «dans les meilleurs délais»…

Avec un peu plus de 37 millions d’habitants, le Canada voit la porte ouverte par l’initiateur de « la grande braderie Macron », au libre échange avec 500 millions d’Européens. Il y a comme un défaut dans ce traité qui ne va profiter unilatéralement qu’aux canadiens, dans un premier temps.

En effet, souvenez vous du TAFTA bloqué par la forte mobilisation des européens en 2015 ? FoodWash a lancé une pétition en février 2018, Ni TAFTA, ni CETA, ni MERCOSUR, ni JEFTA ! En février 2019 ATTAC s’interrogeait  » Vers un retour du TAFTA et des négociations commerciales avec les Etats-Unis de Trump ?  » et, le lundi 15 avril 2019, le Conseil des ministres européen de l’agriculture et de la pêche a approuvé l’ouverture des négociations commerciales entre l’UE et les États-Unis ainsi que le contenu des mandats de négociation.

La France a voté “NON”, mais le processus et le résultat de ces négociations engageront l’ensemble des États-membres de l’UE, sans qu’Emmanuel Macron ne se soit réellement donné les moyens d’empêcher qu’elles aient lieu. VOIR : Ouverture de négociations commerciales avec les Etats-Unis : un mauvais coup pour la démocratie, le climat et la justice sociale – Les multinationales se frottent les mains.

Si tollé il y a de la part des peuples européens comme en 2015 et que le TAFTA est une nouvelle fois bloqué, rien ne nous dit que le Canada ne sera pas la voie de contournement pour envahir l’Europe de « produits » américains, dont les normes sont loin d’être aussi drastiques que les nôtres, sans compter la concurrence avec nos propres productions et Trump, qui se moque du climat comme de son premier dollar, est venu faire un petit coucou à son valet lors des commémorations du 6 juin. On va nous refaire le coup de Maastricht on dit NON mais avec leurs manigances, ça se transformera en OUI. Quant à demander un référendum, ils les arrangent à leur sauce ou les ignorent. Ce ne sont que mes propres réflexions, elles n’engagent que moi, en regard de tous nos articles sur le sujet.. Merci Conscience U12. Partagez ! Volti

******

Source RT-France

Le chef de l’Etat français a exprimé son souhait de faire adopter le CETA «dans les meilleurs délais», appelant l’Assemblée nationale à examiner le texte dans les prochaines semaines «pour lecture et adoption en première lecture».

Après avoir reçu le Premier ministre canadien Justin Trudeau à l’Elysée ce 7 juin, Emmanuel Macron s’est exprimé en conférence de presse sur le CETA, traité de libre-échange entre le Canada et l’UE signé en novembre 2016 et, dans l’attente de son approbation par les parlements nationaux, appliqué provisoirement depuis le 21 septembre 2017.

Les députés appelés à adopter le CETA en «première lecture»

Le président de la République a ainsi annoncé que le texte de ratification serait transmis dans la journée au Conseil d’Etat, souhaitant au passage que le processus de ratification soit lancé «dans les meilleurs délais» et précisant qu’il souhaitait que l’Assemblée nationale examine le texte dans les prochaines semaines «pour lecture et adoption en première lecture».

«Après presque deux ans de mise en œuvre provisoire, le bilan du CETA est positif, la déstabilisation économique qui avait été crainte par certaines filières agricoles sensibles n’a pas eu lieu, en particulier les importations de viande bovine», a estimé Emmanuel Macron, selon qui «une application définitive du CETA peut se faire en totale cohérence avec les exigences nationales en matière de santé et d’environnement».

Affichant l’objectif de délivrer le monde des frontières économiques, les accords de libre-échange dont fait partie le CETA font l’objet de controverses, tant sur les conséquences sociales, économiques et environnementales de leur mise en place, qu’en ce qui concerne leur processus de négociation, souvent jugé opaque.

#Tisa, #Tpp, #Tafta, #Ceta, #Jefta : le libre-échange en quelques acronymes
➡️ https://t.co/AL4TXyshmypic.twitter.com/VOfFzLP8SK— RT France (@RTenfrancais) 2 août 2017

Au mois de février 2017, 106 députés français avaient saisi le Conseil constitutionnel à propos du CETA, le jugeant incompatible avec la Constitution française.

Cinq mois plus tard, l’institution avait pour sa part estimé que l’accord commercial de libre-échange entre l’UE et le Canada n’impliquait pas une révision de la Constitution. «Au terme de son analyse, et dans le strict cadre de son examen de constitutionnalité d’un accord qui, pour une large partie, relève de la compétence exclusive de l’Union européenne, le Conseil constitutionnel a jugé que celui-ci n’implique pas de révision de la Constitution», précisait alors le communiqué.

Source RT-France

Alerte! Le TAFTA revient par la fenêtre..

Pourtant, Macron avait promis qu’il y avait une ligne rouge à ne pas franchir. Mais on sait ce que valent les promesses du locataire de l’Élysée et, cette alerte de Foodwatch, prouve que le combat n’est pas terminé, qu’il est toujours d’actualité pour éviter que les « normes américaines » ne deviennent les nôtres par la signature de ce « pacte » que nous n’avons pas voulu. Souvenez-vous que nous avions dit NON au traité de Maastricht, nous avons été trahis par Sarkozy qui a ratifié sans notre accord, le traité de Lisbonne. Ne laissons pas une fois de plus, les députés européens s’asseoir sur l’avis des peuples en permettant à cet accord de voir le jour. On les a fait reculer une fois, mobilisons nous pour une fois encore, dire que nous sommes contre le TAFTA /CETA. Voir tous nos articles sur TAFTA/TISA/MERCOSUR/TTIP/JEFTA. Tous ces acronymes pour mieux nous abuser. Partagez ! Volti

******

Source FOODWATCH

Bonjour,
Quand on parvient à fermer la porte aux lobbies, devinez ce qu’ils font ? Ils essaient de rentrer par la fenêtre bien sûr

Vous avez sûrement entendu parler du TAFTA, l’accord de libre-échange négocié entre les Etats-Unis et l’Europe depuis 2013. Grâce à une mobilisation citoyenne sans précédent, nous avons réussi à bloquer ce traité il y a trois ans. Les menaces d’un tel accord étaient très fortes, y compris pour notre alimentation.

Lire la suite

Pétition : Contre l’Impunité des multinationales et le libre-échange

Pendant que le peuple demande une vie meilleure, l’état s’apprête à signer un énième accord qui fera la part belle aux multinationales, leur octroyant tous les droits. À l’heure de la décroissance et de la protection de notre planète, les vampires sont à l’affût pour démanteler tous les droits qui devraient nous protéger et ce, à tous les niveaux. Avec bien entendu la complicité de l’état qui n’a plus à démontrer de quel côté il s’agite, et quelles poches il doit remplir. Partagez ! Volti

******

Source FOODWATCH

Bonjour,

Et un de plus : après l’accord de commerce CETA entre l’Europe et le Canada et le JEFTA avec le Japon, le Parlement européen va voter ce mercredi 13 février un accord à deux têtes avec Singapour : un accord de commerce et un accord de protection des investissements.

Si ces accords sont adoptés, c’est une mauvaise nouvelle, pour au moins deux raisons. Mais cela n’est pas une fatalité : rejoignez la coalition et dites stop à l’impunité !  

Lire la suite

La campagne anti-riches de la RTS. LHK..

La propagande c’est connu, est un moyen d’influencer les esprits. Liliane Held Khawam analyse une émission de la Radio Télévision Suisse (pas de lien vidéo). Partagez ! Volti

******

 Source : Liliane Held Khawam

Manipulation

La propagande est l’action de diffuser, de propager, de faire connaître, de faire admettre une doctrine, une idée, une théorie politique. Son but est d’influencer l’opinion publique, de modifier sa perception d’évènements, de personnes, de produits, de convertir, de mobiliser ou de rallier des partisans. La propagande prend la forme de campagnes de diffusion d’informations toujours partiales et déformées, à grande échelle, parfois insidieuses.

La propagande, en tant que stratégie de communication d’un parti, d’un pouvoir politique ou militaire, est à la puissance civile ou militaire ce que la publicité est au secteur des biens marchands. Lire la suite

Turquie: Une dangereuse dépendance économique, financière et monétaire, par Liliane Held-Khawam…

La Turquie dans la tourmente sur fond de sanctions américaines, l’Europe dans l’embarras. Et encore des soucis en perspective.  Partagez ! Volti

************

Source Liliane Held Khawam

Turquie or

Les réserves d’or de la Turquie ont plongé de plus de la moitié. C’est le résultat d’une gouvernance monétaire, financière et économique qui semble échapper au contrôle de ses dirigeants.

Alors que la monnaie turque dévisse, certains experts pointent du doigt les lacunes de la gouvernance et la faiblesse de l’efficacité du gouvernement. En cause, la politique monétaire et fiscale. Dans le tableau ci-dessous qui cartographie quelques indicateurs économiques des pays émergents, nous voyons une Turquie caracoler en tête du classement des pays en matière de vulnérabilité. Lire la suite

Vos infos, liens, news ( et autres ) du 18 juillet 2018…

Bonjour à tous. La victoire des Bleus ne profite pas à la popularité d’Emmanuel Macron. Selon notre étude Odoxa, la popularité du chef de l’État ne s’améliore pas après le deuxième titre de champion du monde de l’équipe de France. Le moral des Français, lui, bondit.

Coupe du monde 2018: Divisions au sein de la Licra après des propos polémiques sur l’équipe croate. Dans un post Facebook, la fédération parisienne de la Licra louait une équipe tricolore « multi-ethnique » face à une sélection croate « dramatiquement uniforme »…

Impôts: Prélèvement à la source, disparition de l’ISF… Bercy fait le point sur les grandes réformes fiscales. Il y aura du nouveau sur les feuilles de paie à partir d’octobre 2018… Lire la suite

1 2