Il refuse d’être réquisitionné par le Préfet, il est condamné en appel.

Source Insolentiae

C’est l’histoire d’un dépanneur brestois qui avait refusé une réquisition du préfet. Relaxé en première instance, il est condamné en appel.

Les faits :

« La cour d’appel de Rennes a prononcé, ce 13 mars 2024, une peine d’amende à l’encontre du dépanneur de Plouzané (Finistère). Au mois de mars 2022, Dominique Tanguy avait refusé de répondre à une réquisition de la préfecture pour retirer des engins bloquant le dépôt pétrolier de Brest, lors d’un mouvement des professionnels du BTP. »

Le dépanneur est condamné à 800 euros d’amende, dont 400 euros avec sursis. « Je suis écœuré, car le jugement à Brest (qui avait relaxé en 2023 le dépanneur, NDLR) était remarquablement motivé », a réagi, l’avocat du garagiste, Me Bertrand Labat, qui va consulter son client avant d’envisager peut-être un pourvoi en cassation.

Blocage du dépôt pétrolier de Brest en mars 2022
Dominique Tanguy, dépanneur remorqueur dans le Finistère, était poursuivi pour avoir refusé de répondre à une réquisition de la préfecture reçue le 17 mars 2022. Les professionnels du BTP bloquaient le dépôt de pétrole de Brest avec des engins de chantier depuis plus de deux mois, pour protester contre la hausse des prix des carburants. »

Le dépanneur de poids lourds avait argué du fait que les manifestants étaient ses clients et qu’il craignait pour la sécurité de ses employés. Le facteur d’urgence n’était selon lui pas avéré non plus. En mars 2023, il avait obtenu une relaxe devant le tribunal correctionnel de Brest. Le parquet avait alors fait appel. »

Les réquisitions cela existe déjà et c’est largement employé par le gouvernement.

« Lors de l’audience en appel à Rennes, l’avocate générale avait insisté sur les motifs d’intérêt général, de sécurité publique, et d’urgence, pour justifier la réquisition. Elle avait requis 850 euros d’amende. »

Rappelez-vous justement pendant les grèves dans les dépôts pétroliers ou les raffineries. Le préfet du coin peut « réquisitionner » les employés et les forcer à travailler, même s’ils ne le veulent pas. Vous pouvez me dire qu’ils traîneront des pieds, certes. Que la productivité va baisser. Certes. mais sous peine d’amendes ils seront quand même obligés de faire un peu semblant car il se trouvera toujours quelques « bonnes âmes » pour dénoncer celui qui ne veut pas… C’était un bon exemple dans l’actualité pour mettre en perspective le dernier JT du grenier consacré aux réquisitions.

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur contenu ou orientation.

Volti

9 Commentaires

  1. Il fallait s’y attendre. Le gouvernement est un roquet qui ne lâche pas comme ça. Espérons la solidarité entre les manifestants pour lui payer son amende.

  2. Salut Biquette, t’es pleine d’humour ce matin. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    …Sans oublier les frais d’avocats qui doivent être autrement plus lourds que l’amende.
    Malheureusement quand il est question d’argent, il n’y a plus personne !

    PS : Bien qu’à l’origine les syndicats fussent créés justement pour cela.

    Bonne journée à toi.

  3. Pour éviter cela, ce ou ces dépanneurs devraient exécuter l’ordre de la Préfecture, MAIS sur la route ou sur place devant les engins faire semblant de tomber en Panne, en mettant en œuvre ce qu’ils veulent (un coupe circuit, un blocage de l’arrivée du carburant, enfin toute sorte de subterfuge qu’ils devraient prévoir d’installer sur leur camion dés maintenant s’il devait y avoir d’autre fait similaires. Si le véhicule est en panne alors ils ne pourront pas être attaqués en justice par l’État, si ce camion est sur le trajet ou sur les lieux mais malheureusement en panne.

  4. Discrètement, desserrer un joint du circuit de gaz oil, ou le filtre à gaz oil lui-même, oh monsieur le Préfet ça marche plus !

    Et – sur un circuit GO avec prise d’air – en tirant suffisament le démarreur d’un moteur qui ne démarrera pas lol oh monsieur le Préfet, les batteries sont mortes

    Desserrer légerement et tout aussi discrètement une valve de roue, au bout d’un moment, le pneu ne pourra plus supporter la charge , oh monsieur l e Préfet, le pneu est à réparer !

    Une petite fuite sur le circuit hydraulique, lequel ? mais, au choix mon capitaine de gendarmerie lol

    Ne pas oublier les pauses conformes aux directives européennes, le changement d’équipe, les temps de repos MDR

    Il y a moyen de les emmerder à l’infini

  5. Tomber en panne devant l’entrée des dépôts ! lol https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  6. bonsoir,
    encore plus simple, une crevaison juste au mauvais moment, pas de chance !

    • Tout aussi simple “Oh mon Dieu, j’ai un lumbago, je vais voir le toubib, j’ai trop mal pour bosser aussi longtemps que la réquisition sera valable…”

  7. Soyons nietscheen ” ce qui veut tomber, il ne faut pas le retenir mais l’aider à tomber”
    Anarchiquement vôtre messieurs les corrompus et autres pourris https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

Les commentaires sont clos.